Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 19:10

 

Date de sortie 2 novembre 2016

 

Mademoiselle


Réalisé par Park Chan-Wook


Avec Kim Min-Hee, Tae-ri Kim, Ha Jung-Woo

Kim Hae-Sook, Jin-woong Jo, Sori Moon


Genre Drame


Production Sud-coréenne

 

Synopsis

 

Corée. Années 30, pendant la colonisation japonaise.

 

Un dandy malfaiteur, (Ha Jung-Woo) qui se fait passer pour noble et fait engager, SookHee, (Tae-Ri Kim), jeune femme habile en arnaque, comme servante d’une riche japonaise, Hideko, (Kim Min-Hee) vivant recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique et bibliophile (Jin-woong Jo) qui a obtenu la nationalité japonaise.

 

Mais Sookee a un secret. Convaincre sa maîtresse d'épouser le bel escroc qui l'arracherait, ainsi, des griffes de son oncle.

 

Une fois mariée, Hideko finirait dans un asile de fous pour que l'escroc, enfin riche, fasse les quatre cents coups avec sa fortune.

 

Mais rien ne va se passer comme prévu...

Mademoiselle

Lauréat à Cannes du Grand Prix pour Old Boy en 2004 et du Prix du Jury pour Thirst, ceci est mon sang en 2009, Park Chan-Wook  est l’un des représentants les plus marquants de la renaissance du cinéma sud-coréen. Réputé pour la puissance de sa mise en scène et son dynamisme narratif, il est un cinéaste qui continue de nous surprendre.


Dans les années 1990, Park Chan-Wook, cinéphile, a conjugué son activité de critique de cinéma avec celle de réalisateur jusqu’en 2000, date de son premier succès commercial, Joint Security Area présenté en compétition officielle à la Berlinale.

 

Mais c’est en 2002 avec son film suivant, Sympathy for Mr. Vengeance, salué par la critique, qu’il définit le style qui fera sa renommée.

 

Après le succès et la reconnaissance internationale de Old Boy ses films Lady Vengeance (Compétition officielle, Mostra de Venise 2005)Je suis un cyborg (Compétition officielle, Berlinale 2006) et Thirst, ceci est mon sang (Compétition officielle, Festival de Cannes 2009) ont montré l’étendue de son talent.

 

En 2013, il a réalisé Stoker, son premier film en anglais avec  Mia Wasikowska, Nicole Kidman et Matthew Goode, explorant ainsi d’autres territoires.

 

Sarah Waters - Du bout des doigts

 

 

.

Park Chan-Wook  retrouve la Corée avec Mademoiselle, inspiré du thriller historique de Sarah Waters, Du bout des doigts.

 

Interview du réalisateur relevé dans le dossier de presse.

 

Comment le livre est-il devenu votre nouveau film ?


Il s’est passé la même chose qu’avec Old Boy. Le producteur Syd Lim est tombé sur le livre, me l’a fait lire et m’a demandé ce que j’en pensais. Je suis sûr que tous les autres lecteurs ont ressenti la même chose, la première partie du roman m’a complètement pris par surprise. Non seulement ça, mais je suis aussi tombé amoureux du style précis et vif de l’auteure. J’ai surtout choisi cette histoire parce que les deux femmes au centre du récit semblaient très réelles. L’une a un passé sombre et l’autre a un présent désespéré, cependant il se dégage des deux une grande individualité et beaucoup de charme.

 

Dans le roman, l'histoire se déroule à l'époque victorienne. Pourquoi l'avoir transposée pendant la colonisation japonaise dans les années 1930 plutôt qu'à un autre moment de l'histoire coréenne ?


MademoisellePour des raisons pratiques.

 

En réfléchissant à une société où la noblesse existe encore, ainsi que le métier de servante, où un personnage collectionne des objets rares, etc., cela semblait le bon choix.

C’était une époque où certains aspects traditionnels demeuraient mais où la modernité commençait à prendre le dessus.

 

 

 

Vous attachez toujours beaucoup d'importance aux décors ?


La maison est un espace important. Kim Hae-Sook dit au début, "Même au Japon, on ne trouve pas de maison qui allie les styles occidentaux et japonais. Elle reflète l’admiration de Maître Kouzuki pour le Japon et l’Angleterre." Donc quand des personnages entrent dans les appartements de style japonais, ils doivent retirer leurs chaussures et lorsqu’ils traversent l’aile de style occidental, ils doivent les remettre. La personnalité de la maison est un élément important. La chambre de Hideko se situe dans l’aile occidentale, par conséquent elle dort dans un lit et mène la vie d’une Lady. À l’inverse, la chambre adjacente de la servante est de style japonais - Sookee vit dans un oshiire, une sorte de placard dans lequel on range les futons et les draps.

L’espace le plus important en termes de décors est la bibliothèque. L’extérieur répond au style de l’architecture japonaise traditionnelle, mais à l’intérieur il s’agit d’une bibliothèque occidentale. On y trouve aussi des tatamis qui, durant les lectures, se transforment en jardin japonais avec des galets blancs, des pierres et de l’eau.

 

Mademoiselle.

 

Les jardins japonais sont censés reproduire le monde en miniature (les montagnes et les rivières, les lacs et les forêts), donc le fait que Kouzuki le déménage à l’intérieur est comparable à la création d’un nouveau monde à l’intérieur de son propre royaume.

Les mouvements de la caméra dans l'espace sont étonnants, pouvez-vous nous en parler ?

 

La maison est grande et il y a peu de personnages dans cet immense espace vide. Par ailleurs, dans la première partie, nous voyons de nombreuses scènes du point de vue de Sookee et de celui de Hideko dans la seconde. Tout le long, il y a une sorte de "jeu de regards" dans lequel quelqu’un regarde quelqu’un d’autre, ou ignore quelqu’un, ou se doute que quelqu’un le regarde. Cette dynamique s’exprimait parfois mieux dans des gros plans et à d’autres moments par des mouvements de caméra.
Au début je voulais tourner le film en 3D. Habituellement, on l’utilise pour les films de science-fiction ou d’action, mais j’ai pensé que ce serait intéressant de l’utiliser pour ce genre de drame. La 3D aurait fait ressortir le point de vue de chaque personnage. Finalement, nous n’avons pas pu le faire pour des raisons financières, mais je crois que les mouvements de caméra se substituent aux effets que j’aurais souhaité.

 

Mademoiselle

Pourquoi avez-vous utilisé un objectif anamorphique ? J'ai entendu dire que la décoratrice a dû construire un plateau plus grand pour s'y adapter. 


Avant le tournage, j’ai longuement parlé de l’objectif anamorphique avec le directeur de la photographie. C’était l’un des luxes que nous pouvions nous offrir tout en tournant en numérique. Pour moi, la pellicule est toujours supérieure au numérique et, si j’avais le choix, je tournerais sur pellicule. Mais en tournant en numérique, nous avons pu nous permettre d’utiliser un objectif anamorphique. J’ai une affection particulière pour les films tournés avec ce type d’objectif et mon directeur de la photographie était intéressé par l’idée de combiner un objectif ancien et une caméra numérique. L’image ainsi créée est assez unique et me semblait adaptée au décor d’époque.

Avant le tournage, vous avez donné des CD à écouter aux acteurs et à l'équipe. Quelle était votre intention ?


Ce n’était pas parce que j’avais l’intention d’utiliser la musique dans le film, mais plutôt pour permettre aux acteurs et à l’équipe de ressentir l’atmosphère qui se dégagerait du film une fois terminé pendant qu’ils se préparaient. Il y a également les dessins du story-board, mais puisque la musique permet également de créer une ambiance, je leur ai donné trois CD à écouter.

 

Pendant le tournage, le jeu de Ha Jung-Woo vous a-t-il surpris ?


Pas tout à fait car pour mes films je sais ce que je veux, mes directions sont assez précises. Je ne suis pas le genre de réalisateur qui donne un scénario à un acteur en lui disant, "Débrouille-toi." Par rapport à d’autres réalisateurs, je donne aux acteurs un très petit espace de travail, mais il arrive que des acteurs très talentueux parviennent tout de même à s’y exprimer d’une façon qui me surprend vraiment et, avec Ha Jung-Woo, c’est arrivé à plusieurs reprises.

Mademoiselle

Dans un entretien vous avez déclaré que les éléments humoristiques utilisés sans certains de vos films ont bien marché. Qu'en est-il de Mademoiselle ?


Dans ce film, l’humour provient du fait que les personnages cachent leur véritable identité et jouent la comédie. Dans de nombreuses scènes, ils cachent leurs sentiments et pensent quelque chose de très différent de ce qu’ils disent. Même si les spectateurs n’éclatent pas de rire dans la salle de cinéma, je pense qu’ils apprécieront ce genre d’humour tout au long du film.

 

Pouvez-vous décrire Mademoiselle en quelques mots ?


C’est un thriller, une histoire d’arnaqueurs, un drame ponctué de rebondissements surprenants et plus que tout, une histoire d’amour.

Mademoiselle

 

Mon opinion

 

Un jeu détestable entre manipulatrices et manipulateurs.

 

Trois récits racontent tout au long du film leur propre histoire, chacun apportant des éléments nouveaux. Les dialogues parfois virulents laissent passer de beaux moments d'humour. Un seul bémol. Certaines scènes trop récurrentes ralentissent le rythme sans laisser passer une réelle émotion.

 

Toutefois, la virtuosité du scénario ne s'essouffle à aucun moment. L'intérêt, apporté par le point de vue des trois principaux protagonistes, tient le spectateur en haleine du début à la toute fin du film.

 

L'amour donnera à celles que l'on imaginait faibles le plus beau rôle. Des années de souffrances les ont enfermées dans des univers différents. 

 

La mise en scène est éblouissante. Les décors et les costumes sont à la fois somptueux et raffinés. La photographie discrète et léchée magnifie l'ensemble que ce soit dans les intérieurs ou au beau milieu d'une végétation luxuriante, ordonnée et somptueuse.

 

Le casting est remarquable. Un grand moment de cinéma.

Mademoiselle

 

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2016
commenter cet article

commentaires

dasola 25/12/2016 09:25

Bonjour Alain, que j'ai aimé ce film, un des mes préférés de l'année. Le bouche à oreille à l'air de bien fonctionner. Il est encore à l'affiche à Paris. J'en profite pour te souhaiter un joyeux Noël et une bonne fin d'année.

roijoyeux 11/12/2016 14:54

une machination détestable mais vu ton opinion j'ai beaucoup envie de le voir, et pour connaitre ce qui va se passer exactement ...

Michel Zorba 11/12/2016 07:53

vu à sa sortie visuellement c'est magnifique, les actrices sont formidables

Jacqueline Magne 10/12/2016 22:27

Je l'ai raté et le regrette vivement.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.