Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 23:00

 

  Date de reprise en version restaurée


le  3 avril 2013 

 

La-Dolce-Vita---Affiche.jpg

 

Réalisé par Federico Fellini


Avec Marcello Mastroianni, Anita Ekberg, Anouk Aimée,

Yvonne Furneaux, Magali Noël, Alain Cuny, Annibale Ninchi,

Nadia Gray, Lex Barker, Walter Santesso, Valeria Ciangottini

 Renée Longarini, Annibale Ninchi, Jacques Sernas

Adriano Celentano et Nico dans leurs propres rôles.


Genre Drame Psychologique


Coproduction Italienne et Française 1959

 

La Dolce Vita a remporté à l'unanimité

 

- La Palme d'Or du Festival de Cannes 1960,

présidé par Georges Simenon.


Deux ans plus tard

- Oscar des meilleurs costumes décerné à Piero Gherardi

 

La dolce vita est composé d'une série d'épisodes en apparence déconnectés. La structure du scénario n'est pas sans rappeler celle des films à sketches chers au cinéma italien et auxquels Federico Fellini a lui-même eu recours plusieurs fois. 

 

La Dolce vita, qui se présente comme une dénonciation violente et très crue des moeurs contemporaines, soulève une vive polémique lors de sa sortie en 1960. Avant même que le film ne soit projeté durant le Festival de Cannes, de nombreux bruits courent concernant le caractère outrancier de l'oeuvre. Les milieux aristocratiques et ecclésiastiques s'indignent de son exhubérance et de sa sensualité. Le Vatican considére même le long métrage comme pornographique et blasphématoire et se trouve à deux doigt d'excommunier le rélisateur italien Federico Fellini.
 

Lors de la première projection du film à Milan, le 5 février 1960, Federico Fellini et Marcello Mastroianni échappent de peu au lynchage. L'Osservatore Romano menace les spectateurs italiens d'excommunication

 

La-Dolce-Vita---Marcello-Mastroianni.jpg

 

Marcello Mastroianni

 

Synopsis

 

Une statue du Christ destinée au Vatican est transportée par hélicoptère au-dessus de Rome. Marcello Rubini (Marcello Mastroianni) est chroniqueur mondain dans un journal spécialisé dans les indiscrétions et fréquente la faune romaine en quête d'échos croustillants. Au cours d'une tournée de routine, il rencontre son amie Maddalena (Anouk Aimée), une riche héritière désoeuvrée. Ils quittent ensemble le cabaret et traînent dans Rome où ils rencontrent une prostituée. À l'instigation malsaine de Maddalena, ils raccompagnent celle-ci en banlieue et se font prêter sa chambre pour y faire l'amour.

 

La-Dolce-Vita---Anouk-Aimee.jpg Anouk Aimée 


Le lendemain matin, Marcello trouve Emma (Yvonne Furneaux), sa compagne régulière, inanimée auprès d'un tube vide de comprimés. Il la conduit à l'hôpital. Elle en réchappe.

 

 

 

   La-Dolce-Vita---Yvonne-Furneaux.jpg


A l'aérodrome de Rome, arrivée triomphale de Sylvia (Anita Ekberg), grande star hollywodienne. Cette séquence se divise en six tableaux : l'arrivée à l'aéroport, la visite au Vatican, l'interview, la fête dans les ruines, la promenade nocturne, la fontaine de Trevi. D'abord entouré d'une foule de confrères journalistes et photographes, Marcello, à la fois envoûté et calculateur, manœuvre pour se trouver, finalement, seul avec la star.

 

La-Dolce-Vita---Anita-Ekberg.jpg

 

Le jour se lève sur la scène mythique de la Fontaine de Trevi et l'aube dissipe le rêve de la vie inimitable".

 

Cette dernière scène où Anita Ekberg et Marcello Mastroianni se retrouvent dans le bassin de la fontaine de Trevi avec de l'eau jusqu'à mi-cuisses est devenue une scène culte du cinéma.

 

La-Dolce-Vita---Anita-Ekberg-copie-1.jpg.La-dolce-vita---Marcello-Mastrioanni-et-Anita-Ekberg.jpg

La-Dolce-Vita---Anita-Ekberg-copie-2.jpg.La-Dolce-Vita---Anita-Ekberg-copie-3.jpg

 
Marcello se rend chez Steiner (Alain Cuny) qui fut son maître lorsqu'il avait des ambitions littéraires et dont il supporte mal les reproches muets maintenant qu'il s'est fourvoyé dans le journalisme à scandale. 

 

La-Dolce-Vita---Alain-Cuny-et-Marcello-Mastroianni.jpg

 

Alain Cuny et Marcello Mastroianni


Le travail de Marcello l'appelle hors de Rome, sur les lieux d'un prétendu miracle : deux enfants, manipulés par une famille peu scrupuleuse, attirent les foules en simulant des apparitions de la Vierge. Après la montée de la ferveur, la nuit sous l'orage, le jour se lève sur l'escroquerie, la mort d'un handicapé et la détresse des croyants trompés.

 

La-Dolce-Vita.jpg


Marcello et Emma sont invités à une soirée chez Steiner. Triée sur le volet, la compagnie rivalise d'intelligence pour le seul plaisir de la joute intellectuelle. À Marcello qui lui demande conseil, Steiner révèle ses propres doutes et sa crainte du chaos tenu en respect par une fragile sérénité.

 

La-Dolce-Vita-copie-2.jpg

 

Retiré dans un petit restaurant de la plage du littoral romain, L'arcobaleno, Marcello essaye de reprendre l'écriture. Il est distrait par le va-et-vient de la serveuse, une jeune fille qui incarne l'innocence et la pureté.

 


De retour à Rome, Marcello retrouve son père (Annibale Ninchi), de passage en ville. Celui-ci entraîne Marcello sur les traces de sa jeunesse, dans un cabaret qu'il a jadis fréquenté. Ils en sortent aux petites heures, le père de Marcello au bras de Fanny (Magali Noël), une danseuse qu'ils raccompagnent chez elle. L'aube se lève sur un malaise cardiaque qui rappelle le vieil homme à la réalité.

 

La Dolce Vita - Annibale Ninchi et Magali Noël Annibale Ninchi et Magali Noël

 

Entraîné par Nico, une jeune femme qu'il a connue lorsqu'elle était mannequin, Marcello se joint à un groupe d'aristocrates oisifs qui investissent un château de la campagne romaine pour une fête décadente. Marcello croit y avoir retrouvé Maddalena. Après une fin de partie dans un pavillon délabré, l'aube trouve les invités défaits et fatigués.

 

Magali Noël La-Dolce-Vita---Magali-Noel.jpg


Sur une route de nuit, Marcello et Emma se disputent dans une voiture arrêtée. Il la chasse. À l'aube, il revient la chercher.


Son travail amène Marcello à être informé le premier du suicide de Steiner. Il se rend chez lui et examine la scène avec la police : Steiner s'est donné la mort après avoir tué ses deux enfants.


Marcello et un groupe de noctambules investissent une villa du bord de mer pour y terminer la soirée chez une jeune femme fête son divorce. Interpellé par des invités sur ses ambitions littéraires passées, Marcello revendique le choix de la déchéance.

 

La-Dolce-Vita-copie-1.jpg

 

Chassés de la villa à l'aube, les noctambules se retrouvent sur la plage, où les pêcheurs hissent un filet où agonise un monstre marin. Après avoir contemplé longuement l'œil glauque du monstre, Marcello entend une voix l'appeler. C'est la jeune fille du restaurant Arcobaleno qui l'interpelle. Séparé d'elle par la marée qui monte, Marcello ne la reconnait pas et lui tourne le dos pour rejoindre le groupe des noctambules.

Le film se termine sur un gros plan du visage de la jeune fille.


La Via Veneto, une des plus célèbres artères de Rome, devient, devant la caméra de Federico Fellini, un personnage à part entière de La Dolce Vita. Elle sert de liant au différents tableaux. C'est là que les personnages se croisent et que les soirées débutent. "Je sais naturellement que, depuis La Dolce Vita, on lie obstinément mon nom à la Via Veneto, à la vie plus ou moins mondaine qui s'y déroule la nuit. […] J'ai inventé dans mon film une Via Veneto qui n'existe pas du tout, je l'ai élargie et modifiée avec une liberté poétique jusqu'à ce qu'elle prenne la dimension d'une fresque allégorique. Il est un fait que la Via Veneto s'est transformée après La Dolce Vita, qu'elle a accompli des efforts considérables pour devenir telle que je l'ai représentée dans mon film." déclare le réalisateur dans "Les propos de Fellini",  paru aux Collections Ramsay.

 

La-Dolce-Vita---Marcello-Mastroianni-et-Anita-Ekberg.jpgLe nom de Paparazzo, le photographe qui accompagne Marcello, est resté dans la langue courante pour désigner les photographes de presse qui cherchent à forcer l'intimité de personnes célèbres. Il est souvent utilisé au pluriel : les paparazzis. Ennio Flaiano, un des scénaristes du film et le créateur du personnage de Paparazzo, explique quant à lui qu'il l'a trouvé dans un livre de voyages signé George Gissing, By the Ionian Sea paru en 1901, où apparaît un Signor Paparazzo.

 

Alessandro Ruspoli, dit "Dado", est un aristocrate italien hors normes, né le 9 décembre 1924, à Rome, où il est mort le 11 janvier 2005. Neuvième Prince de Cerveteri, c'était un playboy, et occasionnellement un acteur. Il aurait inspiré Federico Fellini pour plusieurs épisodes du film La Dolce Vita.

 

La Dolce vita était à l'origine soutenu par le producteur Dino De Laurentiis. Mais celui-ci quitta le projet lorsque Federico Fellini refusa d'engager Paul Newman pour le rôle principal. C'est finalement Marcello Mastroianni qui fut choisi...

 

La Dolce vita révéla au grand public une actrice suédoise relativement méconnue jusqu'alors : Anita Ekberg. Son incarnation d'une actrice très érotique dans le long métrage de Federico Fellini provoqua un vrai scandale.

 

La-dolce-vita---Anita-Ekberg.jpg

 

Anita Ekberg

.

L'acteur américain Lex Barker, incarnation cinématographique de l'homme-singe Tarzan dans les années 50, gratifie La Dolce Vita d'une apparition clin d'oeil.

 

Federico Fellini rend également hommage au cinéma bis italien en donnant un petit rôle au comédien Jacques Sernas, qui incarne un jeune premier dans le long métrage.

 

Une star du rock italien gratifie La Dolce vita d'une apparition clin d'oeil. Le chanteur Adriano Celentano, qui possède également une carrière d'acteur fournie, y incarne en effet son propre rôle.

 

 

 

Sources :

http://www.cineclubdecaen.com

http://fr.wikipedia.org

http://www.toutlecine.com

http://www.allocine.fr

Published by Alain - dans Mon univers
commenter cet article

commentaires

renaud 01/04/2013 12:28


Capo lavoro assoluto, comme oàn dit de l'autre côté des Alpes!

armelle 01/04/2013 11:21


Un film mythique, cher Alain, et néanmoins très sombre mais admirablement conduit et interprété. Ce n'est peut-être pas mon préféré de Fellini mais il émane cette puissance de l'image et du
scénario, ce quelque chose du style terriblement efficace du réalisateur qui savait mettre le doigt sur ce qui fait mal. Le film que je mets au-dessus de tous est : "La Strada" qui me
fait encore pleurer et généralement ceux où apparait Giuletta Massina. Sa présence est magique.

GIRAUDEAU 15/12/2012 11:16


Bonjour Alain, bravo pour vos résumés exhaustifs (tout le monde fait cut aujourd'hui!) et merci pour vos critiques.Relativement à la Dolce Vita, vous créditez une photo de Magali NOEL -derrière
une grille-de Yvonne Furneaux, c'est bien Magali! Cordialement . Richard

Ciné Alain 16/12/2012 19:13



merci Richard, pour votre message et votre remarque. Je ne manque pas de modifier la page. Très sympathique de votre part. Cordialement. Alain



dasola 13/04/2012 13:18

Bonjour Alain, merci pour ce billet et oui, "Marcello, Come here" lui dit Anita marchant dans la fontaine. Bonne après-midi.

Eeguab 13/04/2012 07:45

Quel cinéaste!Quel montreur!Même la langue française en a subi l'influence:fellinien,paparazzi,dolce vita sont maintenant de notre culture quasi quotidienne.Un cinéaste exceptionnel.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.