Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 08:32

 

Date de sortie 7 mars 2012

 

Fengming---Chronique-d-une-femme-chinoise---Affiche.jpg


Réalisé par Wang Bing


Avec He Fengming


Genre Documentaire


Production Française, Hong-Kongaise, Chinoise

 

Fengming---Chronique-d-une-femme-chinoise-.jpg

 

Synopsis

 

Pendant trois heures, He Fengming se raconte. Elle dit comment, jeune fille enthousiasmée par la révolution maoïste, elle renonça à devenir étudiante pour tenir la rubrique agricole dans un journal prolétarien où travaillait celui qu’elle allait épouser. Elle évoque la façon Fengming - Chronique d'une femme chinoise - Fengming Hedont, en 1957, son mari répondit à l’invitation de Mao de laisser « cent fleurs » s’épanouir, en rédigeant trois articles critiques à l’égard de la bureaucratisation du parti. Elle décrit la volte-face des autorités, l’accusation de complot « droitiste » qui tomba sur son couple, les séances d’autocritique, l’humiliation publique, la condamnation à la déportation dans des camps de travail, la séparation forcée des époux, les années passées à se nourrir de racines ou de graines d’orchidées, la raréfaction des lettres du mari, la décision qu’elle prit de se porter à son secours dans le camp d’hommes où les prisonniers tombaient comme des mouches, la découverte de sa mort à son arrivée, le retour et la suspicion qui pesa sur elle jusqu’à la révolution culturelle où elle fut à nouveau déportée. Elle parle d’un seul trait, les yeux mi-clos, comme recueillis sur la précision d’un souvenir, de la douceur d’une nuit avec l’homme aimé au temps le plus fort de leur infamie, de la froidure du jour dans le désert de Gobi, du vol quotidien de pincées de farine dont elle faisait clandestinement des boulettes. À peine si elle s’adresse à son interlocuteur invisible : une fois seulement, elle suggère qu’il sait déjà tout cela, qu’il a rencontré d’autres survivants des camps, et l’on comprend que cette Chronique d’une femme chinoise, dernier film en date de Wang Bing, fut aussi pour lui l’étape d’un autre travail : le réalisateur tournera bientôt une fiction sur les camps de prisonniers « droitiers » de la fin des années 1950, dont certains éléments démarqueront clairement l’histoire du mari de He Fengming.


Entretien avec Wang Bing a propos de He Fengming  :


Comment avez-vous connu He Fengming ?


Quand j’ai rencontré Fengming pour la première fois en 1995, j’avais déjà entendu parler d’elle et de son travail. Puis, des années plus tard, j’ai pu découvrir le coté hypnotique de son histoire à travers le livre qu’elle a écrit et publié en Chine, Ma vie en 1957. 1957, c’est l’année du mouvement politique antidroitier. Dans son livre, elle retraçait ses souvenirs de cette époque où elle-même et son mari ont été envoyés dans les camps de rééducation, pour subir comme tant d’autres la famine, le travail forcé, l’humiliation. Son mari y a payé de sa vie, laissant Fengming seule avec leurs deux enfants. Après de nombreuses années, malgré les pressions de ceux qui l’entourent, elle décide de livrer ce récit poignant et douloureux.

 

 

fengming-he.jpg

 

Que représente Fengming pour vous ?


J’ai grandi à la campagne avec ma mère qui travaillait dur dans les champs. Enfant, je l’ai souvent aidée dans ses tâches. Fengming a quelques années de plus que ma mère. La vie qu’elle raconte dans son livre, son expérience sont très proches de la vie que nous avions à la campagne. Je me suis senti très familier de son histoire. Enfant, j’ai souvent assisté à des séances de critiques qui se déroulaient dans mon village contre ces soi-disant « mauvais éléments », qui y venaient pour être rééduqués. Les souvenirs de Fengming me parlent vraiment. Fengming est une intellectuelle, une femme âgée, indépendante. Elle est tout à fait représentative de cette époque. Peu de gens de sa génération acceptent d’être interviewés, car il est difficile pour eux de faire face à leur passé et comme elle, d’avoir le courage de raconter ce qu’ils ont vécu.

 

Fengming---Chronique-d-une-femme-chinoise--copie-1.jpg

 

Pourquoi raconter cette histoire ?


Cette partie de notre histoire risquait de tomber dans l’oubli. Dans la Chine contemporaine, la société, l’économie et le quotidien ont connu de grands bouleversements. Aujourd’hui, tout le monde s’occupe presque uniquement de gagner plus d’argent, dans l’espoir de s’enrichir le plus rapidement possible. Peu de gens se préoccupent de savoir ce que cette génération a vécu et ce qu’ils pensent de leur passé. Cette génération est d’autant plus importante qu’elle a connu et traversé tous les grands événements politiques chinois de ces 50 dernières années. En racontant leurs souvenirs, je voulais permettre aux jeunes de mieux connaître l’histoire de leur propre pays, et de prendre conscience des profonds changements de ces dernières années. Avec ce film, ils pourront mieux comprendre et réfléchir sur l’époque actuelle, sur les générations précédentes, et donc sur celle de leurs parents. Dans notre société, il y a peu de témoignages qui nous rappellent encore ce passé douloureux. Il est plus rare encore de les trouver en image.

 

Fengming---Chronique-d-une-femme-chinoise-1.jpg

 

Pourquoi avoir uniquement filmé Fengming pour ce documentaire ?


Lorsque je me suis engagé dans ce projet, j’avais le sentiment qu’il fallait que je trouve une solution pour raconter le plus simplement et le plus directement possible cette histoire. La parole, à elle seule, est un moyen de communiquer simple et direct. C’est pourquoi j’ai choisi de filmer uniquement Fengming. Mais c’était également pour moi une façon de montrer le respect que j’ai pour elle et son histoire. J’étais ainsi comme dans une conversation avec un ancien.

 

 

 

 

 

 

Sources :

http://www.cinemovies.fr 

http://www.vacarme.org

http://forum.hkcinemagic.com

http://letrasdecine.blogspot.com

commentaires

johane 08/03/2012 22:41

j'en ai entendu parler et lu pas mal d'articles, j'aimerais beaucoup voir ce documentaire, mais pour ça il faut que j'aille sur Paris, il ne sortira pas en province ou alors j'en serais la première
étonnée

Alain 10/03/2012 23:22



J'en suis au même point ... Hélas !



 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.