Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 23:00
Le Guépard.Le-Guepard---Il-Gattopardo----Affiche-1.gif.
  
Réalisé par Luchino Visconti
 
Avec Burt Lancaster, Claudia Cardinale, Alain Delon,
Paolo Stoppa, Rina Morelli, Romolo Valli, Terence Hill,
Pierre Clémenti, Lucilla Morlacchi, Giuliano Gemma

Titre original : Il Gattopardo

Le-Guepard---Il-Gattopardo----Affiche-3.gif.Le-Guepard---Il-Gattopardo----Affiche-4.gif
 
Coproduction Italienne, Française
.
Genre Historique, Drame 

  Date de sortie cinéma  14 juin 1963
.
Le magnifique travail effectué sur le film à l'occasion de sa reprise, cinquante ans après la date de sortie officielle, rend grâce au support et surtout à Luchino Visconti lui-même. Car, en redonnant toute sa superbe au Guépard, les restaurateurs ont d’une certaine manière poursuivi le dessein du cinéaste, ou tout du moins respecté le sens profond de son œuvre : redonner vie et préserver un monde ancien au moment où il était en train de disparaître. Le Guépard a été tourné durant sept mois en 1962, il est sorti en 1963, soit très exactement un siècle après les événements sur lesquels il revient. Cinquante ans après que Luchino Visconti a redonné vie à ce monde embaumé de la vieille aristocratie italienne dont il était le dernier dépositaire, Claudia Cardinale ne l’appelait-elle pas "le dernier Prince du cinéma"?, les restaurateurs rouvrent les portes du vieux Palais Gangi de Palerme et nous permettent pour l’éternité de regarder cette cour féodale sicilienne danser au terme d’un bal mirifique, symbole apothéotique d’un ordre sur le point de s’éteindre.
.
Dans la carrière de Luchino Visconti, Le Guépard est le film de la transition, celui après lequel plus rien ne sera jamais plus comme avant.
.
C’est le monument funéraire qui achève une première période avec une acuité stylistique telle que l’on peut s’interroger sur les correspondances étranges entre ce que le film dit d’un monde disparu qui s’apprête à se régénérer et sur l’esthétique d’un cinéaste sur le point de se réinventer. Le bal final clôt tout autant une époque dans l’histoire italienne que dans la carrière du cinéaste.

Le-Guepard---Burt-Lancaster.gif

Burt Lancaster
      
Synopsis :
.
En 1860, l'armée de Garibaldi débarque à Marsala.
.
Face à la révolte populaire, le Prince de Salina (Burt Lancaster) décide de quitter son palais et de gagner le village de Donnafugata où il possède une vaste demeure. Son neveu, Tancredi (Alain Delon), rejoint les Garibaldiens et participe aux diverses batailles de libération de la Sicile.
Il accompagne ensuite son oncle et lui permet de rejoindre sa villégiature. À son arrivée à Donnafugata, la famille de Salina est accueillie par le maire, Don Calogero (Paolo Stoppa). Un dîner est donné chez le Prince où sont conviés les notables de la ville. Tancredi y fait la rencontre d'Angelica (Claudia Cardinale), la fille de Don Calogero dont il tombe follement amoureux.
Le Prince de Salina prend leur relation sous son aile et choisit d'oeuvrer à leur bonheur...

 

  Le Guépard  (Il Gattopardo) adapté du livre-homonyme de
 
  1290878351_tomasi1.jpgGiuseppe Tomasi di Lampedusa.

Giuseppe Tomasi, duc de Palma, de Montechiaro, prince de Lampedusa
 
Né le 23 décembre 1896 à Palerme en Sicile décédé le 23 juillet 1957 à Rom e  Giuseppe Tomasi di Lampedusa était un aristocrate sicilien et un écrivain italien. S'il se passionna très tôt pour la littérature, il ne vint que tardivement à l'écriture. Le Guépard  (Il Gattopardo) est un roman paru en 1958 à titre posthume, récompensé par le prix Strega en 1959. 

N’oublions pas que dans le roman, le Prince de Salina disait au Père Pirrone : "Je ne peux pas me préoccuper de ce que seront mes descendants éventuels en 1960."
.
Luchino Visconti, lui, s’intéresse à ces aïeux "éventuels" de 1860.
.
En vérité, le réalisateur, va à la fois s’attacher à rester fidèle au contenu et au déroulé du livre tout en s’en écartant sur certains points et en n’adaptant pas les deux dernières parties. Ainsi la version filmée s’achève à la fin de la sixième partie d’un roman qui en compte huit. À cette différence près, le film suit à peu près la course dramatique du roman. Rester proche du roman relève donc d’un choix aussi esthétique que politique car en s’en écartant le moins possible, Luchino Visconti, prouve son attachement à Lampedusa et donc aussi à ce qu’il raconte. Sa fidélité est telle que Luchino Visconti, emploie à peu près les mêmes dialogues, voire à peu près tous les dialogues du roman.
.
Comment oublier ce que le Prince dit au père Pirrone qui lui reproche d’avoir trompé sa femme : "C’est elle, la pécheresse " parce qu’elle se signe après chaque étreinte.
Ou ce que lui répond le père Pirrone après que le Prince lui a exposé ses opinions politiques et métaphysiques : "Vous aurez deux péchés à me confesser (…) un de chaire et un de l’esprit."  En une demi-heure, la situation historique, sociale, romanesque est posée avec une démesure, un luxe de détails et une incroyable force dramatique.
.
Le-Guepard.jpg
..
Luchino Visconti  et la scénariste Suso Cecchi D'Amico, avec laquelle il avait déjà collaboré à de nombreuses reprises, adaptent ou copient donc les dialogues de Lampedusa, s’en tiennent à peu près à son déroulement dramatique et le cinéaste dit son mot sur la polémique réactionnaire attribuée au livre en se rangeant du coté du romancier et, bien entendu, du Prince de Salina à qui on l’a souvent identifié. Son plus grand écart se situe au niveau de l’histoire d’amour, de la romance fiévreuse entre Angelica et Tancrède. Et c’est elle qui va donner son ton au film, lui permettant d’être plus vivant et surtout moins froid, cynique et nostalgique que le roman dont il s’inspire.
.
La première partie, l’exposition, se déroulait sur vingt-quatre heures et narrait les différents rituels auxquels obéit la famille du Prince de Salina, le patriarche. Le livre s’ouvre ainsi sur la prière, le Rosaire.
.
Le-Guepard---Burt-Lancaster-.gif Burt Lancaster  Prince Fabrizio Corbera de Salina
.
Le film fait de même en intercalant préalablement de multiples plans d’ensemble de la magnifique demeure baignée sous le soleil harassant de Sicile. Après le rosaire puis le repas, dans le film, ils apprennent que 800 hommes menés par Garibaldi ont débarqué à Marsala. Le Prince décide d’aller en ville, à Palerme, pour passer la nuit avec une fille. Il emmène avec lui le pauvre père Pirrone, son "berger allemand" selon les termes de Lampedusa, qui l’attendra dans un couvent. Au petit matin, de retour chez lui, le Prince s’entretient avec son neveu, son véritable fils spirituel, l’impétueux Tancrede qui a décidé de rejoindre Garibaldi.
.
"Se vogliamo che tutto rimanga come è, bisogna che tutto cambi ! "
.
Alain Delon  Tancrède Le-Guepard---Alain-Delon.gif
.
À l’exception d’Angelica et de son père, les personnages principaux du roman ont été présentés ainsi que la situation historique initiale.

  Le-Guepard---Il-Gattopardo-----Claudia-Cardinale.gifClaudia Cardinale Angelica
.
Pour interpréter Angelica, le cinéaste est à la recherche d’un nouveau symbole érotique. Il choisit Claudia Cardinale qui dira de lui qu’il a su 'sculpter son œil' en lui demandant de baisser le menton tout en fixant son interlocuteur. Ainsi le regard sensuel, mordant qu’Angelica lance à Tancrede la première fois qu’elle se présente chez le Prince, est inédit et puissant.
.
Le-Guepard---Il-Gattopardo-----Claudia-Cardinale-.gif
.
Luchino Visconti exalte la sensualité de la jeune comédienne. Il la malaxe, la transforme, l’invente. L’intrusion d’Angelica dans le film est un instant de suspension pure, un moment de beauté qui scinde le film et le temps du récit. On peut dire que l’apparition d’Angelica est aussi l’apparition de Claudia Cardinale au monde bien que l’actrice compte déjà à cette époque une importante carrière, notamment auprès de Monicelli, Fellini et Visconti lui-même dans Rocco et ses frères. Dès qu’elle entre dans la pièce, elle remet les compteurs à zéro, comme si toutes les conversations, les échanges badins n’avaient plus d’importance. Comme si les choses politiques pouvaient continuer à courir dehors sans que cela ait la moindre importance. D’ailleurs, Angelica apparaît escortée d’un bouquet d’astéracées jaunes qui accentuent la dimension quasi mythique de la jeune femme. Pourtant, malgré la noblesse de sa beauté, et comme le dira Claudia Cardinale elle-même : " ...elle n’a rien d ‘élégant mais elle a le regard et le corps ambitieux. C’est une espèce de revanche des gens de la terre." Au cours d’un dîner où les rituels sont rejoués avec emphase sous l’autorité paternaliste du Prince, Angelica explose de rire à l’écoute des récits orgueilleux et grivois de Tancrede. Un rire aussi franc que vulgaire qui, une fois de plus, rompt la monotonie rituelle et annonce les changements à venir.
.
Le-Guepard---Il-Gattopardo-----Claudia-Cardinale--.gif
.
C’est le producteur de Rocco et ses frères, Goffredo Lombardo, qui propose d’adapter à l’écran le roman paru quelques années plus tôt et que Luchino Visconti adore. Le cinéaste accepte autant par goût, par accointance historique, que pour "dire son mot" sur le contenu du livre et sur la polémique engendrée, notamment chez les communistes qui repèrent dans la prose du prince de Lampedusa les relents d’une idéologie réactionnaire.
Le premier détracteur du livre fut en particulier le politicien et journaliste Mario Alicata qui reproche au romancier d’avoir fait du Risorgimento "une comédie bruyante romantique" avec "quelques minuscules taches de sang sur sa robe bouffonne." Luchino Visconti va pourtant  recomposer des batailles absentes du roman et aussi dépeindre une aristocratie moins réactionnaire qu’on le voudrait, car elle a su se réinventer en se modernisant pour ne pas disparaître complètement.
Si la vieille aristocratie périt au terme du Guépard, une nouvelle forme apparaît, totalement régénérée.
 
Le Guépard est le film de l’équilibre parfait, de la tension suprême entre le nouveau et l’ancien, l’œuvre d’harmonie pure au sens classique. Ainsi, toutes les situations politiques, les discours, les reconstitutions n’auront jamais trouvé d’ancrage plus parfait que dans cette fresque qui jamais ne sombre dans le didactisme ou le discursif qui pourtant la guette. 
.
.
Après la première période néoréaliste qui s’est achevée précédemment sur Rocco et ses frères, considéré par les historiens comme le dernier film néoréaliste, les signes avant-coureurs de l’opératique Senso, Le Guépard annonce le faste et la démesure visuelle de la période dite décadente de son auteur. Il ne faudrait pourtant pas oublier que depuis Ossessione, Luchino Visconti a toujours fait preuve d’une grande recherche et d’une grande sophistication en ce qui concerneLe-Guepard---Burt-Lancaster----.gif le cadrage et les lumières. Jusqu’au Guépard, le cinéaste était emmêlé dans ce qu’on a pris comme une contradiction entre son inspiration sociale et son esthétisme européen raffiné et bourgeois. C’est aussi le film où le cinéaste, délaissant la poigne politique de La Terre tremble, mêle avec une harmonie sidérante le faste des reconstitutions historiques à un certain sens du spectaculaire. Mais ici,  Luchino Visconti ne s’abandonne jamais au pur mode opératique de Senso, ni au délire visuel de ces films postérieurs. Il est dans l’entre-deux et, malgré le faste du bal, le film ne paraît jamais pour autant absolument délirant. À cause de son aspect spectaculaire, son thème sur la décadence de l’aristocratie, ses détracteurs le suspecteront immédiatement pourtant d’académisme ou de pompiérisme, termes dont on allait désormais taxer le cinéaste jusqu’à la fin de sa carrière.
 .
S’il allie nouveautés et traditions,   Luchino Visconti est totalement éloigné désormais d’un Antonioni par exemple, parangon de la modernité cinématographique à laquelle il avoue ne pas comprendre grand-chose. En fait, pour les critiques,   Le Guepard - Alain Delon & Claudia CardinaleLuchino Visconti a, d’une certaine manière, trahi la cause marxiste en remodelant son cinéma. De son temps, peu lui ont pardonné la réinvention de son style et ont toujours regretté sa première manière. Étrangement, ses détracteurs l’accusent d’immobilisme et de passéisme tout en regrettant le cinéma qu’il faisait autrefois. Car, cela est bien connu, pour les cinéphiles comme le Prince de Salina, quelle que soit la cause que l’on défend, "c’était toujours mieux avant."
.
La deuxième partie du roman de Lampedusa débute alors que toute la famille du Prince se rend dans leur demeure de villégiature à Donnafugata.    Luchino Visconti comble l’ellipse par de superbes tableaux de batailles rangées dans les rues de Palerme. Tableaux classiques et démesurées qui rappellent les ahurissantes séquences militaires de son autre film sur le Risorgimento : Senso. Là, une femme pleure sur le cadavre de son homme ou de son fils tandis qu’une escouade menée par Alain Delon ou le jeune Terence Hill passe devant en hurlant. On sent que Luchino Visconti est devenu aussi un grand metteur en scène d’opéra.

Bien que Luchino Visconti aurait préféré le palais Mazarino,
.
1290880035_le_bal_0.jpg
.
le bal fut tourné au palais de Gangi sur la piazza Santa Anna à Palerme. que l'on fit donc rouvrir pour le film. Luchino Visconti choisit comme figurants les plus beaux fleurons de l’aristocratie palermitaine, parmi lesquels le fils adoptif de Lampedusa. On fait venir 20 électriciens, 120 couturiers, 150 artisans chargés des décors, auxquels il faut ajouter les coiffeurs, les maquilleurs que l’on installa au rez-de-chaussée. La canicule cet été là nécessite l’installation d’un système d’air conditionné, insuffisant toutefois pour que l’on puisse Le-Guepard---Alain-Delon---Claudia-Cardinale--.giftourner avant la nuit. La séquence du bal s’étale sur 48 jours de tournage, de sept heures du soir à l’aube. Luchino Visconti passait tous ses figurants en revue, vérifiant le moindre détail, la moindre anicroche. On raconte que la coiffeuse de Claudia Cardinale aurait fait une dépression nerveuse après le tournage. On apporte des quintaux de fleurs, envoyés chaque jour par avion de San Remo. Il fallait que tout soit authentique : des sels aux parfums employés. On raconte que les figurants, entre les prises, épuisés, tombaient comme des mouches. Toutes les heures, il faut remettre de nouvelles chandelles aux lustres, remplacer les bougies qui fondent comme neige au soleil. On dispose de la lingerie un peu partout pour pouvoir changer les figurants qui à force d’attendre suent jusqu’au sang. Une maniaquerie qui, bien entendu, culmine au cours du bal mais traverse tout le film.
.
Des bougies à base d'acide gras purifié avaient spécialement été installées pour qu'elles ne fondent pas sous la lumière des projecteurs. La fameuse séquence nécessita quarante nuits de tournage et dure au final cinquante minutes, éblouit et émeut toujours cinquante ans après avoir débuté.
.
L’instant où Le Prince danse avec Angelica fait ressentir à la fois l’éphémère du présent, la Le-Guepard---Alain-Delon---Claudia-Cardinale---.gifnostalgie du temps perdu, la jeunesse un instant retrouvée, la beauté et la noblesse pures enfin réaccordées avant la chute, la souillure inguérissable provoquée par les "hyènes et les chacals" comme Don Calogero. Dans chacun des films de Luchino Visconti, les personnages sont pris dans un mouvement du monde qui les éloigne de l’idéal : ici, pendant un instant, tout a été réconcilié une dernière fois. Comment oublier ce moment où Don Calogero s’extasie sur les richesses du Palais et où le Prince lui rétorque que "rien ne surpasse la beauté de nos deux enfants." Cette réplique que  Luchino Visconti aurait pu traiter avec une certaine violence pour rendre encore plus vulgaires les aspirations de Don Calogero, le cinéaste la traite avec une douceur et une affection extrêmes.
.
Au cours de cet instant où l’aristocratie bat encore de ses derniers feux, Don Fabrizio ne peut s’abandonner à ses passions, à sa rancune. Ainsi, Luchino Visconti dirige Burt Lancaster en lui donnant à chaque réplique, même les plus cinglantes, toujours plus de noblesse.

1290880148_le_bal_3.jpg
.

L'essentiel du film est tourné au Palais Chigi d'Ariccia près de Rome.
 
Jean-Baptiste-Camille-Corot---Ariccia-Palazzo-Chigi-.gif
.
Tableau de Jean-Baptiste Camille Corot, "Ariccia Palazzo Chigi" Peint en 1826-27.

Très impliqué dans l'écriture du personnage du prince Fabrizio, Luchino Visconti a choisi l'acteur américain, Burt Lancaster pour l'incarner.
 
1290881814_19539810_jpg-r_760_x-f_jpg-q_
.
Le choix surprit, mais se révéla remarquablement pertinent
 
1290887604_luchino_visconti_delon_et_lan
.
L'osmose se répètera pour un autre rôle sur lequel Luchino Visconti se projetait tout autant Violence et passion en 1974, film dans lequel Claudia Cardinale ne fera qu'une simple apparition.

Un monument

Le Guépard fut un immense succès commercial et critique dès sa sortie.
Il remporta entre autres :
- la Palme d'or au Festival de Cannes 1963
- et le David di Donatello du meilleur film.
Il fut également nommé à l'Oscar 1964 des Meilleurs Costumes.
.
Dans la Sicile du XIXème

1290889997_le-guepard-1963-1391-766880013.jpgAprès avoir été l'objet de multiples invasions et guerres de succession, la Sicile échoue en 1734 aux mains des Bourbons. Comme les souverains précédents, le roi d'Espagne ne gouverne pas la Sicile depuis le pays même, et l'aristocratie locale jouissait d'une autonomie certaine. Au cours du XIXème siècle, la Sicile connaît plusieurs émeutes, motivées par la volonté qu'a Ferdinand d'Espagne de diminuer cette autonomie.
.
.
Lorsque Garibaldi débarqua le 11 mai 1860 à Marsala avec ses Chemises rouges pour rattacher l'île au royaume d'Italie naissant, toute la Sicile se souleva et se rallia à la cause unitaire italienne.
1290890274_g1391510429710.jpg
.
Cet épisode historique est connu sous le nom d'expédition des Mille, en références aux 1149 soldats garibaldiens.

Le-Guepard---Il-Gattopardo----Terence-Hill-.gif

Terrence Hill s'appelait alors Mario Girotti. .
 
Sympathisant du parti communiste, Luchino Visconti dut s'expliquer sur le choix d'un ouvrage considéré par les marxistes italiens comme franchement réactionnaire. Il reconnaît s'être pris d'affection pour le personnage de Salina.
Et s'être intéressé à la polémique que le roman provoquait auprès des critiques pour donner lui aussi son avis : "le thème central du Guépard – pour que rien ne change, il faut que tout change – ne m'a pas seulement intéressé sous l'angle de la critique impitoyable contre le régime qui pèse comme une chape de plomb sur notre pays et qui a empêché tout vrai changement jusqu'à aujourd'hui, mais sous l'aspect plus universel, et hélas, très actuel, de plier toute la poussée du monde vers le neuf aux règles du vieux."
D'après Bernard Violet, Les Mystères Delon, paru aux éditins Flammarion en 2000

1290890122_le-guepard-1963-1391-1190865921.jpg

Jeunes premiers :

La fine fleur des jeunes premiers italiens vient enrichir le générique du film

  dont Giuliano Gemma   Garibaldi  1290883230_6961.jpg

1290883884_sogif00z.jpg et Mario Girotti  Terrence Hill  Comte Cavriaghi

La Musique du film est de Nino Rota,
ainsi que des arrangements des opéras de Giuseppe Verdi
.
De la même manière que le Prince sent et voit le monde changer, de la même façon qu’il ruse pour se couler dans le moule de l’histoire, Luchino Visconti a voulu reconstituer une époque, une civilisation disparue, un monde ancien dont il est ici le dépositaire, le peintre, l’archiviste. C’est ce qui explique le faste de cette reconstitution, son acharnement maniaque à retrouver les objets, les détails du passé. Réinventer ce monde est un acte de foi dans le cinéma qui peut enfin immortaliser une époque que les caméras n’ont pu enregistrer. Ainsi, il ne faudrait pas voir dans l’ahurissant bal, un caprice aristocratique mais plutôt la légitimité de la démarche historique, anthropologique d’un descendant d’une des plus vieilles et illustres familles milanaises. Le bal clôt le film et bien entendu achève une époque. C’est donc une apothéose, le dernier grand faste aristocratique avant la victoire finale des bourgeois, des Don Calogero Sedara et des siens. En réinventant cette fête somptueuse, Luchino Visconti tire le rideau sur un ordre disparu.
 
Sources :
http://www.dvdclassik.com - Frédéric Mercier
http://www.imdb.com
http://www.allocine.fr
http://www.cinemovies.fr
http://fr.wikipedia.org
Published by Alain - dans Mon univers
commenter cet article

commentaires

Marcozeblog 02/08/2013 08:17


Hello Alain, comment vas-tu ? j'ai fini par voir le Guépard et j'avoue m'être un peu ennuyé malgré la beauté de l'oeuvre. Mais c'est de ma faute car, par méconnaissance, je m'attendais à un peu
plus de tension et d'action alors qu'il s'agit presque d'une oeuvre contemplative, le portrait d'un monde sur sa fin, comme tu l'écris. @ bientôt. Marco.

renaud 22/05/2013 16:13


Je viens de revoir pour la je ne sais combientième fois ce film (augmenté de quelques scènes me semble-t-il). Avec chaque fois le même plaisir, la même émotion, le même vertige devant cette
beauté, cette quasi perfection, cette intelligence. Grandiose Burt Lancaster quasi clone de Visconti!  ( le même soir passait sur une autre chaîne le Corsaire rouge.Quel grand écart!!!)
Troublante et animale Claudia Cardinale. Seul Delon m'a toujours semblé un peu en deçà. Mais Visconti est trop fin directeur d'acteur pour ne pas l'avoir voulu ainsi alors qu'il était magnifique
dans Rocco. Il fallait un prince pour filmer cette histoire, mais un prince rouge pour dépeindre cette lente agonie. Visconti le peintre des fins de mondes finissants... Les Damnés, Ludwig, Mort
à Venise, Le Guépard, Violence et Passion... Il ne manque que la Recherche du temps perdu. On rêve de ce qu'il aurait pu faire. Tout était prêt. Mais l'âge, la maladie... la crainte peut-être
aussi de ne pas être à la hauteur de son rêve...


bravo pour ton papier brillant et passionnant

armelle 20/05/2013 11:42


Quel film magnifique ! Tout y est parfait et particulièrement l'interprétation de Burt Lancaster. Inoubliable dans son rôle. Quelle allure, quelle dignité, quel panache revêt cet acteur
spécialisé dans les westerns ! Un chef-d'oeuvre, filmé par un artiste inspiré et un poète. mon préféré avec "Mort à Venise", autre merveille.

Free MBA Thesis Topics 22/07/2011 08:46

Free MBA Thesis TopicsThe academic papers are one of the most recurring and tedious works and online information proves to be a fine help for it.

list of good thesis topics 22/07/2011 08:15

list of good thesis topicsIt has developed into a routine of the students to go online to do investigation objectives for academics.

Marketing dissertation writing help 04/05/2011 14:39

Marketing dissertation writing helpThe addiction of the internet is so strong that students forget to write their assignments, but don’t forget to surf.

essay help 26/04/2011 13:52

essay helpThe association with others is so significant in the present days and one requires getting suggestions from others and online sources help us stay connected.

essay help 26/04/2011 12:19

essay helpThe association with others is so significant in the present days and one requires getting suggestions from others and online sources help us stay connected.

dissertation writing service 14/03/2011 13:16

Je suis récemment tombé sur votre blog et ont été la lecture de long. J'ai pensé que je laisserais mon premier commentaire. Je ne sais pas quoi dire sauf que j'ai eu plaisir à lire. Nice blog, je vais continuer à visiter ce blog très souvent:)

Zorba Antios 03/12/2010 12:11

Excellent article ... J'ai revu le film. Une pure merveille

Thesis writing services 02/12/2010 06:56

Thesis writing servicesRemarkable to see your BLog and I hope you share this type of blog post in upcoming updates, and lots of thanks to share helpful information,

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.