Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 01:00

 

"C'est pas parce qu'on s'expose qu'on doit être lapidé."

 

Catherine Deneuve - Extrait du magazine Télérama - 6 Février 2002

   

Photo 1.Photo-2.jpg.Catherine Deneuve.

Catherine Deneuve débute au cinéma, sous son nom, de Catherine Dorléac, avec un petit rôle dans :

 

Les-Collegiennes-copie-1.jpg

 

 

Les Collégiennes 

Réalisé par André Hunebelle

Aux côtés de Gaby Morlay Henri Guisol, Paul Guers,

Je joue en uniforme de collège, et c'est là que j'apprends à nouer des cravates" dira-t-elle.

 

 

De Jacques Villa, nous ne connaissons,

et pour cause, que Les Petits Chats  Les-petits-chats.jpg 

et encore en projection privée car la censure existe toujours. Cest un film attachant auquel la censure a fait adjoindre une happy end bien conformiste. De toute façon, sans toujours évoquer heureusement Buñuel, une prometteuse histoire de petites filles criminelles. Ne crions pas viva Villa, attendons la suite. Paul-Louis Thirard, Positif 1960

 

Les portes claquent

Un jour, Françoise m'a dit : "Tu sais. ce serait amusant que tu fasses des essais. Je dois tourner cet été un film qui s'appelle "Les portes claquent" et le réalisateur, Jacques Poitrenaud, cherche une jeune fille pour jouer ma sœur. Tu devrais y aller..." Mes parents étaient d'accord.

Mon père de toute façon, était toujours d'accord. Ma mère était un peu plus réticente mais elle s'est inclinée devant le désir de mon père. J'ai fait des essais, et j'ai été choisie.
 

Catherine Deneuve, Tiré du Livre "Elle s'appelait Françoise" 
 

 

Mel Ferrer lui trouve une ressemblance avec Audrey Hepburn

et l'engage pour tourner à ses côtés dans

 

L'Homme à femmes L-homme-a-femmes-copie-1.jpg

Réalisé par Jacques-Gérard Cornu

Film dans lequel elle côtoie Danielle Darrieux,

une première fois.

Les critiques saluent sa performance.


"La révélation du film, c'est une petite personne exquise qui s'appelle Catherine Deneuve. Discrète, sans être empaillée, proprette sans être banale, ingénue sans être niaise, et jolie, si jolie, sans avoir l'air de le savoir. Elle devrait être d'ici à trois mois la proie favorite des metteurs en scène fatigués du style Saint-Germain-des-Prés."

France Roche, France Soir (1960).

 

S'en suivent ...

 

 

Les-parisiennes.jpg

 

 

 

Les Parisiennes 

Réalisé par Marc Allégret en 1962

 

 

 

 

Et Satan conduit le bal Et-Satan-conduit-le-bal.jpg

de Grisha M. Dabat.

Le scénrio est signé Roger Vadim


Avec Françoise Brion, Bernadette Laffont,  Jacques Doniol-Valcroze, 

En 1962, elle rencontre Roger Vadim. "Ce fut le coup de foudre. Vadim m'apprit à devenir femme, à me faire une personnalité et à vivre dans le bonheur" déclare Catherine Deneuve.

 

Il lui offre un rôle dans Le Vice et la Vertu

 

 Le Vice et la vertu

Aux côtés

d'Annie Girardot et Robert Hossein

 

 

Vacances portugaises

 

Réalisé par Pierre Kast en 1963

Aux côté de Françoise Arnoul, Michel Auclair, Jean-Pierre Aumont

 

Les plus belles escroqueries

 

 

 

Réalisé par Claude Chabrol en 1964

 

Aux  côtés de Jean-Pierre Cassel, Francis Blanche, Jean-Louis Maury

 

La chasse à l'homme

 

i_8601_chasse_a_l_homme_17.jpg

Réalisé par Edouard Molinaro en 1964

Aux côtés de Jean-Paul Belmondo, Jean-Claude Brialy, Françoise Dorléac,

Francis Blanche, Bernard Blier

 

 

 

 

 

 

Un  Monsieur de compagnie

 

Un-monsieur-de-compagnie.jpg

de Philippe de Broca en 1964

Aux côtés de Jean-Pierre Cassel, Jean-Claude Brialy, André Luguet,

 

 

 

 

 

Le chant du monde

 

Réalisé par Marcel Camus en 1965

 

Une  adaptation du roman éponyme de Jean Giono.

 

 

Avec, entre autres,  Charles Vanel, Hardy Krüger, André Lawrence, Marilù Tolo

 

Avec amour et avec rage

 

Réalisé par Pasquale Festa Campanile

en 1965

Aux côtés de Sami Frey

 

 

 

 

La vie de château

 

 

De Jean-Paul Rappeneau en 1966

 

 

Avec Pierre Brasseur, Philippe Noiret, Henri Garcin, Christian Barbier

 

Das Liebeskarussel, Belles d'un soir

sketch "La somnambule" Inédit en France.

Réalisé par Rolf Thiele
Avec Gert Froebe, Nadja Tiller, Curt Jürgens, Anita Ekberg

 

Catherine Deneuve tourne en 1967 pour Luis Buñuel

dans son adaptation du roman de Joseph Kessel.

 

Belle de Jour

 

 Belle de jour

Avec Jean Sorel, Pierre Clémenti, Michel Piccoli, Geneviève Page, Françoise Fabian, Francis Blanche, Bernard Fresson, Macha Méril,

 

Elle interprète l'épouse d'un interne en médecine qui, malgré sa richesse, se livre à la prostitution occasionnelle.

 

 

 

Le tournage est pour elle extrêmement difficile. En effet, les producteurs, Robert et Raymond Hakim, refusent qu'elle parle avec Buñuel et servent d'intermédiaire. "Sur Belle de jour, on a eu affaire à des producteurs à l'ancienne et qui tenaient à ce que les acteurs restent dans leur coin et ne communiquent pas avec leur réalisateur. Privé de ce dialogue-là, j'ai vécu des moments vraiment douloureux." Le film est néanmoins un succès plus critique que public, et selon François Truffaut, le film le plus important pour elle : "Ce film coïncidait merveilleusement avec la personnalité un peu secrète de Catherine et les rêves du public. C'était un film formidablement mystérieux qui lui convenait parfaitement..."

 

Ce film lui donne une image de beauté froide, ambiguë et retorse à laquelle elle reste fidèle. Suite au décès de sa soeur, Catherine Deneuve n'a qu'un seul but en tête : travailler.

 

"Très longtemps, je me suis sentie comme un zombie. Je n'ai pas arrêté de travailler, j'ai tourné des films, c'est vrai mais ce sont des souvenirs assez flous, je n'étais pas du tout en état d'analyser les raisons pour lesquelles je faisais les choses, j'étais anesthésiée."

 

Elle a déjà accepté en 1968 un rôle épisodique dans une comédie intitulée  

 

Benjamin ou les Mémoires d'un puceau

 

Benjamin-ou-les-Memoires-d-un-puceau.jpg

Réalisé par Michel Deville

 

Aux côtés de 

Michèle Morgan, Michel Piccoli,

Pierre Clémenti, Francine Bergé, 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le film se déroule dans la France libertine du milieu 18ème siècle et raconte l'éducation sentimentale et sexuelle d'un jeune homme élevé jusque là loin des femmes.

 

 


Manon 70

 

 Manon-70.jpg

de Jean Aurel en 1970

 

Avec Sami Frey, Jean-Claude Brialy, Elsa Martinelli, Claude Genia

 

 

Le film est une adaptation contemporaine du roman-mémoires de l’abbé Prévost, Manon Lescaut.

 

Même si elle considère le film raté, elle refuse de le renier  "J'ai beaucoup d'estime pour Jean Aurel (le réalisateur). Si Manon n'est pas une grande réussite, c'est sans doute parce que le metteur en scène n'était pas au meilleur de sa forme. Ni moi non plus. Je ne considère pas Manon comme un échec, ou si c'en est un, je ne veux en considérer que l'aspect instructif."

 

La Chamade

 

La Chamade

 

 

 

Réalisé par Alain Cavalier


Avec Michel Piccoli, Roger Van Hool,

Irène Tunc, Jacques Sereys,

 

Une adaptation du roman de Françoise Sagan,  

 

 

 

 

Film dans lequel elle joue une femme qui aime vivre d'oisiveté grâce à l'argent de son amant,

 

Catherine Deneuve dirigée par François Truffaut

 

La Sirène du Mississipi

 

La-Sirene-du-Mississipi.jpg

Réalisé en 1969

Elle donne la réplique à Jean-Paul Belmondo.

 

Son rôle est celui d'une chanteuse de cabaret, qui, après s'être mariée à un homme riche, lui vole son argent et s'enfuit. Le film est particulier et difficile pour l'actrice, puisque le film est tourné chronologiquement et François Truffaut écrit les dialogues au fur et à mesure du tournage. La Sirène est un échec, ce qui affecte beaucoup son réalisateur et son actrice.

 

"L'échec du film m'a beaucoup attristée : un sujet très romanesque, une histoire d'amour... J'adorais ce film. Mais il était tellement contre les lois du genre, contre mon image habituelle et surtout celle de Belmondo. Le public n'a apparemment pas accepté que Belmondo joue un homme faible, qui subit. C'était une série noire vraiment noire. Mais je considère que c'est un film important."

 

La même année, Catherine Deneuve tourne sous la direction de Terence Young.

 

Mayerling

 

 Mayerling-copie-1.jpg  

 

Aux côtés d'Omar Sharif, Ava Gardner, James Mason, Geneviève Page, Maurice Teynac

 

L'histoire d'amour entre Rodolphe d'Autriche et Marie Vetsera. Le film est un succès considérable. Cependant, bien qu'elle ne regrette pas de l'avoir tourné, elle estime qu'il est trop commercial. "Il y avait des choses à dire, il y avait certainement des images plus fortes à montrer. Quand il y a beaucoup d'argent, il y a tout de suite trop de choses à respecter. La liberté a un prix... "

 


Elle joue ensuite dans un autre film américain,  

 

"Je n'ai fait que deux films à Hollywood (trois, en fait, avec Folie d'avril de Stuart Rosenberg, avec Jack Lemmon. Ils n'ont pas été des succès foudroyants, on ne m'a rien proposé d'intéressants et j'ai eu envie de rentrer en France. Je ne suis pas très parisienne mais je me sens très française."

Extrait d'interview par Sorin Etienne, publié le 14/10/96. Plus ciquez ici.

relevé sur lefigaro.fr/cinema

 

Folies d'avril

 

Folies d'avril Réalisé par Stuart Rosenberg en 1970

Aux côtés de Jack Lemmon, Peter Lawford, Myrna Loy, Charles Boyer, Jack Weston

"Tourner une comédie américaine, sur le rythme des studios US, avec un acteur tel que Lemmon, c'est une expérience précieuse. Lemmon est l'invention, la finesse, l'amitié même.

 

Mais c'est aussi un grand professionnel, qui ne laisse rien au hasard, qui n'est jamais pris au dépourvu quand il doit se perfectionner lui-même. Il a ceci de précieux : il sait vous entraîner dans son rythme, tout en respectant votre personnalité. Il ne dévore jamais ses partenaires. Et pour une débutante à Hollywood, c'est infiniment précieux." Le film est globalement un échec, car mal distribué selon l'actrice.

"Truffaut produisait lui-même donc il avait décidé de tourner le film dans l'ordre chronologique. Il écrivait les dialogues au fur et à mesure, parfois la veille pour le lendemain. Belmondo n'a pas été vraiment accepté dans le rôle d'un homme qui subit, au lieu d'être conquérant. C'est dommage parce qu'il est pourtant formidable. Truffaut trouvait que la vie était plus intéressante que le cinéma. Je pensais le contraire… Mais il était passionné, aimait expliquer, raconter."

Extrait d'interview par Sorin Etienne, publié le 14/10/96. Plus ciquez ici.

relevé sur lefigaro.fr/cinema

  

 

Elle retrouve Luis Buñuel en 1970 avec

Tristana

 

Tristana-.jpg 

Aux côtés de Fernando Rey, Franco Nero, Lola Gaos, Jesus Fernandez,

Tristana sera présenté à Cannes

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1974 avec Juan Luis Buñuel, Catherine Deneuve joue dans

La femme aux bottes rouges

 

 La femme aux bottes rouges

Aux côtés

de Fernando Rey, Jacques Weber,

 

Catherine Deneuve tourne ensuite

avec Nadine Trintignant, Marco Ferreri,  Jean-Pierre Melville,  Marco Ferreri une deuxième fois,

 

Un clic sur l'affiche pour découvrir le film.

 

 

.

. . . .

Laszlo Szabo, Mauro Bolognini, Gérard Pirès, Robert Aldrich,

.

. . .

 

J'ai tourné La Cité des dangers de Robert Aldrich.

On m'avait mis en garde, il était réputé caractériel, très difficile avec les acteurs mais il s'est très bien comporté avec moi. Mon partenaire, Burt Reynolds, était aussi très sympathique, il avait le sens de la dérision. 

Extrait d'interview par Sorin Etienne, publié le 14/10/96. Plus ciquez ici.

relevé sur lefigaro.fr/cinema

 

Mais aussi trois autres films réalisés respectivement par :

Sergio Citti en 1977, Dino Risi en 1976 et Dick Richards en 1977.

 

Le Sauvage

 

 Le-Sauvage.jpg

Réalisé par Jean-Paul Rappeneau en 1970

Avec Yves Montand, Luigi Vannucchi, Tony Roberts,

 

"Je voyais la formidable Catherine Deneuve se pomponner le soir et sortir, aller au restaurant, dans une boîte.

Et moi, pas du tout. Je n'avais pas envie de sortir de l'univers du film. Dans le film, je la rejette, je suis assez dur avec cette nana qui vient troubler ma tranquillité et ma solitude.

 

Mon personnage n'a qu'une idée : se débarrasser de cette emmerdeuse jouée par Catherine.

 

 

 

 

Et ce n'est qu'au retour à Paris que je me suis rendu compte que mon personnage avait déteint sur moi. Instinctivement, je ne voulais pas être emmerdé. Ce n'est donc qu'à Paris, deux mois plus tard, quand on a eu quinze jours de tournage en studio, quand j'ai repris mon train de vie normal, que je m'en suis rendu compte : ce qu'elle est chouette, cette Catherine. J'ai passé deux mois avec elle sur une île et je l'ai à peine regardée. Et je me suis senti malheureux et frustré. Je me souviens d'une scène qu'on tourne soi-disant au Venezuela. On est dans un jardin potager à Saint-Cloud et là, j'ai vraiment eu envie de la prendre dans mes bras. Ce n'était plus du cinéma."


Yves Montand, Livre "Montand raconte Montand" 2001

(propos recueillis en 1989)

 Jean-Paul Rappeneau raconte cette anecdote savoureuse : Montand m'a pris à part pendant le tournage et m'a dit :

"Tu ne veux pas demander à Catherine de courir moins vite ? Je n'arrive pas à la rattraper. Et si je n'arrive pas à la rattraper, il n'y a pas de film…"

 

Jean-Paul Rappeneau loue chez elle le mouvement, la vitesse, la légèreté, l'élégance.

Catherine Deneuve répond : "Il a écrit la musique, je n'ai fait que dire les paroles."

 

 

Si c'était à refaire

 

 

Réalisé par Claude Lelouch en 1976

 

Avec entre autres Anouk Aimée et Charles Denner, Francis Huster

Jean-Pierre Kalfon, Valérie Lagrange

et une apparition de Jean-François Roussel

 

D'autres films, respectivement réalisés par

- Christian de Chalonge, Hugo Santiago, Joël Santoni en 1978

Claude Lelouch en 1979

 

Un clic sur l'affiche pour découvrir le film.

 

 

 

et Claude Berri en 1980

 

 

Courage fuyons

 

Courage-fuyons.jpg

 

Réalisé en 1979 par Yves Robert

 


Avec Jean Rochefort,

Dominique Lavanant,

Michel Aumont,

Michel Beaune,  

 

 

 

 

 

Le choix des armes

 

Réalisé par  Alain Corneau

 

Avec Yves Montand,

Gérard Depardieu,

Michel Galabru,

Gérard Lanvin,

Jean-Claude Dauphin, 

Richard Anconina

 

Le choc

 

Le-choc.jpg

 

Réalisé en 1982

par Robin Davis


Avec Alain Delon,

Philippe Léotard,

Stéphane Audran,

Etienne Chicot, 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je pense que nous n'avons pas tourné le film que nous devions vraiment faire ensemble. Si nous devions retourner dans un même film, Alain et moi, je crois qu'il vaut mieux que nous le fassions en tant que personnages antagonistes. Pour en revenir au "Choc", je reconnais que le tournage s'est avéré difficile. Je ne me suis pas bien entendue avec Robin Davis. J'étais malheureuse…
Catherine Deneuve, Vidéo 7 1984

 

L'Africain

 

 L-Africain-copie-1.jpg

Réalisé en 1983 par  Philippe de Broca


Aux côtés de Philippe Noiret, Jean-François Balmer, Jacques François, Jean Benguigui, Vivian Reed

 

 

 

 

 

"Je me suis beaucoup amusée sur le tournage de "L'Africain". C'était un peu loin mais j'aime beaucoup tourner en extérieurs. On appartient entièrement au film, on ne rentre pas le soir chez soi, c'est une bonne concentration. Généralement, les hommes souffrent davantage des tournages en extérieurs, ils sont beaucoup plus déracinés, ils ne savent pas s'adapter."
Catherine Deneuve, Marie-Claire 1984

 

Les Prédateurs

 

Les-predateurs.jpg

Réalisé en 1983 par Tony Scott


Avec Susan Sarandon,

David Bowie,

Cliff de Young,

Beth Ehler, Dan Hedaya,

ames Aubrey, Anna Magnuson

 

Grâce au Dernier Métro

 

Le-dernier-metro-copie-1.jpg

 

de François Truffaut qui l'avait déjà dirigée dans La Sirène du Mississippi,

Avec Gérard Depardieu, Jean Poiret, Andréa Ferréol, Heinz Bennent, Paulette Dubost, Sabine Haudepin, Jean-Louis Richard, Marcel Berbert, Laszlo Szabo

 

Catherine Deneuve remporte le César de la meilleure actrice en 1981.

Ce rôle de directrice de théâtre sous l'Occupation cachant son mari juif dans la cave avait été spécialement écrit pour elle. Le film obtient en record absolu neuf autres trophées dont ceux du meilleur film, du meilleur acteur pour Gérard Depardieu, du meilleur scénario et du meilleur réalisateur.


Plus d'infos sur Le dernier métro ... Cliquez ICI !

 

Les films suivants, sous les directions successives en 1984 de Elie Chouraqui, Mario Monicelli, en 1987 Jean-Pierre Mocky, Elisabeth Rappeneau en 1988,

 

.

. . .

Yves Hanchar en 1994 et Guillaume Nicloux en 2006

 

 

 

En 1985, Catherine Deneuve a prêté ses traits à la sculpture de Marianne, symbole de la République française. Sculpture de Polska.

 

Buste-Marianne.jpg

 

J'ai toujours résisté à la momification. À l'exception du buste de Marianne : j'ai trouvé ça sympathique car c'était un sondage populaire et puis la République, c'est important pour moi. Je trouvais bien qu'une femme comme moi, pas mariée et ayant eu des enfants hors mariage, symbolise la Française.
Catherine Deneuve, Les Inrockuptibles 1996

 

La Reine blanche

 

 

La-Reine-Blanche.jpg

 

 

Réalisé par Jean-Loup Hubert en 1991

 

Avec Richard Bohringer,

Bernard Giraudeau,

Jean Carmet, Isabelle Carré,

 

 

 

"Catherine Deneuve, et c'est pour cela que j'ai écrit le rôle pour elle, me fait beaucoup penser à ces femmes de province. Je sais qu'elle va hurler en lisant ça, mais c'est vrai.

 

 

Elle a la beauté de ces femmes qui sont des références dans les villages, ces femmes qui font rêver la moitié des habitants, les hommes en général, et sont, pour l'autre moitié, une source inépuisable de cancans et de ragots. Elle s'est coulée, d'entrée et toute seule, dans le personnage. Comme quoi j'avais raison, elle est l'actrice exacte du rôle. Je n'ai même pas eu besoin de lui dire comment on prépare une soupe de poireaux-pommes de terre !"
Jean-Loup Hubert, Première 1991

 

Les cent et une nuits

 

Les-cent-et-une-nuits.jpg

 

 

Réalisé par Agnès Varda en 1995


 

 

 

Avec Michel Piccoli, Marcello Mastroianni, Robert De Niro, Henri Garcin, Julie Gayet, Mathieu Demy, Emmanuel Salinger, Anouk Aimée, Fanny Ardant, Jean-Paul Belmondo, Romane Bohringer, Sandrine Bonnaire, Jean-Claude Brialy, Patrick Bruel, Alain Delon

 

Le Couvent

 

Un Long-métrage de Manoel de Oliveira

 

Un professeur (John Malkovich), après avoir étudié la vie de Shakespeare avec attention, élabore la thèse que celui-ci était espagnol et juif. Il se rend alors avec sa femme Hélène (Catherine Deneuve) dans un couvent portugais, où il pense pouvoir trouver des documents confirmant sa thèse. Dans ce couvent, ils sont accueillis par un étrange gardien qui est leur hôte pendant tout le séjour.

 

Dancer in the dark

Réalisé par Lars von Trier


Avec Björk, Peter Stormare

 

 

 

Le Petit Poucet

 

Réalisé par Olivier Dahan en 2001

 

Avec Nils Hugon, Pierre Berriau,

Romane Bohringer

 

 

Au plus près du paradis

 

 

Long-métrage de Tonie Marshall

Sorti en France le 20/11/2002

 

 

 

Avec William Hurt, Patrice Chéreau, Hélène Fillières, Bernard Le Coq

 

 

 

 

 

"C’est une chose très étrange, inquiétante et merveilleuse d’apprendre que quelqu’un s’inspire de vous ou est inspiré par vous pour écrire un film. Vous imaginez l’anxiété lorsque vous découvrez le personnage ? Ce cadeau, si vous ne l’aimiez pas, qu’en faire ? Il se trouve que le film et le personnage m’ont fait succomber. Cette comédie romantique comporte des éléments insolites et gracieux, mais aussi quotidiens ; et puis, il y a mon personnage, Fanette... Bon, ce prénom au parfum assez rare, presque désuet, m’a embarrassée au début, mais finalement, il va bien à cette femme qui fait ce qui lui plaît et poursuit une chimère."

 

Extrait d'interview relevé sur commeaucinema.com.

Pour lire la suite, cliquez ici.

 

 

Um Filme Falado

 

 

Réalisé en 2001

par Manoel de Oliveira


Avec Leonor Silveira, John Malkovich,

 

 

 

 

 

D'Artagnan (The musketeer)

 

 D-Artagnan--The-musketeer.jpg 

Réalisé par Peter Hyams en 2001


 

 

Avec Justin Chambers,

Tim Roth,

Mena Suvari,

Jean-Pierre Castaldi,

Stephen Rea,

Daniel Mesguich

 

 

 

Le héros de la famille

 

  Le-heros-de-la-famille-copie-1.jpg

Réalisé par Thierry Klifa en 2002


Avec Gérard Lanvin,

Claude Brasseur,

Miou-Miou,

Emmanuelle Béart,

Valérie Lemercier,

Géraldine Pailhas,

Michaël Cohen,

 

 

 

 

 

"Dans cette histoire de secret à multiples rebondissements, je fais un moment allusion aux 343 salopes qui ont signé la pétition pour l'avortement en 1971, dont j'ai vraiment fait partie.

Ça m'a fait rire, ce petit clin d'œil... En fait, dans le film, je fais la salope à moi toute seule !"
Catherine Deneuve, Studio Magazine 2007

 

Catherine-Deneuve---Citation.gif

 

 

Catherine Deneuve et André Téchiné

 

Hôtel des Amériques ouvre l'ère des collaborations.

 

 Hotel-des-Ameriques-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

"À propos de Patrick Dewaere


Je souffrais de le voir ainsi. Je sentais bien à quel point il était fragile. C'était un homme qui se lançait comme ça...

 

Il avait des élans. Il s'emballait et, après, il donnait l'impression d'être déçu, triste. Il avait donc besoin de trouver des palliatifs à sa tristesse. Souvent, d'ailleurs, dans ses films, il a cet air à la fois triste et étonné, comme si quelqu'un lui avait fait une mauvaise surprise. C'était un acteur absolument formidable, mais il était trop près de ses personnages. Il était trop lui-même. Il allait presque trop loin dans l'émotion.

Certains acteurs ont un formidable instinct de conservation et d'autres ne l'ont pas.

Patrick ne l'avait pas."
Catherine Deneuve, Studio Magazine 1998

 

Plus d'infos sur Hôtel des Amériques ... Cliquez ICI !

Le Lieu du crime

 

 Le-Lieu-du-crime.jpg

Réalisé en 1986

Avec Wadeck Stanczack,

Danielle Darrieux,

Victor Lanoux,

Claire Nebout,

 

Ma saison préférée

 

Ma saison préférée

 

 

Réalisé en 1993

 

 

 

 

Avec Daniel Auteuil, Marthe Villalonga, Jean-Pierre Bouvier,

Chiara Mastroianni, Bruno Todeschini, Roschdy Zem

 

"J'ai adoré l'idée d'André de demander à Marthe Villalonga de jouer ma mère. Cette mère pleine de bon sens, à l'esprit vif, au caractère entier. C'est tellement fort, ces rapports entre cette fille, ce fils et leur mère. À la fois tellement doux et tellement triste.

C'est un sentiment étrange de s'apercevoir qu'on est toujours, même adulte, l'enfant de sa mère, l'enfant de ses parents...

J'aime cette image de la tendresse retrouvée, de l'enfance retrouvée. Elle symbolise le film et me rappelle bien sûr le tournage. J'ai toujours mal vécu la fin du tournage sur les films d'André. Il y a à chaque fois une grande mélancolie..."


Catherine Deneuve, Studio Magazine 1993

 

Les Voleurs

 

Les-voleurs.jpg en 1996

 

 

Avec

Daniel Auteuil, Laurence Côte, 

Benoît Magimel, Didier Bezace, Fabienne Babe

 

Les Temps qui changent

 

 Les-temps-qui-changent.jpg

en 2004

Avec Gérard Depardieu,

Gilbert Melki,

Lubna Azabal

 

La fille du RER

 

 Le-fille-du-RER.jpg en 2009

 

Avec Emilie Dequenne,

Michel Blanc,

Ronit Elkabetz,

Nicolas Duvauchelle,

Mathieu Demy

 

 

 

 

 

 

 


En 2014 Catherine Deneuve est à l'affiche de L'Homme qu'on aimait trop.

Septième collaboration entre l'actrice et le réalisateur.

 

Plus en cliquant Ici !

 

 

 

Catherine Deneuve est une actrice respectée

qui alterne aussi bien les films grand public tels :

 

Fort Saganne

 

Fort Saganned'Alain Corneau en 1984

 

Avec Gérard Depardieu,

Philippe Noiret,

Sophie Marceau,

Michel Duchaussoy,

Robin Renucci,

Florent Pagny,

Hippolyte Girardot

 

 

 

 

 

 

 

"Je n'apparais que durant dix ou douze minutes dans "Fort Saganne". J'ai d'ailleurs un peu hésité à accepter le rôle car il est très court. Mais je me suis trouvée confrontée à mes propres paradoxes car j'ai souvent dit que ce qui compte pour moi, c'est davantage les films que les rôles. Comme, de surcroît, le scénario est un des plus beaux qu'il m'ait été donné de lire, et que Corneau ainsi que Depardieu étaient de la partie, mes hésitations se sont vite évanouies."
Catherine Deneuve, Vidéo 7 1984

 

Le Bon Plaisir 

 

Le-bon-plaisir.jpg

 

de Francis Girod en 1984

 

Avec Michel Serrault,

Jean-Louis Trintignant,

Michel Auclair,

Hippolyte Girardot,

Claude Winter

 

 

 

 

 

Plus de détails sur Le Bon Plaisir ... Cliquez Ici !

 

Indochine 

 

Indochine - Catherine Deneuve 1 Réalisé par Régis Wargnier en 1992

 

 

Avec Vincent Perez,

Linh Dan Pham,

Jean Yanne,

Dominique Blanc,

Henri Marteau,

Hubert Saint-Macary

 

 

 

Plus de détails sur Indochine  ... Cliquez Ici !

 

Est-Ouest

 

 Est-Ouest.jpg

Aux côtés de

Sandrine Bonnaire,

Oleg Menchikov,

Serguei Bodrov

Junior,

Hubert Saint-Macary,

René Féret
 

Réalisé également par Régis Wargnier en 1999

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vais vers la voiture, ouvre la portière, et lui dis :

"La prochaine fois, on mettra moins de temps, nous deux, entre deux films". "C'est de votre faute", me répond-elle en souriant, avec sa voix et son sourire inimitables.

Je claque la portière et elle me regarde en riant. "Moteur". Comment expliquer ça ?

Parler d'aura, de mystère, d'évidence ?

Dès qu'elle est là, l'air est chargé d'une présence particulière, magique, mystérieuse…


Régis Wargnier, Livre "Est-ouest, journal d'un tournage" 1999

Catherine Deneuve, reçoit ensuite la Coupe Volpi de la meilleure interprète féminine.

Mostra de Venise en 1998 pour son rôle de joaillère alcoolique dans le film réalisé par Nicole Garcia.

Cette dernière a déclaré : "J'ai écrit le personnage pour Catherine et elle a servi de modèle pour les personnages de mes films suivants, lumineux mais avec une face sombre… Le soleil noir de la mélancolie."

Relevé sur lefigaro.fr/cinema. Interview Sorin Etienne.

 

Place Vendôme

 

Place Vendôme - Catherine Deneuve

Réalisé par Nicole Garcia en 1998

 

Avec Jean-Pierre Bacri, Emmanuelle Seigner, Jacques Dutronc, Bernard Fresson, François Berléand

 

 

 

"Jouer ce rôle m'a fait très peur. L'alcoolisme et la folie pour une actrice sont des tentations faciles. Je craignais de tomber dans les clichés. Je sentais que je ferais quelque chose de juste si physiquement on sentait ma vulnérabilité. Pas de maquillage. J'avais confiance en Nicole Garcia. Je savais qu'elle n'utiliserait que ce qui servait le personnage. Les visages démaquillés sont toujours plus émouvants."
Catherine Deneuve, Le Figaro Magazine 1998

 

Loin de l'icône glaciale, selon certains,

 

Catherine Deneuve excelle dans la comédie aussi.

 

Belle Maman

 

 Belle-Maman.jpg

de Gabriel Aghion en 1999

 

 

 

 

 

Avec Vincent Lindon, Mathilde Seigner, Jean Yanne, Danièle Lebrun,

Line Renaud, Stéphane Audran,

 

 

 

Huit Femmes

 

  Huit-Femmes.jpg  

de François Ozon en 2002

 

 

 

 

 

Auc côtés de Danielle Darrieux, Isabelle Huppert, Fanny Ardant, Emmanuelle Béart, Virginie Ledoyen, Ludivine Sagnier, Firmine Richard, Dominique Lamure

 

Plus de détails sur Huit Femmes  ... Cliquez Ici !

 

 

 

Palais Royal

 

 Palais-royal.jpeg  

 

de Valérie Lemercier en 2005

 

 

 

 

Avec Lambert Wilson, Valérie Lemercier, Mathilde Seigner, Denis Podalydès, Michel Aumont, Michel Vuillermoz, Gilbert Melki, Maurane, Etienne Chicot

 

 

 

Potiche 

 

Potiche---Catherine-Deneuve.gif

de François Ozon en 2010

 

 

 

 

 

 

 

Pour lire l'article consacré à Potiche

Cliquez sur la photo ci-contre !

 

 

 

 

Son talent lui permet tout.

Depuis déjà plusieurs années, Catherine Deneuve est présente dans tous les registres et des œuvres d'auteur artistiquement ambitieuses comme  

 

 

 

Drôle d'endroit pour une rencontre 

 

Drole-d-endroit-pour-une-rencontre.jpg

Réalisé par François Dupeyron en 1988

 

Avec Gérard Depardieu,

André Wilms,

Nathalie Cardone

 

 

 

 

 

 

 

 

Une froide nuit d'hiver, sur l'autoroute, une femme tente de se suicider. France croit l'avoir vue, elle est à bout de nerfs et, bientôt, Vincent la jette hors de sa voiture, sur une aire de repos où un homme, Charles, démonte son moteur, sans raison apparente... Charles veut être seul, insulte France pour la faire partir. Mais elle, elle veut rester ; Vincent reviendra, la reprendra avec lui, là, à cet endroit où il l'a abandonnée. Charles est vite attiré par cette femme, désemparée comme lui. Malhabilement, il le lui dit. Et elle, peu à peu, s'attache à lui. Une dépanneuse prend en charge le véhicule de Charles, nouvelle étape : un relais autoroutier. France attend, espère. quoi, au juste ? Charles veut l'emmener, loin... et attend sa décision. Le soir, des routiers arrivent, boivent. France s'enfuit sur l'autoroute, comme la femme de la veille. Les routiers, ivres, roulant à contre-sens, la prennent en charge. Elle passe la nuit avec l'un d'eux, Georges. Pierrot, lui, prenant Charles en pitié, entreprend de remonter le moteur. Désespéré, Charles avait promis à Sylvie, une jeune serveuse qui étouffe dans son petit univers, de l'emmener. Mais au petit matin, France s'est réfugiée dans la voiture de Charles : ce n'est pas avec Sylvie qu'il partira.

 

Généalogies d’un crime 

 

Généalogies d’un crime Généalogies d’un crime

Réalisé par Raoul Ruiz en 1997


Avec Melvil Poupaud, Michel Piccoli, Bernadette Lafont, Andrzej Seweryn, Hubert Saint-Macary, Mathieu Amalric, Patrick Modiano

 

 

 

 

 

Jeanne (Catherine Deneuve), une analyste freudienne, croit voir dans son neveu, âgé de cinq ans, des tendances homicides. Or elle sait que - selon un mot de Freud - à l'âge de cinq ans "tout est joué" pour tout individu. Elle décide donc d'étudier l'évolution inexorable de ses penchants criminels, jusqu'au moment où il commet le crime tant attendu : il tue sa tante, seule personne à connaître ses penchants. Le jeune criminel, René (Melvil Poupaud), est défendu par Solange (Catherine Deneuve), une avocate qui cherchera à démonter les mécanismes du jeu subtil auquel se sont livrés la victime et le futur criminel, pendant plus de dix ans. Peu à peu, le jeune homme commence à voir dans l'avocate, sa tante morte. Et l'avocate voit dans le jeune homme, son propre fils, mort dans un accident. Voilà donc que le fantôme de Jeanne, la victime, s'incarne dans Solange, l'avocate, pour ainsi peut-être donner une nouvelle chance au jeune criminel.

 

 

Le Temps retrouvé

 

 Le-temps-retrouve.jpg

Réalisé par Raoul Ruiz en 1999

 

Avec Marcello Mazzarella,

Emmanuelle Béart,

John Malkovich,

Pascal Greggory,

Vincent Perez,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Proust me guette depuis trente ans. Alors que j'en étais à mon deuxième film, on m'a proposé le rôle d'Albertine, mais les années ont passé et le projet a été repris par quelqu'un d'autre. Avec le temps, j'ai commencé à davantage coller au personnage d'Odette."
Catherine Deneuve, Contact 1999

 

 

 

Le Vent de la nuit

 

Le Vent de la nuit

Réalisé par Philippe Garrel en 1999

 

Avec Xavier Beauvois,

Daniel Duval,

Jacques Lassalle 

 

 

 

 

 

 

 

"L'idée est venue, comme ça, de faire un jour un film ensemble. On s'est revus, il m'a proposé un projet en me demandant de collaborer à l'écriture. Je n'avais pas envie de faire un film qui vienne de moi, ou qui aille vers moi en tant que personne. Je lui ai donc dit que j'avais toujours envie de travailler avec lui, mais pas de cette manière. [...] Moi, je sais que je ne suis pas capable de m'inventer, j'aurais été vers des choses qui sont trop proches de moi, et je pense que ça m'aurait fait fuir, d'ailleurs ça m'a fait fuir au départ."
 

"Le tournage a été vraiment étrange. Il s'est déroulé assez vite, dans une grande douceur, il y avait quelque chose d'irréel parce qu'on tournait très peu. Il est difficile de rester concentré quand on tourne si peu, en une seule prise. Mais il y avait quelque chose qui collait très bien, que je ressentais profondément, par rapport à lui et aux choses qu'il m'avait dites concernant mon personnage. J'ai donc eu l'impression de rentrer très facilement dans son film."
Catherine Deneuve, Les Cahiers du Cinéma 1999

 

 

Pola X

 

Pola X

Réalisé par Léos Carax

 

Avec Guillaume Depardieu,

Katerina Golubeva,

Delphine Chuillot, Laurent Lucas

 

 

 

 

 

 

 

"Je ne suis pas entrée dans l'univers de Leos Carax, parce que je ne pense pas que Carax ait cherché à m'entraîner dans son univers. De toute façon, à moins d'une relation personnelle qui se prolonge, je ne pense pas qu'on entre dans l'univers des cinéastes. Comme on n'entre pas dans la tête des gens. Mais je me suis sentie très bien dans ce film. J'avais vu les autres films de Carax, c'est quelqu'un que j'admire. Ce film était l'occasion de le voir et de le connaître un peu mieux. Je l'ai vu un peu plus, mais je ne le connais pas mieux, parce que les tournages sont compliqués et parce que c'était un film difficile pour lui. Nous nous sommes vus ce qu'il fallait, dans l'harmonie."

 

"Ce qui m'a le plus surprise chez Leos, c'est sa timidité, sa sensibilité à fleur de peau et sa détermination à faire le film coûte que coûte. Je l'aime beaucoup. J'ai accepté plus que parce que je savais que ce serait intéressant de tourner avec lui que pour le film lui-même."
Catherine Deneuve, Studio Magazine 1998

 

Je rentre à la maison

 

Je-rentre-a-la-maison.jpg

de Manoel de Oliveira en 2001

Avec Michel Piccoli, John Malkovich, Antoine Chappey, Leonor Silveira, Sylvie Testud

 

 

 

Un conte de Noël

 

 Un-conte-de-noel.jpg

 

d'Arnaud Desplechin

 

Encore et toujours là où on ne l'attend pas comme dans ...

 

 

Après lui 

 

 Apres-lui---Thomas-Dumerchez---Catherine-Deneuve.jpg

 

Réalisé par Gaël Morel

Aux côtés de Guy Marchand, Thomas Dumerchez, Elodie Bouchez, Elie Medeiros, Luis Rego

 

 

 

Pour lire l'article consacré à Après lui, cliquez sur la photo ci-contre!

 

 

En 2008 l'actrice apparaît dans un épisode de la série Nip Tuck

 

.

.

 

 

Pour la suite ... Cliquez ICI !

Published by Alain - dans J'aime
commenter cet article

commentaires

Michelle 17/10/2016 12:39

C'est super j'aime aussi cette actrice

Chris 16/10/2016 18:44

Quelle(s) page(s) c'est passionnant !

armelle 05/05/2014 13:22


Je l'avais beaucoup aimée dans "Benjamin ou les mémoires d'un puceau", dans "Les parapluies de Cherbourg", "Une vie de château", dans les Bunuel et également dans "Le dernier métro" mais je n'ai
pas vu tous ses fims et il y en, a que je n'aie pas aimés comme "8 femmes". C'est une très belle actrice qui fait honneur au 7e Art français. Un article très complet Alain.

Johanne 28/08/2013 20:52


J'ai une réelle passion pour cette actrice, une grande dame du cinéma et certainement une de celles qui aura le plus marqué le cinéma français, ici mais à l'étranger aussi !

arnaud 23/01/2012 00:03

super page pour cette grande actrice, j'aime

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.