Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 04:00

 

Le-Cheik-Blanc---Affiche.jpg

 

Réalisé par Federico Fellini

 
Avec Alberto Sordi, Brunella Bovo, Leopoldo Trieste,
Giulietta Masina, Fanny Marchio, Ernesto Almirante
Enzo Maggio, Lilia Landi, Gina Mascetti, Ettore Maria Margadonna


Genre Comédie


Production Italienne 1952

 

Titre original Lo sceicco bianco

 

Il s'agit du premier film réalisé par Federico Fellini seul.

 

Le-Cheik-Blanc---Albert-Sordi-1.jpg

 

Alberto Sordi

 

Lo sceicco bianco marque le début de la coopération

de Federico Fellini avec Nino Rota pour les musiques de ses films.

 

 

Le-Cheik-Blanc---Leopoldo-Trieste 1.Le Cheik Blanc - Brunella Bovo

 

 Leopoldo Trieste                                               Brunella Bovo

 

 

Synopsis

 

Ivan et Wanda Cavalli (Leopoldo Trieste et Brunella Bovo) partent en voyage de noces à Rome où la famille du jeune époux les attend. Le séjour doit s'agrémenter d'une audience papale. Wanda, fidèle lectrice de la presse du cœur, pense profiter de ce séjour pour rencontrer son idole Fernando Rivoli (Alberto Sordi) qui incarne le cheik blanc dans un photo-roman de "L'Enchantement bleu".

 

Le-Cheik-Blanc---Brunella-Bovo-et-Alberto-Sordi.jpg Brunella Bovo et Alberto Sordi


Alors qu'Ivan constate avec effroi la disparition de sa femme, Wanda se laisse emmener sur une plage voisine qui sert de décor au photo-roman. Sous le charme du rêve qui se matérialise sous ses yeux, Wanda voit apparaître le cheik sur une énorme balançoire.

 

Le-Cheik-Blanc---1.jpg

 

 

 

Face à sa famille, Yvan veut sauver les apparences et trouve toutes sortes de mensonges pour cacher la fugue de Wanda.

 

Dans le même tems le cheik invite la jeune femme à une romantique promenade en barque.

 

 

 

 

La signora Rivoli, une impressionnante matrone, fait soudain irruption et ramène à la maison un mari apparemment soumis.

 

Seule dans son costume d'odalisque, Wanda regagne piteusement la ville et tente de se suicider en se jetant dans la faible profondeur du Tibre. Désespéré, Ivan erre dans la rue déserte.

 

Deux prostituées essaient de le consoler. Il s'éloigne avec l'une d'elles.

 

Le-Cheik-Blanc---2.jpg

 

Brunella Bovo


Finalement, le mari récupère sa femme à l'hôpital. Ils arriveront à temps à l'heure du rendez-vous familial sur la place Saint-Pierre. Ils échangent leurs aveux d'innocence. Le cortège des pèlerins se dirige vers le Vatican au pas de gymnastique.

 

Sans nier l’importance du rêve, qui permet d’échapper aux contingences frustrantes de la réalité, Federico Fellini nous montre qu'il peut être néfaste de n'avoir ni espoir ni foi, éléments nécessaires de la vie.

 

le-Cheik-blanc---Alberto-Sordi.jpg

 

En une suite de scènes écrites comme autant de sketchs, et filmées avec beaucoup de tendresse, le réalisateur Federico Fellini se joue des conventions de la morale et du mariage, démystifie les romans-photos, fumetti lancés en Italie par les publications à bon marché des éditions Rizzoli, Mondadori et Del Duca.  

 

Le-Cheik-Blanc---Albert-Sordi.jpg

 

Lo sceicco bianco brocarde gentiment la clientèle féminine qui va y chercher sa dose d'illusions. Posant un regard à la fois naïf et pourtant déjà assuré, Federico Fellini livre ici son premier film vraiment personnel. Une oeuvre inventive et enjouée.

 

Le-Cheik-Blanc---.jpg


Deux actions parallèles alternent sur un rythme rapide. Ambiances insolites, personnages pittoresques, vies ratées et femmes monstres, l'univers de Fellini se précise.

 

Giulietta Masina tient un court rôle de prostituée au grand coeur... nommée Cabiria.

 

Le-Cheik-Blanc---Giulietta-Masina.jpg

 

Giulietta Masina


Le film marque la première collaboration avec les scénaristes Tullio Pinelli et Enio Flaiano qui durera jusqu'en 1965.

 

Federico Fellini avait beau être un véritable "auteur", reconnaissable à la première scène et d’ailleurs co-scénariste de tous ses films, il s’est toujours entouré de collaborateurs, plutôt fidèles.
Le plus fidèle d’entre tous, celui qui accompagna "Il Maestro" dans ses tous débuts était Tullio Pinelli décédé à Rome le 7 mars 2009, à l’âge canonique de de 100 ans.

 

Le Cheik blanc - Federico Fellini, Leopolde Trieste, Tullio

 

Federico Fellini, Leopolde Trieste et Tullio Pinelli 

 

Cette collaboration connut quelques éclipses à partir de la fin des années 60, Federico Fellini se tournant alors plus volontiers vers Bernardino Zapponi ou le prestigieux Tonino Guerra.

Mais elle fut sans interruption jusqu’à Juliette des esprits, en 1965, le premier gros échec public et critique de Fellini, ceci expliquant peut-être cela…


Il ne faudrait pas pour autant négliger le reste de l’imposante carrière de Tullio Pinelli, environ 80 films, qui croisa également souvent la route d’Alberto Lattuada, à leurs débuts respectifs, ou, un peu plus tard, de Pietro Germi ou Mario Monicelli, Roberto Rossellini

 

 

 

 

 

Sources :

http://www.cineclubdecaen.com

http://www.canalplay.com

http://www.imdb.com

http://fr.wikipedia.org

http://www.culturopoing.com

Published by Alain - dans Mon univers
commenter cet article

commentaires

johane 08/04/2012 18:57

bonsoir Alain ... je vois que les idées ont été mises à l'essai. Viva il maestro. J'imagine que d'autres films sont à venir ? A très vite le plaisir de te voir et de lire tes prochains articles sur
Fellini. Bises. Johane

Eeguab 08/04/2012 12:21

Je suis un fou de Federico,à l'exception du Satyricon.Je n'ai jamai vu La cité des femmes.Mon préféré:Les Vitelloni.A bientôt.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.