Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 23:00

 

Rear-Window---Affiche.jpg

 

Réalisé par Alfred Hitchcock


Avec James Stewart, Grace Kelly, Wendell Corey,

Thelma Ritter, Raymond Burr, Judith Evelyn, Irene Winston

Ross Bagdasarian, Georgine Darcy, Sara Berner,

Frank Cady, Jesslyn Fax


Genre Policier


Production Américaine

 

Titre original Rear Window

 

Date de sortie 25 avril 1955

 

Rear Window est considéré par de nombreux spectateurs, critiques et spécialistes du cinéma comme l’un des meilleurs films d'Alfred Hitchcock.

 

Il a reçu quatre nominations aux Oscars.

 

Le film figure au National Film Registry, et est cité au 48ème rang

dans le classement des 100 meilleurs films américains établi en 2007

par l'American Film Institute

 

"La cour c’est le monde, le reporter-photographe c’est le cinéaste,

les jumelles figurant la caméra et ses objectifs.

Et Hitchcock dans tout cela ? Il est celui dont on aime se savoir haï."
François Trufffaut.

 

Fenetre-sur-cour---James-Stewart.jpg

 

James Stewart

 

Synopsis

 

Le film démarre sur la cour endormie, puis on glisse sur le visage de James Stewart en sueur, on passe sur sa jambe plâtrée, puis sur une table où l'on voit l'appareil photo brisé et une pile de magazines et, sur le mur on voit des photos de voitures de courses qui se retournent.

 

Rear-Window---Grace-Kelly-et-James-Stewart.jpg James Stewart et Grace Kelly

 

Après s'être cassé une jambe au cours d'un reportage sur un circuit automobile, le photographe de presse L.B. "Jeff " Jeffries (James Stewart) se retrouve dans un fauteuil roulant. Son état l'oblige à rester dans son appartement new yorkais de Greenwich Village, dont la fenêtre donne sur une petite cour et plusieurs autres appartements.

 

Ross Bagdasarian Rear-Window---Ross-Bagdasarian.gif

 

C'est un mercredi d'été et il fait particulièrement chaud. Jeff passe son temps à observer ses voisins qui, pour s'aérer, laissent leurs propres fenêtres ouvertes. Il y a le compositeur (Ross Bagdasarian), les jeunes mariés qui font l'amour toute la journée, le vieux couple et leur yorkshire, Mr et Mrs Thorwald toujours en dispute. Lui (Raymond Burr), homme d'une carrure assez imposante, et sa femme (Irene Winston), semble-t-il malade, qui reste au lit toute la journée et avec laquelle il semble fréquemment se disputer.

 

Raer-Window---Judith-Evelyn.jpg Judith Evelyn

 

 

La vieille fille "Miss Cœur solitaire" (Judith Evelyn). Une jeune et jolie danseuse"Miss Torso" (Georgine Darcy), qui danse seule le jour et le soir invite des hommes de tous âges chez elle. Uune dame qui s'adonne à la sculpture abstraite...

 

Georgine Darcy Rear-Window---Georgine-Darcy.jpg

 

La curiosité de Jeff est excitée et il utilise le téléobjectif de son appareil photo reflex pour observer tous ces gens dans leur vie quotidienne.


Jeff a une petite amie très séduisante et riche, Lisa Fremont (Grace Kelly), mais il hésite à aller plus loin dans cette relation, par crainte que celle-ci ne constitue un frein à sa vie aventureuse. Cependant, tout le monde dans son entourage, à commencer par Stella (Thelma Ritter), l'infirmière qui vient lui rendre visite chaque matin, l'encourage à sceller cette union...

 

Rear-Window---Thelma-Ritter--Grace-Kelly-et-James-Stewart.png

 

Thelma Ritter, Grace Kelly et James Stewart

 

Une nuit d'orage, le tonnerre réveille Jeff. C'est ainsi qu'il découvre l'étrange comportement de Mr. Thorwald. Au cours de plusieurs va-et-vient nocturnes, celui-ci transporte une valise. Jeff remarque la disparition de l'épouse de ce dernier et voit ensuite le mari nettoyer la valise, y placer des bijoux, puis envelopper une petite scie et un couteau de boucher dans du papier journal. Plus tard, Thorwald ferme une malle en l'attachant avec de la grosse corde et la fait emporter par des hommes.  

 

Peu après, à force d'observation et de déductions, il acquiert la conviction que Mr. Thorwald a tué sa femme. 

 

Rear-Window---Raymond-Burr.jpg Raymond Burr 

 

Jeff fait part de ces observations à Stella, puis à sa petite amie Lisa. D'abord sceptiques, elles finissent par se laisser convaincre. Jeff explique ensuite à Tom Doyle (Wendell Corey), un ami détective, qu'ils soupçonnent Thorwald d'avoir tué sa femme et fait disparaître le corps. Doyle mène une petite enquête qui ne révèle rien d'anormal.


Peu après, le chien des voisins est retrouvé mort, étranglé. Lorsque la propriétaire (Sara Berner)  de l'animal le découvre et se met à crier, "Nous devrions nous aimer davantage entre voisins", tous les voisins se précipitent à leur fenêtre pour voir ce qui se passe, tous à l'exception de Thorwald, qui reste assis dans son appartement toutes lumières éteintes, et dont on voit briller le bout de la cigarette.

 

Sara Berner Rear-Window---Sara-Berner.jpg

 

Convaincu qu'en fin de compte Thorwald s'est bel et bien débarrassé de sa femme, Jeff demande à Lisa de glisser un billet accusateur sous la porte de Thorwald de façon à pouvoir observer la réaction de celui-ci au moment où il le lira. Pour obliger Thorwald à quitter son appartement, Jeff, ensuite, lui téléphone et lui donne rendez-vous dans un café. Il pense que Thorwald a peut-être dissimulé quelque chose dans le parterre de fleurs et a tué le chien afin d'empêcher celui-ci de le déterrer. Thorwald parti, Lisa et Stella partent creuser dans le parterre de fleurs, mais elles ne trouvent rien.


Lisa escalade alors l'escalier de secours de l'immeuble d'en face et pénètre, par la fenêtre laissée ouverte, dans l'appartement de Thorwald. Quand Thorwald revient et surprend Lisa, Jeff téléphone à la police, qui arrive juste à temps. Au moment de la discussion qui s'ensuit entre Thorwald, les policiers et Lisa, celle-ci a les mains derrière le dos et montre à Jeff une alliance qu'elle a enfilée à l'un de ses doigts et qui appartient à l'épouse de Thorwald. Thorwald la voit faire, prend conscience qu'elle envoie un signal à quelqu'un et remarque, de l'autre côté de la cour, Jeff, qui observe la scène. Lisa se laisse emmener par les policiers.

 


Jeff, convaincu à présent que Thorwald est un meurtrier, téléphone à Doyle, tandis que Stella se rend au poste de police y verser la caution pour libérer Lisa, laissant Jeff seul dans l'appartement. Bientôt, Jeff réalise que Thorwald va venir le rejoindre. Quand Thorwald entre et s'approche de lui, Jeff l'aveugle plusieurs fois temporairement avec les ampoules flash de son appareil photo. Thorwald finit par arriver jusqu'à Jeff, le saisit et le pousse vers la fenêtre ouverte. Jeff tombe juste au moment où des officiers de police entrent dans l'appartement et où d'autres se précipitent dans la cour pour amortir sa chute.

 

Thorwald avoue le meurtre de sa femme et il est arrêté.


Quelques jours plus tard, la vague de chaleur est retombée et Jeff se repose dans son fauteuil roulant. Il a à présent les deux jambes dans le plâtre. "Miss Lonelyheart" discute avec le compositeur, le fiancé de "Miss Torso" est de retour après avoir servi dans l'armée, le couple dont le chien a été tué en ont un autre, et le couple de jeunes mariés se chamaille.

 

Dans la dernière scène du film, Lisa est étendue à côté de Jeff. Ellearbore une nouvelle tenue, bien différente des précédentes : pantalon, chemisier et mocassins, elle a presque l’allure d’une baroudeuse. Elle lit un ouvrage sur l’Himalaya. Mais l’illusion est très vite rompue : Lisa, après avoir vérifié que Jefferies est bien endormi, retourne à ses premières amours et s’empare d’un magazine de mode.

 

 Rear-Window---Grace-Kelly.png 

Grace Kelly

 

Rear Window, écrit par John Michael Hayes est inspiré de la nouvelle It Had to Be Murder de Cornell Woolrich

 

Dans son livre d'entretien avec François Truffaut, Alfred Hitchcock confie :

 

"De l'autre côté de la cour, vous avez chaque genre de conduite humaine, un petit catalogue des comportements. Il fallait absolument le faire sans quoi le film aurait été sans intérêt. Ce que l'on voit sur le mur de la cour c'est une quantité de petites histoires, c'est le miroir d'un petit monde. Et toutes ces histoires ont pour point commun l'amour."

 

" Le problème de James Stewart est qu'il n'a pas envie d'épouser Grace Kelly et, sur le mur d'en face, il ne voit que des actions qui illustrent le problème de l'amour et du mariage ; il y a la femme seule sans mari ni amant, les jeunes mariés qui font l'amour toute la journée, le musicien célibataire qui s'enivre, la petite danseuse que les hommes convoitent, le couple sans enfant qui a reporté son affection sur le petit chien, et surtout le couple marié dont les disputes sont de plus en plus violentes jusqu'à la mystérieuse disparition de la femme."

 

Rear-Window---James-Stewart-et-Grace-Kelly.png

 

James Stewart et Grace Kelly

 
Pendant quelques temps, Alfred Hitchcock  envisagea de tourner le film en décors naturels, à Greenwich Village, puis décida de faire construire les décors nécessaires sur un plateau de la Paramount. Pour recréer l'atmosphère de ce quartier de Manhattan, il y envoya quatre photographes avec pour mission de prendre le Village sous tous les angles, par tous les temps et toutes les conditions de luminosité.

 

Hormis un plan d'ouverture sur des immeubles new-yorkais, Fenêtre sur cour a été tourné du 23 novembre 1953 au 13 janvier 19541 dans les studios Paramount à Los Angeles.

 

Rear-Window---decor.jpg

 

Conçu par  Sam Comer et Ray Moyer, le décor pharaonique du film demandait tellement d'espace que le plafond n'était pas suffisamment haut pour pouvoir le contenir. Il a fallu que la société de production fasse arracher le plancher du plateau, révélant ainsi le sous-sol, pour réussir à placer l'ensemble du décor. L'espace que le public voit comme la cour de l'immeuble dans le film était en fait le sous-sol du plateau de tournage.

 

Pour ce, iI a fallu construire une cour d'immeuble entourée de 31 appartements dont 12 complètement meublés, habitables et équipés d’arrivées d’eau et d’électricité. 56 mètres de long, 11 de large et 12 de haut. Le chef-opérateur Robert Burks peut ainsi établir un préréglage des éclairages dans chacun des appartements; s’il avait fallu régler la lumière au fil du tournage, la réalisation aurait exigé une centaine de jours. Grâce à ce décor à taille réelle, elle dure tout juste un mois.

 

Rear-Window---James-Stawart--Grace-Kelly-et-Alfred-Hitchock.jpg

 

James Stawart, Grace Kelly et Alfred Hitchcock 

   
À ce jour, le décor de Fenêtre sur cour serait le plus grand jamais construit en intérieur dans les studios de la Paramount.

 

Pour simuler la lumière du soleil, la production du film a dû utiliser près de 1000 projecteurs, réquisitionnant toutes les lampes disponibles de la Paramount et en empruntant à la MGM et à la Columbia. Des lampes de 250 ampères explosent presque quotidiennement et un jour, le tournage est même interrompu après que les éclairages aient déclenché les arroseurs anti-incendie. Alfred Hitchcock, avec son stoïcisme habituel, demanda à son assistant de faire couper l'arrosage et de lui apporter un parapluie entre-temps.

 

"Il me parlait des gens qu’on verrait dans les appartements opposés à la fenêtre, de leurs petites histoires et comment ils en émergeraient en tant que personnages, de ce qu’elles révèleraient. Je voyais bien qu’il y pensait constamment et dès qu’il avait un moment de liberté, il s’échappait pour aller discuter de la construction de l’extraordinaire décor," confiait Grace Kelly

 

Rear-Window---Decors.jpg


La danseuse de ballet qui s'entraîne sous l'oeil de James Stewart a effectivement investi le lieu du tournage pendant un mois complet si bien qu'elle se relaxait dans la pièce pendant les pauses.
 
Fenêtre sur cour fait partie des cinq films d'Alfred Hitchcock qui ont été impossibles à voir sur écran pendant plus de trente ans. Achetés par le réalisateur et légués à sa fille, de même que L'Homme qui en savait trop, La Corde, Sueurs froides et Mais qui a tué Harry ?, les cinq films perdus ont été rediffusés sur les écrans à partir de 1984 et restaurés grâce à la pugnacité de James.C. Katz, producteur du film et président d'Universal Pictures Classics.
 
Rear Window - Grace Kelly et James Stewart-copie-1Fidèle à son humour noir, Alfred Hitchcock suggéra en guise de slogan pour la sortie du film : "Si vous n'éprouvez pas ce sentiment de douce frayeur en voyant ce film, pincez-vous - vous êtes très probablement mort". 
Chaque figurant du film, à savoir les voisins de Jeff, possède une oreillette directement reliée à la voix du réalisateur. Lorsque le couple, dormant sur le balcon, est réveillé par la pluie, chacun tire le matelas vers un sens opposé car le réalisateur leur donnait des indications contraires pendant la prise. L'effet est renversant... Hitchcock dirige l’intégralité du tournage depuis l’appartement de Jeffries et donne par radio ses indications aux comédiens d’en-face. Il réalise le film, pour ainsi dire, par-dessus l’épaule de son héros voyeur.
 
 
Alfred Hitchcock s'est inspiré de l'histoire d'amour entre l'actrice Ingrid Bergman et le photographe de guerre Robert Capa pour l'aspect romantique du film.
 
Mais également de deux affaires criminelles pour son film. La première, l'affaire Patrick Mahon, qui s'est déroulée dans le sud de l'Angleterre en 1924, où ce dernier avait assassiné sa maîtresse enceinte dans son bungalow et l'avait ensuite découpé en morceaux. La seconde, l'affaire du docteur Crippen qui s'est déroulée en Angleterre en 1910, où ce dernier avait assassiné sa femme et l'avait découpé en morceaux. Le fait qu'il ait donné les bijoux de sa femme à sa secrétaire qui était sa maîtresse avait éveillé les soupçons de la police. Le docteur s'était enfui avec sa maîtresse sur un bateau en partance pour la Californie en prenant comme identité les noms de M. Robinson et fils, la secrétaire s'étant travestie en garçon. C'est le comportement peu paternel lors de la traversée de "M. Robinson" envers son prétendu fils, qui avait éveillé les soupçons du capitaine du navire qui avait prévenu immédiatement Scotland Yard.

 

Rear-Window---Grace-Kelly.jpg

 

Grace Kelly

 
Le scénariste du film John Michael Hayes s'est basé pour créer le personnage de Lisa sur sa propre femme, qui était mannequin lors de leur mariage.

 

A chacune de ses apparitions, Lisa porte une tenue vestimentaire différente. Grace Kelly joue un rôle semblable à celui qu’elle tenait dans sa vie, celui d’une femme d’apparence qui se met en lumière.*

**********

  
Alors que Grace Kelly s'apprêtait à tourner une scène en chemise de nuit, Alfred Hitchcock fit appeler la costumière Edith Head et lui dit que la poitrine de l'actrice n'allait pas et qu'il fallait "y ajouter quelque chose". Dans la loge de Grace Kelly, Edith Head dit à l'actrice qu'Alfred Hitchcock  voulait lui faire porter un soutien-gorge rembourré. Grace Kelly pensait que cela se verrait. À la place, les deux femmes modifièrent la chemise de nuit, sans utiliser de rembourrage. Lorsque l'actrice est arrivée sur le plateau, Alfred Hitchcock  a dit "Vous voyez bien que c'est beaucoup mieux".

 

Rear Window - CaméoAlfred Hitchcock, fidéle à sa réputation, apparaît ici dans l'appartement du compositeur, où il répare une pendule.   

   
Le suspense du film est tellement angoissant et prenant que lors de la première du film, la femme du comédien Joseph Cotten qui était assise juste à côté d'Hitchcock, au moment où Grace Kelly fouille la chambre du meurtrier et que celui-ci apparaît dans le couloir, s'est tournée vers son mari et lui a crié "Fais quelque chose, fais quelque chose".

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.cinemotions.com

http://www.cinemovies.fr

http://www.cineclubdecaen.com

http://www.imdb.com

http://www.ia29.ac-rennes.fr

Bill Krohn, Hitchcock au travail, Cahiers du cinéma, 1999

Published by Ciné Alain - dans Mon univers
commenter cet article

commentaires

charlus80 22/06/2012 15:02


Juste un mot pour qualifier ce film : jubilatoire! j'appliquerais également ce qualificatif à La mort aux trousses!!!

dasola 18/06/2012 12:02


Bonjour Alain, une fois de plus, merci d'avoir écrit un billet si détaillé bourré d'information. J'aime ce film découvert lors d'un reprise il y a 20 ans (il faisait partie des 4 ou 5 films
d'Hitchcock "invisibles" depuis des années (comme La corde, Mais qui a tué Harry, L'homme qui en savait trop). Raymond Burr joue enfin un rôle de méchant: il est très bien. Bonne journée.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.