Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 00:00

  
Date de sortie 6 mars 2013

 

A-la-Merveille---Affiche.jpg

 
Réalisé par Terrence Malick


Avec Ben Affleck, Olga Kurylenko, Rachel McAdams,

Javier Bardem, Romina Mondello, Darryl Cox,

Tatiana Chiline, Charles Baker

 

Titre original To The Wonder

 
Genre Drame, Romance


Production Américaine

 

A-la-Merveille---Ben-Affleck.jpg Ben Affleck

 


Le titre doit son nom au Mont Saint-Michel, surnommé également La Merveille.  

 

Terrence Malick a choisi cet endroit pour tourner une partie du film car il représente un espace entre ciel et terre, entre rêve et réalité, le lieu parfait pour situer une histoire d'Amour.

 Olga Kurylenko et Ben Affleck A-la-Maniere---Olga-Kurylenko-et-Ben-Affleck.jpg

 

Synopsis

 

Même s’ils se sont connus sur le tard, la passion qu’ont vécue Neil (Ben Affleck) et Marina (Olga Kurylenko) à la Merveille - Le Mont-Saint-Michel - efface les années perdues. Neil est certain d’avoir trouvé la femme de sa vie. Belle, pleine d’humour, originaire d’Ukraine, Marina est divorcée et mère d’une fillette de 10 ans, Tatiana.


Désormais, le couple est installé dans l’Oklahoma. Leur relation s’est fragilisée : Marina se sent piégée. Dans cette petite communauté américaine, elle cherche conseil auprès d’un autre expatrié, un prêtre catholique nommé Quintana (Javier Bardem). L’homme a ses propres problèmes : il doute de sa vocation…

 

Marina décide de retourner en France avec sa fille. Neil se console avec Jane (Rachel McAdams), une ancienne amie à laquelle il s’attache de plus en plus. Lorsqu’il apprend que rien ne va plus pour Marina, il se retrouve écartelé entre les deux femmes de sa vie. Le père Quintana continue à lutter pour retrouver la foi. Face à deux formes d’amour bien différentes, les deux hommes sont confrontés aux mêmes questions

 

To the Wonder - Ben Affleck et Rachel McAdams

 

Ben Affleck et Rachel McAdams


Terrence Malick explore l'amour et ses différentes saisons – la passion, la sympathie, le sens du devoir, le chagrin, l'indécision – et la manière dont ces variations peuvent transformer, détruire et réinventer nos vies. Le producteur Nicolas Gonda déclare : "Cette histoire examine et explore des aspects de l'amour que je n'avais encore jamais vus exposés au cinéma. Il ne s'agit pas que des extrêmes, des hauts très hauts et des bas très bas, mais de tous ces moments entre les deux qui sont tellement vrais."

 

Plus qu'une histoire, le drame romantique À la merveille est un voyage à la rencontre de la profondeur émotionnelle et spirituelle de personnages que l'on voit évoluer, changer, mûrir. Terrence Malick, réalisateur d'exception, a poussé ses acteurs comme son équipe technique à opter pour la spontanéité et à travailler dans un esprit ouvert à l'improvisation. Les acteurs qui constituent le superbe casting de À la merveille ont exploré les émotions intérieures de leurs personnages pour les représenter avec encore plus de profondeur, d'intensité et d'authenticité.

 

Lorsque débute l'histoire de À la merveille, Neil et Marina vivent leur histoire d'amour au summum de son intensité, en savourant le soleil sur une magnifique plage française. Situé au large des côtes normandes, le Mont-Saint Michel, aussi appelé la Merveille, est à la fois un lieu de pèlerinage et une des destinations les plus visitées par les touristes, qui viennent du monde entier pour admirer son abbaye, son cloître et son incomparable architecture. Les hautes murailles de pierre qui s'élancent à l'assaut du ciel suggèrent un lieu flottant quelque part entre la terre et le ciel, entre la réalité et le rêve.

 

Un endroit parfait pour débuter le récit de l'histoire de Marina et Neil...



The Tree of Life est sorti en mai 2011, À la merveille en mars 2013, soit deux ans plus tard.

 

Il s'agit de l'écart le plus court entre deux films de Terrence Malick.

 

Le plus long écart étant entre Les Moissons du ciel et La Ligne rouge soit une vingtaine d'années.
 

A-la-Merveille.gif

 
Pour ce tournage, les acteurs se sont immergés dans l'univers imaginaire de Terrence Malick. Le réalisateur les a guidés à travers des oeuvres de fiction, des oeuvres d'art, des morceaux de musique et des films pour les amener peu à peu à l'état d'esprit nécessaire à la compréhension de leurs personnages. Beaucoup d'entre eux ignoraient quel serait le propos du film en définitive ou à quoi il ressemblerait une fois terminé, parce que le réalisateur se ménageait l'espace nécessaire et se réservait la liberté d'accentuer tel ou tel thème principal du film au moment de la postproduction. Les acteurs et les actrices de À la merveille avouent tous que cette expérience leur manquera lorsqu'ils reviendront à des films plus traditionnels.
 
Terrence Malick et Ben Affleck se connaissent depuis de nombreuses années et n'avaient pas encore eu l'occasion de travailler ensemble. Après avoir terminé Argo, Ben Affleck avait prévu de partir en vacances quand Terrence Malick lui a demandé de jouer dans À la merveille; l'acteur n'a pas pu refuser cette chance.


A la Merveille - Ben Affleck, Rachel McAdams-copie-1Ben Affleck confie : "Cela fait plus de dix ans que cette histoire mûrit dans la tête de Terrence. Je me suis souvent tourné vers lui pour chercher conseil; il a été mon mentor, me guidant grâce à son expérience, jusqu'à encore récemment, alors que nous travaillions chacun sur la postproduction de nos projets respectifs. J'ai donc été ravi lorsqu'il m'a demandé de rejoindre la distribution de À la merveillee. Comme tout le monde, j'admire son travail. J'avais prévu de prendre un peu de vacances avec ma famille après avoir fini mon propre film, mais je ne pouvais pas laisser passer cette chance de travailler avec lui."

  
Afin d'incarner avec justesse Neil, cette homme bienveillant, sincère et tendre, Ben Affleck a lu les oeuvres d'auteurs tels que Léon Tolstoï, Dostoievski ou F. Scott Fitzgerald et s'est inspiré de Gary Cooper dans ses films. Pour Ben Affleck, ce personnage rejoint Hamlet de Shakespeare : "Le film dépeint Neil en train de se découvrir tel qu'il est vraiment, et amène les spectateurs à s'interroger sur les obligations que nous avons tous les uns envers les autres, celles que nous avons envers le monde, par-delà nos intérêts personnels égoïstes", déclare-t-il.
 
to-the-Wonder-Ben-Affleck-eBen Affleck à propos de son rapport avec Terrence Malick : "J'ai plus appris en sept semaines sur À la merveille avec Terrence que dans tout le reste de ma vie auprès d'autres réalisateurs", explique-t-il, en poursuivant : "Terrence a un esprit tellement riche, tellement éclectique, avec des connaissances tellement étendues que la conversation aborde tous les domaines, de la musique à la philosophie en passant par la religion, les arts, la littérature... Son approche du cinéma s'inscrit dans la plus grande tradition des arts."  

 

Ben Affleck résume À la merveille de la manière suivante : "Ce film m'évoque davantage le souvenir, la réminiscence d'une vie qu'une histoire au sens où on l'entend d'ordinaire, comme une succession d'événements en temps réel dans l'existence des personnages. C'est un amalgame de moments impressionnistes ; le récit ricoche d'un moment à un autre dans la vie des personnages et les événements s'agencent d'une façon non linéaire – et cela reflète bien, je crois, la façon dont on se souvient des choses de sa vie. Cela a quelque chose d'hypnotique, d'étourdissant, c'est plus fluide que ne l'est la vie réelle", explique le comédien.

 

A-la-Merveille---Rachel-McAdams.jpg Rachel McAdams

 

Rachel McAdams joue Jane, une ancienne camarade de classe de Neil qui revient dans sa vie à un moment critique, lorsque sa relation avec Marina connaît des difficultés. Cette femme offre à Neil la promesse d'une autre sorte d'amour. L'actrice raconte : "Terry choisit ses acteurs avec soin, après mûre réflexion, et il se base avant toute chose sur leur personnalité. Il s'intéresse à ce que vous pouvez apporter de personnel au rôle, et à ce que vous avez à offrir – votre passé, les choses et les êtres que vous avez perdus, vos échecs, vos victoires. En vous fondant sur tout cela pour développer le personnage, vous le faites vôtre. Vous nouez une relation personnelle avec lui. Terrence vous laisse toujours vous faire votre propre opinion, ce qui est très agréable dans le travail d'un acteur."

 

Contrairement aux réalisateurs"traditionnels", Terrence Malick n'impose pas les mouvements et les déplacements à ses acteurs, ils peuvent bouger comme bon leur semble et la caméra est au service du mouvement : " Il vous laisse une liberté totale, et ne vous met jamais la pression pour atteindre une hypothétique perfection ni même pour tourner un nombre donné de scènes en une journée. Vous pouvez faire tout ce qui vous semble juste pour trouver la vérité du personnage. Par exemple, il ne vous impose pas de placement précis, vous pouvez vous déplacer comme bon vous semble, et la caméra vous suivra, ou pas. Vous n'avez pas à vous plier aux exigences de la caméra comme on le fait d'habitude, vous n'avez même pas à vous soucier de lui faire face ! Il vous demande juste de vivre le rôle, de l'explorer. Votre travail, c'est d'être aussi sincère et authentique que possible, et de faire confiance à Terry pour capter dans votre manière d'interpréter le personnage tout ce dont il a besoin pour son histoire. C'est une expérience très libératrice."déclare l'actrice Rachel McAdams.  

À l'instar de The Tree of Life, À la merveille parle également de Foi, de doute, du combat difficile entre l'Esprit et la Chair : "Le film met en lumière la lutte constante pour faire en sorte que l'amour et la foi continuent à rester vivants dans les relations entre hommes et femmes, une lutte qui se reflète aussi dans le combat du prêtre, le Père Quintana pour garder la foi. Le film reste ouvert à l'interprétation de chacun, mais pour moi, il porte vraiment sur les différentes sortes d'amour et de foi, qui parfois en viennent à se confondre", analyse la comédienne Rachel McAdams.

 

"Un autre thème que l'on trouve dans À la merveille, c'est celui du rapport de l'homme à la nature, représenté ici par le ciel, immense, et les paysages de l'Oklahoma, et par les superbes chevaux du ranch de Jane. Le film dit que nous n'avons pas coupé le lien avec elle, qu'elle se reflète dans nos sentiments, dans notre expérience en tant qu'êtres humains dans cette vie."

 

To-The-Wonder---Rachel-McAdams-et-Ben-Affleck.gif

 

Rachel McAdams remarque : "Le film met en lumière la lutte constante pour faire en sorte que l'amour et la foi continuent à rester vivants dans les relations entre hommes et femmes, une lutte qui se reflète aussi dans le combat du prêtre, le père Quintana, pour garder la foi. " Le film reste ouvert à l'interprétation de chacun, mais pour la comédienne, il porte vraiment sur les différentes sortes d'amour et de foi, qui parfois en viennent à se confondre. C'est aussi une histoire qui parle de la religion et de la complexité de la relation que chacun entretient avec son Dieu quel qu'il soit, quelle que soit sa foi, et de la manière dont on fait en sorte que cette foi reste forte. À la merveille, se penche sur ce que l'on fait lorsque notre foi vacille et nous échappe.

 

Javier Bardem campe le Père Quintana dans À la merveille, un homme d'Eglise torturé et en pleine crise de Foi. Pour l'incarner, Terrence Malick a demandé à l'acteur espagnol de suivre le photographe et journaliste américain Eugene Richards afin de discuter avec des prisonniers, rencontrer des prêtres et s'imprégner de leurs histoires comme l'impose le rôle du père Quintana interprété par Javier Bardem. Javier Bardem a effectué cette préparation dans la ville de Bartlesville en Oklahoma, un des décors réels du film : "Leurs histoires, ce que les gens m'ont confié et ont accepté de partager avec moi, était incroyablement puissant", confie le comédien. Ce procédé s'est révélé profondément émouvant pour tous ceux qui y ont participé.

 

La productrice Sarah Green confie : "Nous avons fait la connaissance de beaucoup de gens extraordinaires en faisant ce film. Un ancien drogué dépendant à la méthamphétamine a raconté son histoire pour la première fois devant son fils. Une femme sur le point de mourir a parlé de ses inquiétudes pour l'avenir de son enfant. Des détenus ont partagé leur histoire. Tous, nous en sommes sortis profondément changés. "


 "C'est une expérience qui vous secoue et vous ouvre les yeux, et je ne suis pas près de l'oublier. Ces souvenirs m'accompagneront dans les années à venir. Ce sera difficile pour moi de revenir à la normale, de me retrouver sur un plateau de cinéma traditionnel. Travailler avec Terrence Malick, c'est être perpétuellement dans un chaos positif parce qu'il vous fait vous sentir vivant à chaque seconde ; il vous donne le sentiment de découvrir réellement le monde, vous pousse à regarder tout ce qui vous entoure avec un regard neuf, parce que jamais, vous ne savez ce qui va se passer ensuite. C'est formidable. C'est là que mon métier prend véritablement son sens." confie Javier Bardem.

 

To-The-Wonder---Olga-Kurylenko.gif

 

Olga Kurylenko

 

L'Amour est au centre de À la merveille  et Olga Kurylenko en parle très bien : "Dans la vie, on aime certaines personnes plus que d'autres, mais il arrive parfois qu'on soit incapable de vivre avec celles que l'on aime le plus", déclare la comédienne qui forme avec Ben Affleck un couple tourmenté dans  À la merveille.

 

Les cinéastes ont choisi la ville de Bartlesville, dans l'Oklahoma, comme décor principal de cette histoire d'amour, de désir et de questionnement spirituel. La ville a conservé son caractère grâce aux bâtiments construits au tout début du XXe siècle et remarquablement préservés, dont la célèbre Price Tower dessinée par Frank Lloyd Wright en 1956.

 

 

Jack Fisk, le chef décorateur nommé aux Oscars, commente : "Terry est un philosophe, son imagerie est donc intimement liée à ses idées. L'austérité de ces constructions traduisait quelque chose d'important à ses yeux. " En dehors des limites de la ville, les grands espaces et la beauté naturelle de l'Ouest américain rappellent les rythmes et les cycles qui constituent la trame même de la vie – une vaste trame sur laquelle les luttes et les aspirations de l'être humain paraissent bien dérisoires. Le régisseur des extérieurs, déclare : "La palette de couleurs de la campagne en Oklahoma est tout simplement magnifique. On l'aurait dite faite exprès pour notre film. Toutes ces nuances de bruns, de jaunes, ce ciel somptueux et ces immenses espaces ouverts sur l'horizon, c'était l'écrin idéal pour notre histoire."

 

Rachel Weisz, Jessica Chastain, Michael Sheen, Amanda Peet et Barry Pepper ont tous participé au film mais leurs scènes ont finalement été coupées au montage, rigueur malickienne oblige.

 

 


Sources :

http://www.flix66.com

http://www.cinemovies.fr

http://www.allocine.fr

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2013
commenter cet article

commentaires

armelle 18/03/2013 10:31


Comme tous les films de Terrence Malick, ce dernier opus divise le public. Il y a ceux qui aiment parce qu'ils trouvent chez ce cinéaste une dimension rare de nos jours de méditatif et
de profond et que cela amène forcément à une réflexion intéressante. Et les autres, ceux qui ne supportent pas que l'on s'interroge et que l'on accepte de voir par delà les frontières du réel.
Vous devinez, cher Alain, que je m'associe plutôt à la première vague de spectateurs qui trouvent chez Malick des thèmes de questionnement en adéquation avec les leurs et j'espère bien
avoir l'occasion de voir ce film prochainement. Vous mettez cette oeuvre controversée parfaitement en valeur et je viens de lire votre article avec infiniment de plaisir. Bonne journée.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.