Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 00:00

 

Date de sortie 21 novembre 2012

 

A-Royal-Affair---Affiche.jpg


Réalisé par Nikolaj Arcel


Avec Mads Mikkelsen, Alicia Vikander, Mikkel Boe Følsgaard,

David Dencik, Trine Dyrholm, Thomas W. Gabrielsson,

William Jøhnk Nielsen, Cyron Bjørn Melville Bent Mejding,

Cyron Bjørn Melville, Laura Bro, Søren Malling, Søren Spanning,

William Jøhnk Nielsen, Rosalinde Mynster


Genre Historique, Drame, Romance


Titre original En Kongelig Affære


Poduction Danoise, Suédoise, Allemande, Tchèque

 

Berlinale 2012 Berlinale 2012


Ours d'Argent du Meilleur acteur Mikkel Boe Følsgaard


Mikkel Boe Følsgaard A-Royal-Affair---Mikkel-Boe-Folsgaard-copie-1.jpg


Ours d'Argent Meilleur scénario Nikolaj Arcel

 

A-Royal-Affair---Mads-Mikkelsen--copie-1.jpg Mads Mikkelsen

 

 

Royal Affair relate l'épopée d'idéalistes audacieux qui, vingt ans avant la révolution française, risquèrent tout pour imposer des mesures en faveur du peuple.


Quelques mots sur la véritable histoire de cette époque danoise :

 

Royal-Affair---Johann-Friedrich-Struensee-Caroline-Mathilde.jpg

 

Johann Friedrich Struensee,  Caroline Mathilde et Christian VII


Christian VII épousa en 1766 Caroline Mathilde de Hanovre, sœur du roi George III d'Angleterre, qu'il ne tarda pas à délaisser.

Malade et déséquilibré, Christian VII laissa les rênes du pouvoir à son médecin, Johann Friedrich Struensee, qui mena une politique libérale et humaniste, inspirée des lumières.
Amant de la reine, ministre du conseil privé, le comte Johann Friedrich Struensee exerce le pouvoir jusqu'à un coup d'Etat en 1772 : la grand-mère paternelle du roi, Sophie-Madeleine de Brandebourg-Kulmbach, évincée du pouvoir sous l'influence de
Johann Friedrich Struensee, avec l'appui de la noblesse hostile aux réformes, manipule Christian VII. Elle réussit à lui faire signer l'arrestation du ministre, qui sera décapité, tout en isolant, y compris de ses enfants, la reine Caroline-Mathilde avant de la condamner à l'exil, et l'union royale à la dissolution.
Assignée à résidence au château de Celle dans le Hanovre, la reine Caroline-Mathilde avait eu deux enfants, le futur Frédéric VI (1768–1839) et la princesse Louise-Augusta (1771–1843), qui était en réalité la fille de
 Johann Friedrich Struensee, qu'elle ne reverra jamais.

 

A-Royal-Affair---Alicia-Vikander-copie-1.jpg

 

Alicia Vikander

 

Synopsis

 

Fin du dix-huitième siècle. La noblesse égoïste et futile, soutenue par un clergé puissant et arrogant, règne en opprimant le petit peuple. À travers tout le continent, intellectuels et libres penseurs réclament réformes et justice, mais la cour du Danemark, trop préoccupée de ses intérêts, de ses querelles et de ses royales fêtes, est sourde aux échos du monde. Les gens souffrent, sont exploités, battus, punis de mort pour le simple fait d'avoir déplu à leur maître, et croupissent dans des villes sales…

 

A-Royal-Affair---Mikkel-Boe-Folsgaard.jpg Mikkel Boe Følsgaard

 

On dit que le jeune roi Christian VII (Mikkel Boe Følsgaard) est fou, cyclothymique et débauché, qu'il ne gouverne guère, tout occupé à boire et festoyer avec des "putes aux gros seins". Lorsqu'on lui amène sa très jolie et intelligente cousine britannique pour qu'il donne un héritier au royaume, il en est quasi contrarié et la délaisse sitôt son devoir de reproduction accompli, si bien que Caroline Mathilde (Alicia Vikander), la nouvelle reine, regrette amèrement sa douce Angleterre…

 

A-Royal-Affair---Mads-Mikkelsen-et-Alicia-Vikander.jpg

 

Mads Mikkelsen et Alicia Vikander


C'est alors que les ministres, embarrassés par ce monarque inconséquent et incontrôlable, décident de lui trouver un médecin pour s'occuper en permanence de lui. Parce que son père était un pasteur apprécié pour ses idées conservatrices, et que la brochette de ministres qui régente le royaume ne brille pas par son audace progressiste, c'est sur Johann Friedrich Struensee (Mads Mikkelsen) que se portera leur choix. Idéaliste, Johann Friedrich Struensee, médecin imprégné de la pensée des Lumières, est une forte personnalité. Bon vivant, libéral, humaniste, auteur lui-même de textes anonymes largement inspirés de Voltaire, Rousseau et quelques autres… Sa bienveillance naturelle, sa grande compréhension des hommes et son goût pour les plaisirs vont lui gagner la confiance et l'amitié de ce roi instable et léger qui va prendre un curieux tournant sous son influence, tandis que la reine trouve enfin à qui parler de ces lectures qui les nourrissent et les ouvrent à un monde que tous deux voudraient bien changer.

 

   A-Royal-Affair---Mads-Mikkelsen-et-Alicia-Vikander-copie-1.jpg


Alicia Vikander et Mads Mikkelsen

 

Autant d'amour de la vie et de goût pour les idées élevées rend bientôt inévitable une relation fusionnelle, attisée par le sentiment de pouvoir peser sur l'évolution des choses. Sous leur influence, le roi aura tôt fait de se faire le porte-parole de réformes audacieuses tandis que les ministres et la régente commencent à s'alarmer…

 

Prélever des fonds sur les rentes des nobles pour nettoyer Copenhague de sa saleté, vacciner tout le peuple, abolir la torture, supprimer le servage, les châtiments corporels, éloigner l'église des questions publiques, proclamer la liberté de la presse…

Voilà qui décoiffe le Conseil qui n'en revient pas et résiste à ces propositions farfelues.

 

Qu'à cela ne tienne, le roi dissout le Conseil et décrète que le royaume sera désormais gouverné par un cabinet réduit à Johann Friedrich Struensee et lui-même, promulguant enfin les lois que le Conseil refusait de prendre au sérieux ! C'est fou le nombre de choses qui purent évoluer pendant cette petite année où Struensee resta aux manettes…

 

En plus d'être l'amant de la reine, Johann Friedrich Struensee a gagné beaucoup d'influence à la Cour. En 1770, auto proclamé premier ministre et il est devenu le chef d'État de facto du pays pendant 18 mois.

Pendant ce "règne", il a introduit la liberté de la presse et aboli la torture.

 

Mais tout ça n'est pas un conte de fées. Mais la vérité vraie. La douairière, aigrie, isolée et attachée à ses privilèges avec l'appui de la classe dominante, vont tout faire pour mettre à mal ces nouvelles idées et ceux qui les mettent en pratique…

 

A-Royal-Affair---Mads-Mikkelsen-.jpg Mads Mikkelsen

 

Victime d'une conspiration, accusé d'avoir usurpé le pouvoir du roi,  Johann Friedrich Struensee a été décapité en 1772.

 

La reine Caroline Mathilde a, quant à elle, été envoyée à Celle, où elle a péri en 1775.

 

Alicia Vikander A-Royal-Affair---Alicia-Vikander.jpg

 

 

Le réalisateur de Royal Affair, Nikolaj Arcel est une figure incontournable au Danemark.

 

Nikolaj Arcel a toujours été fasciné par les grandes fresques épiques et a toujours rêvé d'en réaliser une. À l'âge où les jeunes sont attirés par les films d'action, Nikolaj Arcel a avoué avoir toujours été marqué ces grands films épiques Hollywoodiens des années 40 et 50 comme Autant en emporte le vent.
 
Même si le film est basé sur un fait historique existant et que le cinéaste a essayé de coller au plus près de la réalité, celui-ci confesse tout de même avoir pris quelques libertés vis-à-vis de la réalité historique : "Compte-tenu de la popularité de ces événements dans l’Histoire danoise, nous avons respecté les faits tout en nous autorisant quelques libertés dramaturgiques", admet Nikolaj Arcel.

 

 

A-Royal-affair.jpg


Bien que l'action du film se déroule au Danemark, le film a été tourné en République Tchèque : "Au Danemark, les châteaux ont été fortement rénovés et ont aujourd’hui un aspect presque moderne. A Prague et dans les alentours, nous avons trouvé les décors idéaux : rues, châteaux et maisons qui représentaient parfaitement le Copenhague du XVIII ème siècle", révèle le metteur en scène.

 

C'est un film somptueux, sensuel et crépusculaire. Une histoire tout ce qu'il y a de vraie qui nous conte le Danemark tel qu'on l'ignore, pendant le bref instant où, touché par "les Lumières", il devint un exemple pour l'Europe entière. Au point que le grand Voltaire lui même prit la peine de dégainer sa plus belle plume pour célébrer l'intelligence de son roi, "la lumière du Nord"… Comment l'amour permit cette évolution incroyable, comment aussi il signa la perte des précurseurs qui avaient contribué à faire de ce petit pays une référence pour tous ceux qui rêvaient d'une société meilleure : Nikolaj Arcel réussit brillamment un film sans temps morts, parvenant, du plus intime au plus collectif, à décrire une société furieusement inégalitaire, trop douce pour les uns, trop dure pour la plupart ; un film porté par des comédiens magnifiques qui nous font croire au trouble de leur esprit comme aux élans de leurs corps et de leurs cœurs avides de liberté.
 
Les châteaux font rêver et les fêtes qui s'y donnent, superbement mises en scène, ne sont jamais empesées malgré la beauté de costumes, assumés comme si chacun portait là ses vêtements habituels, la musique accompagne sans être envahissante et le jeu des acteurs est bigrement contemporain. Pour tout ça, le film déborde largement la description d'une époque pour nous renvoyer aux valeurs bousculées de la nôtre.

 

A-Royal-Affair---Mikkel-Boe-Folsgaard-et-Mads-Mikkelsen.jpg

 

Mikkel Boe Følsgaard et Mads Mikkelsen


Bien après la période racontée par le film, sachez que les idées de Struensee reprendront du poil de la bête quand Frédéric, le fils de Caroline Mathilde, deviendra roi sous le nom de Frédéric VI, lequel s'inspirera largement dans sa gouvernance de l'œuvre de sa mère et de son bien aimé.

 

 

Site officiel du film ... Cliquez ICI !

 

 

Pour écrire la partition de son film, Nikolaj Arcel a fait appel à un compositeur de renom en la personne de Gabriel Yared, récompensé aux Oscars 1997 pour la musique du film Le Patient anglais d'Anthony Minghella : "A chaque fois que l’on me présentait un compositeur, je disais toujours à mes producteurs que je voulais que cela ressemble plus au travail de Gabriel Yared. C’est le compositeur du Patient anglais dont j’adore la musique, et que j’écoutais d’ailleurs lorsque j’écrivais le scénario. Ils ont donc fini par le contacter. Je l’ai rencontré à Paris et lui ai parlé de l’histoire et de nos ambitions. Il a alors accepté d’écrire le thème principal du film. J’étais ravi! C’est un honneur d’avoir pu travailler avec lui et son co-compositeur Cyrille Aufort", proclame le réalisateur.

 

.

Une avant-première d'exception :

 

Et tout d'abord un grand merci au distributeur Jour 2 Fête et à l'Utopia de Toulouse pour cette avant-première.

Ils frappent encore un grand coup ... au coeur !

 

Intéressé au plus haut point par l’Histoire, je ne voulais pas manquer cette séance. Le film relate des événements Danois, vingt ans avant la révolution française. Christian VII un roi, que l’on qualifiait de malade et atteint de folie,  laisse son médecin inspiré par les idées de Voltaire et de Rousseau prendre le pouvoir avec l’aide de la reine qui deviendra sa maîtresse.

 

La réalisation minutieuse, soignée et discrète s’appuie sur le scénario magnifiquement bien écrit donnant des dialogues brillants.

 

Mads Mikkelsen, (récompensé au dernier Festival de Cannes pour son interprétation dans La Chasse, le dernier film de Thomas Vinterberg) Alicia Vikander et Mikkel Boe Folsgaard les principaux protagonistes sont tout simplement magnifiques.

 

La lumière contribue à la réussite de l’ensemble, que je qualifierai d’excellent et justement récompensé lors de la dernière Berlinale avec l’Ours d'Argent du Meilleur acteur pour Mikkel Boe Følsgaard et celui du meilleur scénario pour Nikolaj Arcel.  

 

Amateurs d’Histoire, de grands événements historiques, rendez-vous en novembre.

 

Un beau film s’offre à vous.

 

 

Sources :

http://www.imdb.com

http://www.cinemas-utopia.org

http://www.kristeligt-dagblad.dk

http://www.telegraph.co.uk -  Robbie Collin

http://www.impawards.com

http://www.metropolefilms.com

http://www.allocine.fr

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2012
commenter cet article

commentaires

armelle 20/12/2012 11:24


Cher Alain,
Je partais voir ce film avec un à-priori plus que favorable et j'ai été très déçue. Malgré une mise en scène soignée, fort belle mais très classique, l'opus m'a semblé manquer de force, de nerf,
d'argumentation, avec des dialogues pauvres et peu explicites alors qu'il y avait là un sujet en or. Et surtout le héros principal, interprété par Mads Mikkelsen, nous afflige, pendant plus de
deux heures, d'un visage de marbre où rien ne passe sinon une moue désabusée exaspérante. Dommage !

Il est vrai que, visionné quelques jours après "Anna Karénine" tellement original et tout aussi beau esthétiquement, la comparaison était fatalement en sa défaveur. Mais ce n'est là que mon
opinion. Bonne journée, Alain.


 


 


 

Andréa 03/11/2012 19:06


bonsoir, après avoir lu votre page nous avons eu envie de découvrir ce film qui passe toujours à l'Utopia. Votre page dit vrai. C"est un film magnifique.

Jocelyne Julien 29/08/2012 21:36


Bonsoir, j'ai également vu ce film en avant-première. Je partage complètement ce que vous en dites. Tout est magnifique et parfaitement mis en valeur. Habitant près de Toulouse j'ai pu le voir
une deuxième fois à Tournefeuille, après en avoir parlé avec mon mari,  et grande surprise il a également été conquis. Et moi peut-être davantage à la deuxième vision. Je vous souhaite une
bonne soirée. Jocelyne et André Julien

Eliot 27/08/2012 20:43


great post thanks to share. eliot

Johane et Chris 23/08/2012 20:35


Bonsoir Alain, une de mes collègues a également vu ce film en avant-première à l'Utopia et son avis reflète parfaitement le tien. Et pourtant, c'est une chiante ! Je peux l'écrire, elle le sait.
On t'embrasse Johane et Chris

ramanoel 17/08/2012 22:32


Une " bande annonce " comme on en fait plus. Une analyse qui relègue St.Bern dans les abysses de ses documentaires historiques. Comme toujours une présentation de qualité qui donne envie d'aller
voir et déguster. Merci.D'autant plus que passionné par cette periode Révolution Française je ne connais pas -comme d'autres peut être- ce qui c'est passé ailleurs avant ou après 1789 . Mis 
a part Lafayette.... ( un classique)!!

Martin Mersins 17/08/2012 21:27


vous aurez donc un message de la soeur et du frère Mersins. Je suis le frère de Caroline qui vient de me donner l'adresse de votre site. Pour une fois je suis d'accord avec elle, ce film que j'ai
également vu à Tournefeuille hier au soir est une vraie merveille à tous les points de vue. je vais m'abonner à votre new letter. merci Martin Mersins

Caroline Mersins 17/08/2012 21:10


Bonsoir Alain, je suis une amie de Michel et Agnès qui m'ont donné l'adresse de votre blog. J'étais également à l'Utopia dont j'apprécie la programmation et votre page reflète bien la beauté de
ce film, à la fois fort, dur, sensuel,magnifique en un mot. Vous avez mon mail si vous pouvez me contacter pour les conseils qui seraient bienvenus. Merci et excellente soirée. à bientôt à
l'Utopia j'espère. Caroline Mersins

chris 17/08/2012 20:23


oui, oui, oui je suis certain de la réussite de ce film. Je regrette qu'il ne soit pas sorti en avt prem par ici. J'azttendrai novembre. Content pour toi ! Cia bello

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.