Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 23:00

The-Wild-One----Affiche.gif


Réalisé par László Benedek


Avec Marlon Brando, Lee Marvin, Jay C. Flippen,

Mary Murphy, Robert Keith, William Vedder,

Hugh Sanders, Will Wright, Peggy Maley


Genre Drame

Titre original The Wild One


Production Américaine

 

The Wild One, qu'on peut traduire par  Le Rebelle, aurait été un titre largement plus adapté pour un  film bien plus intimiste qu'il n'y parait.

 

The-Wild-One----Marlon-Brando.gif

 

À sa sortie aux États-Unis, le film fera scandale.

 

La censure américaine fera remonter The Wild One en lui enlevant vingt minutes pour que le film soit distribué. En Europe, certains pays censureront le film pendant des années.

 

Ce film contribua à donner aux motards une image de voyou. De plus, la marque Triumph voit d'un très mauvais œil l'image que renvoie le film sur elle.

 

The-Wild-One----Marlon-Brando-.gif

 

Synopsis

 

Le Black Rebels Motorcycle Club, mené par Johnny Strabler (Marlon Brando), à la tête d'une quarantaine de jeunes gens vêtus de blousons de cuirs marqués d'une tête de mort, arrivent en moto pour une course.

 

Ils envahissent la piste, sèment la pagaille, se voient finalement intimer l'ordre de quitter les lieux, non sans avoir volé un prix. Ils disparaissent jusqu'à la petite ville voisine, dans laquelle leur arrivée pétaradante fait grande impression.


Parmi les badauds, une serveuse de bar, Kathie Bleeker, (Mary Murphy) à la fois gracieuse et candide que Johnny Strabler,  remarque.

 

La suivant dans son café-bar, il commande un bière, ne respectant aucune convention.

 

The-Wild-One----Mary-Murphy---Marlon-Brando.gifMary Murphy et Marlon Brando

 

Johnny Strabler éblouit l'innocente avec le trophée volé un peu plus tôt.

 

 

Une autre bande, mené par Chino (Lee Marvin) débarque en ville, reprend le trophée trônant sur la moto de Johnny et la bagarre inévitable éclate.

 

Lee Marvin The-Wild-One----Lee-Marvin.gif

 

L'autorité de Johnny Strabler s'affirme par sa victoire dans la rixe entre les deux meneurs.

 

Après quelques frictions, tous les motards sympathiseront lorsque le chef de la seconde bande, Chino  sera envoyé en prison à l'initiative des habitants, bien décidés à agir, puisque le shérif n'ose le faire.


The-Wild-One----Lee-Marvin-.gif.The-Wild-One---Lee-Marvin-.gif

The-Wild-One----Marlon-Brando--.gif.The-Wild-One---.gif

 

Johnny Strabler sauve l'innocente serveuse, des mains de la bande rivale, s'échappant avec elle en moto pour une balade nocturne qui tournera pour elle à la découverte de la liberté de la route, autant que sentimentale.

 

Mais Johnny comme tous les autres méprise l'autorité policière. Il ne peut en conséquence se lier davantage avec cette jeune femme, fille du sheriff. Un incident plus grave se produit où le shériff, quelque peu dépassé, n'ose pas intervenir.

 

Il y aura un mort. Johnny Strabler étant le chef incontestable et ayant été vu par un pur hasard à proximité, est arrêté.

 

The-Wild-One---Mary-Murphy--Marlon-Brando.gif

 

Mary Murphy et Marlon Brando

 

La fin heureuse consiste en l'aveu du témoignage incomplet de l'un des témoins à charge.  

 

Johnny Strabler, seul, toujours aussi froid, laisse finalement le trophée à la serveuse qui, heureuse, voit enfin le héros esquisser un sourire.

 

Pour tourner son film, László Benedek s'est inspiré d'un fait réel : la mise à sac, en 1947, de Hollister, petite bourgade californienne où 4000 motards hors la loi, Les Anglenos, vont déferler sur la petite ville californienne.  

 

Le scénariste, John Paxton, se rendit sur place et s'entretint avec les habitants avant de mettre sur pied son scénario. Le ton du film, résolument neuf pour l’époque, fit l’effet d’un véritable électro-choc, en faisant le film précurseur des films sur la moto et les motards. 

 

The-Wild-one---Marlon-Brando---.gif

 

Avec ce film il rendra célèbres les jeans et le blouson de cuir Perfecto.


Ce film exprime toute la révolte d'une génération s'identifiant à Johnny, un motard rebelle sur sa propre moto la fameuse Triumph Thunderbird 6T, qui prend d'assaut une petite ville avec sa bande de motards.

 

 

Le film et le jeu d'acteur de Marlon Brando ne sont pas aussi extraordinaires que dans Un tramway nommé Désir mais c'est le personnage qu'il joue à l'écran qui va lancer une mode et avoir un impact considérable sur la culture rock.

 

Marlon Brando beau mâle rebelle, sex-symbol absolu, influencera aussi Paul Newman, Steve McQueen et Robert Redford, ainsi que les meilleurs acteurs de la génération suivante comme Al Pacino, Jack Nicholson, Robert De Niro, Dustin Hoffman ou encore James Caan ! Mais il n’a pas fait que marquer du fer rouge toute une génération.

 

Au-delà des clichés autour de Marlon Brando, il y a un être très attachant et ultra-actuel.

 

Marlon Brando, dont il s'agissait seulement du quatrième film, donne à son personnage un charisme incroyable, enterrant définitivement ses compères motards au rang de gueulards immatures. Johnny n'est pas un jeune comme les autres, sa rebellion n'est pas du même genre. Lui est davantage dans un esprit "beat generation" : il est tel qu'il est car il ne peut pas trouver sa voie. Il erre sur sa moto, se dirigeant toujours en avant, sans savoir exactement où il va. Il ne supporte pas d'être contrôlé, et il ne se laisse pas faire.

 

The-Wild-one---Marlon-Brando----.gif

 

Marlon Brando, dans le rôle de Johnny, le dur de dur, est effrayé à l'idée de faire preuve d'émotions, il n'ose pas, considérant peut-être qu'il s'agirrait là d'une concession à un monde duquel il s'est détaché et qui continue impitoyablement à le traquer, avec la vendetta organisée par les villageois en colère. Johnny est une figure tragique, un personnage sans racines, rebelle solitaire par instinct,  Marlon Brando donne corps à cette sorte d'anti-héros farouche particulièrement représentatif des années 50.

 
The-Wild-one---Marlon-Brando-----.gifNotons également que le groupe de rock américain Black Rebel Motorcycle Club tire son nom du gang de motards mené par le personnage de Marlon Brando dans le film.


Il y a une scène où on entend la phrase Tu as manqué aux Beetles. Pendant de nombreuses années on y trouvera une explication selon laquelle cette phrase aurait inspiré John Lennon pour trouver un nom à son groupe de musique. Tout d'abord : The Silver Beetles, puis il aurait enlevé le  Silver  et remplacé Beetles par Beatles pour The Beatles. "e " se changeant en "a " sur une idée de John Lennon et  Stuart Sutcliffe, en référence à la Beat Generation.


 

Ce film a inspiré à Jean Dréjac le texte de la célèbre chanson L'Homme à la moto destinée à Édith Piaf, adaptation de Black Denim Trousers and Motorcycle Boots de Jerry Leiber & Mike Stoller écrite en 1956.


Il y a également la photo mythique de Marlon Brando au Musée de Madame Tussauds à Londres, tirée du film L’équipée sauvage. Le pur jeans denim retroussé sur des bottes; le perfecto en cuir noir et la casquette.

 

Après Marlon Brando, rien ne sera plus jamais comme avant dans la mode masculine.

 

James Dean voudra la même moto.

 

Elvis Presley se fera photographier exactement dans la même tenue et avec le même type de moto.

 

Sources :

http://www.filmforno.com

http://www.etvonweb.be

http://tortillafilms.tortillapolis.or

http://entertainment.time.com

http://fr.wikipedia.org

Published by Ciné Alain - dans Mon univers
commenter cet article

commentaires

chris 18/07/2012 22:31


Magnifique souvenir que ce film

charlus80 13/07/2012 17:53


1953- L'équipée sauvage . 1955 - La fureur de vivre


2 visions de la jeunesse en révolte, 2 mythes cinématographiques! Il faudrait revoir les deux films pour savoir celui qui tient le mieux la route...


Cela me rappelle la grande question des années 60 : Etes-vous plutôt Beatles ou Rolling Stones? Moi musicalement j'étais plutôt Beatles. Cinématographiquement parlant, à l'époque , de mémoire, je
penchais davantage vers Jimmy Dean, so romantic!! Aujourd'hui, je pense que ce serait différent, mais faudrait revoir le film!!

Ciné Alain 13/07/2012 20:44



J'ai revu récemment ces deux films. Avec le même grand plaisir et j'en accepte certains côtés qui peuvent paraître "datés" selon certains. Mais en ce qui me concerne j'adhère complètement.
J'étais aussi plutôt Beatles, et entre J. Dean ou M. Brando ??? Les deux mon capitaine !



armelle 13/07/2012 10:29


Je n'ai pas vu ce film qui a fait la réputation d'un acteur, controversé certes, mais dont la présence à l'écran avait quelque chose de magnétique.


Bonne journée Alain. Vous devez avoir un meilleur temps que nous en Normandie où la pluie devient une calamité pour les cultures en premier lieu, mais aussi pour les vacanciers et leurs enfants
qui ne peuvent profiter ni des balades, ni de la plage.

Ciné Alain 13/07/2012 20:39



Bonsoir Armelle, détrompez-vous le temps n'est pas fameux par ici non plus. À moins de monter assez haut pour semble-t-il avoir du soleil, en plaine, quelques rayons de soleil et des nuages qui
obscurcissent le ciel très rapidement se succèdent jour après jour Que faire ? Accepter et porter les idées au-delà de la grisaille ambiante. À part un week-end au Pays Basque, il ne me reste que
ces "vieux" films pour m'emporter dans ce que j'aime. Très bonne soirée et à bientôt à Bréhat. J'attends avec impatience !



 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.