Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 21:29

 

Date de sortie 29 juin 2016

 

L'effet aquatique


Réalisé par Sólveig Anspach


Avec Florence Loiret-Caille, Samir Guesmi, Didda Jónsdóttir,

Philippe Rebbot, Olivia Côte, Esteban, Nina Meurisse

Avec la participation amicale de Bouli Lanners


Genre Comédie dramatique


Production Française, Islandaise

 

Synopsis

 

Samir (Samir Guesmi), la quarantaine dégingandée, grutier à Montreuil, tombe raide dingue d’Agathe (Florence Loiret-Caille). Comme elle est maître-nageuse à la piscine Maurice Thorez, il décide, pour s’en approcher, de prendre des leçons de natation avec elle, alors qu’il sait parfaitement nager. Mais son mensonge ne tient pas trois leçons - or Agathe déteste les menteurs! Choisie pour représenter la Seine-Saint-Denis, Agathe s’envole pour l’Islande où se tient le dixième Congrès International des Maîtres-Nageurs. Morsure d’amour oblige, Samir n’a d’autre choix que de s’envoler à son tour...

 

L'effet aquatique - Florence Loiret-Caille et Samir Guesmi

 

Florence Loiret-Caille et Samir Guesmi

César 2017

 

Meilleur scénario original Solveig Anspach et Jean-Luc Gaget

De père américain et de mère islandaise, Sólveig Anspach est née en 1960 en Islande.

Diplômée de La Fémis (section réalisation, 1ère promotion-1989), elle a tourné de nombreux documentaires.

 

La réalisatrice Sólveig Anspach nous a quittés le 7 août 2015.

 

La cause de son décès est une récidive du cancer dont elle souffrait depuis des années, dont elle s’était un temps remise, et qui avait refait surface.

 

Cette même maladie, Solveig Anspach en avait fait le sujet de sa première fiction, Haut les coeurs !. Dans le film, Karin Viard est Emma, jeune femme qui apprend quasiment en même temps sa grossesse et sa maladie. Le film, sorti en 1999, fut un succès public, d’autant qu’il consacrait définitivement Karin Viard doublement récompensée avec le César de la meilleure actrice et le Prix Lumières. Le film révélait une cinéaste habituée aux documentaires.

 

Ses origines américano-islandaises se dessinent tout au long de sa filmographie.

 

 

En commençant à écrire, il y avait l’idée que le film nous transporte d’un monde aquatique domestique (la piscine de Montreuil), à un monde aquatique sauvage (les sources chaudes islandaises). Le passage du domestique au sauvage soulignant le passage à l’état amoureux de nos deux héros. En travaillant avec mon scénariste, Jean-Luc Gaget, nous sommes tombés raides dingues de Deep End le film de Jerzy Skolimowski réalisé en 1970, c’est ce film qui a été notre véritable déclencheur. Il se passe dans une piscine et nous parle du trouble qu’on peut ressentir dans ces endroits "aquatique". C’est ce trouble très spécifique que nous avons voulu explorer ici. Car une piscine est un lieu très particulier, apparemment hors du temps, qui met en présence des populations diverses aux motivations parfois énigmatiques. Moiteur libidinale, humidité pénétrante, sols glissants, torpeur indicible, rituels immuables, la piscine a sur certains des effets insolites. On y vient principalement pour nager, c’est une idée répandue, mais on y croise aussi d’autres desseins plus inavouables. Une piscine est un lieu hautement démocratique car les signes d’appartenances sociales ou religieuses ont disparu sous les maillots de bain moulants. Elle n’en reste pas moins un endroit où les luttes de pouvoir s’expriment sans fards, et où le monde moderne émet un écho singulier. En suivant nos deux personnages et leur quête éperdument amoureuse, nous voulions aussi dresser le portrait d’une tribu étrange, familière et souvent cocasse, celles des maîtres-nageurs.

 

L’objectif était de faire convoler le burlesque et la comédie romantique, en harmonisant ces deux "sources" d’inspiration souvent contradictoires, et parfois dissonantes. Tout est, bien sûr, comme en cuisine (et en amour), question de dosage. La comédie est un long parcours semé de doutes, car un ou deux ans séparent le moment où l’on écrit une scène, et celui où le public dans la salle réagit, ou pas, à cette scène une fois tournée. Cette expérience, même si elle ne doit pas s‘ériger en système, m’a permis de mieux juger du bon équilibre entre réalisme, comédie, burlesque et émotion.


L’effet aquatique, c’est enfin l’envie profonde pour moi de retrouver l’énergie propre à l’Islande, mon pays d’origine, et de replacer tous ces personnages dans de grands espaces, de les confronter aux éléments, en les plongeant dans une histoire aussi drôle que touchante.


Le film participe du même désir que mes deux précédentes comédies (Back Soon en 2008 et Queen of Montreuil en 2012), c’est-à-dire entraîner des acteurs et des "non acteurs", Français et Islandais, et même Palestiniens, dans des aventures un peu folles, en partant d’un scénario construit qui me laisserait des fenêtres ouvertes sur le réel et l’improvisation.


Propos de la réalisatrice Sólveig Anspach, relevés dans le dossier de presse.

L'effet aquatique - Florence Loiret Caille.

 

Florence Loiret Caille a joué dans plusieurs pièces de théâtre sous la direction de metteurs en scène tels que Nicolas Klotz, Xavier Durringer, Bruno Bayen et Anne Bourgeois. Elle a également tourné dans de nombreux téléfilms et séries télévisées.

 

 

 

L'effet aquatique - Sair Ghesmi.

En parallèle de sa carrière au cinéma, Samir Guesmi a joué dans de nombreuses pièces de théâtre. Il a notamment interprété Othello au Théâtre de l’Odéon en 2008. Il a aussi tourné dans plusieurs courts-métrages, téléfilms et séries télévisées. En 2007, il a réalisé C’est Dimanche !, un court-métrage qui a été sélectionné dans de nombreux festivals.

 

Acteur et scénariste, Philippe Rebbot a joué notamment dans Mariage à Mendoza de Edouard Deluc aux côtés de Nicolas Duvauchelle.

 

L'effet aquatique - Philippe Rebbot.

Il décroche des rôles secondaires dans de nombreux films dont : Lulu Femme nue de Sólveig Anspach, Mon âme par toi guerrie de François Dupeyron, Tristesse Club de Vincent Mariette ou encore Hippocrate de Thomas Lilti.

 

 

Plus récemment, il était à l’affiche des films 21 nuits avec Pattie des frères Larrieu, Les Premiers, les Derniers de Bouli Lanners et Les Chevaliers blancs de Joachim Lafosse.

 

L'effet aquatique - EstebanEstéban fait ses débuts au cinéma en 2012. Il joue notamment dans La fille du 14 juillet d’Antonin Peretjatko. Autrement connu sous le pseudo de David Boring, Estéban est aussi le leader du groupe Naïve New Beaters avec lequel il a sorti deux albums (Wallace en 2009 et La Onda en 2012) assortis de tournées internationales.

 

Au moment de la sortie de La Onda, le groupe définit sa musique comme "de la pop rapée avec des sentiments chaloupés". En 2015, Estéban réalise le moyen-métrage YO ! PEKIN, avec ses camarades des Naïve New Beaters.

 

L'effet aquatique - Olivia Cote.

Après une formation au Théâtre National de Strasbourg, Olivia Côte fait ses débuts à la télévision, notamment en tant qu’auteur et actrice de la mini-série Vous les femmes. Elle alterne depuis une dizaine d’années entre cinéma, théâtre et petit écran.

 

 

On la retrouve notamment dans Les beaux jours de Marion Vernoux, Ensemble c'est trop de Léa Fazer, Elle l'adore de Jeanne Herry ou plus récemment Des nouvelles de la planète Mars de Dominik Moll. À la télévision, elle apparaît dans les séries Dix pour cent et Peplum.

 

Didda Jónsdóttir est une poétesse et actrice islandaise. Elle est également chanteuse dans le groupe de rock Minä Rakastan Sinua. Au cinéma, Didda Jónsdóttir joue dans quatre films sous la direction de Sólveig Anspach. Elle débute en 2003 avec le film Stormy wheather.

 

L'effet aquatique - .

 

 

 

Elle retrouve par la suite Sólveig Anspach avec Back Soon, Queen of Montreuil et aujourd'hui avec L'effet Aquatique.

Mon opinion

 

Fidélité à tous les niveaux.

Celle de la réalisatrice pour Montreuil et l'Islande, son pays natal. Celle des trois principaux protagonistes déjà présents dans les premières réalisations de Sólveig Anspach. Celles, enfin du scénariste/producteur Jean-Luc Gaget et de plusieurs membres de l'équipe technique.

 

À la frontière du farfelu et de l'absurde sans jamais se départir d'un charme certain, le film est à la fois d'une grande sensibilité et d'une fougue parfaitement maîtrisée. Simple et merveilleux.

 

La très belle photographie d'Isabelle Razavet magnifie tout autant la piscine de Montreuil que les vastes et somptueuses étendues de la nature islandaise.

 

L'histoire d'amour, pièce maîtresse du film, n'altère en rien les récits qui l'accompagnent. Les trois principaux acteurs, Florence Loiret-Caille, Didda Jónsdóttir et Samir Guesmi sont parfaits. Olivia Côte, Esteban et Philippe Rebbot, dans des rôles secondaires n'en sont pas moins savoureux.

 

Avec ce film Posthume, Sólveig Anspach nous offre un beau moment de tendresse et d'une grande générosité.

Avec, comme cadeau ultime, la folle envie de vivre, rire et aimer !

 

L'effet aquatique - Florence Loiret-Caille et Samir Guesmi

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2016
commenter cet article

commentaires

armelle 06/07/2016 10:15

Justement le film passe à côté de chez moi et je suis heureuse de lire votre critique, cher Alain. car je vais me laisser tenter. Bonne journée.

Josh 05/07/2016 09:17

Slt Alain. Tout à fait ok avec toi. Un film simple, beau, onirique et optimiste. Réussi de bout en bout

Michel Zorba 03/07/2016 08:09

J'ai adoré ce film.

Johanne 01/07/2016 15:43

J'ai attendu avec une certaine impatience la sortie de ce film. L'ensemble est une pure merveille. Simple, farfelu, c'est vrai, onirique aussi. Et les acteurs au top. Une réalisatrice trop tôt disparue.

Jacqueline Magne 01/07/2016 14:32

Bonjour Alain. Voilà un film que je vais aller voir. Ta critique ne fait qu'augmenter mon impatience. Bises

Josh 30/06/2016 22:54

J'acquiece 100% mon cher Alain. Excellent et beau moment de cinéma. @+

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.