Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 15:00

 

Date de sortie 2 octobre 2013

 

La-vie-domestique---Affiche.gif


Réalisé par Isabelle Czajka


Avec Emmanuelle Devos, Julie Ferrier, Natacha Régnier,

Laurent Poitrenaux, Michaël Abiteboul, Héléna Noguerra,

Sava Lolov, Grégoire Oestermann,

     Marie-Christine Barrault

 
Genre Drame

 
Production Française

 

Isabelle Czajka s'explique sur son inspiration pour la libre adaptation du roman devenu La Vie domestique :  

 

"Au départ, je voulais faire un film sur une femme d'une quarantaine d'années, qui a un mari, des enfants et qui travaille. Ce qui m'intéressait c'était l'exploration de son quotidien. En ce sens j'ai d'abord pensé écrire une version contemporainede "La promenade au phare" de Virginia Woolf.

 

Mais il se trouve que, totalement par hasard et à la même période, j'aientendu parler de Arlington Park à la radio, un roman signé de Rachel Cusk, écrivain qui se revendique de VirginiaWoolf. Je l'ai acheté, je l'ai lu et j'ai décidé finalement de l'adapter car il recélait tout ce que je recherchais, toutes les problématiques qui me tenaient à coeur. (...) Une envie de décrire les infimes enjeux de la vie domestique et conjugale, postmoderne et occidentale. "Arlington Park" trace le destin de plusieurs femmes, pour, en réalité, dresser le portrait de la femme aujourd'hui en Occident. J'ai donc lu le livre à peu près six ou huit fois, j'ai pris des notes, j'ai découpé le récit en tous petits morceaux, séquences par séquences, puis j'ai pris deux personnages féminins du roman pour en créer un seul, en l'occurrence mon héroïne, Juliette. Et puis j'ai oublié le livre"

 

Afin d’illustrer au mieux le quotidien de ses personnages, la réalisatrice a décidé de les faire évoluer sur un seul et même jour : "Pour moi narrativement, du point de vue domestique, une journée c’était parfait". C’est un parti pris mais également un clin d’œil à Mrs Dalloway, le célèbre roman de Virginia Woolf.

 

La-vie-domestique---Emmanuelle-Devos-et-Laurent-Poitrenaux.jpg

 

 Emmanuelle Devos et Laurent Poitrenaux

 

Synopsis

 

Juliette (Emmanuelle Devos), Betty (Julie Ferrier), Marianne (Natacha Régnier) et Inès (Héléna Noguerra) vivent dans une zone pavillonnaire au milieu d'un parc. Elles ont des enfants à éduquer, des maisons à entretenir, des maris qui rentrent le soir et parfois, un travail à assurer.

 

Juliette n’était pas sûre de vouloir venir habiter dans cette banlieue résidentielle de la région parisienne.

 

Lors d'un de ces dîners qu'on se maudit d'avoir acceptés, Juliette écoute sans broncher son mari, Thomas (Laurent Poitrenaux), proviseur dans un lycée défavorisé, répondre avec entrain aux propos racistes, puis sexistes, de leur hôte, un chef d'entreprise qui rééquipe le lycée en ordinateurs. Elle le lui reproche plus tard, mais Thomas ne voit pas le problème.

 

Le lendemain, Juliette refuse les avances de Thomas, puis s'affaire à la préparation du petit déjeuner, tandis que son mari fait écouter de la musique aux enfants. Thomas se souvient-il que Juliette attend une réponse décisive pour reprendre son travail dans l'édition ?

 

Absorbée par ses tâches quotidiennes, Juliette, conduit les enfants à l'école, retrouve une ancienne copine de classe, Betty qu'elle invite, le soir même, pour un dîner entre voisins, probablement moins insupportable, mais tout aussi inutile que celui de la veille.

 

Marianne, enceinte pour la troisième fois, ose à peine se demander si la vie domestique ne l'a pas insidieusement, doucereusement ligotée.

 

Les femmes ici ont toutes la quarantaine, des enfants à élever, des maisons à entretenir et des maris qui rentrent tard le soir.


Juliette est maintenant certaine de ne pas vouloir devenir comme elles.

Aujourd’hui, elle attend une réponse pour un poste important dans une maison d’édition.


Un poste qui forcément changerait sa vie de tous les jours.

 

 

Le premier film d'Isabelle Czajka, L'année suivante, tournait autour d'une adolescente de 17 ans, perdue et tout en colère rentrée. Le deuxième, D'amour et d'eau fraîche, suivait une jeune diplômée de 23 ans qui tentait vainement d'intégrer le monde du travail.

 

La Vie domestique, dépeint le quotidien d'une mère de famille d'environ 40 ans. La réalisatrice affirme que ce n'est absolument pas intentionnel de sa part, mais il est vrai qu'il y a comme une continuité dans sa filmographie. Une certaine logique.
 

Selon Isabelle Czajka, La Vie domestique est un concept bien précis : "Une fois qu'on a trouvé le titre, beaucoup de choses s'imbriquent autour, prennent un sens plus fort. Il est vrai que la double signification du mot domestique me plaît beaucoup aussi : ce n'est pas la vie amoureuse, ce n'est pas la vie conjugale, ce n'est pas la vie familiale, c'est la vie domestique, c'està-dire comment justement les femmes finalement endossent de façon insidieuse, sournoise, sans qu'on les y oblige forcément, toutes ces petites choses du quotidien, ces choses qui sont à faire. Les femmes deviennent alors leur propre bourreau. Donc La Vie domestique c'est l'état de toutes ces petites choses qui tissent le quotidien et la façon dont elles se distribuent et c'est vrai que les femmes souvent prennent en charge la continuité de la journée. Elles font des taches très disparates, même quand elles travaillent, elles font en sorte que les choses se passent comme si elles ne travaillaient pas. Elles font tout pour que leur travail ne perturbe pas le cours de la journée. Elles préservent non seulement l'unité de la journée mais aussi du mois, de l'année, elles prévoient les vacances, etc. Oui, malgré toute cette diversité de tâches, elles doivent garder une unité de temps, construire la continuité du temps."

 

La-vie-domestique---Emmanuelle-Devos-et-Julie-Ferrier.gif

 

Emmanuelle Devos et Julie Ferrier

 

La réalisatrice voulait porter à l’écran la condition d'une certaine catégorie de femmes actuelles et leur place dans la société d'aujourd'hui : "Je fais partie d’une génération de femmes à qui on a dit que tout était possible en même temps : travailler, avoir une carrière, des enfants etc. que cela ne posait pas de problème, que le monde désormais était prêt et adapté à ce schéma (…) Mais ce n’est pas tout à fait vrai. C’est beaucoup plus compliqué (…) Ce film m’a aidée d’un point de vue personnel à sortir de la vie domestique."

Juliette, le personnage incarné par Emmanuelle Devos est un personnage difficile à incarner car complet. C’est à la fois "une mère de famille, une amie, une amante et une femme cultivée".

 

Il fallait donc trouver une actrice capable de jouer tous ces rôles à la fois : "Emmanuelle est sensuelle, c’est une femme qui "garde » tout, c’est-à-dire qui est capable d’incarner tous ces registres-là", confie la cinéaste.

 

La-vie-domestique---Emmanuelle-Devos-et-Helena-Noguerra.gif

 

 Emmanuelle Devos et Héléna Noguerra

 

 

Mon opinion

Loin de Paris, mais tout près de Pontault-Combault en Seine et Marne, "un jardin c'est mieux pour les enfants" Isabelle Scajka nous invite à partager le quotidien de quatre jeunes femmes esseulées dans un cadre idyllique. Une pâle imitation du décor de Wisteria Lane, ou du Hameau de la Reine à Trianon, façon 21ème siècle.

Derrière la nature généreuse pour se cacher du béton environnant, une alignée de pavillons identiques sert de décor pour une vie qui ne semble pas être celle qui avait été initialement prévue.

Si le scénario s'accorde quelques invraisemblances, il démontre néanmoins avec fraîcheur et une impudence certaine des situations connues de tous.

Un brin d'humour au beau milieu du quotidien et le poids que représente l'habitude quand celle-ci a pris le pas sur les sentiments. L'ensemble est bien vu, malgré quelques passages ressassés depuis longtemps, tels l'enfant retrouvée morte dans l'étang ou encore les dialogues du début du film.

Il n'en reste pas moins une mise en scène efficace et légère à la fois, dans laquelle s'impose, j'ai envie de dire comme souvent, Emmanuelle Devos.

Julie Ferrier est tout à fait étonnante.

Marie-Christine Barrault ne fait qu'une apparition mais envoie quelques vérités que beaucoup préfèreront certainement ne pas entendre.

Tout en demi-teinte, il n'en reste pas moins un portrait au vitriol pour une certaine classe de notre société et celui, hélas, d'une jeunesse malheureuse ou totalement perdue.

 


 

Sources :

http://www.telerama.fr

http://www.unifrance.org

http://www.canalplus.fr

http://www.evene.fr

http://www.allocine.fr

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2013
commenter cet article

commentaires

Jacqueline 15/10/2013 16:00


je l'ai vu et bien aimé aussi bien apprécié ton rapprochement avec le hameau de Trianon, je suis d'accord avec toi, fuir la société actuelle ou passée dans un "petit coin de paradis" et pourtant
le film est souvent féroce. les actrices sont excellents M.C. Barrault géniale. bises à toi

mona 14/10/2013 18:08


j'irais le voir!!merci d'en avoir parlé. mona

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.