Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 18:48

 

Date de sortie 27 avril 2016


Maggie a un plan (Maggie's plan)


Réalisé par Rebecca Miller


Avec Greta Gerwig, Ethan Hawke, Julianne Moore,

Bill Hader, Travis Fimmel, Jackson Frazer, Maya Rudolph

 

Titre original Maggie's Plan


Genre Comédie sentimentale

 

Production Américaine

 

Synopsis

 

Maggie (Greta Gerwig), trentenaire, éternelle célibataire et new-yorkaise, a bien l’intention de faire un bébé toute seule, mais elle rencontre John (Ethan Hawke), professeur anthropologie et écrivain en devenir, dont elle tombe immédiatement amoureuse.


John, lui, n’est pas très heureux en mariage avec la tumultueuse Georgette (Julianne Moore) qui ne vit que pour sa carrière.

 

Il la quitte pour Maggie, qui attend désormais un bébé, mais après quelques années de vie commune, Maggie a un autre plan en tête et aimerait jeter à nouveau John dans les bras de Georgette…

 

Maggie a un plan (Maggies's plan)

 

Ethan Hawke et Greta Gerwig

Notes de production

 

Greta Gerwig a beaucoup aimé le scénario et son défi moderne et original aux conventions romantiques. "C’est l’histoire de gens qui tombent amoureux, puis ne s’aiment plus, et puis finalement se retrouvent. Rien n’est jamais ni parfait ni cliché. Je n’avais jamais lu un tel scénario" commente Greta Gerwig. Certes les méthodes de Maggie sont discutables, mais ce sont ses complexités et ses défauts qui font d’elle un personnage attachant, intrigant et fascinant. Et c’est d’autant plus appréciable que le personnage s’écarte du chemin conventionnel suivi d’ordinaire par les héroïnes de comédies romantiques. "Maggie ne cherche pas à respecter les conventions et ne culpabilise pas, et ça, c’est formidable" poursuit l'actrice. "Maggie aimerait sincèrement mener une vie éthiquement exemplaire, mais elle est réaliste et il y a quelque chose de grisant dans sa capacité à évoluer dans le monde sans jamais sentir qu’elle est poussée par un sentiment de culpabilité. C’est un esprit libre et affranchi."
Ces caractéristiques de la personnalité de Maggie étaient essentielles au développement du personnage. "Créer le personnage de Maggie a été une véritable bouffée d’air frais pour moi" commente Rebecca Miller. "Maggie veut résolument bien faire, elle cherche avant tout à être honnête, franche, elle est fidèle à son éthique, ce qui la mène parfois à faire de gros dégâts. L’histoire est motivée par le désir de ne rien gâcher, le désir de faire ce qui est bien et juste."


Rebecca Miller est une véritable artiste. Elle est écrivain, scénariste et réalisatrice. Ses romans et ses films ont eu beaucoup de succès. Dans ses quatre films précédents, elle a inventé des personnages originaux et complexes engagés dans des relations compliquées, qui avancent malgré tout en faisant au mieux. Avec Maggie a un plan, Rebecca Miller emmène ces thèmes encore plus loin. Elle reconnaît volontiers qu’elle est très curieuse et s’intéresse aux personnes. "J’aime les gens. J’aime explorer les personnalités et je me dis que la plupart des gens veulent en savoir plus sur les autres. C’est pour cela que je fais des films."


Pour raconter une histoire avec des personnages complexes et crédibles qui puissent divertir et ravir les spectateurs, Rebecca est allée puiser son inspiration d’une nouvelle façon. Habituée à écrire des scénarios originaux ou bien inspirés de ses livres, elle a cette fois-ci voulu trouver une toute nouvelle histoire. Et cette histoire, elle l’a trouvée dans un livre inachevé de son amie, Karen Rinaldi. "J’ai lu plein de livres. Je voulais que l’action se déroule à New York et que l’histoire soit drôle. Karen avait écrit une histoire se déroulant dans une histoire, ce qui était une idée géniale pour un scénario. Je me suis donc inspirée de son roman pour écrire le scénario."


Damon Cardasis, le coproducteur du projet, explique : "Rebecca a lu le début du roman de Karen et a adoré. J’ai trouvé l’idée très amusante et unique. Toutes les deux partagent la même sensibilité." Au départ, Rebecca voulait raconter une histoire new-yorkaise contemporaine qui refléterait les aspects pratiques (et parfois épineux) des familles modernes et des relations entrecroisées. "Avant même d’avoir lu le livre de Karen, j’avais discuté avec Julianne Moore de l’effet souvent désastreux d’un divorce sur la famille, le couple, les enfants" nous raconte Rebecca Miller. "Je me suis rendue compte que parfois, à un moment donné, les gens fondent une deuxième famille, et je me suis intéressée au chaos que cela peut engendrer. C’est une situation qui affecte inévitablement la vie des parents."

 

Maggie's plan - Greta Gerwig et Julianne Moore

 

Greta Gerwig et Julianne Moore


Rebecca Miller connaît Rachael Horovitz, productrice, depuis 2011. Celle-ci nous raconte comment s’est monté leur projet commun. "J’ai toujours beaucoup aimé le travail de Rebecca, que ce soit ses films ou ses romans. Nous nous sommes vues à New York et avons décidé de travailler ensemble. Elle avait toute une liste de projets, et parmi eux, MAGGIE A UN PLAN m’a particulièrement attirée. Rebecca a beaucoup d’humour et je me suis dit que ce film permettrait aux spectateurs d’apprécier la finesse d’esprit et la perspicacité de Rebecca. Je voulais également l’aider à toucher un public plus large, parce qu’elle le mérite, et cette histoire était idéale." Une des priorités de Rebecca était de réaliser un film qui serait plus axé sur la comédie que ses films précédents. "Je suis tellement heureuse lorsque les gens rient en voyant mes films. J’ai plutôt l’habitude de faire des films dramatiques et j’ai eu envie de changer. Et même s’il y a des aspects dramatiques dans Maggie, le côté comique l’emporte." confie Rebecca. Comme le souligne Rachael Horovitz, "C’est une comédie très bien ficelée et très émouvante." La réalisatrice a avant tout cherché à amplifier les éléments comiques du film afin de contenter les spectateurs. "Plus je vieillis, plus je regarde la vie et plus j’ai envie de légèreté et de comédie. La comédie est fondamentale, nécessaire. Être capable de rire de soi-même et regarder le monde autour de soi avec humour est une façon de vivre très clémente. Plus je gagne en maturité en tant que personne et artiste, plus je réalise que la comédie peut être très profonde. J’accomplis enfin mon désir de rendre les gens heureux en regardant un film."

Il fallait trouver l’actrice idéale pour incarner Maggie, cette femme aux multiples facettes. Rebecca Miller avait Greta Gerwig en tête bien avant l’écriture du scénario. "Greta est une actrice unique. Elle voit les choses du point de vue du scénariste tout en étant extrêmement présente émotionnellement en tant qu’actrice." explique la réalisatrice.


Maggie's plan - Greta GerwigLe producteur Damon Cardasis souligne que le casting était essentiel au succès du projet. En effet, il fallait que les spectateurs suivent Maggie dans son périple. "Il fallait que le spectateur soit persuadé que Maggie n’a que de bonnes intentions. Rien de ce qu’elle fait n’est calculé. Elle essaie toujours de faire ce qui est bien. Parfois ça envenime la situation, mais il fallait que l’actrice ait cette pureté et cette innocence qui définissent le personnage de Maggie. Et Greta répondait à tous ces critères."
D’ailleurs, le sentiment est mutuel. Greta Gerwig aime ce que fait Rebecca et souhaitait depuis longtemps être dans un de ses films. "J’aime travailler avec des femmes scénaristes/réalisatrices, non pas parce que ce sont des femmes, mais parce qu’elles apportent une perspective différente. Rebecca est géniale et son oeuvre parle d’elle-même."


L’enthousiasme et l’engagement de Greta ont ainsi enclenché un procédé de collaboration avec la réalisatrice et le personnage de Maggie a été considérablement enrichi. "Pendant un an, j’ai discuté de Maggie avec Rebecca. On a répété avec d’autres personnes, on a pris des cours de yoga ensemble, on a fait du shopping pour Maggie. Je lui apportais des choses qui pour moi correspondaient aux goûts de Maggie et Rebecca m’en apportait aussi. Je me suis sentie propriétaire de Maggie, comme je me suis toujours sentie propriétaire de ce que j’écrivais, parce que j’ai eu le temps de m’approprier le personnage."


Pour interpréter John Harding, la production cherchait un acteur capable de jongler entre maturité et jeunesse d’esprit. Récemment nommé aux Oscars pour son interprétation dans Boyhood de Richard Linklater, Ethan Hawke a été enthousiasmé par le projet. "C’est gênant, mais je suis acteur depuis 30 ans et je n’avais encore jamais été dirigé par une femme C’est d’ailleurs très bizarre. Je voyais Rebecca comme quelqu’un d’unique et cette impression s’est confirmée. J’ai beaucoup aimé travailler avecvelle." avoue l'acteur. Ethan Hawke est également écrivain et réalisateur, ce qui a d’autant plus sublimé le personnage de John. Comme l’explique Rebecca Miller : "C’était très important pour moi que John soit considéré comme un personnage complet. Ethan a réussi haut la main à créer un personnage totalement crédible et conforme à ce que j’avais imaginé. Il a une approche de réalisateur et il a inventé un personnage extrêmement crédible, tout à la fois puéril, charmant, dynamique, et intelligent."


Maggie's plan - Julianne Moore & Ethan HawkePour Rachael Horovitz, cela fut un véritable cadeau de compter Ethan Hawke parmi les acteurs du film et pour les spectateurs, c’est l’occasion de le retrouver dans une comédie.

"Ethan est un ami de longue date et je rêvais de travailler avec lui. Il n’avait pas tourné de comédie depuis Génération 90, réalisé par Ben Stiller en 1994 et il a particulièrement apprécié de travailler ce rôle, de faire rire et de trouver un rythme de comédie. Ethan est extrêmement drôle dans la vie et il ne le montre que très rarement au cinéma."

L’acteur lui-même déclare en riant : "Je ne peux pas vous dire à quel point je me suis éclaté à ne pas jouer quelqu’un qui est en pleine agonie. Il y a différentes nuances dans la comédie et un équilibre à trouver. Le ton et le timing sont très importants. J’ai adoré ce côté-là."

 

Julianne Moore pendant l'une des scènes de tournage avec Ethan Hawke

 

Julianne Moore était également ravie de travailler avec Ethan, qu’elle connaît depuis longtemps. "C’est un acteur formidable. Il est très imaginatif et avec lui, on rit beaucoup." Sentiment partagé par l’acteur. "J’ai toujours été fan de Julianne. Elle a un esprit vif et malin. Elle est très drôle. Tourner avec elle a été un véritable plaisir."

Pour interpréter Georgette Harding, femme intellectuelle et intimidante, Rebecca Miller a sans hésiter pensé à son amie Julianne Moore, qui a commencé le tournage deux jours à peine après avoir reçu un Oscar pour son rôle dans Still Alice, les deux femmes avaient déjà travaillé ensemble à l’occasion de Les vies privées de Pippa Lee. "Julianne et moi nous sommes vues régulièrement au cours des deux années qui ont précédé le début du tournage. Julianne a un magnifique sens de la dramaturgie. Ça a été formidable de pouvoir travailler avec elle pendant que je développais le scénario et de faire des lectures avec elle et Ethan." commente la réalisatrice.

 

Maggie's plan - Ethan Hawke et Julianne Moore

 

Ethan Hawke et Julianne Moore


Quant à Julianne Moore, elle n’a pas hésité à retravailler avec son amie. "J’adore Rebecca. Le personnage de Georgette est très atypique et j’ai trouvé le scénario vraiment imaginatif, inventif et drôle." L’actrice a façonné avec délectation un personnage austère, glacial et singulièrement comique, qui révèle au cours du film ses côtés vulnérables. "On voulait que Georgette soit européenne, parce qu’elle est différente et un peu "exotique". Je voulais qu’elle soit imprévisible, parce que je trouve les gens imprévisibles particulièrement intéressants. Ils déconcertent les autres et on ne sait jamais s’ils seront gentils ou méchants avec nous."


Maggie's plan - Julianne MooreRachael Horovitz avoue que personne ne s’attendait à ce que l’actrice ne fasse de Georgette un personnage étonnamment drôle. "L’arme secrète de Julianne est la comédie. On sait tous qu’elle est la meilleure actrice "dramatique" de sa génération, mais avec le rôle de Georgette, en ajoutant un mot par-ci par-là, une petite note, elle crée une véritable symphonie de la comédie !" Damon Cardasis ajoute : "Elle est hilarante. Il y a d’ailleurs eu des moments où tout le monde sur le plateau était mort de rire et avait du mal à retrouver son sérieux. Bien entendu, elle apporte également une grande part d’humanité à son personnage. Au début, elle nous apparaît comme une femme impérieuse, froide et ambitieuse, mais très vite on se rend compte qu’elle a un coeur et qu’elle s’intéresse aux autres."

 

 

 

La puissance et la portée du jeu de Julianne Moore ont contribué à renforcer l’alchimie entre son personnage et celui de Greta Gerwig. "Maggie est censée être intimidée par le personnage de Julianne dans le film. Or, elle n’est pas du tout intimidante. Bien au contraire, elle est douce et géniale. C’est une actrice exceptionnelle. Elle se glisse dans la peau de Georgette, une Danoise brillante, elle parle avec un accent. Elle est tout simplement belle et hypnotique. Le premier jour du tournage, j’avais oublié mon texte tellement j’étais fascinée par elle. Du coup, ça fonctionnait très bien. Julianne est toute en nuances. C’est impressionnant. Elle vous pousse à jouer encore plus juste."

 

Le film a été tourné au cours d’un hiver très froid à New York et le plan de tournage était très serré. Le challenge était de taille et les acteurs et les techniciens ne tarissent pas d’éloges sur l’efficacité de Rebecca Miller. Comme l’explique Julianne Moore : "Rebecca est une réalisatrice très souple et facile. En même temps, elle sait ce qu’elle veut et le fait comprendre clairement. Ça a été une expérience merveilleuse."

 

Maggies plan - Ethan Hawke et Julianne MooreJulianne Moore a particulièrement apprécié l’inconstance réaliste des personnages. "Il n’y a pas de règles établies, pas de mariage parfait ni de relation parfaite. J’ai beaucoup aimé la façon dont Rebecca explore l’interdépendance dans le mariage, l’amitié, les relations parentales ou encore dans la communauté." La réalisatrice ajoute : "Il y a une sorte de célébration de l’interdépendance des personnes, dans le film. Une de mes scènes favorites est celle où les deux rivales (Maggie et Georgette) se retrouvent dans la cuisine en disant "Ouf, on est vendredi !" tout en épluchant des carottes. Les gens finissent toujours par se regrouper, s’aider et créent des communautés."

 

Le message que Rebecca Miller espère délivrer aux spectateurs est celui-ci : "Il faut capituler devant le mystère de l’univers. On ne peut pas contrôler sa vie ni celle des autres. D’ailleurs, quand Maggie accepte ce mystère, elle est récompensée. J’espère que les spectateurs sortiront de la projection gonflés d’espoir, et qu’ils auront ri."

Mon opinion

 

Une comédie sympathique qui n'apporte rien de très nouveau dans le triangle amoureux. Quelques dialogues sont toutefois savoureux et forcent un sourire.

 

L'ensemble reste assez attendu tout en réservant quelques jolies surprises. La réalisation est très sage.

 

Le grand plus, un casting qui semble s'amuser dans cette histoire somme toute assez banale. Des acteurs, tous très justes, se plaisent à appuyer sur l'égoïsme de leur personnage respectif.

 

Dans chacune de ses apparitions Julianne Moore balaie tout sur son passage.

 

Sa seule présence rend l'ensemble supportable.  

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2016
commenter cet article

commentaires

dasola 10/05/2016 14:11

Bonjour Alain, pas tentée du tout par ce film. Rebecca Miller est la fille d'un grand dramaturge et l'épouse d'un grand acteur mais cela n'en fait pas forcément une grande réalisatrice. Je ne garde pas un souvenir mémorable des "Vies privées de Pippa Lee". Bonne après-midi.

Michel Zorba 09/05/2016 13:36

Je suis bien d'accord pour la magnifique Julianne Moore. Pour le reste, aussi d'ailleurs, je me suis copieusement ennuyé

Jacqueline Magne 08/05/2016 09:44

J'hésitais, mais ce que j'entends autour de moi correspond bien à ta critique. Donc je vais m'abstenir et profiter du grand air.

Josh 07/05/2016 22:21

Pour Julianne Moore, suis ok. Mais je me suis ennuyé. Pour ne pas dire pire.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.