Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 00:00

 

L'impossible Mr Bébé - Affiche


Réalisé par Howard Hawks

 
Avec  Katharine Hepburn, Cary Grant, Charles Ruggles,

Walter Catlett, Barry Fitzgerald, May Robson,

Fritz Feld, Leona Roberts, George Irving,

Tala Birell, Virginia Walker, John Kelly


Titre original Bringing up Baby


Genre Comédie, Romance


Production Américaine


Date de sortie 2 janvier 1946

 

Le Directeur de la photographie n'est autre que  Russell Metty


Classique de la comédie américaine, L'Impossible Monsieur Bébé a été un cuisant échec commercial à sa sortie en salles, à tel point que la RKO refusa Howard Hawks pour sa production suivante et que Katharine Hepburn dut retourner sur les planches où elle ne tarda pas à reconquérir un vaste public par sa création de The Philadelphia Story, transposé à l'écran par les soins de George Cukor dans Indiscrétions, où elle devait par ailleurs retrouver Cary Grant.

 

On sait que l'humanisme de Howard Hawks était assez relatif, du moins s'adaptait tant bien que mal à un individualisme plus fondamental qu'il faisant sien dans sa pratique professionnelle comme dans la vision des comportements sociaux véhiculée par ses films. L'Impossible Monsieur Bébé en apporte un amusant exemple, dans cette description d'une mascarade sociale où tout le monde garde ses œillères et agit selon son bon vouloir. Mais plus encore, la fable semble ici adopter une morale assez rieuse, où le retour à une forme d'animalité, un peu primitive, garantit le plaisir de l'individu, libéré du joug sociétal.

 

L-Impossible-Mr.-Bebe---Cary-Grant-et-Katharine-Hepburn.jpg


L'Impossible Mr. Bebe entre Cary Grant et Katharine Hepburn

 

Comme éclairés par le comportement des animaux qui les entourent, les léopards errant à leur gré ou le chien, qui semble s'amuser à trimbaler des restes humains de gauche à droite, les deux principaux protagonistes du film trouveront leur bonheur dans le retour à la simplicité, à la nature vivante, bien plus que dans la rigidité et l'aliénation sociales.

 

L'Impossible Monsieur Bébé marque une date dans l'histoire de la comédie américaine, et il est à ce titre une œuvre tout à fait immanquable que tout cinéphile se doit d'avoir vu au moins une fois.

 

Synopsis

 

Paléontologue réservé à la vie rangée, David Huxley (Cary Grant) est sur le point d'épouser sa secrétaire, la scrupuleuse Alice Swallow (Virginia Walker).

 

L-impossible-Mr-Bebe---Virginia-Walker.jpg Virginia Walker

 

David est en quête d'une subvention d'un million de dollars à même de sauver son muséum d'histoire naturelle. Il doit rencontrer l'avocat d'une riche mécène, Mrs Carleton-Random, afin de le persuader d'interférer auprès de sa cliente dans le but que celle-ci fasse au musée le don indispensable à sa survie. Durant la partie de golf qui tient lieu de rendez-vous, David fait la rencontre d'une d'une riche héritière un brin fantasque, Susan Vance (Katharine Hepburn). qui fait une entrée tonitruante dans sa vie.

 

Ils se revoient par hasard au restaurant. Susan s'entiche de l'attachant paléontologue.

 

L-impossible-Mr-Bebe---Cary-Grant-et-Katharine-Hepburn.jpg

 

Cary Grant et Katharine Hepburn


Elle feint d'être attaquée par son léopard apprivoisé nommé "Bébé" pour provoquer une intervention héroïque de David et l'entraîner dans une cascade de situations farfelues.

 

Katharine Hepburn L-impossible-Mr-Bebe---Katharine-Hepburn.png

 

À la recherche d'un os de brontosaure disparu, à la poursuite d'un léopard fugitif, David et Susan vont surmonter leurs natures antagonistes pour apprendre à se connaître.

 


Avec ses petites lunettes rondes et son air sérieux, Cary Grant dans la peau du Docteur David Huxley évoque clairement Harold Lloyd, l'une des figures les plus marquantes de la comédie américaine du cinéma muet, avec laquelle Howard Hawks s'amuse à multiplier les références, comme dans Si bemol et fa diese ou Chérie je me sens rajeunir.
 
Fidèle à la réputation, Howard Hawks passera une partie du tournage à réécrire le dialogue, tout en laissant une marge certaine d'improvisation à ses comédiens, et dépassant ainsi le budget initial de moitié. Malgré tout, le film sera un succès raisonnable, et au fil des années, gagnera une réputation grandissante, jusqu'à aujourd'hui être considéré par beaucoup comme le "mètre-étalon de la comédie américaine".

 

L-impossible-Mr-Bebe---Katharine-Hepburn-et-Cary-Grant.jpg


Katharine Hepburn et Cary Grant


Après avoir été renvoyé par Samuel Goldwyn du tournage du Vandale, Howard Hawks reste plusieurs mois sans travailler, collaborant seulement et de manière ponctuelle au script de films de son ami Victor Fleming. Les studios se méfient de sa réputation de méticulosité, d'exigence et de farouche indépendance, autant que de son salaire, parmi les plus élevés de la profession. Lorsque la RKO le contacte, c'est pour mettre en scène Gunga Din, réponse du studio au succès pour la Paramount des Trois lanciers du Bengale de Henry Hathaway. Mais la production de ce film d'aventures exotiques s'avère plus longue que prévue, et après avoir refusé plusieurs autres projets, Howard Hawks accepte de s'atteler entre-temps à la réalisation d'une adaptation d'une nouvelle de Hagar Wilde, en collaboration avec Dudley Nichols. Il s'agit d'une comédie, réunissant de nouveau Cary Grant et Katharine Hepburn quelques mois après le succès de Sylvia Scarlett de George Cukor.


Pilliers de la comédie américaine, Katharine Hepburn et Cary Grant ont été l'un des couples les plus prisés de cet âge d'or. Réunis pour la première fois par George Cukor pour Sylvia Scarlett, ils se sont retrouvés encore à trois reprises, pour L'Impossible Monsieur Bébé de Howard Hawks, puis dans Vacances et Indiscrétions, deux films à nouveau signés George Cukor et cette fois-ci couronnés de succès.

 

L-impossible-Mr-Bebe---Cary-Grant-et-Katharine-Hepburn.png

 

Susan : "Well I like that, I was only trying to be nice !"


Les historiens du cinéma s'arrachent les cheveux depuis des décennies sur une définition commune pour accepter la vision de la screwball comedy comme le genre de l'excès, où les situations les plus farfelues s'enchaînent aux dialogues les plus percutants à un rythme trépidant. L'Impossible Monsieur Bébé demeure une indéboulonnable référence dans le genre. Et il n'y aura guère que Howard Hawks lui-même pour parvenir à atteindre une telle cadence. Voilà un film qui part "à fond"… et ne cesse ensuite d'accélérer. Presque pas de respiration, un tempo poussé à son summum, entre deux crampes d’estomac ou torsions des zygomatiques, le spectateur le plus fragile se surprendra à supplier le film de ralentir un peu histoire de récupérer, mais rien n’y fera, et l’hystérie collective qui semble avoir contaminé tous les protagonistes du film continuera de se propager.  

 

L'Impossible Monsieur Bébé est donc avant tout un film de cadence, et les deux principaux vecteurs de celle-ci en sont l'interprétation et le montage.

 

L-Impossible-Mr.-Bebe---Cary-Grant-et-Katharine-He-copie-1.jpg

 

"We've been a little preoccupied the past weeks. Something to do with babies...."


Une scène de L'Impossible Monsieur Bébé montre le personnage de Suzan jouée Katharine Hepburn affirmant aux policiers qu'elle et David, Cary Grant, sont en fait des gangsters et que le vrai nom de David est Jerry the Snipper qui s'empresse de rétorquer aux officiers que sa compagne regarde décidément "trop de films". Howard Hawks faisait là une allusion au personnage que le comédien interprétait l'année précédente dans Cette sacrée vérité, sous la direction de Leo McCarey.

 

L-impossible-Mr-Bebe---Katharine-Hepburn-et-Charles-Ruggl.jpg


Katharine Hepburn et Charles Ruggles


Concernant l'interprétation, les deux comédiens-stars volent la vedette aux seconds rôles mêmes les plus saugrenus, Charles Ruggles ou Fritz Feld y livrent pourtant des compositions d'une drôlerie extreme, mais même Cary Grant, passera pour un modèle de pondération face à la tornade Katharine Hepburn. Quasi débutante dans le registre comique qui deviendra ensuite l’une de ses spécialités, aux côtés notamment de Spencer Tracy, la comédienne est ici époustouflante, par son expressivité comme par son timing comique. Le film reposant sur leur opposition de caractères, et à travers celle-ci, l'opposition des mondes qu'ils incarnent, la réussite de l'oeuvre doit beaucoup à l'alchimie singulière entre Cary Grant et Katharine Hepburn, entretenue sur le tournage par ces plages d'improvisation régulièrement offertes par Howard Hawks ou par leur propre loufoquerie : l'anecdote, rapportée par la dompteuse du félin, de l'étonnante mais intense amitié naissante entre Katharine Hepburn et son partenaire léopard reste ainsi fameuse...


L'entraîneuse du léopard Nissa, qui personnifie dans le film à la fois le dangereux félin et son alter-ego inoffensif, Mr. Bébé, avait conseillé à Katharine Hepburn de mettre beaucoup de parfum, ce dont l'animal était très friand, et d'éviter de glisser avec des semelles trop neuves pour ne pas trop le surprendre. Ayant respecté à la lettre ces conseils, la comédienne et Nissa sont ainsi progressivement devenus d'inséparables amis.

 

L'impossible Mr Bébé - Cary Grant-copie-1

 
Mais le véritable tour de force de L'Impossible Monsieur Bébé réside probablement dans son découpage, et donc son montage. Vif, alerte, extrêmement inventif, celui-ci met à la perfection en valeur les situations, le jeu des comédiens autant que,  règle fondamentale de la comédie, la réaction de leurs partenaires, avec à la clé certains effets étonnants de modernité, dont des jump-cuts, comme pour mieux suggérer le désordre ambiant; à ce sujet, Noël Simsolo suggère une métaphore très parlante : "Le jeu du décalage permanent provoque un mouvement perpétuel, surprenant par ses variations, ses accélérations et ses ralentissements. En quelque sorte, Howard Hawks conduit son film comme une voiture de course." 

 
L'Impossible Monsieur Bébé recèle, entre autres morceaux de bravure, une attraction bien particulière en la présence de George, un Fox Terrier qui prouve, chez Howard Hawks, ses évidentes qualités de comédien.

 

Skippy the Terrier, son nom dans la vie civile, s'était déjà fait remarquer dans L'Introuvable de W.S. Van Dyke, où le chien-comédien aidait William Powell et Myrna Loy dans leur enquête, ainsi que dans Cette sacrée vérité de Leo McCarey où il avait prouvé son éclat aux côtés de Irene Dunne et Cary Grant.


L-impossible-Mr-Bebe---Cary-Grant.jpgL'histoire entre David et Susan est un malentendu. C'est la force de persuasion dévastatrice de Susan qui va conformer David à ce qu'elle croit de lui. Bien avant l'heure, c'est Madame porte la culotte, idée illustrée littéralement durant la scène où, contraint, par la faute de Susan, David se voit contraint de céder aux élucubrations de Suzan et se travestir en femme, pendant que Susan est vêtue, elle, d'un pantalon.

 

Mieux vaut donc être en bonne condition, ou avoir le moral tellement bas que seul un remède radical peut faire de l'effet, avant d'attaquer L'Impossible Monsieur Bébé, tant finalement le film peut être épuisant dans l'énergie qu'il déploie. Sur ce point, il obéit en fait tout entier à la personnalité même de Susan, sur laquelle il serait intéressant de demander l'avis d'un psychanalyste.

 

Tour à tour gosse de riche capricieuse et femme-enfant vulnérable, aussi calculatrice que spontanée, imperméable à toute forme de dialogue, elle n'écoute qu'elle, en même temps que totalement incapable de rester seule, elle peut durant la même scène se muer en tornade et renverser des montagnes ou fondre en larmes comme une gamine... Drôle de personnage instinctif et cyclothymique, qui provoque dans des proportions à peu près égales la compassion et la plus contradictoire antipathie.

 

Il faut de plus rappeler que la "passion" de Susan pour David repose sur une erreur d'interprétation psychanalytique. Étant convaincue qu'il l'aime, elle va dès lors bouleverser l'ordre bien établi de son existence calibrée, et quelque peu sinistre, pour lui révéler un autre lui-même.

 

 

 

 

Sources :

http://trueclassics.net/

http://www.dvdclassik.com - Antoine Royer

http://www.imdb.com

http://en.wikipedia.org

http://www.allocine.fr

Published by Ciné Alain - dans Mon univers
commenter cet article

commentaires

renaud 10/12/2012 00:56


Alain, tu nous offres là le top du top du top ! Un chef d'oeuvre d'intelligence et de drôlerie. Incontestablement dans le top ten de mes films préférés. Je le revois régulièrement avec le même
plaisir !


I cantgive you anything but love baaaaby...

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.