Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 20:51

 

Date de sortie 23 octobre 2013

 

Gravity---Affiche.gif


Réalisé par Alfonso Cuarón


Avec Sandra Bullock et George Clooney

 

Avec les voix de Ed Harris, Eric Michels et Amy Warren

 
Genre Science fiction


Production Américaine et Britannique

 

Golden Globes 2014

- Meilleur réalisateur Alfonso Cuarón  

 

Oscars  2014

- Meilleur réalisateur Alfonso Cuarón

- Meilleure musique de film  Steven Price
- Meilleur montage   Alfonso Cuarón et Mark Sanger
- Meilleure photographie   Emmanuel Lubezki
- Meilleur montage son  Glenn Freemantle
- Meilleur mixage de son   Skip Lievsay, Niv Adiri, Christopher Benstead et Chris Munro
- Meilleurs effets visuels Timothy Webber, Chris Lawrence, Dave Shirk et Neil Corbould 


 

Les satellites hors d'usage et les déchets laissés par d'anciennes missions spatiales ont engendré une quantité importante de débris risquant de provoquer un accident catastrophique, comme ce qui se produit dans Gravity.

 

C'est un phénomène réel, baptisé "syndrome de Kessler" par la NASA. "C'est un vrai problème", indique le producteur David Heyman : "Chaque vis ou bout de ferraille qui a été abandonné ou jeté se retrouve en orbite et lorsqu'ils se percutent, ils créent davantage de débris encore. Cela met en danger la vie des astronautes, les vaisseaux spatiaux, voire les êtres humains sur Terre."

 

Gravity---Sandra-Bullock.gif


Sandra Bullock

 

Le scénario de Gravity a été coécrit par Alfonso Cuarón et son fils Jonás Cuarón.

Il s'agit de leur première collaboration scénaristique officielle. Compte tenu de la complexité technique du film, quatre ans et demi ont été nécessaires pour le faire.

Synopsis


Pour sa première expédition à bord d'une navette spatiale, le docteur Ryan Stone (Sandra Bullock), brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l'astronaute chevronné Matt Kowalsky (George Clooney).

 

Mais alors qu'il s'agit apparemment d'une banale sortie dans l'espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l'univers.

 

Le silence assourdissant autour d'eux leur indique qu'ils ont perdu tout contact avec la Terre et la moindre chance d'être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d'autant plus qu'à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d'oxygène qu'il leur reste.


Mais c'est peut-être en s'enfonçant plus loin encore dans l'immensité terrifiante de l'espace qu'ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre...

 

À l'origine du projet Rachel Weisz, Naomi Watts, Natalie Portman, Marion Cotillard, Abbie Cornish, Carey Mulligan, Sienna Miller, Scarlett Johansson, Blake Lively, Rebecca Hall ou encore Olivia Wilde auraient été envisagées pour le rôle de Ryan Stone. C'est finalement Sandra Bullock qui sera retenue. Et c'est très bien ainsi. Pour le rôle de Matt Kowalsky c'est Robert Downey Jr. qui fut un temps en lice avant que le rôle ne soit en fait interprété par George Clooney.

 

Gravity---George-Clooney.gif


 George Clooney

 

Sandra Bullock et Alfonso Cuarón ont fait évoluer le personnage de Ryan à mesure du tournage, mais certaines idées étaient déjà bien arrêtées en amont. "Il était crucial, à nos yeux, que le personnage central soit une femme car on se disait qu'il y avait un lien vital entre sa présence maternelle et la Terre", indique le scénariste Jonás Cuarón. Pour lui, il était également nécessaire que cette femme soit une astronaute novice : "Elle a subi un entraînement, mais (...) quand la navette est détruite, elle ne sait pas du tout comment gérer une telle situation de crise", précise-t-il. "Pour que l'ensemble soit cohérent, il nous fallait aussi une sorte de mentor – un personnage capable de la guider et de lui venir en aide en cas de besoin", ajoute Alfonso Cuarón. D'où la présence du personnage de George Clooney.

 

Le passé du personnage de Sandra Bullock explique sa psychologie et son comportement. Le fait qu'elle ait perdu un enfant donne aussi une autre dimension à l'histoire, comme le remarque la comédienne : "Ryan a perdu un être cher. Elle s'est repliée sur elle-même. Lorsque j'ai parlé de Ryan avec Alfonso, on s'est aperçu qu'on avait la même conception du personnage, et qu'on se posait les mêmes questions à son sujet. Pourquoi nous replions-nous sur nous-mêmes quand nous subissons un drame, alors que c'est le contact humain qui pourrait nous sauver ? (…) En un sens, l'histoire de Ryan illustre à merveille l'adage 'Prenez garde à vos désirs' : elle voulait être seule, et son voeu a été exaucé."

 


Pour le réalisateur, Alfonso Cuarón, Gravity est aussi un film sur la solitude et son actrice a dû affronter le fait d'être seule à l'écran pendant la quasi-totalité du métrage. "Cela peut s'avérer très angoissant pour un acteur de se retrouver seul à l'image pendant longtemps, sans avoir de partenaire. Avec Sandra, nous avons pas mal discuté pour trouver le juste équilibre entre les propos qu'elle pourrait tenir et les gestes qu'elle pourrait faire afin d'exprimer les sentiments du personnage."

 
Afin de pouvoir rendre compte de la gravité "zéro", les équipes de Gravity ont mis au point une technologie totalement inédite, la "Light Box" : un cube aux parois intérieures constituées de panneaux couverts de minuscules lampes LED. Son objectif principal était d'offrir un éclairage que la méthode traditionnelle n'aurait pas permis, comme dans les scènes où Ryan tournoie dans l'espace. Les lampes, les caméras fixées sur des bras robotisés et les systèmes de rotation étaient dirigés à distance par ordinateur.


Gravity - Sandra Bullock-copie-1Pendant le tournage, la comédienne était souvent isolée dans la Light Box avec pour seul moyen de communication un dispositif d'oreillette, et un panel assez large de sons et de bruitages dans son casque, lui permettant de caler les émotions qu'elle devait exprimer avec le processus de tournage très mathématique. Un isolement répété qui, comme le note le cinéaste, "fait écho à la solitude de son personnage" et que Sandra Bullock a utilisé pour le nourrir : "Dès que je me sentais seule, frustrée ou désemparée, je me disais 'Sers-toi de cette sensation, vas-y, sers-en toi pour le rôle'."


Les équipes des effets visuels de Neil Corbould ont imaginé un dispositif d'une douzaine de câbles pour créer l'illusion que Sandra Bullock flottait en apesanteur. Les câbles classiques ne rendaient pas l'effet désiré, et Neil Corbloud a donc mis au point un système de câbles pouvant être manoeuvré manuellement ou par télécommande grâce à une réplique miniature informatisée du mécanisme. La NASA a coopéré lors des recherches, fournissant à l'équipe de Gravity de nombreux éléments de documentation. "On a eu une chance immense que la NASA accepte de nous transmettre leurs documents, et notamment sous forme de photos et de films d'archives", raconte Tim Webber, le superviseur des effets visuels. "D'ailleurs, les astronautes sont d'excellents photographes et nous avons récupéré des prises de vue spectaculaires. En regardant les clichés de la Station spatiale internationale, on se disait 'Si on arrivait à un tel résultat, personne ne croirait qu'il s'agit de la réalité'."

 

Gravity---George-Clooney-copie-1.gifL'univers est un environnement totalement silencieux, d'où la difficulté pour constituer la BO du film : "Certaines séquences sont entièrement silencieuses, mais nous nous sommes dit que si le film tout entier était plongé dans le silence, le spectateur aurait sans doute décroché", déclare, le metteur en scène. Avec Glenn Freemantle, qui a conçu les effets sonores, ils ont décidé d'associer le son au toucher : "Le son se propage à travers des vibrations. Lorsque Ryan touche ou heurte un objet, on l'entend à travers elle", précise ce dernier.


 

Mon opinion

 

 

Claustrophobe à l'extrême, et pas vraiment attiré par la science-fiction tout était réuni pour ne pas aller voir Gravity, sans les critiques élogieuses d'une connaissance.

 

Le film m'a bluffé pendant sa plus grande partie. La photographie est tout à fait spectaculaire et la mise en scène d'Alfonso Cuarón, particulièrement persuasive, donne l'impression d'être du voyage dans cette totale immersion. La 3D se mérite vraiment. La bande-son qui accompagne cette aventure est astucieuse et participe grandement à l'intérêt de l'ensemble.

 

Peu importe la vraisemblance, ou pas, du scénario. La plus grande réussite de Gravity reste l'exploit technique et cet extraordinaire voyage encore très loin des étoiles. Les effets spéciaux sont tout à fait spectaculaires. La terre vue de si haut ramène tout à sa place. Entre autres, le rien que nous sommes, en dépit de l'importance que certains veulent se donner. Cette image me plait. Le silence et la solitude qui règnent, aussi.

 

Une heure trente, juste suffisante, pour éviter des longueurs inutiles. J'ai finalement été totalement conquis pendant la projection, un peu désabusé quand je suis sorti de la salle. Restent bien présentes, néanmoins, les images de ce magnifique et incroyable voyage.

 

George Clooney, dans le second rôle s'amuse visiblement beaucoup. Sandra Bullock est de toutes les scènes et donne une véritable émotion à son personnage. Elle est superbe.

 

Des aboiements d'un chien, les pleurs d'un bébé et le voyage est fini. La fin est attendue, certes. Peu importe, en ce qui me concerne Gravity est un excellent moment de cinéma, dans le genre, tout à fait inhabituel et particulièrement réussi. Pas vraiment, non plus, une publicité alléchante pour le "tourisme spatial".

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.cinemovies.fr

http://www.imdb.com

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2013
commenter cet article

commentaires

dasola 06/11/2013 11:53


Bonjour Alain, pas encore vu mais ce n'est qu'une question de temps. Je pense que cela va me plaire. En revanche, c'est un de mes fantasme: partir dans l'espace. Bonne journée.

Michel 01/11/2013 11:19


Bonjour Alain, comme pour toi tout faisait que je n'aurais pas été voir ce film si poussé par Martine. J'ai été émerveillé. Quand nous sommes sortis, en revanche, je n'avais aucun souvenir précis
si ce n'est cette immensité qui nous entoure ...

renaud 31/10/2013 22:32


Je n'ai pas vu le film!!! Certaines critiques lues ou entendues, parlent d'un impact comparable à 2001 odyssée de l'espace... tu en penses quoi??

chris 31/10/2013 21:23


Salut Alain, tu fais le grand écart entre le film de Valeria Bruni Tedeschi et Gravity. Comme toi nous avons aimé les deux. Et Johanne est tombée amoureuse de F. Timi

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.