Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 18:01

 

Artistes-et-modeles---Affiche.gif

 

Réalisé par Frank Tashlin


Avec Dean Martin, Jerry Lewis, Shirley MacLaine,

Dorothy Malone, Anita Ekberg, Eva Gabor, Eddie Mayehoff


Titre original Artists and Models

 
Genre Comédie Musicale


Production Américaine


Date de sortie 27 juin 1956

 

Dean-martin-et-Jerry-Lewis.gifJerry Lewis et Dean Martin se démarquèrent de la majorité des comiques des années 1940 en jouant surtout sur l'interaction entre deux comiques, plutôt que de réciter des sketches planifiés à l'avance. À la fin des années 1940, ils étaient nationalement connus, d'abord pour leurs représentations dans les night-clubs, puis en tant que stars de cinéma.

 

Le duo Dean Martin et Jerry Lewis   était aussi célèbre que le duo Laurel & Hardy — et son évocation suffit à mieux nous faire comprendre pourquoi l’enthousiasme des Français pour Jerry n’avait d’égal que le dédain de ses propres compatriotes à son égard.

 

Les jeunes d'aujourd’hui auront du mal à imaginer les élans d’enthousiasme que Jerry Lewis pouvait susciter il y a trente ans lorsqu’il se produisait à l’Olympia. La fin de sa carrière, a contribué à le faire tomber quelque peu dans l’oubli.

 

N'oublions pas toutefois que pendant 45 ans, chaque week-end du Labor Day, Jerry Lewis apparaissait à la télévision pour un marathon télévisuel, le Téléthon, destiné à récolter des fonds contre la dystrophie musculaire. Jerry Lewis finissait chaque émission par sa chanson rituelle You’ll never Walk alone.

 

 

L’association de lutte contre la dystrophie musculaire se sépare du comédien âgé de 85 ans sans explication plausible. Trop de gaffes à l'antenne, diront certains ou encore un dérapage homophobe, affirmeront d'autres. Un changement dans le format de l'émission, affirmera un porte-parole de l'association pour la lutte contre la myopathie.

 

Cette émission a été reprise dans le monde entier.

 

 

Revenons au film, Artists and Models, avec son casting de premier ordre, quelques scènes sympathiques,  mais qui me permet aujourd'hui de saluer cet homme, Jerry Lewis, créateur du concept de l'émission connue de tous.


Artistes-et-modeles---Jerry-Lewis-et-Dean-Martin.gif


Jerry Lewis et Dean Martin

 

Synopsis

 

Les deux compères Rick Todd (Dean Martin), dessinateur sans emploi, en panne sèche, et  Eugène Fullstack  (Jerry Lewis) qui brûle d'écrire des histoires pour enfants végètent dans leur appartement new-yorkais et vivotent grâce aux comic strips sortis de l’imagination fertile d’Eugène.

 

Artists-and-Models---Dean-Martin.gif Dean Martin

 

Dans ses rêves délirants, Eugène se voit en héros invincible : "Vincent-le-Vautour". Les deux copains ont l’idée de prendre ce héros onirique comme modèle pour écrire une bande dessinée qui trouvera enfin le succès. Eugene se met également à inventer dans son sommeil des formules secrètes qui vont bientôt alerter la C.I.A

 

Jerry Lewis Artistes-et-Modeles---Jerry-Lewis.gif

 

Lorsque deux jeunes femmes s'installent dans leur immeuble, ils feront tout leur posible pour faire connaissance de ces deux résidentes colocataires, Abigail  Parker, dte Abby (Dorothy Malone) et Bessie Sparrowbush (Shirley MacLaine).

 

Artistes-et-modeles---Dean-MARTIN--Dorothy-MALONE--Jerry-L.gif

 

Dean Martin, Shirley MacLaine, Dorothy Malone et Jerry Lewis

 

Abby s’avère être aussi auteur de BD et, de surcroît, des préférées d’Eugène, celles de "Madame Chauve-souri"s. Abby s’inspire de sa copine Bessie, un peu fofolle, pour écrire ses histoires…

 

La chance leur sourit lorsque leur voisine Gabrielle quitte son poste d’illustratrice chez un éditeur de publications enfantines. Rick la remplace, et dessine les visions nocturnes d’Eugene.  Il signe le contrat de sa vie auprès de l'éditeur Murdock (Eddie Mayehoff), et se croit tiré d'affaire

 

Artistes-et-modeles---Shirley-MacLaine--Jerry-Lewis--Dorot.gif

 

Shirley MacLaine, Jerry Lewis, Dorothy Malone et Dean Martin


Apogée du tandem Jerry Lewis/Dean Martin, Artistes et Modèles est évidemment signé Frank Tashlin, ancien dessinateur ici au sommet de son art.

 

Artistes et Modèles fourmille de trouvailles visuelles délirantes, empruntées au style des "comics", et la géniale Shirley MacLaine est inoubliable dans son costume de Batwoman.

 

Shirley-MacLaine.gif

 

Satiriste féroce, Frank Tashlin a caricaturé la société du spectacle américain, réalisant les meilleures, et précoces, comédies sur le rock, La Blonde et Moi, la publicité avec La Blonde explosive, Hollywood dans Un vrai cinglé de cinéma et la bande dessinée avec le présent Artistes et Modèles.

 

Cette formidable série de films prend des allures prophétiques si l’on observe l’évolution du cinéma hollywoodien qui n’a cessé depuis les années 60 de recycler la culture pop (clip, télévision et bande dessinée) pour masquer son inspiration déclinante.

 

Les patronymes des deux principaux protagonistes de l’histoire donnent le ton : Eugène Fullstack ou, "Monsieur pile chargée" face à Bessie Sparrowbush? Mademoiselle "buisson à moineau".

 

Artistes-et-modeles---Shirley-McLaIne-et-Jerry-Lewis.gifLeur gestuelle et leurs mimiques sont celles des héros des comics d’autrefois :  Jerry Lewis, yeux qui louchent et lèvres élastiques, et  Shirley McLaine, paupières papillonnantes et jambes agitées de Betty Boop.

 

Quelques scènes d’anthologie efficaces dans le registre burlesque voire absurde de Frank Tashlin. Pour Artistes et modèles, certains numéros visuels sont particulièrement réussis, comme la chorégraphie entre Shirley McLaine et Jerry Lewis dans l'escalier, ou la chanson de Dean Martin lorsqu'il vient de toucher son premier cachet.

 
Artistes et modèles est seulement la seconde apparition à l'écran de Shirley MacLaine. Ce tournage lui permettra de rencontrer Dean Martin avec qui elle tournera plusieurs films entre 1955 et 1985. Dont ...

 

 

Elle écrit sur son site Internet : "Il est devenu l'ami d'une vie et mon protecteur".

 

Shirley MacLaine confesse : "La première fois que j’ai travaillé avec Jerry, j’étais censée jouer une scène qui se déroulait sur un palier et qui s’intitulait L’Énamourée. Je chantais une chanson d’amour et je portais une sortie de bain jaune. Mon rôle consistait à sautiller sur les marches d’un air provocant, en prenant des poses amusantes pour que Jerry tombe amoureux de moi. J’étais terrorisée par la peur d’être ridicule. […] Je jouais ma scène tant bien que mal et quand ce fut terminé, j’étais assez contente de moi. Pourtant, Artistes-et-modeles---Shirley-MacLaine.gifJerry quitta le plateau l’air furieux, sans dire un mot. […] Je l’entendis déclarer qu’il ne voulait pas faire cette scène. Je crus évidemment que c’était à cause de moi. L’assistant faisait les gros yeux. Je m’assis et attendis. Quelques minutes plus tard, le producteur, Hal B. Wallis, arriva sur le plateau. Il entra dans la loge de Jerry et ferma la porte derrière lui. Au bout d’un moment, ils sortirent, et je compris que Wallis avait eu le dernier mot. […] Jerry et moi avons repris la répétition. […] La scène avait été écrite pour mettre en valeur le personnage féminin, moi en l’occurrence. Jerry servait de faire-valoir. Mais il avait l’habitude d’être celui qui fait rire et il n’était pas prêt à changer de rôle. En fait, il était extrêmement drôle mais, comme tous les grands comiques, il craignait toujours de ne pas l’être. Les répétitions de cette scène et des autres ne durèrent pas longtemps. Jerry fut plutôt aimable avec moi. J’ignorais que sa survie dépendait de ce film. Dean et lui étaient en train de se séparer."

 

 

 

 

Sources :

http://www.arte.tv

Extrait de ses mémoires d’Hollywood. Les Stars de ma vie, Éditions Presses de la Cité.

http://fr.wikipedia.org

http://www.allocine.fr

Published by Ciné Alain - dans Musicals
commenter cet article

commentaires

rama 09/04/2013 11:20


Je l'ai regardé.Le générique est magnifique avec ces belles femmes et leurs toilettes superbes.Elles font penser aux pochettes des vinyles de Julie London.Des oeuvres d'art ces
pochettes.Quant au film a la couleur éblouissante il est comme tu le résumes Alain.Rien a ajouter. Mais j'ai cru déceler quelques références ou clins d'oeil a deux films majeurs.Le premier est
évoqué par le dialogue des deux personnages qui epient  Jerry et Dean.Il sont a la fenêtre et l'un d"eux dit :" je ne vois rien depuis cette fenêtre sur cour".La scéne de Dean dans la rue
aprés qu'il ait trouvé du travail : il danse sur le trottoir, il salue la pluie en disant " il faut fêter la pluie en chantant"et les dernières parole de sa chanson évoquent sa " Lucky
Star".J'ai passé une très bonne 2eme partie de soirée.Et merci de nous signaler ces films que nous pourrions rater.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.