Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 00:00

 

Date de sortie 25 janvier 2012

 

Cafe-de-Flore---Affiche.jpg


Réalisé par Jean-Marc Vallée

 
Avec Vanessa Paradis, Kevin Parent, Hélène Florent,

Evelyne Brochu, Joanny Corbeil-Picher, Rosalie Fortier,

Evelyne de la Chenelière, Émile Vallée

Alice Dubois, Marin Gerrier


Genre Drame


Production Française, Canadienne

 

Cafe-de-Flore---Vanessa-Paradis.jpg

 

Vanessa Paradis

 

 

Synopsis

 

Il n’est pas facile de dire adieu à ceux qu’on aime ; pour y parvenir, il faut parfois toute une vie - ou deux. Entre le Paris des années 1960 et le Montréal d’aujourd’hui se déploie une vaste histoire d’amour à la fois sombre et lumineuse, troublante et malgré tout pleine d’espoir. Café de Flore raconte les destins croisés de Jacqueline une jeune parisienne mère d’un enfant unique, d’Antoine un DJ montréalais ainsi que des femmes qui l’entourent. Ce qui les relie : l’amour, troublant, maladroit, imparfait et inachevé… humain.


 

Après deux ans de préparation, de tournage et de post-production pour une histoire, Café de Flore met en scène deux histoires d'amour à deux époques différentes, aux facettes à la fois distinctes et complémentaires.

 

Cafe-de-flore---Helene-Florent-et-Kevin-Parent.jpg

 

 Hélène Florent et Kevin Parent

 

La première, sensuelle, charnelle et très incarnée, se déroule de nos jours à Montréal : Antoine (Kevin Parent), DJ, fou de passion pour sa nouvelle compagne, Rose (Evelyne Brochu), n’arrive pas à faire le deuil de sa séparation d’avec Carole (Hélène Florent), son amour d’adolescent devenu la mère de ses enfants.

 

Cafe-de-Flore---Kevin-Parent.jpg Kevin Parent

 

La seconde, située dans le Paris des années 60, raconte la relation fusionnelle unissant Jacqueline (Vanessa Paradis) à son fils de sept ans, Laurent (Marin Gerrier), qui tombe follement amoureux d’une camarade de classe (Alice Dubois), trisomique comme lui.


Cafe-de-Flore---Vanessa-Paradis-copie-2.jpg

 

 

Ces deux récits s’emboîtent comme dans une « partition émotionnelle », ainsi que nous l’explique Jean-Marc Vallée,  qui a mis en place dans Café de Flore un jeu de miroirs à travers le temps et l’espace, chacune des deux histoires se faisant le révélateur de l’autre qu’elle hante par des échos et de subtiles résonances. 

 

Comme souvent chez Jean-Marc Vallée, tout a commencé par la musique. Un air écouté puis réécouté en boucle, jusqu’à l’obsession : celui de « Café de Flore », composé en 2001 par Matthew Herbert à la demande du célèbre café de Saint- Germain des-Prés. La version électro de la mélodie qu’il découvre en 2004, enregistrée sous le nom de Doctor Rockit, happe immédiatement le réalisateur, provoque un tourbillon d’émotions qui à leur tour fait naître des images. Les interprétations lounge et jazz et une quatrième version piano-accordéon lui donnent envie de faire un film d’amour. 

De cette façon, la chanson est devenue le fil conducteur du film.

 
Dénicher la personne à même d'interpréter le fils trisomique de Jacqueline (Vanessa Paradis) a été une recherche fastidieuse pour le metteur en scène Jean-Marc Vallée. C'est finalement par hasard qu'il a trouvé ce qu'il cherchait. Lors du casting pour Véronique, la jeune Alice Dubois, retenue pour le rôle, lui a lancé avant de partir : "J'ai un ami à l'école qui est trisomique lui aussi, il s'appelle Marin". Le réalisateur a alors aussitôt demandé à le rencontrer. Quelques jours plus tard, l'acteur Marin Gerrier intégrait le casting.

 

Café de Flore - Vanessa Paradis-copie-1

    
Tout au long du film, le cinéaste Jean-Marc Vallée s'est amusé à semer des indices permettant de suivre les personnages dans leur quête de vérité ou encore dans leurs errances, tout en intégrant une explication rationnelle au mystère. À plusieurs reprises dans le long-métrage, on voit par exemple Laurent, le jeune trisomique interprété par Marin Gerrier, écouter un vinyle qui n'est autre que la mélodie du Café de Flore composée en 2000. Or, il s'agit d'un anachronisme, le personnage et sa mère Jacqueline évoluant dans le Paris des années 1960 ... Ce qui laisse supposer que l'enfant et sa mère ne seraient autre que le fruit de l'imagination de Carole, l'ex compagne d'Antoine, qui ne cesse, dans le Paris d'aujourd'hui, d'écouter cette même musique...

 

 

Toutes les coulisses du film ... Cliquez ICI !

 

Vanessa Paradis explique le choc qu’elle a éprouvé à la lecture du scénario : « Je l’ai refermé et j’ai repris ma respiration, j’avais le souffle coupé. Mon coeur battait très fort. J’avais la sensation d’avoir lu la partition d’un très grand concerto ». Le rôle est pourtant aux antipodes de l’image glamour que l’actrice projette habituellement. Son personnage est, selon ses mots, « une femme qui a perdu l’homme de sa vie et qui a fait le vide autour d’elle pour que son petit garçon trisomique ait une vie heureuse, malgré le peu de moyens qu’elle possède. Elle ne peut compter que sur elle et sur la fatalité de la vie ». L’actrice ne cache pas le trouble qu’elle a ressenti face à un tel personnage, à la fois dévoué et dur : « rendre sympathique une femme si forte et si déterminée me faisait très peur et me plaisait beaucoup en même temps ».

%%%%%% %%%%%%

De la musique avant toute chose…

 
Ce vers de Verlaine, Jean-Marc Vallée le reprend à son compte. Comme c’était déjà le cas dans C.R.A.Z.Y., dans Café de Flore la bande originale n’est pas qu’un simple accompagnement à l’action, mais fait figure de personnage à part entière. Les titres de Pink Floyd et du groupe islandais Sigur Rós, notamment, contribuent à nourrir l’atmosphère de mysticisme et de romantisme qui baigne le film. C’est ainsi que le réalisateur s’est fait chef d’orchestre, tissant sa trame sonore à travers sa trame narrative, mêlant les histoires de ses personnages aux mélodies de ses chansons fétiches. De plusieurs façons différentes, les héros de Café de Flore vivent pour et par la musique. Elle habite Antoine, DJ, dont l’existence quotidienne est rythmée par les beats qui émanent de son iPod, de sa chaîne hi-fi ou des ses tables de mixage. Elle fait aussi vibrer Laurent, qui chaque matin réclame à sa mère « Café ! » jusqu’à ce qu’elle dépose sur la platine le 33 tours de « Café de Flore » dont la mélodie contribue à lier les deux histoires.

 
Avec Café de Flore, Jean-Marc Vallée effectue un retour dans un registre plus intimiste, après son film historique Victoria : les jeunes années d'une reine. Un ton qui n'est pas sans rappeler celui de C.R.A.Z.Y., à la fois récit initiatique, fable mystique et hymne à la différence.

Pour la partie parisienne dans les années 1960 de Café de Flore, le metteur en scène a utilisé une caméra numérique de façon à pouvoir retravailler la teinte de l'image par la suite. En utilisant des images d'archives datant de 1962, l'idée a été de créer l'illusion d'une pellicule d'époque pour façonner une ville mi-réelle, mi-imaginée.

 

 


 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.cinemovies.fr

http://poesie.webnet.fr

commentaires

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.