Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 04:00

 

Date de sortie cinéma : 11 janvier 2012


La-colline-aux-coquelicots.jpg


Réalisé par Goro Miyazaki


Avec  Masami Nagasawa, Junichi Okada, Keiko Takeshita,

Yuriko Ishida, Rumi Hiiragi, Jun Fubuki, Takashi Naitô,

Shunsuke Kazama, Nao Ohmori, Teruyuki Kagawa


Genre Animation, Drame


Production Japonaise

 

Titre original  Kokuriko-zaka Kara

 

La-Colline-aux-coquelicots-copie-1.jpg

 

Synopsis

 

Umi est une jeune lycéenne qui vit dans une vieille bâtisse perchée au sommet d’une colline surplombant le port de Yokohama. Chaque matin, depuis que son père a disparu en mer, elle hisse face à la baie deux pavillons, comme un message lancé à l’horizon. Au lycée, quelqu’un a même écrit un article sur cet émouvant signal dans le journal du campus. C’est peut-être l’intrépide Shun, le séduisant jeune homme qu’Umi n’a pas manqué de remarquer...
Attirés l’un par l’autre, les deux jeunes gens vont partager de plus en plus d’activités, de la sauvegarde du vieux foyer jusqu’à la rédaction du journal. Pourtant, leur relation va prendre un tour inattendu avec la découverte d’un secret qui entoure leur naissance et semble les lier…
Dans un Japon des années 60, entre tradition et modernité, à l’aube d’une nouvelle ère, Umi et Shun vont se découvrir et partager une émouvante histoire d’amitié, d’amour et d’espoir.

 

 

La Colline aux coquelicots 1


 

Le cinéaste Goro Miyazaki a découvert l'histoire de La Colline aux coquelicots il y a près de trente ans : "A l'époque, j'étais collégien, et depuis ma plus tendre enfance, nous passions tous nos étés dans le chalet de mon grand-père. Sur place, il n'y avait qu'une vieille télévision en noir et blanc qui fonctionnait très mal et cette année-là, j'avais emporté trop peu de livres. Ma petite cousine avait emporté le magazine Nakaoyoshi "L'amitié"  dans lequel se trouvait la bande dessinée "La Colline aux coquelicots". Lorsque j'en avais assez de faire mes devoirs, je lui empruntais", se remémore-t-il.
 

Le film d'animation La Colline aux Coquelicots est l'adaptation du manga éponyme scénarisé par Tetsurō Sayama et illustré par Chizuru Takahashi. Celui-ci avait été publié au début des années 1980 en deux tomes dans le magazine japonais Nakayoshi.

 

Dans La Colline aux Coquelicots, l'accent est mis sur l'importance du contexte. L'action se déroule en 1963, peu de temps avant la révolte estudiantine qui eut lieu au Japon. Le personnage de Shun Kazama, un lycéen responsable d'une association de journalisme et délégué des élèves, s'intéresse d'ailleurs vivement à ce mouvement social en ébullition. Ce film d'animation rend ainsi compte de l'un des plus grands bouleversements sociaux de l'histoire japonaise.

 

La Colline aux coquelicots

  

Le cinéaste Goro Miyazaki signe, avec La Colline des Coquelicots, son deuxième film d'animation, après Les Contes de Terremer. Le jeune artiste profite, pour cette réalisation, de l'aide avisée de son père, le maître de l'animation japonaise Hayao Miyazaki. Ce dernier participe par ailleurs au long métrage de son fils comme scénariste. Une première lorsque l'on sait que le précepteur, au départ réticent à l'idée que son fils se charge du film d'animation Les Contes de Terremer, avait alors décidé de ne pas s'y impliquer. Goro Miyazaki raconte d'ailleurs qu'il s'est souvent disputé avec son père lors de la production de La Colline des Coquelicots. 

 

Goro Miyazaki a longuement réfléchi avant de se lancer dans la réalisation de son deuxième long métrage. Pour lui, signer à nouveau un film d'animation revenait à s'affirmer en tant que réalisateur de cinéma. Après un tel choix, plus possible, selon lui, de revenir en arrière, ce que l'artiste souligne de la manière suivante : "Je pense qu'en tant que réalisateur, faire un deuxième film est une affirmation de son désir."

 

 

La-colline-aux-coquelicots-.jpg.La-colline-aux-coquelicots-copie-1.jpg

 
Dans La Colline aux Coquelicots, plusieurs éléments français, comme par exemple la représentation du quartier latin, sont présents : "Ce sont des éléments symboliques pour faire ressortir une époque. Les jeunes Japonais de cette période étaient énormément influencés par les mouvements étudiants comme mai 68. Il y avait aussi une certaine admiration pour la littérature française. Je pense que ce sont donc des éléments propres à cette époque", explique Goro Miyazaki. Pour lui, les coquelicots symbolisent d'ailleurs la France, une certaine image de la Provence dépeinte à travers de nombreux tableaux des impressionnistes.

 

La-Colline-aux-coquelicots-copie-2.jpg

 
Dans la pure tradition du studio Ghibli, La Colline aux coquelicots met en scène d'une manière poétique et inattendue les différents moments du quotidien, comme les repas ou encore le ménage. De très jolis instants qui en disent souvent long sur les personnages et leurs valeurs. Ainsi, on peut apercevoir tour à tour un bol de riz bien chaud, des œufs au plat au petit-déjeuner, des croquettes chaudes vendues par le boucher ou encore le poisson frit du dîner. Autant d'éléments qui nous donnent le surprenant sentiment d'être aux côtés des personnages. A noter que ce procédé a souvent été utilisé par un des plus grands maîtres du cinéma japonais, Yasujiro Ozu

 

La-Colline-aux-coquelicots-copie-3.jpg

 
Tout au long de La Colline aux coquelicots, la musique et les chansons sont omniprésentes. Elles accompagnent ainsi l'état d'esprit des personnages et illustrent les différentes atmosphères du film. Les passages aux accents jazz et pop sont signés Satoshi Takebe, tandis que la chanson "Marchons en regardant le ciel", classique qui a fait le tour du monde au début des années 1960 sous le nom de "Sukiyaki", est chantée par Kyu Sakamoto.
 
Au départ, Goro Miyazaki pensait recréer un univers réaliste pour mettre en scène les années 1960 au Japon, quelque chose de proche de la réalité esthétique propre à cette période. Mais faute d'une connaissance suffisamment pointue à ce niveau, le cinéaste a finalement préféré se tourner vers un environnement imaginaire, une sorte d'hypothèse du passé. C'est cette dimension qui lui a permis de se rapprocher des exigences artistiques du Studio Ghibli. Le cinéaste rejoint ainsi les impératifs mis en place par son père Hayao Miyazaki, répétant sans cesse qu'"il ne faut surtout pas dessiner en regardant une photo !"

 

 

 

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.cinemovies.fr

http://japanvibes.fr

http://ghiblicon.blogspot.com

commentaires

Michel et Patricia 12/01/2012 14:22

Ce joli conte est une belle histoire et nous avons passé devant la toile un bon moment

Alain 12/01/2012 21:57



je vous en parlerai demain



 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.