Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 20:00

 

Date de sortie 18 juin 2014

 

Jersey Boys - Affiche


Réalisé par Clint Eastwood


Avec  John Lloyd Young, Erich Bergen,Vincent Piazza, Michael Lomenda

Christopher Walken, Donnie Kehr, Erica Piccininni, Steve Schirripa

Ashley Leilani, Francesca Fisher-Eastwood,


Genre  Musical, Biopic


Production Américaine

 

Jersey Boys est l'adaptation cinématographique de la comédie musicale homonyme créée en 2005 qui triompha non seulement à Broadway mais également dans le monde entier. Le projet, initié par le producteur Bob Crewe, s'appuie sur les partitions de Bob Gaudio, l'un des membres originaux des Four Seasons. Le spectacle créé par Des McAnuff d'après le livret de Marshall Brickman et Rick Elice.

 

FrankieValli & The Four SeasonsThe Four Seasons, aussi connus comme Frankie Valli & The Four Seasons, est un groupe doo wop (un sous-genre du rhythm and blues) qui devait marquer l'Histoire du rock'n'roll dans les sixties.

 

Vers le milieu des années 1960, The Four Seasons était internationalement connu. Le nom officiel est The Four Seasons Partnership, il a été formé par Bob Gaudio et Frankie Valli. Rencontrés en 1958 lors d'auditions ratées, les deux chanteurs forment le groupe. À ses débuts, le groupe se distingua des autres groupes américains similaires de l'époque par l'utilisation d'un son italo-américain traditionnel. Ils sont vite rejoints par Tommy De Vito et Nick Massi mais ces deux derniers ne seront pas permanents dans le groupe.

 

Frankie a été tour à tour fleuriste, ouvrier et même coiffeur, avant de se lancer pleinement dans sa passion : la musique. À contrario, Bob est parvenu à quitter son New Jersey natal bien plus tôt que le futur leader des Four Seasons, en intégrant les Royal Teens pour une tournée évènement.

 

FrankieValli---The-Four-Seasons-copie-1.gifThe Four Seasons s'enracine dans l'origine commune de ses quatre membres, issus d'un milieu modeste du New Jersey, trois d'entre eux ayant flirté avec la délinquance, et ayant toujours gardé peu ou prou des liens avec la mafia.

 

Si les tubes qu’ont composés The Four Seasons au fil de leur carrière sont essentiellement pop-rock, l’influence musicale du groupe, libre et hétéroclite, est la clé de voûte du succès du groupe. À l’instar de leur étonnant parcours, Frankie Valli, Tommy DeVito, Bob Gaudio et Nick Massi tirent leur force des audaces artistiques qu’ils s’autorisent, profitant de l’effervescence de cette période propice à sortir des sentiers battus.

 

En mêlant sonorités soul, italo-américaines et disco dans des chansons au refrain entêtant ils ont ainsi donné naissance à nombre de grands standards.

 

Parmi les morceaux qu'a retenu la postérité, on peut citer Can't take my eyes over you, Rag Doll, Sherry, Big Girls don't cry et Bye Bye Baby, tous présents dans le musical duquel le film s'adapte.

 

.

Lorsque la Beatles Mania s'empare des Etats-Unis, après avoir déferlé sur le Royaume-Uni, Frankie et ses amis tiennent bon dans le classement des hit-parades. Mis en concurrence direct avec les Quatre garçons dans le vent par les médias – qui prédisent "la bataille internationale du siècle" –, ils sont l’un des rares groupes américains avec les Beach Boys, à conserver plusieurs titres en tête des ventes.

 

Au-delà du sentiment populaire qui veut qu’ils aient été rivaux,  The Four Seasons et les Beatles s’appréciaient beaucoup et se réjouissaient de leurs succès respectifs

 

Synopsis

 

Dans les années 1960, quatre garçons du New Jersey, issus d'un milieu modeste, Tommy DeVito (Vincent Piazza), Bob Gaudio (Erich Bergen), Nick Massi (Michael Lomenda) et Frankie Vall (John Lloyd Young) sont quatre amis du New Jersey, bien décidés à percer dans la musique.

 

Ils auraient pu mal finir et tomber dans la délinquance, mais grâce au talent de Frankie, doté d'une voix d'ange, les voilà sur la route du succès.

 

Ils se trouvent un nom, The Four seasons, et grâce à des tubes comme Sherry ou Can't Take my Eyes off You accèdent à la célébrité.  

 

Leurs épreuves et leurs triomphes sont ponctués par les tubes emblématiques de toute une génération qui sont repris aujourd'hui par les fans de la comédie musicale…

 

Alors qu'un boulevard s'ouvre devant eux, le passé tumultueux de Tommy les rattrape et menace l'existence du groupe...

 

 

 

Jersey-Boys---Erich-Bergen--John-Lloyd-Young--Mich-copie-1.gif

 

Erich Bergen, John Lloyd Young, Michael Lomenda et Vincent Piazza 

 

Clint Eastwood a composé huit albums, dont six musiques de films. C'est la troisième fois, avec Jersey Boys, que le réalisateur traite d'un sujet musical, après Honky Tonk Man, sur un chanteur country à la dérive, et Bird, sa biographie de Charlie Parker.

 

Jersey-Boys.gifClint Eastwood a refusé d'utiliser des acteurs hollywoodiens pour les rôles principaux, car il voulait mettre en scène des habitués des planches. Il récupère dans cette optique John Loyd Young qui joue dès lors Frankie Valli sur scène comme à l'écran, ainsi que Donnie Kehr et Erica Piccininni.

 

La plupart de ses acteurs ont fait leurs débuts au théâtre, comme Vincent Piazza qui commença à jouer au Théâtre Row de New York et sur des scènes Off-Broadway.

 

 

 

Pour rester dans l'esprit d'un show de Broadway, sur lequel est adapté le film, les quatre membres du groupe The Four Seasons ainsi que les autres personnages de Jersey Boys brisent à plusieurs reprises le quatrième mur, s'adressant directement au public.

 

Christopher Walken fut le premier à rejoindre le casting de Jersey Boys, et bien qu'il ne joue pas l'un des membres du groupe, il est connu comme étant un danseur et chanteur accompli, notamment depuis Hairspray, et dans le clip de Fatboy Slim réalisé par Spike Jonze, Weapon of Choice.

 


 

Mon opinion

 

La mise en scène reste d'un grand classicisme mais ne manque pas de finesse. L'ensemble aurait toutefois gagné à plus de concision. À plus de rythme peut-être aussi. En cela il faut attendre le générique de fin.

 

Clint Eastwood assume son côté bien-pensant qui ravira ses admirateurs et déplaira forcément à quelques-uns.

 

Les quatre principaux protagonistes ne sont pas des acteurs. Inutile de s'attarder sur ce point, même si certaines scènes sonnent vraiment faux. Pour un film musical, c'est regrettable. En revanche, donnez leur un micro, ils se révèlent ceux qu'ils sont "de vraies bêtes de scène".

 

Les numéros musicaux se succèdent et sont de grandes réussites.  Ils ne manqueront pas de rappeler au plus grand nombre ces airs fredonnés sans véritablement savoir qui en étaient les créateurs.

 

La reconstitution est parfaitement réussie, tant dans la couleur des images, les costumes et ces fameux studios d'enregistrement des années 60.

 

Rien ne manque non plus dans le scénario. Ce mélange showbiz américain souvent associé à la maffia. Le thème de la fidélité avec l'abnégation de l'un des membres du groupe qui fera tout pour sauver celui auquel il doit ses débuts dans le métier. Le réalisateur ne pouvait pas laisser passer ce geste généreux. Il s'en délecte et s'y attarde longuement.

 

Malgré quelques ces petits bémols je renie pas cet agréable moment de cinéma.


 

Jersey-Boys-copie-1.gif

 

 

 

Sources :

http://www.warnerbros.fr

http://www.allocine.fr

http://culturebox.francetvinfo.fr

http://www.imdb.com

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2014
commenter cet article

commentaires

armelle 21/06/2014 12:06


Je vais bientôt publier un article sur ce film. Peut-être un peu plus enthousiaste que vous mais nous avons vu mieux de la part de Eastwood. Cependant il y a chez lui cette capacité à aborder des
thèmes très divers avec intelligenvce et curiosité qui est vraiment à souligner.

roijoyeux 20/06/2014 12:04


A voir pour les numéros musicaux !

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.