Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 21:30

 

Date de sortie 16 mai 2014

 

La chambre bleue - Affiche


Réalisé par Mathieu Amalric


Avec Mathieu Amalric, Léa Drucker, Stéphanie Cléau,

Laurent Poitrenaux, Serge Bozon,  Blutch

 
Genre, Policier, Drame


Production Française

 

La Chambre bleue est présentée

au Festival international du film de Cannes 2014
Dans la section Un Certain Regard

 

Pour son cinquième long-métrage, l'acteur et réalisateur Mathieu Amalric adapte un roman policier homonyme de George Simenon. Paru en 1964, son auteur l'a écrit à une vitesse lumière, d'avril à mai 1963. Alors que l'intrigue du récit prenait place dans les années 60, le scénario du film se déroule à notre époque. Notamment pour simplifier la réalisation du projet et ne pas avoir à travailler sur la recherche d'éléments de décors et matériels nécessaires à une reconstitution historique. De la même manière, les noms des personnages sont changés et adaptés à une période contemporaine.

 

Si les droits d'adaptation du roman de Georges Simenon étaient encore libres quand Mathieu Amalric s'attacha au projet, ce ne fut pas le premier intéressé. En effet, d'autres réalisateurs comme Maurice Pialat ou encore André Téchiné, étaient attachés au projet.

 

Enfin, selon Mathieu Amalric, Gérard Depardieu aurait même discuté du projet avec Claude Chabrol.

 

La-chambre-bleue.gif

 

Synopsis

 

"Dis- moi Julien, si je devenais libre,  tu te rendrais libre aussi ?
- Tu dis ?..."


Un homme et une femme s’aiment en secret dans une chambre, se désirent, se veulent, se mordent même. Puis s’échangent quelques mots anodins après l’amour.


Du moins l’homme semble le croire. Car aujourd’hui Julien Gahyde (Mathieu Amalric), incarcéré et interrogé dans le cadre de l'enquête judiciaire sur la mort suspecte de son épouse Delphine (Léa Drucker), évoque sa courte relation adultère avec Esther Despierre (Stéphanie Cléau), une amie d'enfance que la vie a remise sur son chemin, et à laquelle, dans une réponse trop empreinte de légèreté, il a déclaré un "amour" et sa possibilité de "vivre avec elle".


" La vie est différente quand on la vit et quand on l’épluche après-coup."

 
Que s’est-il passé, de quel crime est-il accusé ?...

 

 

La-chambre-bleue---Stephanie-Cleau.gifMathieu Amalric a écrit le scénario de La Chambre bleue avec sa compagne Stéphanie Cléau présente dans le casting. Le réalisateur a tourné ce cinquième long-métrage dans l'urgence, sans obtenir les aides des commissions de financement, droits télévisuels du cinéma français. L'équipe du film a également été réduite, composée d'environ quinze personnes seulement.

 

Mathieu Amalric a même assuré de son propre chef la distribution. Enfin, le budget du long-métrage est estimé à 1 million d'euros.

 

La-Chambre-bleue---Lea-Drucker.gifLe tournage de La Chambre bleue s'étendant, au départ, sur une durée prévisionnelle totale de seulement trois à quatre semaines et pratiqué volontairement avec un fort degré de spontanéité afin de chercher "une espèce d'inconscience", les premières scènes sont tournées les 15 et 16 juillet aux Sables-d'Olonne — dans six ou sept lieux différents de la ville après des repérages effectués en mai  dont l'île Penotte, la plage, le remblai et le phare, l'hôtel des Roches-Noires où séjourna Simenon durant l'été 1944 et l'équipe du film durant le tournage dans la ville, puis à La Flèche (figurant le Saint-Justin-du-Loup du roman) et ses environs dans la Sarthe à partir du 22 juillet, ainsi qu'à Luché-Pringé.

 

La-chambre-bleue-copie-1.gif

 

Tournage des scènes sablaises en juillet 2013.

 

La deuxième période de tournage est menée en novembre avec la réalisation des scènes de d'enquête et de procès filmées pour partie au Tribunal de grande instance de Bobigny du 9 au 12 et dans la gendarmerie de la ville, dans une maison de la Croix Bâton aux Lucs-sur-Boulogne du 18 au 21, à nouveau à La Flèche du 22 au 24, puis au palais de justice de Baugé-en-Anjou du 28 au 30 novembre.

 

La-Chambre-bleue-copie-1.gif

 

Une des scènes emblématiques de La Chambre bleue, a été tournée au Palais de justice de Baugé en Anjou, en raison de sa salle d'audience ornée d'une tapisserie de couleur bleue constellée d'abeilles. D'autres scènes relatives aux procès ont pris pour cadre le Tribunal de grande instance de Bobigny.

 

Mathieu Amalric a opté pour un format d'image 1:33, le format des films muets notamment utilisé par Charles Chaplin, par Gus Van Sant pour Elephant ou plus récemment par Wes Anderson dans The Grand Budapest Hotel. Le cinéaste confie avoir hésité, avec son chef-opérateur, avec le format Cinémascope : "On vit dans une époque où tout est allongé, il n’y a qu’à voir le format des cartes postales qu’on vend désormais. Dès lors, prenons le contrepied. Et puis la sensualité du Cinémascope ne semblait pas convenir à cette relation. On a décidé de privilégier les plans fixes, mais sans religion. Cela peut relever de la blague, mais sincèrement l’esthétique vers laquelle on tendait n’était guère éloignée de celle de "L’Inspecteur Derrick", des choses aussi simples que ça. Pas d’harmonie, plutôt des secousses. Pas de mise en scène ostentatoire, juste pouvoir suivre une histoire, au premier degré."

 

La-Chambre-bleue---Mathieu-Amalric-et-Stephanie-Cleau.gif

 

 

Mon opinion

 

L'intrigue du roman dont s'est inspirée le réalisateur se passe dans les années 60. Mathieu Amalric la transpose à notre époque, d'une façon stricte, courte avec une grande froideur, aussi.

 

Le résultat est réussi.

 

Manipulation à tous les niveaux. Faut suivre, et ne pas se laisser perturber par le choix volontaire du format de l'image qui peut gêner pendant quelques minutes, avant que l'histoire nous prenne et nous entraîne dans ce jeu de manipulations dévastatrices et morbides.

 

La mise en scène d'une grande finesse, s'appuie sur de nombreux flashbacks mais laisse toutes portes ouvertes. À chacun d'y trouver sa vérité au risque de se perdre dans une certaine confusion.

 

L'image est belle et participe grandement à ce bon moment de cinéma qui mêle avec élégance des moments d'une grande sensualité et le jeu des acteurs, tous parfaits.

 

Les amateurs de Simenon devraient y trouver leur compte. Mathieu Amalric, comédien et réalisateur saute d'un univers à un autre. Il s'autorise le mélange des genres, multiplie les audaces. Un beau talent qui n'a pas fini d'étonner et de séduire.

 

 

Sources :

http://www.unifrance.org

http://www.imdb.com

http://www.allocine.fr

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2014
commenter cet article

commentaires

chris 26/05/2014 19:14


Amalric est génial et le film une jolie surprise.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.