Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 00:00
 

Gone-with-the-Wind.jpg

 

Réalisé par Victor Fleming


Sam Wood et George Cukor

 

Avec Vivien Leigh, Clark Gable, Thomas Mitchell,

Leslie Howard, Olivia de Havilland, Barbara O'Neil, Hattie McDaniel,

Evelyn Keyes, Ann Rutherford, George Reeves,Rand Brooks

Carroll Nye, Fred Crane, Harry Davenport, Oscar Polk


Genre Drame, Guerre, Romance


Nationalité Américain


Date de sortie cinéma : 20 mai 1950 

 

Date de reprise cinéma 1 octobre 2003


Titre original Gone With the Wind

 

  Autant en emporte le vent remporta un triomphe à la remise des Oscars :

 
Gone with the Wind-copie-1- Meilleur Film,
Meilleur Réalisateur,
Meilleur Scénario,
Meilleure Actrice Vivien Leigh
Meilleur Actrice dans un second rôle Hattie McDaniel
Meilleure Photographie,
Meilleur Montage,
Meilleure Direction Artistique,
- deux récompenses techniques spéciales

dont une pour le décorateur William Cameron Menzies

 

 

Autant en emporte le vent avait également été nominé dans les catégories Meilleur Acteur pour Clark Gable, Meilleure Musique, Meilleur Son et Meilleurs Effets Spéciaux.

 

Les lois raciales de l'époque empêchèrent Hattie McDaniel d'assister à la première du film à Atlanta le 15 décembre 1939. Ne voulant pas mettre son producteur dans l'embarras, elle lui signala qu'elle n'était pas disponible pour s'y rendre. Clark Gable refusa dans un premier temps de se rendre à la première du film si Hattie McDaniel en était exclue, mais cette dernière le convainquit d'y participer.

 

Gone-with-the-wind---Vivien-Leigh-et-Hattie-McDaniel.jpg

 

Vivien Leigh et Hattie McDaniel

 

Cependant, l'esprit ségrégationniste de l'époque n'empêcha pas Hattie McDaniel de recevoir l'Oscar du Meilleur second rôle féminin.


Elle fut d'ailleurs la première artiste noire à recevoir cette récompense.

 

Gone-with-the-wind---Hattie-McDaniel.jpg Hattie McDaniel

 

Autant en emporte le vent est considéré par l'American Film Institute comme le sixième meilleur film américain de l'histoire du septième art. Le film occupe la même position au palmarès  des films les plus vus en France avec plus de 16 millions de spectateurs.

Synopsis

 

Géorgie, 1861. Scarlett O'Hara (Vivien Leigh) est une jeune fille de la haute société sudiste dont la famille possède une grande plantation de coton appelée Tara.

 

Gone-with-wind---Vivien-Leigh-1.jpg

 

Courtisée par tous les bons partis du pays, Scarlett O'Hara n'a d'yeux que pour Ashley Wilkes (Leslie Howard). Mais celui-ci est promis à sa cousine, la vertueuse Melanie Hamilton (Olivia de Havilland).

 

Gone-with-the-wind---Olivia-de-Havilland-et-Leslie-Howard.jpg Olivia de Havilland et Leslie Howard

 

Scarlett cherche à tout prix à le séduire mais à la réception des Douze Chênes c'est du cynique et controversé Rhett Butler (Clark Gable) qu'elle retient l'attention.

 

Clark Gable Gone-with-the-wind---Clark-Gable.jpg

 

Pendant ce temps, la guerre de Sécession éclate, Ashley avance son mariage avec Mélanie, et Scarlett pour le rendre jaloux, épouse Charles Hamilton (Rand Brooks), le frère de Mélanie.

 

Gone-with-the-wind---Vivien-Leigh-et-Rand-Brooks.png

 

Vivien Leigh et Rand Brooks

 

Suite au décès de son mari à la guerre, Scarlett aide Mélanie, sa belle-sœur à accoucher, puis rejoint avec elle Tara, où elle connaît la misère pendant plusieurs années.

 

 

La guerre de Sécession prend fin, et Scarlett continue à exploiter Tara. Malheureusement les impôts de Tara se retrouvent augmentés et Scarlett n'est pas à même d'y faire face. Elle cherche qui serait à même de l'aider. Elle pense à Rhett Buttler. Elle retourne à Altanta mais malheureusement celui-ci est en prison, accusé du meurtre d'un noir qu'il a bel et bien commis.

 

Gone-with-the-wind---Vivien-Leigh-5.jpg Vivien Leigh

 


Elle lui propose contre 300 dollars de devenir sa maîtresse, mais lui, ne pouvant indiquer où sont cachés ses fonds, répond par la négative. Furieuse, elle rencontre le fiancé de sa sœur, Franck Kennedy (Carroll Nye), apprend qu'il a réussi à constituer quelques économies et lui fait croire que sa sœur, Suellen (Evelyn Keyes) va en épouser un autre.

Finalement Scarlett l'épouse et arrive ainsi à payer les impôts de Tara.

 

 Vivien Leigh et Carroll NyeGone-with-the-wind---Vivien-Leigh-et-Carroll-Nye.jpg

 

La voilà, installée à Atlanta. Elle se lance dans le commerce du bois, une activité florissante liée à la reconstruction. Scarlett fait même revenir à Atlanta Mélanie et Ashley Wilkes qu'elle associe à son affaire. Ses affaires prospèrent. Cependant, elle ignore que son mari et Ashley ainsi que d'autres anciens sont liés au Klan; elle se fait agresser en allant à une des ses scieries. Son mari et d'anciens sudistes tuent plusieurs noirs. Son mari décède lors de cet incident. Ashley Wilkes le Dr Harry Meade (Harry Davenport) et quelques autres doivent leur salut à Rhett Butler. Le lendemain de l'enterrement de son mari, Rhett Butler demande à Scarlett O'Hara de l'épouser.

 

Gone-with-the-wind---Bal.jpg

 

Elle accepte. S'ensuivra une union houleuse, mais avec malgré tout la naissance d'une fille surnommée Bonnie comme le beau drapeau bleu de la Confédération !

Rhett en est littéralement fou d'amour !   

 

Gone-with-the-Wind-.jpg Vivien Leigh et Clark Gable

 

Cependant Scarlett qui rêve toujours d'Ashley fait un pacte avec lui afin de ne plus le mettre dans l'embarras. Ils ne parleront plus jamais d'amour, rien que d'amitié. Aussi quand le matin de la fête d'anniversaire d'Ashley elle va le voir à la scierie, c'est en toute amitié qu'ils se prennent dans les bras, geste mal interprété par India la sœur d'Ashley jalouse depuis toujours de Scarlett.

 

 Vivien Leigh et Leslie Howard Gone-with-the-wind.jpg

 

Le soir à la fête, Scarlett croit qu'elle va se faire humilier publiquement par Mélanie. Mais celle-ci ne voit que le bien chez sa belle soeur et elle aime son mari, aussi. Refusant de croire India elle prends la défense de Scarlett faisant comme un bouclier façe à toutes les méchancetées qu'elle pourrait recevoir de la vieille garde d'Atlanta. De retour chez elle, Scarlett trouve Rhett, totalement ivre. Il la force à monter avec lui dans sa chambre. 

Scarlett se réveille radieuse et reposée, prête à tout pour sauver son couple.

 

Gone-with-the-Wind---Vivien-Leigh.jpg

 

 Vivien Leigh

 

Rhett s'excuse et s'enfuit avec Bonnie. Ils partent tous les deux à Londres. Ils reviennent un beau jour après l'insistance de Bonnie de revoir sa maman! C'est alors qu'il apprend que Scarlett est de nouveau enceinte. Rhett demande qui en est l'heureux père. Lui ou Ashley. Scarlett, furieuse se jette sur lui dans le but de lui griffer le visage, mais Rhett évite le coup et Scarlett dévale l'escalier, tombant inanimée en bas.

 

Gone-with-the-wind---Olivia-de-Havilland-et-Vivien-leigh.jpg Olivia de Havilland et Vivien Leigh 

 

Mélanie Hamilton, tente, malgré les recommandations des médecins, de donner la vie à un second enfant. Elle n'y résistera pas. Sur son lit de mort Mélanie pense à sa belle-soeur et l'appelle. Elle lui demande alors de veiller sur Ashley et sur son fils. Elle lui dit également que Rhett l'aime toujours. Scarlett s'en trouve désemparée, d'autant plus qu'elle se rend compte qu'Ashley ne l'a jamais réellement aimé.

Scarlett court chez elle le plus vite qu'elle peut, et trouve Rhett en train de faire ses bagages! Elle lui avoue enfin, son amour et ses regrets.

 

 Clark Gable Gone-with-the-wind-copie-1.jpg

 

Scarlett s'effondre sur l'escalier et pleurs. Elle se souvient qu'il existe quelque chose pour elle de plus important que tout : la terre rouge de Tara.

 

"Tara. Ma maison! je vais aller à Tara, je trouverais bien après un moyen de faire revenir Rhett, j'y penserais demain; après tout, demain sera un autre jour"

 

Gone-with-the-wind---Vivien-leigh-4.jpg

 

Vivien Leigh 

 

Gone with the wind-copie-2Le film est adapté de l'unique oeuvre de Margaret Mitchell. Rédigé de 1926 à 1929, le roman connut ensuite de nombreux ajustements. Ainsi dans les premiers brouillons, l'héroïne ne s'appelle pas encore Scarlett mais Pansy et le domaine de Tara, Fountenoy Hall. L'écrivain pensa entre autres aux titres de Tomorrow is another day, Not in our stars, Bugles sang true et Tote the weary load. Le livre sortit le 30 juin 1936 et avait atteint le million d'exemplaires vendus à Noël de la même année. Il fut récompensé l'année suivante du Prix Pulitzer.

 

 

Les personnages de Rhett, Melanie et Ashley ont été distribués rapidement, notamment celui de Rhett. Le nom de Clark Gable pour jouer Rhett Butler s'imposa très vite aux yeux de tous. Mais l'acteur était sous contrat avec la Métro-Goldwyn-Mayer et David O. Selznick hésita à négocier avec son propre beau-père Louis B. Mayer. Il céda pourtant à la pression populaire et Clark Gable signa le 25 août 1938.

 

Celui de Scarlett a en revanche posé problème très longtemps, si bien que le tournage du film a commencé sans héroïne. Tous les grands noms de l'époque ont auditionné pour le rôle, mais c'est finalement une relative inconnue, Vivien Leigh, qui emporte la mise au dernier moment. Le public est au début réfractaire à l'idée qu'une Britannique incarne la sudiste Scarlett, mais les habitants du Sud finissent par accepter ce choix car, disent certains, "mieux vaut une Anglaise qu'une Yankee !".
Afin de conserver l'image de jeune fille prude de l'héroïne, la production interdit à l'actrice Vivien Leigh de rencontrer son compagnon Laurence Olivier durant le tournage et ce jusqu'à la première. Ils durent user de divers stratagèmes pour se voir.


Barbara O'Neil jouant la mère de Scarlett avait au moment du tournage 28 ans, soit 2 ans de plus que sa "fille" Vivien Leigh.

 

Gone-with-the-wind---Clark-Gable-et-Vivien-Leigh-1.jpg.Gone with the wind - Clark Gable et Vivien Leigh.Gone-with-the-wind---Clark-Gable-et-Vivien-Leigh-2.jpg

 

La dernière phrase de Rhett Butler provoqua des levées de boucliers, d'abord de la part de la censure, ainsi que de plusieurs spectateurs qui auraient préféré une version plus édulcorée. Mais David O. Selznick tint bon et put garder ces fameux derniers mots :


"Frankly my dear... I don't give a damn", que l'on peut traduire littéralement par "Franchement ma chère... Je m'en fous complètement".


Cette réplique dernière a été élue officiellement plus grande réplique du cinéma américain en 2005, alors qu'elle aurait pu être censurée lors du tournage par le code Hays.

 

Clark Gable ne s'entendit pas avec George Cukor qui quitta officiellement le tournage le 13 février 1939, malgré la déception de Vivien Leigh et Olivia de Havilland. On peut compter parmi les scènes qu'il réalisa le retour de Mme O'Hara à la maison, la prière du soir à Tara, la préparation de Scarlett et Mammy pour le barbecue, Scarlett en robe de veuve qui essaye un nouveau chapeau et l'incendie d'Atlanta.

 

Gone-with-the-wind---Clark-Gable-et-Vivien-Leigh-copie-1.jpg

 

Clark Gable et Vivien Leigh 


C'est Clark Gable qui imposa Victor Fleming avec qui il avait déjà travaillé. Le réalisateur commença le 1er mars mais s'écroula, épuisé, le 27 avril. Remplacé par Sam Wood, il reprit le 17 mai. Mais il y aura désormais pour le soulager trois équipes de réalisation : la sienne, celle de Sam Wood et celle du directeur photo William Cameron Menzies.


D'autres exécutants participèrent également à l'œuvre. Victor Fleming en aurait réalisé au final 55%, Sam Wood et Menzies 15% chacun et George Cukor 5%.

 

Le tournage de l'incendie d'Atlanta, très délicat et dangereux à tourner, ne tolérait aucune erreur. Devant le gigantisme des flammes, les habitants de Culver City monopolisèrent les lignes téléphoniques pour prévenir les secours que la MGM prenait feu.

 

Gone-with-the-wind-copie-3.jpg


Les décors de  King Kong  réalisé en 1933 par Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack ceux du  Jardin d'Allah  de Richard Boleslawski en 1936 aisni que ceux du  Petit Lord Fauntleroy  de John Cromwell en 1936 servirent entre autres de combustible à la scène. Le studio utilisa pour la tourner les sept seules caméras Technicolor existant à Hollywood.

 

La fameuse musique est signée par Max Steiner.

 

 

 


Sources :

http://fr.wikipedia.org

http://www.allocine.fr

http://www.cinemovies.fr

http://www.evene.fr

http://blogs.wsj.com

http://www.paperblog.fr

http://www.ecranlarge.com

http://maryareed.wordpress.com

http://www.planet.fr

http://eu.art.com/products

 

commentaires

armelle 05/06/2013 12:24


Un film et un livre qui ont marqué notre jeunesse. J'ai dû voir le film 10 fois et je le reverrai encore. Tout est tellement prenant et les acteurs si magnifiques. J'y vais de ma petite larme à
chaque fois. Après les révisions du bac, "Autant en emporte le vent" avait été ma récompense. C'est dire que je me souviens aussi de cette lecture.

roijoyeux 18/05/2013 16:28


très grand film, très belle musique, j'ai lu l'article avec la musique, c'est top !

christo et jo 04/03/2012 17:01

film inoubliable et belle page merci de le remettre à l'actualité

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.