Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 00:00

x

Find-me-guilty---Affiche.jpg


Réalisé par Sidney Lumet

 
Avec Vin Diesel, Alex Rocco, Frank Pietrangolare,

Richard DeDomenico, Jerry Grayson, Tony Ray Rossi,

Vinny Vella, Paul Borghese, Frank Adonis,

Nicholas A. Puccio, Peter Dinklage


Genre Comédie, Policier


Production Américaine

 

Titre original Find Me Guilty


Date de sortie cinéma : 13 septembre 2006

 

Find-me-guilty---Vin-Diesel.jpg

 

Vin Diesel

Synopsis

 

Jugez-moi coupable, est inspiré par l'histoire vraie de Giacomo DiNorscio, un membre de la famille Lucchese. De fait, les dialogues de la majeure partie des scènes du prétoire sont tirés des minutes mêmes du procès.

Déjà incarcéré pour trente ans, Jackie (Vin Diesel) se voit offrir une réduction de peine s'il témoigne contre ses amis les plus proches. Dégoûté par la bureaucratie du système pénal et refusant de trahir sa "famille", Jackie décide d'aller au procès à la fois en tant qu'inculpé et en tant qu'avocat.

"I'm not a gangster. I'm a gagster!" insiste-t-il comme il entreprend de surmonter les complexités de la procédure et de déjouer les manoeuvres du procureur. Avec son humour extravagant et outrancier, sa détermination farouche et sa loyauté sans faille, Jackie devient vite la vraie vedette de ce procès, ne cessant de surprendre le juge, le jury, sans parler de ses co-inculpés plus ou moins sceptiques. Entre humour et tragédie, la trajectoire personnelle de Jackie trouvera son apogée dans un des verdicts les plus choquants dans les annales de la justice américaine.

 

Find-me-guilty---Vin-Diesel-copie-1.jpg

 

Vin Diesel

 

 

Jugez-moi coupable s'inspire de faits réels et notamment du procès auquel participa le gangster mafieux Giacomo DiNorscio, surnommé Fat Jack ou Jacky Dee.

 

Giacomo DiNorscio Find me guilty - Giacomo DiNorscio

 

Ce dernier, dont les agissements criminels se déroulaient à New York, décéda durant le tournage du film le 14 novembre 2004.

 

Comme l'explique le dossier de presse du film : « Ca a été le procès d'assises le plus long de l'histoire judiciaire américaine. Durant près de deux ans (1987 et 1988), il a battu tous les records réunissant dans un même prétoire vingt accusés, vingt avocats de la défense (un par inculpé), douze jurés titulaires et huit suppléants (en cas de corruption avéré) pour un procès portant sur soixante-seize chefs d'accusation. La plaidoirie d'un des avocats de la défense dura même cinq jours. Après des années d'enquête menée à l'échelon fédéral, vingt membres de la famille Lucchese, qui exerce ses activités criminelles dans le New Jersey, sont traînés en justice. Le gouvernement américain s'efforce de mettre tous les atouts de son côté pour abattre l'une de plus redoutables familles de la Mafia américaine - jusqu'à ce qu'à l'effarement général, un des inculpés décide d'assurer sa propre défense. »

 

Vous l'aurez compris, pour incarner une telle force de la nature, il fallait que le réalisateur trouve un acteur à la hauteur afin de porter véritablement tout le film. Sidney Lumet avoue ainsi que le casting fut très difficile à construire.


Find-me-guilty---Vin-Diesel-copie-2.jpgC'est le court-métrage Multi-Facial, qui a permis à Sidney Lumet de découvrir le travail de Vin Diesel : "Il raconte la journée somme toute banale d'un acteur qui fait la tournée des auditions, ce qui lui permet presque naturellement de jouer cinq personnages totalement différents. Le film ne dure que 20 minutes, mais cela m'a suffi pour comprendre qu'il avait énormément de talent. C'est même la première chose qui m'ait frappé." Pour sa part, il y avait longtemps que Vin Diesel rêvait de tourner un film avec Sidney Lumet dans cette ville de New York où il a lui-même commencé sa carrière.

Pour le rôle de Giacomo DiNorscio, Vin Diesel a consenti à arrêter tout exercice physique et à prendre quelques kilos en plus. Une transformation que vient accentuer une coupe de cheveux à laquelle l'acteur n'était pas habitué.


L'équipe de Jugez-moi coupable est consciente que tout repose sur le choix de l'acteur qui prendra les traits de Jack DiNorscio : "Le casting a été très, très dur", se souvient Sidney Lumet, d'autant plus qu'il refusait de caster les acteurs trop souvent associés aux films de gangster. "Vin Diesel est un acteur superbe. Peu de gens le savent, on l'a trop vite catalogué comme héros de films d'action, mais ils le sauront après avoir vu ce film."

 

Ceci étant dit, l'interprétation de Vin Diesel est magistrale. Le comédien au physique dur incarne, ici, un gros bras de la mafia, à l'humour décapant, ce qui lui permettra de se mettre plus d'un juré dans la poche, et même le juge parfois.

 

Voici l'autre clé de voûte de Jugez-moi coupable  : l'humour, la grosse rigolade, des vannes fusant comme l'éclair. À tort et à travers, on raconte souvent des dialogues d'un film qu'ils deviendront cultes. Pour le coup, c'est bien le moment de l'observer. 

 

Jugez-moi coupable  regorge de petites perles verbales. Lorsqu'on sait que la totalité des répliques de Vin Diesel sont extraites des comptes-rendus même du procès, on est littéralement soufflés par la personnalité de DiNarcio. Un petit conseil au passage : ne quittez pas trop tôt la salle de votre cinéma préféré ou votre écran télé dans le cas présent : le générique de fin raconte ce qu'est devenu le personnage à sa sortie de prison.

 

Vin Diesel casse la baraque pour apparaître au grand jour comme un acteur aux talents multiples. Il est évident que ce film fera date dans sa carrière. Outre Vin Diesel, l'autre perle du casting  Jugez-moi coupable , est sans contexte la performance de l'acteur de petite taille, Peter Dinklage, dans le rôle de l'avocat du parrain Nick Calabrese lui-même joué par Alex Rocco.

 

Find-me-guilty---Peter-Dinklage.jpg

 

Peter Dinklage

 

Le scénariste T.J. Mancini natif du New Jersey a suivi le procès en direct. C'est à l'aide d'un ami commun qu'il contacte DiNorscio dans sa prison et aborde très rapidement l'idée de tirer un film de son célèbre procès. Durant 3 ans, T.J. Mancini et son co-scénariste Robert McCrea interviewent DiNorscio par téléphone "par tranches de 10 minutes" et finissent par obtenir les droits d'adaptations cinématographiques de son histoire. A sa sortie de prison, DiNorscio poursuit le dialogue avec les scénaristes. T.J. Mancini se souvient : "C'est un homme éminemment charismatique et il a le sens du spectacle. Dans le journal de la prison, on le comparait au célèbre comédien Jackie Gleason. D'un autre côté, si c'était un antihéros au grand coeur, c'était aussi un homme d'une loyauté et d'une moralité incontournables. Cet homme, que beaucoup tenaient pour un minable, n'hésitera pas à se dresser contre le FBI et le meilleur procureur de l'État sans jamais flancher."

  
Le tournage de Jugez-moi coupable débute en octobre 2004 en décors naturels, au coeur de la ville de New York. Ce choix était essentiel aux yeux du réalisateur Sidney Lumet : "Il était très important que le film soit d'une authenticité totale, tant dans son "look" que dans sa sonorité. Je voulais m'assurer que chaque personnage, chaque silhouette, chaque visage, chaque mot, chaque son soit profondément ancré dans New York."
 
Méticuleux quant à la préparation du tournage Sidney Lumet y accorde un soin infini. Il décide pour des raisons à la fois pratiques et artistiques, il fait le choix de tourner en vidéo haute définition. Ayant déjà utilisé ce procédé pour sa série Tribunal Central : "Quand vous cherchez à obtenir un look totalement naturaliste, le support film, de par sa composition même, vous contrecarre à chaque seconde. En haute définition, je peux obtenir des choses que je ne pourrais pas obtenir sur pellicule."

 

Avec Jugez-moi coupable, Sidney Lumet revient à l'un de ses genres de prédilection, le film de procès, un registre qu'il a maintes fois abordé avec entre autres

 

Douze hommes en colère Douze-hommes-en-colere.jpg Réalisé en 1957

Avec Henry Fonda, Martin Balsam, John Fiedler, Jack Warden

 

 

Le Verdict Le-Verdict-de-Sidney-Lumet.jpg Réalisé en 1982

Avec Paul Newman, Charlotte Rampling, Jack Warden

 

L'Avocat du diable L-Avocat-du-diable.jpg Réalisé en 1993

Avec Rebecca De Mornay, Don Johnson, Stephen Lang

 

 

 

.
Find-me-guilty----Vin-Diesel.jpg
Vin Diesel


 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.cinemovies.fr - Reynald Dal Barco

http://www.lexpress.fr

Published by Alain - dans Mon univers
commenter cet article

commentaires

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.