Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 00:00

 

Date de sortie 23 janvier 2013

 

El-Estudiante---Affiche.gif


Réalisé par Santiago Mitre


Avec Esteban Lamothe, Romina Paula,

Ricardo Felix, Valeria Correa


Titre original El Estudiante

 

Genre Drame


Production Argentine

El Estudiante ou Récit d'une jeunesse révoltée

est le premier film de  Santiago Mitre.


Le film a été présenté dans un grand nombre de festivals

et remporté de nombreux prix, tels:

 

- Le Prix Spécial du Jury et le Prix du Cinéaste au Festival de Locarno.

- Le Prix du Meilleur Film à Gijón et Cartagène.

- Le Prix du Meilleur Film Argentin au FIPRESCI.

 

Pour l'ensemble des récompenses attribuées au film, cliquez ICI !

 

"Au-delà du seul microcosme universitaire, El estudiante interroge de façon intelligente ce qui motive un acte, un engagement, au regard de soi (ses convictions) et au nom de l’intérêt des autres. C’est déjà beaucoup pour un étudiant. Et encore plus pour un film." 

 

Charles Tesson (Cahiers du cinéma)

 

El-Estudiante---Esteban-Lamothe-copie-1.gif


Esteban Lamothe

 

Synopsis

 

 

Roque Espinosa (Esteban Lamothe), jeune provincial, arrive à Buenos Aires pour poursuivre ses études à l'université. Peu motivé, il passe son temps à séduire les filles, errer dans la fac et se faire de nouveaux amis.

 

Roque Espinosa est un personnage qui a un rapport compulsif aux femmes. Et c'est par elles que ce désir amoureux va se transformer en désir politique.

 

C’est d’abord pour les beaux yeux de Paula (Romina Paula), une jeune professeure également militante au sein d’un syndicat universitaire que ce coup de foudre l’amène vers les chemins semés d’embûches de la politique. Il accepte de soutenir l’un des candidats, mais bientôt sa motivation dépasse cette attirance. Il va ainsi rencontrer le militantisme et devenir proche du syndicat étudiant. Roque commence à participer activement aux réunions et à se lier avec les autres membres du syndicat étudiant.

 

Romina-Paula---El-Estudiante-ou-Recit-d-une-jeunesse-revo.gif Romina Paula

 

Avec Alberto Acevedo (Ricardo Felix), ancien politique, retiré. Il va apprendre très vite les codes et devenir un leader pour enfin trouver sa voie…

 

  El-Estudiante---Esteban-Lamothe-et-Ricardo-Felix.gif


Esteban Lamothe et Ricardo Felix


Santiago Mitre est né à Buenos Aires en 1980 et y a fait ses études à “Universidad del Ciné”. En 2002, il a réalisé son premier court-métrage El Escondite  et son second en 2003 Un Regalo para Carolina. En 2004, il a co-réalisé avec Alejandro Fadel, Martin Mauregui, et Juan Schnitman, El Amore-Partie 1, film qui a été présenté au BAFICI et à la Semaine Internationale de la Critique à Venise, entre autres. Santiago Mitre a ensuite realisé des publicités jusqu’en 2006, année à laquelle il commence à écrire pour la télévision et le cinéma. En 2008, il écrit le scénario de Leonera, un film de Pablo Trapero présenté en competition à Cannes en 2009. Il travaille de nouveau avec Pablo Trapero sur long-métrage Carancho. Les deux films ont été présentés aux Oscars.


El-Estudiante---Affiche-2.gifIntitulé El Estudiante ou Récit d'une jeunesse révoltée, le titre de ce long métrage ne renvoie pas aux études universitaires du personnage principal, joué par Esteban Lamothe, mais à l’apprentissage au sens large du terme. Le réalisateur Santiago Mitre précise : "C'est un film sur l'apprentissage. Au début, rien n'intéresse Roque, le personnage principal qui part étudier à la capitale sans enthousiasme et va découvrir peu à peu un monde qui va le passionner. Il passe tout son temps à apprendre. Mais cet apprentissage n'est pas le fruit de ses études. Roque apprend à se comporter comme un homme politique. C'est ce que raconte le film : comment un individu n'ayant aucune prédisposition ni formation idéologique finit par être complètement habité par la politique."


Sachant que le sujet de son film était délicat, Santiago Mitre savait qu’il ne pourrait pas bénéficier de subventions de l'Etat. Il a donc écrit son film en prenant en compte le peu de budget qu’il avait, à savoir 30 000 dollars. Il raconte : "Pour El Estudiante ou Récit d'une jeunesse révoltée, je voulais développer une fiction dans ce lieu qui est une institution centrale dans la vie de Buenos Aires et que le cinéma argentin n'avait pas beaucoup filmé. J'ai donc commencé par écrire une histoire qui s'est transformée en investigation politique. Je ne voulais pas seulement parler de la politique universitaire mais de la politique en général. À partir d'une hypothèse narrative relativement classique, l'ascension politique d'un personnage, j'ai tenté de trouver dans la réalité les éléments qui me permettraient d'élaborer un récit vraisemblable. Je n'ai absolument pas voulu faire un film de dénonciation, type journalistique, envers la UBA. L'investigation a été très longue. J'ai écrit le scénario pendant deux ans.." se souvient Santiago Mitre.


Il était impossible, pour des questions de budget, de reconstituer tous les espaces dans lesquels se déroule l'action. Le réalisateur reconnait avoir reçu beaucoup d'aide, de la part des mouvements étudiants que de la faculté, pour pouvoir filmer librement. Par ailleurs, si le film repose sur un scénario de fiction, complètement écrit, il repose aussi sur un registre documentaire. El EstudianteTout au long des sept mois de tournage, il s'est passé beaucoup de choses en Argentine : pour la première fois depuis le retour de la démocratie, un étudiant, Mariano Ferreyra, a été assassiné, le président Néstor Kirchner est décédé. Le pays a connu toute une série de conflits politiques très importants.

 

En 2011, Santiago Mitre a monté sa propre société de production La Unión de los Ríos, avec laquelle il a produit El Estudiante ou Récit d'une jeunesse révoltée

 

Sur les conseils de Santiago Mitre, son comédien, Esteban Lamothe a visionné Un prophète de Jacques Audiard pour se préparer au rôle de Roque. "Je voulais obtenir une transformation subtile du personnage, tant dans sa manière de parler que de se déplacer et de regarder. De ce point de vue, Un Prophète est très impressionnant. Ce que les deux films ont en commun, c'est de présenter la transformation d'un personnage complètement ingénu en quelqu'un de puissant. Ce qui me plaît chez Audiard, c'est sa manière d'utiliser une registre très stylisé mais à la fois sec et réaliste. J'ai, moi aussi, voulu combiner cette tension entre le film de genre et une certaine forme de réalisme" confie Santiago Mitre.

 

Si Roque Espinosa a ses zones d'ombre, le personnage le plus ambigu reste celui de Paula. "Je ne sais pas si elle est ambigüe mais elle est intrigante. Nous avons, avec l'actrice, essayé d'en faire un personnage très rigide et très moral. Mais par sa construction et son ambiance de thriller où tout le monde soupçonne tout le monde, le film finit aussi par faire peser le soupçon sur elle." raconte le réalisateur.

De par la manière dont
Santiago Mitre filme, souvent au premier plan ou dans une position dominante dans le cadre, Paula peut apparaître, en fin de compte, comme celle qui dirige tout. Il y a beaucoup de dialogues dans le film mais, pour le réalisateur, l'essentiel, ce qui construit les scènes, ne réside pas dans les dialogues mais dans la manière dont les personnages se regardent et essaient de lire dans la pensée des autres. Le réalisateur a donc exprimé cela par la mise en scène et par la profondeur de champ en ce qui concerne Paula. Le changement de mise au point révèle chez elle une aptitude à anticiper les événements.

 

El-Estudiante---Agustin-Rittano--Esteban-Lamothe--Ricardo-.gif

 

Esteban Lamothe et  Ricardo Félix

 

Roque et Acevedo sont en général filmés ensemble dans le même plan, à la même distance de la caméra, pour démontrer la confiance qu'ils semblent se témoigner dans un premier temps. S'instaure ensuite un rapport de forces entre la jeunesse de l'un et l'expérience de l'autre, dans lequel l'expérience l'emporte sur la jeunesse et trahit cette confiance.

 

Tout le monde aujourd'hui tombe à peu près d'accord pour dire que la politique néo-libérale menée par Carlos Saúl Menem a détruit les institutions publiques du pays. "Il y a plus de tension et de doutes autour de la figure de Perón et autour de celle du radicalisme. Par ailleurs, le péronisme a su intégrer l'université et les jeunes de manière active dans la politique. Le radicalisme a fait de même avec sa réforme de l'université et la loi d'éducation publique qui existe aujourd'hui. Ce sont les deux mouvements qui ont, par tradition, le plus de jeunes militants. Quand on évoque l'université publique, la UBA, on ne peut pas éviter de parler du radicalisme. Et quand on évoque la politique argentine, on ne peut pas éviter de parler du péronisme." conclue Santiago Mitre.

 

 


 

 

 

Sources :

http://www.imdb.com

http://www.cinemovies.fr

http://www.epicentrefilms.com

http://www.allocine.fr

commentaires

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.