Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 23:00

 

Date de sortie 8 août 2012

Lady-Vegas---Affiche.jpg

 
Réalisé par Stephen Frears


Avec Bruce Willis, Rebecca Hall, Catherine Zeta-Jones,  

Laura Prepon, Vince Vaughn, Joshua Jackson, Joel Murray,

Frank Grillo, John Carroll Lynch, Corbin Bernsen

 
Genre Comédie, Drame


Titre original Lay the Favorite


Coproduction Américaine, Britannique

 

Lady-Vegas---Rebecca-Hall.jpg

 

Rebecca Hall

Synopsis

 

Aussi ravissante que généreuse, Beth Raymer (Rebecca Hall) comprend qu’elle a tout intérêt à abandonner son métier de strip-teaseuse et quitte donc la Floride pour devenir barmaid à Las Vegas. Alors qu’elle ne trouve pas de travail, elle fait la connaissance de Dink Heimowitz (Bruce Willis), parieur sportif professionnel qui, croyant déceler un vrai potentiel chez la pétillante Beth, lui offre un boulot : elle est censée prendre des paris en son nom et démarcher des clients par téléphone. Dink a eu le nez creux : la jeune femme se révèle particulièrement douée et ne tarde pas à devenir sa mascotte jusqu’à ce que la roue tourne…

 
Lay the Favorite est inspiré des mémoires de Beth Raymer, une journaliste qui a travaillé pour le New York Times et qui, plus jeune, a navigué dans le monde impitoyable des parieurs sportifs. Dans son autobiographie, elle raconte cette expérience.

 

Lady-Vegas---Memoires-d-une-joueuse-Beth-Raymer.gifUne virée hallucinante et hilarante dans le monde souterrain du jeu et des paris. Beth Raymer est arrivée à Las Vegas en 2001 dans l'espoir de décrocher un emploi comme serveuse dans un grand casino. En attendant, elle vit dans un motel à dix-sept dollars la nuit avec son chien Otis et travaille comme stripteaseuse, escort girl et serveuse dans un restaurant thaïlandais bon marché. Un jour, une de ses clientes régulières lui parle d'un emploi auprès de Dink, patron de la Dink Inc., l’un des plus grands bookmakers de Las Vegas. Dink est à la recherche d'un homme droit, ponctuel, avec le sens des chiffres, et qui ne vole pas. Beth est l’homme de la situation. Lady Vegas raconte les années de Beth Raymer dans le milieu juteux et anxiogène des paris sportifs, une période caractérisée par la chute des bookmakers locaux, la montée des bookmakers offshore non-réglementés et l’engouement populaire pour les paris sportifs. Comme les affaires explosent, Beth passe du statut d’assistante à celui d'experte, puis ouvre un bureau de bookmakers dans les Caraïbes avec quelques associés. Des hommes qui délaissent leur famille dans le Nord pour faire de l’argent rapide et se changent rapidement en nouveaux riches tropicaux accoutumés aux stupéfiants et aux poulettes locales. Un à un, ils succombent à leurs vices, mentent, trichent, volent et prennent la fuite. Beth Raymer est une conteuse née : drôle, charmante, et tout à fait consciente de l'ironie de sa situation. Mais elle est aussi une observatrice attentive et compatissante des canailles dopées à l'adrénaline qui sont devenus ses mentors, ses ennemis, sa famille. Raymer donne vie à un monde qui regorge de pathos et d’extase à travers un roman picaresque sauvage ; un récit initiatique déluré, sexy et improbable.

 

Lady-Vegas---Les-Memoires-d-une-joueuse---Catherine-Zeta-J.jpg

 

Catherine Zeta-Jones et Rebecca Hal

 

Bien que Lay the Favorite s'inspire d'une histoire vraie, le scénariste a pris quelques libertés avec la réalité et a créé des personnages qui ne s'inspirent pas de personnes existantes. Des seconds rôles non négligeables.

 

C'est le cas de Rosie, incarné par Vince Vaughn. Pour créer ce bookmaker,  D.V. DeVincentis a cherché à s'éloigner le plus possible de l'autre professionnel des paris du film, Dink joué par Bruce Willis : "Je me suis (...) représenté un homme plus jeune, plus vif, moins prudent, avec moins de sens moral et de sang-froid, mais pas un sale type pour autant. D’ailleurs, Rosie ne fait de mal à personne, mais il ne s’intéresse qu’à lui-même", déclare-t-il. Rosie sert à mettre en lumière toutes les qualités humaines de Dink et représente le mauvais choix que Beth fait à un moment de son histoire. Cette Beth qui dans son obstination à vouloir vivre la vie qu’elle pense mériter.

 

  Lay-the-Favorite----Vince-Vaughn-et-Rebecca-Hall.jpg

 

Rebecca Hall et Vince Vaughn

 

Jeremy interprété par Joshua Jackson, est le type normal qui apparaît comme une histoire d’un soir pour une Beth malheureuse d’être rejetée par Dink, et qui finalement va s’imposer comme l’homme de sa vie. Là encore, Stephen Frears peint le personnage de Jeremy et son ampleur progressive dans la vie de Beth avec une finesse très étudiée.

 

Lay-the-favorite---Joshua-Jackson-et-Rebecca-Hall.jpg

 

Joshua Jackson et Rebecca Hall

 

Holly, jouée par Laura Prepon également née de la plume du scénariste est l’amie qui présente Dink à Beth. Elle incarne une jeune femme nuancée : tantôt sûre d’elle et fiable, tantôt dévorée par le démon du jeu et incontrôlable.


Le réalisateur Stephen Frears attache une grande importance aux dialogues : "Je ne suis pas certain que le cinéma contemporain soit attentif aux dialogues, mais, pour moi, c’est très important. Je demande aux acteurs d’avoir un débit rapide car j’adore les films où les interprètes parlaient vite. Ça permet de dire beaucoup de choses en peu de temps et le spectateur y est sensible", confie-t-il.

 

Lay the Favorite n’est pas sans rappeler l’univers de High Fidelity dont les deux films partagent le même scénariste. Ce qui frappe dans Lay the Favorite, ce n’est pas tant l’histoire, somme toute anecdotique, mais, comme souvent chez le réalisateur de My beautiful laundrette, ce sont les relations entre les personnages.
Le parcours de Beth, cette jeune femme volontaire, qui n’a pas froid aux yeux et qui se bat pour changer de vie aurait pu faire une belle saga très hollywoodienne. Mais avec Stephen Frears derrière la caméra, il prend une toute autre ampleur et l’on se focalise très vite sur la psychologie des protagonistes, leurs failles, leurs forces et leurs relations les uns aux autres.

  
La Britannique Rebecca Hall interprète le rôle titre et constitue l’atout charme de cette comédie. Aux États-Unis, on l’a surtout vue dans des films plus austères comme Le Prestige de Christopher Nolan, Frost/Nixon, l'heure de vérité de Ron Howard ou encore The Town de Ben Affleck. Cependant, elle était aussi Vicky dans le plus solaire Vicky Cristina Barcelona de Woody Allen.

 

Avec Lay the Favorite  elle est dirigée par un autre réalisateur de renom, son compatriote Stephen Frears. Ci dessous avec son Rebecca Hall. Mais avant tout elle signe ici son premier grand rôle dans le rôle de Beth ambitieuse mais fragile.

 

Lady-Vegas-----Photos---Stephen-Frears-et-Rebecca-Hall.jpg

Engager Rebecca Hall pour incarner le personnage principal de son film n'était pas une évidence pour Stephen Frears qui avoue : "Le nom de Rebecca Hall m’avait été suggéré par son agent il y a longtemps. J’ai fini par lui fixer rendez-vous, parce que l’agent n’arrêtait pas d’insister pour que je la rencontre et, avec beaucoup de réticence, j’ai fini par accepter". Entre-temps, le cinéaste avait cherché pendant plus d'un an une actrice qui lui conviendrait, sans succès. Contre toute attente, c'est ainsi Rebecca Hall qui l'a le plus impressionné et qui a donc obtenu le rôle.

 

Le scénariste du film, D.V. DeVincentis, parle du personnage principal du film, Beth : "C’est une jeune femme très positive, mais qui prend systématiquement les mauvaises décisions. Mais elle sait qu’on peut aspirer à une vie meilleure. Comme c’est une vraie force de la nature, elle a tendance à se fixer des objectifs inatteignables – et parfois à ses propres dépens –, mais cela lui permet de sortir de son milieu."
  
Avec Lay the Favorite , Catherine Zeta-Jones a retrouvé Stephen Frears, douze ans après qu’il l’ait dirigée dans la comédie High Fidelity. C’est d’ailleurs le même scénariste, D.V. DeVincentis, qui a écrit les deux films.
 
Dans le film, Bruce Willis et Catherine Zeta-Jones interprètent un couple marié. C’est la première fois que les deux comédiens se donnent la réplique, même s'ils figuraient tous deux au casting d’Ocean's Twelve. Elle y était la compagne du personnage de Brad Pitt, et Bruce Willis apparaissait dans le film dans son propre rôle.

 

Lady-Vegas---Rebecca-Hall-et-Bruce-Willis.jpg Rebecca Hall et Bruce Willis


Dans Lay the Favorite, Bruce Willis incarne un parieur professionnel vieillissant, loin des héros de films d'action qu'il a eu l'occasion de jouer par le passé. Ici, c'est un homme plutôt chétif qui se balade en short,  tee-shirt large et chaussettes montantes, il nous offre de son côté une prestation qui contraste avec son image d’action star habituelle. Et ça lui va bien ! Il est particulièrement crédible dans le rôle de Dink, un angoissé chronique plutôt sympathique et bienveillant, mais capable de grosses colères injustes contre son équipe. Ce n'est d'ailleurs pas le seul film dans lequel Bruce Willis casse son image en 2012, il le faisait déjà dans Moonrise Kingdom.     

 

Catherine Zeta-Jones qui retrouve Stephen Frears 10 ans après High Fidelity, incarne avec délectation sa femme autoritaire et jalouse. Le couple Bruce Willis/ Catherine Zeta-Jones est particulièrement bien mis en scène. Au début, on se dit que leur relation est superficielle, très Las Vegas justement. Et puis, au fil du film subtilement, on se rend compte de la profondeur des sentiments qui lient ce couple atypique. L’un n’existe pas sans l’autre et Tulip, pourtant très jalouse de Beth au début de l’histoire, va être le moteur quand il s’agira de l’aider à se sortir d’une situation complexe.

     

 

Bruce Willis et Rebecca Hall Lady-Vegas---Bruce-Willis-et-Rebecca-Hall.jpg

 
Vince Vaughn a un rôle secondaire dans Lay the Favorite. Il y joue le personnage de Rosie qui a failli prendre les traits de Justin Timberlake, considéré pour le rôle.

 

Le film a été présenté en avant-première lors du Festival de Sundance 2012, où il a reçu un accueil plutôt mitigé. Au final, Lay the Favorite n’est sans doute pas un film de Stephen Frears qui restera dans les annales, mais c’est une petite comédie intelligente, émouvante et souvent drôle. Un film qui porte la patte de son auteur, et nous, on aime cette patte.

 

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.imdb.com

http://www.avoir-alire.com

http://glam.co.uk

http://www.decitre.fr

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2012
commenter cet article

commentaires

Marcozeblog 09/08/2012 17:39


Les critiques de ce film ne semblent pas excellentes. Dis dons, tu as été voir un paquet de films récemment. Ce weekend, je vais essayer d'aller voir les enfants de belle ville ou holy
motors qui t'ont apparemment beaucoup plu. Tu m'as influencé ;-)

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.