Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 15:00

 

Date de sortie 15 février 2012

 

Amador.jpg

 

Réalisé par Fernando León de Aranoa


Avec Magaly Solier, Celso Bugallo,

Pietro Sibille, Sonia Almarcha, Fanny De Castro


Genre Drame


Production Espagnole

 

Synopsis

 

Marcela est une jeune femme qui, pour subvenir aux besoins de son couple, accepte de s’occuper pour l’été d’un vieil homme atypique : Amador.
Très vite, une complicité naît entre ces deux inconnus qui ne vont pas tarder à se livrer leurs secrets respectifs. Cette rencontre singulière pourrait peut être aider Marcela à reconstituer le puzzle de son existence. Mais un évènement inattendu la met face à un dilemme moral : agir par nécessité ou selon sa conscience...

 

Amador-copie-1.jpg

 

 

Avec deux courts-métrages à son actif Amador est le septième film en tant que réalisateur de l'espagnol Fernando León de Aranoa. Le ralisateur scénarise également l'ensemble de ses films.

 

Son premier long-métrage est familia.jpg Familia, présenté et primé au festival de Valladolid en 1996, sorti deux ans plus tard en France. Ce film, raconte la journée d'anniversaire d'un quinquagénaire qui rêve d'une famille parfaite. Le film recevra le Goya du meilleur réalisateur révélation et sera adapté et joué au théâtre.  

 

Notons que le thème de la famille, central dès le titre de ce premier film, est important dans chacun des films suivants. Fernando León de Aranoa est généralement considéré, avec Icíar Bollaín, comme le chef de file de la veine sociale du cinéma espagnol contemporain.

 

Barrio, Barriosorti en Espagne en 1998 et l'année suivante en France, suit trois adolescents dans un quartier marginal de Madrid. Il est notamment récompensé par la Coquille d'argent au Festival de San Sebastián et par trois Goya dont ceux du meilleur réalisateur et du meilleur scénario.

 

En 2001 un documentaire inédit  hors d'Espagne, sauf festivals,  caminantes Caminantes, traite de la marche des zapatistes jusqu'à México, primé à La Havane, New York et Los Angeles.

La consécration internationale vient en 2002 avec Les-Lundis-au-soleil.jpg  Les Lundis au soleil, sorti en 2004 en France, considéré comme la meilleure œuvre du réalisateur à ce jour, et l'un des plus importants films espagnols des années 2000. Pour la première fois, le réalisateur a recours à deux acteurs très célèbres. Javier Bardem et Luis Tosar qui interprètent deux chômeurs à Vigo en Galice, et  qui perdent peu à peu l'espoir de rebondir. Parmi les dizaines de prix que reçoit Les lundis au soleil, citons la Coquille d'or à Saint Sébastien, le prix Jules Verne à Nantes, et cinq Goya à Madrid : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur Javier Bardem et meilleur acteur dans un second rôle Luis Tosar.

 

En 2006 Princesas.jpg Princesas, portrait de deux prostituées à Madrid. Cayetana, espagnole, jouée à nouveau par une actrice célèbre, Candela Peña, et Zulema, immigrée antillaise, Micaela Nevárez dans son premier rôle, qui de rivales vont devenir amies. Grâce au succès de son précédent film, Fernando León de Aranoa peut s'auto-produire et est sélectionné à Sundance. Les deux actrices sont récompensées aux Goya, ainsi que la chanson Me llaman Caye de Manu Chao.

 

En 2007 il réalise le segment  Buenas noches, Ouma  de Invisibles Invisibles---2007.jpg projet commun avec Mariano Barroso, Isabel Coixet, Javier Corcuera et Wim Wenders, Goya du meilleur documentaire.

 

Fernando León de AranoaLes films de Fernando León de Aranoa sont des portraits humains marquants, servis par d'excellents acteurs et parfaitement bien dirigés dont en témoignent les récurrents prix d'interprétation. Mais également par des dialogues remarquablement écrits, parfois drôles, ne sombrant jamais dans le cliché, le pathos ou la lourdeur. Fernando León de Aranoa  a pourtant fait le pari délicat de raconter "ce qui ne compte pas" : le quotidien et son lot de soucis, dérisoires vus de l'extérieur mais dramatiques pour celui qui les vit, chômage, alcool, SIDA, etc. Surtout, il offre une visibilité, et une dignité, à "ceux qui ne comptent pas" dans nos sociétés.

 

L'idée de départ d'Amador remonte à une ancienne habitude prise par le réalisateur, l'observation des passagers d'un bus : "Lorsque j'étais étudiant en scénario, je me voyais proposer un exercice courant : inventer des circonstances à des passagers de bus. Les traits physiques, l’apparence, les mimiques, les postures… Tout faisait sens : celui qui regardait furtivement autour de lui craignait par exemple d'être reconnu secrètement. La jeune femme qui pleurnichait venait, elle, d’apprendre une mauvaise nouvelle. Celui qui piquait du nez avait, quant à lui, besoin de rêver. Je posais sur eux, comme sur des mannequins dénudés, une histoire à part entière. Lorsque j’observais ces passagers, j’avais conscience que certains itinéraires étaient supérieurs à d'autres sur le plan narratif. Le va-et-vient du week-end racontait la même histoire et la ligne de bus circulaire était en cela la meilleure : le trajet comprenait la traversée de quartiers défavorisés, d’hôpitaux et de gares, de ministères et d’universités... Le champ des possibles était ouvert, ce jeu stimulait l’imagination.", se rappelle Fernando León de Aranoa, en poursuivant : "Je l’ai compris lorsqu’en cette époque lointaine où je cherchais de l’or dans l’observation des passagers du bus, j’ai réellement vu Marcela. Elle regardait le ciel et tenait des fleurs. J’ai désespérément cherché à savoir ce qui l’animait. Je suis descendu au même arrêt, je l’ai suivie puis je l'ai vu mentir, culpabiliser, pleurer et rire.  


Amador lui est dédié."

 

Notes du réalisateur ... Cliquez ICI !

 

Amador - Magaly Solier

 

Magaly Solier

  
Magaly Solier, qui incarne Marcela, le personnage principal du film, mène une double carrière. Cette actrice péruvienne joue dans des productions de son pays natal et dans des films espagnols, mais elle est aussi compositrice-interprète. Elle a ainsi sorti son deuxième album en 2011.
   

Celso Bugallo incarne Amador, l'homme malade qui donne son titre au film. Celso Bugallo a déjà collaboré avec le réalisateur Fernando León de Aranoa dans Les Lundis au soleil.

Dans ce film, son personnage se nommait déjà Amador !

 

Amador - Celso Bugallo

 

Celso Bugallo

  
Amador a été présenté lors de l'édition 2011 du Festival international du film de Berlin, dans le cadre de la sélection Panorama. Le film de Fernando León de Aranoa a reçu en 2011 le Prix du jury, à l'issue de la première édition du Festival de Valenciennes.
 
Les prises de vues d'Amador se sont déroulées dans les plus grandes villes d'Espagne, Madrid et Barcelone.

 

 


 

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.cinemovies.fr

http://www.labutaca.net

http://www.evene.fr

http://39escalones.wordpress.com

commentaires

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.