Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 18:35
Date de sortie cinéma : 27 juillet 2011



Réalisé par Marco Berger

Avec Carlos Echevarría, Javier De Pietro, Antonella Costa
Alejandro Barbero, Rocío Pavón

Titre original : Ausente



 
Synopsis :

Martin se blesse lors d'un cours de natation. Après l’avoir emmené à l’hôpital, Sebastian, son professeur, propose à Martin de le raccompagner chez lui. Mais il n’y a personne. Le professeur n’a alors d’autre choix que de lui proposer de passer la nuit chez lui, sans encore se douter des vraies intentions de son jeune hôte …

 

Marco Berger en est à son deuxième long métrage après le remarqué Plan B, tourné en 2008. Cette œuvre gravitait déjà autour du même sujet : à la suite d'une rupture avec sa copine, un jeune homme remet en question sa propre sexualité.

Plus d'infos sur Plan B et Marco Berger ... Cliquez ICI ! 

"Le point de départ d'Ausente était d'explorer les désirs d'un jeune adolescent et la réaction de son professeur face à ces sentiments. Du fait de circonstances inattendues, le professeur propose son aide à son élève et l'héberge le temps d'une nuit, mais il découvre très vite que le garcon a inventé de toutes pièces cette situation pour passer la nuit chez lui.


J'ai choisi d'utiliser des éléments du thriller pour explorer les dangers inhérents à une relation entre élève et professeur.


Dans le film, ce n'est pas l'adulte qui a l'avantage sur l'adolescent.

Au contraire, c'est ce dernier qui joue avec l'adulte, conscient que celui-ci a franchi certaines limites en le laissant passer la nuit dans son appartement.

Mais le véritable but du film est d'analyser la nature du désir et la façon dont un adulte devrait réagir face à une situation aussi embarrassante ; l'intention n'est pas de le punir, mais de le comprendre sans préjugé précise Marco Berger



Le doute plane sur ce qui va surgir, une caresse ou un poignard, et sur la nature de l'adolescent, angélique ou démoniaque.
Berger fait plus fort : il ne choisit pas.
Son personnage est aussi sincère que calculateur pervers, aussi dangereux qu'innocent.   Stéphane Simon (Palmarès Magazine)
Sources:
http://www.bodegafilms.com


 
Marco Berger affirme que travailler l'homosexualité au cinéma est de l'ordre du geste politique. Il préfère d'ailleurs parler de sexualité différente plutôt que mise en cause de la sexualité. Le cinéaste explique que ce sujet lui permet de se forger une identité cinématographique, de façon à être reconnaissable entre mille.

1308930735_ausente_1_full.jpg
  Le film met en scène une situation cinématographique assez inhabituelle :
 
un mineur éprouve un désir sexuel vis-à-vis d'un adulte


Marco Berger explique ne pas s'être inspiré de son vécu personnel mais des manifestations naturelles de l’appétence. Il précise que l'idée de base était de mettre en avant cette aspiration sexuelle inavouée pour mieux la saisir. Le cinéaste souhaitait "renverser le thème classique d’un adulte abusant d’un mineur : voir ce qui se passe si le jeune comprend ce que la situation a de dangereuse pour l’adulte, voir s'il peut utiliser ce danger comme un instrument à la fois de séduction et de pression."

De l'aveu du cinéaste, le début d'Absent s'apparente au thriller pour mettre en situation cette relation troublante entre un élève mineur et son professeur.
De façon similaire, Plan B commence comme une comédie romantique.
Dans l'un comme dans l'autre de ces deux films, le récit bascule se déplace de l'exercice de genre vers "des eaux plus profondes où ils ne pensaient pas arriver" selon l'expression de Marco Berger.
Absent suit donc une route imprévisible que le spectateur n'aurait pas imaginer emprunter. Ce procédé est voulu, afin de mettre le public dans la peau du personnage du film : "On croit savoir où l’on s’engage et au milieu du trajet, on peut se sentir aussi perdu, aussi perturbé que le personnage."
Dès le générique de début, le texte se dessine sur des parcelles corporelles.

Les films de Marco Berger seraient-ils un cinéma de corps ?

C'est le postulat voulu et assumé du cinéaste argentin, pour qui les corps savent s'exprimer et séduire par eux-même : "Tout le film se développe autour du désir physique, et de tous les désirs qu’il induit, comme des dominos."

 
a été sélectionné au Festival de Berlin où il a remporté le Teddy Award.



Marco Berger. Berlinale 2011

Ce prix récompense chaque année un film qui évoque directement la question de l'homosexualité.
À noter que des cinéastes comme Pedro Almodóvar, Todd Haynes, François Ozon ou John Cameron Mitchell en ont été gratifiés par le passé.

Pour visionner la bande-annonce   ... Cliquez ICI !

Sources :
http://www.allocine.fr
http://www.cinemovies.fr
http://www.toutlecine.com
http://www.biosstars.com
Published by Alain - dans Films Gay
commenter cet article

commentaires

roijoyeux 22/03/2014 18:04


je vais voir si je le trouve à la médiathèque !

Marcozeblog 27/07/2011 16:26

Purée, je vais pas le louper ce film ;-) Bise à toi.

Phil Siné 27/07/2011 15:37

ce film est passionnant en effet ! le travail de ce réalisateur est vraiment à suivre...

Jane Adami 26/07/2011 18:05

bonjour, très bel article qui me donne l'envie d'aller voir ce film ...

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.