Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 22:47

 

Date de sortie cinéma : 23 novembre 2011

,

   Contracorriente---Affiche.gif


Réalisé par Javier Fuentes-León


Avec Cristian Mercado, Tatiana Astengo, Manolo Cardona,

Atilia Boschetti, José Chacaltana, Maria Edelmira Palomino,

Julio Humberto Cavero, Haydeé Cáceres

 
Genre Drame


Production Française, Allemande, Péruvienne, Colombienne

 

Contracorriente---Cristian-Mercado-et-Manolo-Cardona-.gif

 

 Cristian Mercado et Manolo Cardona
 

 

Contracorriente a eu une longue et fructueuse carrière dans le monde entier, étant sélectionné dans plusieurs dizaines de festivals et remportant seize prix internationaux, dont le prix du public dans la catégorie World Cinema à Sundance.

 

Synopsis

 

Miguel (Cristian Mercado) est un jeune pêcheur, très apprécié et bien intégré à Capo Blanco, un petit village avec de fortes traditions catholiques sur la côte Nord du Pérou.

 

Marié à Mariela (Tatiana Astengo) qui attend leur premier enfant, Miguel vit secrètement une histoire d’amour passionnée avec Santiago (Manolo Cardona), un beau et mystérieux peintre qui vit à l'écart du village ...

 

Contracorriente---Tatiana-Astengo-et-Cristian-Mercado.gif

 

Tatiana Astengo et Cristian Mercado

 

 

Notes du réalisteur Javier Fuentes-León :


Contracorriente est mon premier long-métrage. C'est un projet très personnel dans lequel j'explore des thèmes qui me semblent être pertinents et actuels. Vivre loin du Pérou pendant une longue période m'a permis de reconsidérer certains aspects de cette société, et de réaliser que le concept de virilité peut y être altéré et remplacé par des définitions plus limitées qui ont moins trait à l'honneur et à l'authenticité qu'à la masculinité et au pouvoir. Dans un sens, Contracorriente est né de ma quête personnelle pour définir ce qu'est être un homme, et comment la virilité se rapporte à l'identité sexuelle.

Beaucoup de films ont eu trait à la discrimination et à l'homophobie, mais généralement représentées comme une force externe, comme la discrimination que les autres exercent sur une personne à cause de sa différence. Même s'il y a cet aspect dans  
Contracorriente, je reste persuadé que dans la majorité des cas notre pire ennemi n'est pas l'intolérance des autres, mais nos propres préjugés, et je voulais donc que ce soit un des éléments importants du film.

"Avec Contracorriente, je ne voulais pas toucher que le public gay" 

a déclaré Javier Fuentes-Leon

Si nous arrivons à combattre nos propres préjugés et à nous accepter tels que nous sommes, malgré le poids des conventions sociales, alors il devient beaucoup plus facile d'affronter les discriminations. Parce qu'être en paix avec soi-même est ce qui nous donne la force d'affronter les obstacles et d'agir avec sincérité. C'est pourquoi il était important pour moi d'explorer dans  Contracorriente  les conséquences d'une attitude malhonnête qui consiste à cacher sa vraie nature, et de montrer comment ces dissimulations finissent par affecter les gens qu'on aime le plus.

Mais  
Contracorriente  reste avant tout une histoire d'amour et en tant que telle sa portée est universelle.
Javier Fuentes-León

 

 

Contracorriente---Cristian-Mercado-et-Manolo-Cardo-copie-1.gif

 

 Cristian Mercado et Manolo Cardona

  
Bien que Contracorriente soit centré sur une histoire d'amour homosexuel, Javier Fuentes-León affirme avoir voulu chercher l'identification de tous les spectateurs, quelle que soit leur orientation sexuelle. Il estime que tous peuvent s'identifier à celle qui est, après tout, une histoire universelle sur l'amour et sur la recherche de soi.
 
Contracorriente - Cristian Mercado et Manolo Cardo-copie-2Le jeune cinéaste Javier Fuentes-León a une trajectoire atypique dans le cinéma. En effet, cet étudiant de médecine a attendu la conclusion de ses études pour abandonner la science et se lancer dans le cinéma. Il enchaîne alors les programmes culinaires à la télévision, le montage de films publicitaires et l'élaboration de sous-titres pour les grosses productions à Hollywood, avant de réaliser ses propres courts-métrages et ensuite son premier long-métrage, Contracorriente.

 

 
Les deux acteurs principaux de Contracorriente, Cristian Mercado et Manolo Cardona, sont très connus dans leurs pays d'origine, la Bolivie et la Colombie respectivement. Ils ont tous les deux essayé de percer dans les films américains : Manolo Cardona est le protagoniste de Le Chihuahua de Beverly Hills, alors que Cristian Mercado a un rôle important dans Che - 2ème partie : Guerilla, réalisé par Steven Soderbergh. Ainsi pour eux, interpréter le rôle d'un couple homosexuel représentait un risque, mais aussi un défi important pour casser cette image machiste entretenue par la plupart de leurs films.

 

Contracorriente---Cristian-Mercado-et-Manolo-Cardo-copie-3.gif

 

 Cristian Mercado et Manolo Cardona

 

Curieusement, les deux premiers pays à investir dans le film n'ont pas été ceux d'Amérique Latine, mais l'Allemagne et la France, avec des fonds spécialement consacrés au développement des films propres aux pays en développement. Contracorriente---Cristian-Mercado---Humberto-Cavero.gif 

 

Javier Fuentes-León avait essayé, sans succès, de trouver un financement aux Etats-Unis, où le thème de l'homosexualité aurait été plutôt mal perçu par les producteurs. Ce n'est qu'avec l'investissement européen que la Colombie et le Pérou ont accepté de s'engager dans le projet.

 

 

Pour le réalisateur Javier Fuentes-León, les structures de financement de films en France sont exemplaires, parce que "la France est fière de créer des auteurs. Leurs films ont certainement l'intention de devenir des succès commerciaux, mais quand le gouvernement n'exige pas le remboursement de l'investissement et qu'il te laisse tranquille pour faire le film que tu veux, on a plus de liberté pour raconter des histoires différentes de la moyenne."

 

 

Contracorriente---Manolo-Cardona.gif  Cristian Mercado

 
Javier Fuentes-León a déjà deux autres projets en vue, qu'il voudrait tourner soit au Pérou, soit aux Etats-Unis. Le premier raconte une histoire d'amour hétérosexuelle "mal-comprise par la société", alors que le deuxième, un film noir, est construit autour des règles du thriller psychologique.

 

Manolo Cardona Contracorriente---Manolo-Cardona-copie-1.gif

 

 

 

Interview de Manolo Cardona ... Cliquez ICI !

 

 

 

 

Sources :

http://anotherdaylight.wordpress.com

http://www.filmweb.pl

http://myculturallandscape.blogspot.com

http://apps.caracoltv.com

http://www.cinemovies.fr

http://los100.caracoltv.com

http://www.allocine.fr

Published by Alain - dans Films Gay
commenter cet article

commentaires

elliot 29/08/2012 19:08


très beau post pour cet excellent film. elliot

isa 26/04/2012 10:02

c'est un film rare et fort

Marielle et Michel 08/04/2012 20:00

nous avons, mon mari e t moi même trouvé ce film admirablement bien réussi, simple et très beau

Alain 09/04/2012 23:07



Merci pour votre visite et commentaire. J'ai également beaucoup apprécié la simplicité et la force de ce film. Bonne soirée. Alain



annie 07/12/2011 20:25

j'ai beaucoup aimé ce film, très touchant et original dans sa conception

javier del puento 21/11/2011 17:57

Muchas gracias.
Javier Del Puento

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.