Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 19:40

 

Date de sortie 13 novembre 2013

 

La-Venus-a-la-fourrure---Affiche.gif


Réalisé par Roman Polanski


Avec Emmanuelle Seigner et Mathieu Amalric

 
Genre Drame


Production Française

 

César 2014

 

- Meilleur réalisateur : Roman Polanski 

 

À l'origine, La Venus en fourrure est un roman écrit en 1870 par l'auteur autrichien Leopold von Sacher-Masoch. Il est le premier ouvrage de la série Love et l'un des fondements de ce qui sera appelé plus tard le masochisme.

 

L'oeuvre originale de Leopold von Sacher-Masoch a beaucoup inspiré les réalisateurs.

En comptant le présent film de Roman Polanski, ce sont cinq longs-métrages qui reprennent les écrits de l'auteur autrichien du XIXème siècle :

 


 

 

La Vénus à la fourrure réalisé par Joe Marzano en 1967.

Venus in Furs" de Jesus Franco réalisé en 1969. 

Seduction : The Cruel Woman  réalisé par Elfi Mikesch et Monika Treut en 1985.

Venus in Furs de Maartje Seyferth et Victor Nieuwenhuijs en 1995.

 

 

Après Carnage, Roman Polanski adapte pour la deuxième fois consécutive une pièce de théâtre : "Je ne me suis pas posé ce genre de questions, c’est le sujet qui m’a porté… Une autre chose aussi : il n’y a que deux personnages. Depuis mon premier film, (Le Couteau dans l’eau réalisé en  1962)  où il y en avait trois, je me disais : « Un jour, je ferai un film où il n’y aura que deux acteurs ! » C’est un vrai défi mais j’ai besoin d’un challenge qui me stimule, d’une difficulté à surmonter… Sinon, je m’ennuie", confie le cinéaste.

 

Roman Polanski a réalisé son tournage dans le théâtre Récamier, fermé depuis 1978. Le décorateur du film, Jean Rabasse, a reconstruit dans les moindres détails cet édifice, de la scène au fauteuil en passant par les coulisses.

 

La-Venus-a-la-fourrure---Roman-Polanski--Emmanuelle-Seign.gif

 

Roman Polanski, Emmanuelle Seigner et Mathieu Amalric

 

Synopsis


Seul dans un théâtre parisien après une journée passée à auditionner des comédiennes pour la pièce qu’il s’apprête à mettre en scène, Thomas (Mathieu Amalric) se lamente au téléphone sur la piètre performance des candidates.

 

Pas une n’a l’envergure requise pour tenir le rôle principal et il se prépare à partir lorsque Vanda (Emmanuelle Seigner) surgit, véritable tourbillon d’énergie aussi débridée que délurée.

 

Vanda incarne tout ce que Thomas déteste. Elle est vulgaire, écervelée, et ne reculerait devant rien pour obtenir le rôle. Mais un peu contraint et forcé, Thomas la laisse tenter sa chance et c’est avec stupéfaction qu’il voit Vanda se métamorphoser. Non seulement elle s’est procurée des accessoires et des costumes, mais elle comprend parfaitement le personnage, dont elle porte par ailleurs le prénom, et connaît toutes les répliques par cœur.

 

Alors que l’'audition' se prolonge et redouble d’intensité, l’attraction de Thomas se mue en obsession…

 

La-Venus-a-la-fourrure---Emmanuelle-Seigner-et-Mathieu-Ama.gif

 

Emmanuelle Seigner et Mathieu Amalric


Il s'agit de la quatrième collaboration entre les époux Roman Polanski et Emmanuelle Seigner. Cette dernière était apparue devant la caméra du réalisateur pour la première fois en 1988 dans Frantic. Quatre ans plus tard, le duo se reformait pour Lunes de Fiel avant une nouvelle collaboration en 2009 avec La Neuvième porte : "Il y a longtemps que nous cherchions à refaire un film ensemble et nous avions un peu de mal à trouver un sujet. En plus, il voulait absolument faire une comédie avec moi, et, une comédie avec un beau personnage féminin, une comédie qui garde la grâce, c’est encore plus difficile à trouver", explique l'actrice.

 

Le tournage du film ne fut pas de tout repos pour Emmanuelle Seigner. En effet, l'actrice a dû jongler avec son emploi du temps pour incarner Vanda puisqu'elle jouait en parallèle au théâtre de l'Odéon, la pièce de Harnold Pinter, Le Retour.

 

Emmanuelle Seigner a eu deux mois pour apprendre les 93 pages de texte de son personnage Vanda : "La seule chose que j’appréhendais vraiment, c’était le texte. Il faut savoir le texte comme une prière pour pouvoir le jouer très librement. Heureusement, j’avais demandé à Anette Hirsch (l’assistante de Luc Bondy) de m’aider et elle me faisait réciter tout le temps ces 93 pages apprises par coeur. À l’Odéon, en tournée, une heure avant de jouer Le Retour, partout et tout le temps."


 

Ce n'est pas la première fois qu'Emmanuelle Seigner et Mathieu Amalric partage l'affiche d'un film en tant qu'acteurs principaux. En 2007, ils tenaient les premiers rôles du film de Julian Schnabel réalisé en 2006, Le scaphandre et le papillon.

 


 

Mon opinion

 

 

Suite logique après Carnage, adaptée de l'œuvre de Yasmina Reza, Roman Polanski met en scène, avec son habituel brio, la Vénus à la fourrure, pièce écrite pour le théâtre par David Ives. Le réalisateur s'amuse pour notre plus grand plaisir.

 

Tout est possible. Au milieu d'un décor en friches et l'anarchie complète des lumières d'un théâtre en pleine répétition, le film offre un magnifique face à face entre une comédienne et un metteur en scène. Pas un temps mort. Tout est juste. Fascination totale par un scénario parfaitement écrit et des dialogues qui vous enflamment crescendo.

 

Les retournements de situation nous laissent en permanence dans le questionnement. On pense tenir la clé. Erreur. Tout redémarre, là où on ne s'y attendait pas.

Qui est qui, et qui mène la danse ?

Les mots frappent fort et sont souvent jubilatoires, en dépit d'une certaine cruauté et de la perversité du texte. Entre domination ou soumission, la claque est totale, surprenante.

 

La bande originale signée par Alexandre Desplat participe à cet envoûtement qui ne m'a pas quitté.

 

Un pas en arrière, deux sur le côté, les deux comédiens sont éblouissants et ne perdent jamais le rythme, malgré le vertige ressenti par la multiplicité du jeu psychologique que l'on découvre progressivement.

 

Mathieu Almaric fait penser à Roman Polanski dans ses jeunes années. Il est étonnant de justesse. Réalisateur paumé et névrosé, qui, par la force des choses deviendra acteur pendant la répétition.

 

Vanda, qui se vante dans les dialogues d'avoir joué Hedda Gabler, est incarnée par Emmanuelle Seigner, qui, elle aussi, a tenu ce rôle en à Paris. Gentil clin d'œil. (Et un souvenir personnel de ce 15 octobre 2003, à la fin de la représentation à Marigny). Emmanuelle Seigner tient ici son meilleur rôle. Son personnage évolue en lui offrant toutes les possibilités de jeu allant de la parfaite idiote d'une vulgarité sympathique à la femme plus sophistiquée. Elle est absolument lumineuse, étonnante et terriblement sexy.


Sources :

http://www.unifrance.org

http://www.imdb.com

http://www.allocine.fr

http://www.canalplus.fr

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2013
commenter cet article

commentaires

dasola 25/11/2013 17:15


Bonsoir Alain, et bien moi aussi, j'ai bien apprécié ce film qui est un hommage indirect aux acteurs et au théâtre. Emmanuelle Seigner m'a séduite sous ses airs légèrement vulgaire. Amalric n'est
pas en reste. Je conseille. Bonne après-midi.

armelle 20/11/2013 11:01


Pas encore vu. Les critiques sont toutes excellentes et personnellement j'aime beaucoup le réalisateur. Alors !


Apprécié l'autre soir lors de l'émission "Les racines et les ailes" les reportages superbes sur les Pyrénées. Sublime. J'ai pensé à vous.

roijoyeux 18/11/2013 18:25


Encore un grand film de Roman Polanski !

chris 18/11/2013 16:03


Salut Alain. J'ai beaucoup aimé aussi. Tout m'a paru réel, et pourtant je connais la musique. Et la "vraie" celle du film est carrément épatante. E. Seigner m'a bluffé. 

Edmée De Xhavée 18/11/2013 09:08


Moi aussi bien envie de le voir! J'aime Polanski depuis toujours (je ne pense pas avoir tout vu cependant) et le dernier fut "Carnage"... excellent. Merci d'avoir présenté ceci!

Johanne 18/11/2013 07:56


j'ai bien envie d'y aller. Beau souvenir que la soirée d'octobre 2003. Bises cher Alain

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.