Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 07:55

 

Date de sortie 8 juin 2016

 

Ma Ma


Réalisé par Julio Medem


Avec Penélope Cruz, Luis Tosar, Alex Brendemühl,

Asier Etxeandia, Anna Jiménez, Teo Planell, Silvia Abascal


Genre Drame

 

Productions Espagnole, Française

 

Synopsis

 

Magda (Penélope Cruz) est institutrice et mère d’un petit garçon de 10 ans. Elle a du mal à faire face à la perte de son emploi et le départ de son mari. Mais lorsqu’on lui diagnostique un cancer du sein, plutôt que de se laisser abattre, elle décide de vivre pleinement chaque instant. Elle profite de son fils, de son médecin bienveillant et d’un homme qu’elle vient à peine de rencontrer. De son combat contre la maladie va naître une grande histoire d’amour entre tous ces personnages.

 

Ma Ma - Pénélope Cruz

Note d'intention du réalisateur Julio Medem

 

Durant l’hiver 2006, j’ai visité le Musée d’Art de Düsseldorf et j’ai gardé en mémoire une sculpture troublante : “Bronze frau nº 6” réalisée par Thomas Schütte qui représentait une femme en bronze, rampant dans la douleur. Elle semble porter une masse de vie et une masse de mort en elle. Cette image est la genèse de Ma Ma.

 

MA MA


Je n’ai pas revu cette sculpture depuis, ni en vrai ni en photo. Dès que je suis rentré en Espagne, j’ai donné un nom à cette créature de douleur présentée sous la forme d’une louve, Magda. Et j’ai commencé à écrire un scénario sur elle, sur la façon dont son corps simultanément, développe une tumeur maligne qui détruit sa poitrine de femme, tandis qu’une fille grandit à l’intérieur de son utérus. Le premier projet, écrit durant ce même été, a fini dans un tiroir. Et il y est resté pendant huit ans, jusqu’à l’automne 2014. J’ai remis le scénario à Penélope et elle a immédiatement accepté de jouer dans le film et d’incarner Magda, de porter cette femme de bronze à la vie et lui offrir une âme. Dès que Penélope a donné son accord, cela m’a stimulé pour écrire. J’ai été plus inspiré et Magda a grandi. Je lui ai donné de la fraîcheur, de l’humour, de l’authenticité, de la vitalité ... toutes les qualités que Penélope Cruz a. C’est une actrice que j’admire depuis le début de sa carrière. Par la suite, elle a également apporté ses propres idées au scénario. Ses contributions ont été fortes et précises. Elles ont amélioré la compréhension et l’expressivité du personnage.


Au printemps 2015, nous étions en préparation du tournage avec toute l’équipe du film. Nous savions que ce serait un film simple à tourner, sans trop d’éléments de production, avec un personnage principal qui mène l’histoire, puis deux hommes et un jeune garçon. Mais ce devait être en même temps quelque chose de dramatique, d’émotionnellement intense et de délicat. Cela devait se découvrir. Nous avions besoin de trouver le bon point de vue pour raconter l’histoire. Cet endroit invisible, où je pouvais placer mon oeil, puis l’exposer à mes partenaires dans cette aventure, aux quatre piliers de Ma Ma. Le pilier le plus important était la performance de Penélope Cruz, accompagnée de celles de Luis Tosar, d’Asier Etxeandia et du jeune Teo Planell ; le deuxième pilier du film était l’éclairage qui a été fait par Kiko de la Rica ; le troisième pilier était celui de la direction artistique emmenée par Montse Sanz, avec également la conception des costumes réalisés par Carlos Diez, le maquillage par Ana Lozano et la coiffure par Massimo Gattabrusi ; le quatrième serait la musique, composée par Alberto Iglesias. Et une fois que j’ai eu ce casting, ce Directeur de la Photographie, les chefs de postes artistiques et la musique, j’ai pu avoir une idée de ce que serait le film. La réalisation d’un film n’est qu’une question de recherches et de mesures.

 

MA MA - Pénélope Cruz et Luis Tosar


Depuis le début, mon intention principale a été d’éviter de sombrer dans la tragédie. D’éviter de tomber dans l’ombre, d’éviter l’exploitation de la souffrance, dans son obscurité ou dans sa légèreté, d’éviter trop de sentiments tire-larmes. Les personnages auraient à retenir leurs larmes ; plusieurs fois, lors du tournage, ce fut presque impossible pour les acteurs de ne pas éclater en sanglots. Ce fut pareil pour l’équipe qui était autour d’eux. Ces plans ne font pas partie du film, ils nous restent juste en mémoire. À quelques reprises Magda et Arturo pleurent. Julian n’a pas pleuré, mais nous pouvons vraiment sentir qu’il retient ses larmes.


L’idée était de chercher la lumière partout où elle pouvait être, sans qu’on puisse la remarquer. Grâce à cela on peut respirer quand l’histoire devient trop difficile, afin de pouvoir apercevoir la douceur de la vie sous la dureté. Nous avons également examiné l’harmonie et la beauté. Et puis, quand la réalité devient cruelle, le point de vue devient frontal, sans alternative. Cette recherche minutieuse a été particulièrement difficile dans un film comme Ma Ma qui traite de la vie et de la mort.


Il n’ y a pas de mauvais personnages dans l’histoire. La tumeur maligne, le cancer, est l’antagoniste de tout le monde, les poussant à se battre et faire ressortir le meilleur de chacun. Et voilà comment dans la catharsis d’une tragédie, l’amour se développe entre les quatre personnages. C’est pourquoi Ma Ma est une histoire d’amour dans son sens le plus profond.


Bien sûr, il y a beaucoup de façons de parler d’un sujet sensible comme le cancer du sein. Ma Ma est un film lumineux. Une lumière délicate et fragile, qui symbolise la force de vie de Magda et sa recherche du bonheur.

 

MA MA - Luis Tosar et Pénélope Cruz

Entretien avec Penélope Cruz.

 

Magda est certainement le rôle le plus intense et fort que vous ayez eu à jouer.


En effet je pense qu’elle est le personnage le plus complexe et difficile que j’ai eu à interpréter. Mais elle m’a tellement apporté, je suis tombé amoureuse d’elle quand j’ai lu le script. Je voudrais être comme elle, avoir ses qualités, mais je ne voudrais pas avoir sa vie; cette situation et ce qu’elle traverse est horrible. Je pense que cela est dur pour n’importe quelle mère, n’importe quelle femme. Le film a un fort impact émotionnel sur le public.
À la vision du film, en tant que mère, on est touché par une sorte de peur. Une peur de mourir et de laisser ses enfants grandir sans leur mère. Voilà la plus grande peur de Magda qui est également le moteur qui lui permet de continuer. Cette peur la pousse à se battre et à prouver aux médecins qu’ils ont tort. Elle est capable de créer la vie tout en combattant la maladie et elle le fait. Elle réussit à arriver au bout de sa grossesse alors qu’elle se bat contre ce monstre. Je pense que c’est un film très émouvant et beau, j’en suis très fière. Je sais que les réactions au film seront très diverses, je ne m’attends pas à une unanimité. Ce n’est pas déprimant même si le film est sombre par moment et que cela peut être dur car le sujet est sérieux et douloureux. Mais cela n’en devient pas triste et ce n’est jamais trop léger ou banal. Je pense que le film est honnête.


Et pourquoi avez-vous décidé de vous impliquer dans ce nouveau projet de Julio Medem ? Ainsi que d’en assurer la production ?


C’est un des réalisateurs espagnols les plus talentueux. J’ai toujours voulu travailler avec lui, et nous avons failli travailler ensemble à trois reprises. Mais je n’ai jamais pu pour des raisons de disponibilités. Je pensais qu’il m’en tiendrait rigueur mais il ne l’a jamais fait. Il m’a envoyé le scénario et j’en suis tombé amoureuse. J’ai été tentée de me plonger dans le monde de la production plusieurs fois mais à chaque fois ce n’était pas le bon moment ou le bon projet. Quand j’ai lu celui de Julio Medem j’ai su que c’était le bon. Le scénario n’avait pas encore circulé. Nous l’avons produit ensemble et nous avons été surpris par toutes les réponses positives que nous avons eu rapidement. Nous avons pu tourner le film quelques mois après. Ce fut une sorte de miracle car c’est très dur de mettre en place un projet ici. Nous avons impliqué Alvaro Longoria qui a fait le lien avec Morena Films. Et tous ensemble nous avons réussi ce projet, nous avons eu la meilleure équipe et les meilleurs acteurs possibles. Et au final nous sommes très heureux du résultat.

 

Ma Ma - Pénélope Cruz et Luis Tosar

Mon opinion

 

"Je sais que les réactions au film seront très diverses, je ne m’attends pas à une unanimité". A déclaré Penélope Cruz, à la fois productrice et actrice de ce film.

 

Sa lumineuse présence retient l'attention de bout en bout.

 

Le film est dédié à toutes les femmes atteintes de ce cancer. Entre le combat d'une mère aimante et la femme atteinte de ce mal incurable, l'actrice est de toutes les scènes. Elle resplendit. Au travers de tous les stades de cette maladie qui détruit, elle restera débordante d'énergie pour ceux qu'elle aime.

 

Le scénario ambitieux et la réalisation, s'enlisent hélas, très vite. Entre messages d'espoir, la course contre le temps qui reste pour vivre, et des scènes oniriques, certaines images ne trouvent pas leur juste place. Après une rencontre invraisemblable, deux êtres meurtris, tenteront de se sauver réciproquement des attaques de la vie. Un gynécologue/cancérologue, chanteur de charme à ses heures, décroche un sourire. Quelques passages lumineux, et des dialogues qui tentent de rester optimistes, aident le film à ne pas sombrer dans un pathos dégoulinant.

 

Aux côtés de la principale protagoniste, la magnifique Penélope Cruz, à noter les belles prestations de Luis Tosar, Asier Etxeandia et Alex Brendemühl.

 

Penélope Cruz - Ma Ma

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2016
commenter cet article

commentaires

tinalakiller 10/06/2016 15:31

Penélope Cruz réalisatrice ? Y a pas une faute là ?

Josh 10/06/2016 09:08

j'ai trouvé le scénario quelque peu improbable, même si des passages sont remarquables et l'ensemble tient la route essentiellement grâce à P.Cruz. @+

Jacqueline Magne 10/06/2016 07:48

J'avoue que le sujet m'effraie un peu. Je n'ai aucun doute quant au talent de Pénélope Cruz qui semble s'être investie un maximum pour que ce film puisse voir le jour.

Michel Zorba 09/06/2016 20:55

Ma soeur l'a vu et a été très surprise par P. Cruz, il parait effectivement qu'elle est géniale

Chris 09/06/2016 09:37

Bonjour Alain. Pour Penélope Cruz à 100 %. Mais le film n'atteint pas des sommets. Je reconnais que le thème est un peu difficile et douloureux.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.