Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 13:42

 

Date de sortie 27 janvier 2016

 

Spotlight

 

Réalisé par Tom McCarthy


Avec Michael Keaton, Mark Ruffalo, Rachel McAdams, Liev Schreiber,

Stanley Tucci, Brian d'Arcy James, John Slattery, Jamey Sheridan


Genre Drame, Thriller


Production Américaine

 

Adapté de faits réels, Spotlight retrace la fascinante enquête du Boston Globe – couronnée par le prix Pulitzer – qui a mis à jour un scandale sans précédent au sein de l’Église Catholique. Une équipe de journalistes d’investigation, baptisée Spotlight, a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein d’une des institutions les plus anciennes et les plus respectées au monde. L’enquête révèlera que L’Église Catholique a protégé pendant des décennies les personnalités religieuses, juridiques et politiques les plus en vue de Boston, et déclenchera par la suite une vague de révélations dans le monde entier.

 

Synopsis

 

À l’arrivée du nouveau rédacteur en chef du Globe, Marty Baron (Liev Schreiber), Walter "Robby" Robinson (Michael Keaton) craint que ce dernier ne veuille démanteler Spotlight son équipe de spécialistes de l’investigation – Sacha Pfeiffer (Rachel McAdams), Michael Rezendes (Mark Ruffalo) et Matt Carroll (Brian d’Arcy James) dont les enquêtes nécessitent des mois de travail.

 

Au contraire ce dernier leur suggère de faire suite à un article sur un prêtre local accusé d’avoir abusé de jeunes paroissiens. Un an plus tard, le Globe aura révélé plus de 70 prêtres pédophiles rien qu’à Boston, ainsi que la corruption systémique qui leur a permis de continuer à agir.

 

Robinson a conscience que dans une ville majoritairement catholique, l’opinion publique est peu encline à entendre ces révélations. L’enquête ébranle même les membres de son équipe tous élevés dans la foi catholique. Mais il sait aussi que le Globe doit prendre ses responsabilités face à cette histoire  qu’elle traite tardivement.

 

Spotlight - Rachel McAdams, Brian d'Arcy James, Mark Ruffalo, Michael Keaton,

 

Sous le feu des projecteurs depuis que Tom McCarthy, l’a dévoilé à la Mostra de Venise et que le festival italien lui a décerné deux récompenses, Spotlight accumule les trophées. Cliquez ici.

 

Coutumier des festivals, le réalisateur, Tom McCarthy, est dans son élément à Venise. Projeté en marge de la Compétition Officielle, ce cinquième film lui permet d’aborder ses thèmes de prédilection, comme la quête de vérité et de justice, tout en mettant en scène une intrigue qu’on n’a pas l’habitude de voir au cinéma.

 

"Grâce à ce film, je me suis dit qu'on allait pouvoir montrer l'impact du travail de fond de journalistes d'investigation aguerris", déclare Tom McCarthy lorsqu’on l’interroge sur les raisons qui ont motivé la genèse du projet. "Dans ce film, il ne s'agit pas d'éreinter l'Église, mais de se poser la question de savoir comment un tel phénomène peut se produire", précise-t-il, conscient de l’émotion qu’un tel sujet provoque.

 

Tom McCarthy est à la fois réalisateur, producteur et scénariste de Spotlight. Une triple casquette qui lui a permis d’avoir une vue d’ensemble à chaque étape du tournage. Accompagné de Josh Singer – avec qui il a co-écrit le script – Tom McCarthy a effectué un important travail préparatoire, en allant à la rencontre des journalistes, des victimes et d'autres protagonistes de l'affaire. Un sourçage qui insuffle de l’authenticité au film : "Tom était obnubilé par la crédibilité. (…) C'est en étendant nos recherches qu'on est tombés sur les détails les plus inattendus", observe Josh Singer, précisant : "C'est grâce à ces éléments que l'intrigue est aussi réaliste".

 

Ancrée dans la réalité, le film lève le voile sur un scandale dont on a beaucoup parlé dans les médias mais qui était jusqu’alors inédit au Septième Art.

 

Bien sur, l’ombre tutélaire des Hommes du Président  plane sur Spotlight, qui aborde le scandale pédophile comme le  film de Pakula traitait du Watergate

 

Ce thriller journalistique, mené tambour battant par un casting de haut rang, peut d’ores et déjà se targuer d’être dans les petits papiers de la presse internationale, avec 93% de critiques positives sur Rotten Tomatoes.

 

Faisant partie des challengers qui pourraient se distinguer aux prochains Oscars – où il est cité dans six catégories – Spotlight  a retenu l’attention de l’Académie, comme de la critique.

Tout commence en 2002, de l’autre côté de l’Atlantique, lorsque l’existence d’un réseau pédophile organisé en toute impunité au sein de l’Église catholique de Boston (Massachussetts) arrive aux oreilles de la rédaction du Boston Globe . Quotidien de référence connu pour la qualité de ses investigations, le Boston Globe se donne pour mission d’aller au bout de cette affaire pour informer les lecteurs de ses découvertes.

 

Toutefois, s’attaquer à une telle institution n’est pas simple, même pour des journalistes de la trempe de ceux qui forment le fameux groupe Spotlight, chargé de l’enquête. À défaut d’enregistrements ou de preuves matérielles, chacun d’eux va devoir remonter à la source, en entrant en contact avec les victimes supposées des abus ayant été commis par les prêtres. Tandis que les grandes lignes du terrible schéma commencent à se dessiner, la pression monte d’un cran.

 

L’équipe Spotlight parviendra-t-elle à mener son enquête à terme ?

Spotlight

 

Transcendés par ce thème bouleversant, les comédiens ont revêtu leur rôle avec d’autant plus de sincérité : "Il y a des films qu'on tourne pour les réalisateurs et les producteurs, et d'autres, comme Spotlight, qu'on tourne pour soi", souligne Mark Ruffalo, cité aux Oscars 2016 pour sa performance et qui, pour l’anecdote, est le premier membre du casting à avoir confirmé sa présence, alors que le film était encore en pré-production. Désireux de rester au plus près de son personnage, Mike Rezendes, le comédien a souhaité faire sa connaissance en amont du tournage. "On est allé chez lui, et puis on a dîné ensemble et on a longuement marché. On a beaucoup parlé, et j'ai commencé à comprendre ce qui l'animait et qui il était", raconte-il, affirmant : "Je tenais vraiment à incarner Mike avec justesse".

 

Également nommée dans la catégorie Meilleur second rôle, Rachel McAdams s’est sentie très proche de son rôle. "Sacha Pfeiffer est une petite futée", indique-t-elle. En rajoutant : "J'ai été vraiment marquée par l'immense respect dont Sacha fait preuve à l'égard des victimes."

 

Fraîchement décoré de la Médaille des Arts et des Lettres, Michael Keaton a bluffé le journaliste qu’il incarne dans le film, Walter Robinson, qui confiait avoir "failli tomber à la renverse tellement il [lui] ressemblait".

 

"Avec toute mon équipe, on ne cessait de revenir au travail des journalistes. On ne pouvait pas opter pour une esthétique stylisée. Il fallait aller vers la simplicité (…) être dans la justesse" a déclaré Tom McCarthy.

 

Le petit écran constitue l’essentiel de sa filmographie de John Slattery. Né à Boston l'acteur rend un vibrant hommage à la ville qui l’a vu grandir grâce à Spotlight.

Le scénario est à la fois prégnant et authentique. Un thème qui parle à l’acteur, coutumier du registre dramatique et des bureaux où se joue le destin des hommes. Après un crochet par la comédie dramatique, l’acteur rejoint la distribution du Chef de Gare  réalisé en 2003, et premier film de Tom McCarthy en tant que réalisateur. Une expérience qui s’avère concluante puisque Spotlight marque la quatrième collaboration des deux hommes.

 

Spotlight

 

En marge de New York ou Los Angeles, les réalisateurs privilégient parfois des décors naturels moins conventionnels pour insuffler une dimension plus authentique aux films qu’ils mettent en scène.

 

Chargée d’histoire, Boston (Massachussetts) offre un cadre idéal pour les drames à taille humaine, en servant de toile de fond à nombre de longs métrages souvent très intenses, dont l'inoubliable Mystic River.

 

Propos relevés sur warnerbros.fr

Mon opinion

 

Une équipe de journalistes d'investigation du Boston Globe, après 12 mois d'enquête, a mis à jour un scandale sans précédent dans la très catholique ville de Boston

 

En dépit des menaces de la toute puissante Église Catholique, visée de plein fouet, des pressions diverses et variées, les journalistes, respectables et courageux, iront jusqu'au bout de la mission fixée. Tel est le pari ambitieux de Tom McCarthy, à la fois coscénariste et réalisateur, de porter ce projet à l'écran.

 

L'ensemble est d'une grande sobriété. Le scénario extrêmement fouillé et documenté se concentre uniquement sur l'enquête. De la vie des divers personnages, que ce soit du côté des journalistes, des victimes ou des accusés, le film ne dévoilera quasiment rien. Il faut attendre le générique de fin pour lire l'impressionnante liste de ces prédateurs, ainsi que le nom d'un très haut dignitaire qui fut, suite à l'enquête journalistique, contraint de démissionner et qui, quelques années plus tard s'est vu confier un poste d'importance auprès du Vatican.

L'écœurement finit par étouffer !

 

"Avec toute mon équipe, on ne cessait de revenir au travail des journalistes. On ne pouvait pas opter pour une esthétique stylisée. Il fallait aller vers la simplicité (…) être dans la justesse" a déclaré Tom McCarthy.

 

Tous les acteurs tiennent des rôles essentiels. De la plus petite participation à une prestation d'importance, l'ensemble du casting est parfait. De l'incroyable et toujours excellent Stanley Tucci, à Mark Ruffalo, celui qui ne lâchera jamais, en passant par Michael Keaton, la justesse de leur jeu parvient à toucher au plus profond. Il faudrait tous les citer. Rachel McAdams, Liev Schreiber, John Slattery, Brian d'Arcy James, Jamey Sheridan, ils sont tous justes, touchants et particulièrement convaincants.

 

Un film qui peut déranger, certes, mais en aucun cas laisser indifférent.

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2016
commenter cet article

commentaires

tinalakiller 30/01/2016 19:46

J'ai énormément aimé ce film, mon deuxième coup de coeur de ce début d'année. C'est sobre mais d'une grande efficacité, respectueux envers les victimes tout en nous faisant ressentir l'écoeurement de ces hommes d'église et de toute la complicité autour. Un film qui honore le travail de ces bons journalistes, incarnés par un excellent et cohérent casting.

roijoyeux 30/01/2016 18:19

sujet très perturbant

Pierrette et Yves 30/01/2016 14:08

Bonjour j'ai vu votre critique sur allo ciné, ce film m'a révolté de bout en bout mais je salue très sincèrement le courage et la détermination des journalistes,le metteur en scène ensuite pour avoir porté sur grand écran cette scandaleuse affaire. comme vous je trouve que les acteurs sont épatants. merci je reviendrai lire vos pages

Michel Zorba 30/01/2016 08:22

Salut Alain. Avant de partir travailler un petit mot pour te souhaiter un bon séjour. J'ai vu Spotlight et trouvé cette enquête passionnante, édifiante et monstrueuse aussi. Je ne vois pas le rapport avec Doute, comme en parle le commentaire précédent. Si je me souviens bien tu avais également vu la pièce à Hébertot. Tu me diras. À bientôt

dasola 29/01/2016 17:58

Bonsoir Alain, à force de faire dans le sobre, de prendre du recul et ne prendre presque pas partie (je trouve que cela reste très neutre) le réalisateur manque son but (c'est mon ressenti). Sur presque le même sujet, Doute qui a été une pièce de théâtre avant d'être un film (j'ai vu les deux) étaient plus forts, plus perturbants. http://dasola.canalblog.com/archives/2009/02/15/12491724.html Bonne soirée.

Josh 29/01/2016 08:29

j'ai beaucoup aimé les acteurs y sont pour beaucoup

Johanne 28/01/2016 23:25

Vu et reste estomaquée. les acteurs sont remarquables. bises

Chris 28/01/2016 19:19

Bonsoir Alain, j'ai marché 100% et suis sorti passablement dégoûté par, visiblement comme toi, par cette protection de l'église envers ces brebis galeuses. c'et exact, la liste est impressionnante à la fin du film. @+

Jacqueline Magne 28/01/2016 14:26

C'est peu dire combien je suis en parfait accord avec ta critique. bises à toi

Jacqueline Magne 28/01/2016 14:26

C'est peu dire combien je suis en parfait accord avec ta critique. bises à toi

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.