Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 23:00

 

Date de reprise 3 octobre 2012

 

gouffre-chimeres-ace-in-the-hole-billy-wilder-L-e92gqF.jpeg


Réalisé par Billy Wilder


Avec Kirk Douglas, Jan Sterling,

Robert Arthur, Porter Hall, Frank Cady,

Richard Benedict, Ray Teal, Lewis Martin, Iron Eyes Cody

 
Genre Drame


Le-Gouffre-aux-chimeres---Ace-in-the-Hole.jpg À l'origine, le titre du film était Ace in the hole.

 

Mais après les très mauvaises critiques parues dans la presse

lors de la sortie du film, la Paramount décida de changer le titre

 

en The big carnival Le-Gouffre-aux-Chimeres---The-Big-Carnaval.jpg

 
Production Américaine - 1951


Date de sortie 9 avril 1952


Ce premier film, enragé et dérangeant, de Billy Wilder en tant que producteur fut un échec financier et artistique complet. Le film fut rejeté par le public, le journaliste du film à la recherche permanente du scoop est loin du héros type américain. Après le changement du titre, les dirigeants de la Paramount, voulurent ressortir immèdiatement le film, le remixèrent et le remontèrent, en changeant même la musique.

 

Le-Gouffre-aux-chimeres---Kirk-Douglas-1.jpgSi à l'époque, Billy Wilder voulut quitter la firme, il considère Le Gouffre aux chimères comme l'un de ses préférés. Beaucoup ont reproché à l'époque, la noirceur impitoyable et le cynisme glaçant de ce film.

 

Il apparaît aujourd’hui comme l’une des œuvres les plus lucides jamais réalisées sur la lâcheté et l’hypocrisie des sociétés humaines. La puissance et le désespoir de ce chef-d’œuvre prophétique est d’ailleurs aujourd’hui décuplée : la réalité du carnaval médiatique a désormais largement outrepassé la fiction...

 

Le Gouffre aux chimères reste d’une incroyable actualité et l’aspect visionnaire ne fut évidemment perçu que bien des années plus tard. Le Gouffre aux chimères donne une dimension spectaculaire à la critique du barouf médiatique.

 

Tout en décrivant les news de son époque, Billy Wilder anticipe un débat d'avenir : le rôle clé de l'image dans les médias. Il montre le principal protagoniste du film, le journaliste Tatum comme si celui-ci était un cinéaste dirigeant ses acteurs principaux. L'homme qu'il faut sauver, sa femme, ses figurants, ses techniciens.

 

Le-Gouffre-aux-chimeres---Kirk-Douglas-et-.jpgUn journaliste, qui, pour asseoir une notoriété bienvenue, se transforme en homme d'images réglant sa propre mise en scène. Il est du genre à préférer la légende aux faits. Le parfait contre-exemple de la profession, en somme.

 

La virtuosité de la mise en scène de Billy Wilder s’appuie sur un scénario solide et complexe écrit conjointement par Lesser Samuels  et Walter Newman.  Notons que Victor Desny qui a également travaillé sur le scénario n'est pas crédité.

 

Synopsis

 

Journaliste sans scrupules, Charles Tatum (Kirk Douglas) a connu quelques déboires à New York.

 

Le-Gouffre-aux-chimeres---Kirk-Douglas.jpg


Kirk Douglas

 

C'est un reporter plein d'ambition, qui s'est déjà fait virer de tous les journaux dans lesquels il exerçait ses talents, plus que douteux. Il offre ses services au journal local, le Sun Bulletin d'Albuquerque, au Nouveau-Mexique dirigé par Jacob Q. Boot (Porter Hall) un un homme sans malice . 

 

Tatum : I’m a pretty good liar.

I’ve done a lot of lying in my time.

I’ve lied to men who wear belts.

I’ve lied to men who wear suspenders.

But I’d never be so stupid as to lie to a man who wears both belt and suspenders.

 

Le-Gouffre-aux-chimeres---Kirk-Douglas-et-Porter-Hall.jpg Kirk Douglas et Porter Hall

 

Charles Tatum est au plus bas de l'échelle, accroc l'alcool il reste prêt à tout pour obtenir un bon papier. Mais au bout d'un an il n'a toujours rien eu à se mettre sous la dent. Son égo et son ambition démesurée souffrent au plus haut point de cette mise au ban et il est constamment à l'affut de la grande affaire qui pourra le relancer.

 

Le-gouffre-aux-chimeres---Kirk-Douglas-et-Richard-Benedic.jpegAlors qu'il est envoyé couvrir une chasse au crotale, avec Herbie Cook (Robert Arthur), un jeune photographe, il s'arrête en cours de route à Escudero où il apprend qu'un homme, Leo Minosa (Richard Benedict), un Indien, vient d'être enseveli par un éboulement dans une grotte. Il est coincé au fond d'une galerie effondrée dans la montagne où il cherchait à piller des lieux sacrés à la recherche des bijoux indiens enfouis.


Aveuglé par sa soif de réussite, Tatum met tout en oeuvre pour faire de ce dramatique incident un spectacle à rebondissements. Rien ne l'arrête. Ayant obtenu l'exclusivité du reportage, il devient le maître des opérations, poussant son avidité jusqu'à demander au sheriff Gus Kretzer (Ray Teal) de ralentir les manoeuvres de sauvetage...

 

Tatum rejoint l'homme enterré sous la- montagne, et lui parle. Il tient le scoop de sa vie !

 

Des mineurs lui proposent de dégager rapidement Leo Minosa, mais Tatum leur dit de creuser un puits vertical, dans le seul but de faire durer les choses ! La nouvelle de ce sauvetage se répand : journaux et radios en parlent.


Le-gouffre-aux-chimeres---Jan-Sterling.jpegC'est finalement plus la population et les institutions excitées par la fièvre médiatique qui s'avère les plus méprisables dans le film. Les lieux de sauvetage sont transformés en véritable fête foraine. La première arrivée d'une famille de chalands ont les yeux brillants comme s'ils se rendaient à un parc d'attraction.

 

C'est le grand carnaval. Tatum fait participer à cette farce tragique Lorraine (Jan Sterling), la femme de Minosa. L'épouse indigne prête à prendre le large alors que son mari est encore enseveli mais qui change d'avis en voyant le profit qu'elle pourrait en tirer.

 
 

 

 

Tatum deviendra l'amant de Lorraine et poussera l'hypocrisie jusqu'a devenir l'ami de Leo.

 

Mais tout a une fin : Minosa meurt. Tatum, pris de remords, va trouver Lorraine. Une scène violente éclate, Lorraine s'empare d'une paire de ciseaux et tue Tatum.

 

La fête est finie.

 

Le-Gouffre-aux-chimeres---Kirk-Douglas-copie-2.jpg

 

Kirk Douglas


La photo de Charles B. Lang. est magnifique, et les costumes créés par Edith Head, un gage de qualité certaine.

 

Réalisé après la séparation entre Billy Wilder et Charles Brackett, Le Gouffre aux chimères représente une étape importante dans la carrière du cinéaste, assumant pour la première fois avec une grande indépendance les rôles d’auteur, de producteur et de réalisateur.

 

Billy Wilder livre une œuvre éminemment personnelle, cathartique presque. Le Gouffre aux chimères trouve son point de départ à la convergence de deux faits divers largement rapportés par les journaux américains de l’époque.

 

De la première histoire,  Billy Wilder garda la trame.

 

En 1925, le spéléologue W. Floyd Collins se retrouva piégé dans sous terre et le journaliste William Burke Miller couvrant les faits les transforma en drame national et obtint le prix Pullitzer au passage.

 

Le-Gouffre-aux-chimeres.png

 

Mais le ton du film provient presque davantage de la seconde histoire, survenue quelques mois seulement avant l’écriture du scénario. À savoir, la chute de Kathy Fiscus, une fillette de trois ans, tombée  dans une fosse abandonnée qui suscita un émoi national démesuré, provoquant l’attroupement de milliers de badauds. Lorsque les importants moyens déployés permirent enfin d’accéder au fond du puits, la fillette était morte, et la foule se dispersa comme elle était apparue.

 

Dans les deux cas l'issue fut tragique pour les victimes, au point de questionner sur l'évènement créé autour de leur sort.

 

C'est ce qui attirera Billy Wilder lorsqu'il s'attèlera à son scénario croisant les deux affaires. De ces anecdotes tragiques, Billy Wilder ressentit un écœurement certain, d’autant que le cinéaste gardait en mémoire son propre passé de journaliste viennois, et cette recherche macabre du sensationnalisme à laquelle il avait lui-même parfois cédé.  Billy Wilder ne sera jamais tendre avec le milieu journalistique.

 

Indubitablement, il y a du Billy Wilder lui-même dans le personnage de Charles Tatum, fabuleusement incarné par un Kirk Douglas carnassier et probablement l’un des personnages les plus complexes de la filmographie du cinéaste.

 

Le-Gouffre-aux-chimeres---Kirk-Douglas-copie-3.jpg Kirk Douglas

 

À la fois odieux et séduisant, Tatum est un individualiste trouvant sa force dans ses contradictions; bien qu’il méprise le monde qui l’entoure, celui-ci lui est indispensable puisqu’il puise son énergie dans la misère, la violence et la corruption. Convaincu qu’il manipule les autres, il est incapable de dompter ses démons intérieurs et court vers la gloire autant que vers sa perte.

 

Ray Teal et Kirk Douglas Le-Gouffre-aux-chimeres---Kirk-Douglas-copie-1.jpg

 

Derrière une façade réaliste, Le Gouffre aux chimères est une farce funèbre dont Tatum est le pire des diablotins, et le monde n’est qu’un cirque dans lequel de sinistres clowns s’entredévorent allègrement.

 

Analyse du film par  cinema-take.com

 

 

Les seuls moments où l'on retrouve une certaine foi en l'homme restent les face à face entre Tatum et la victime. Malgré tout son cynisme et son ambition, une tension inquiète habite néanmoins Tatum quant au sort de Léo, ce qui malgré tous ses méfaits le rend plus humain que tout les autres vautours.

 

C'est cette culpabilité qui le fait vaciller au final. Kirk Douglas déjà excellent, devient extraordinaire pendant les trente dernières minutes du film. Mais il est trop tard. La mise en scène de Billy Wilder s'avère lourde de ressentiment et de mépris dans sa manière de filmer la population. Des plan larges et lointains notamment au final avec l'allocution de Kirk Douglas où la foule apparaît comme un troupeau venu se paître du malheur d'autrui.

 
Dans une moindre mesure l'assemblée de journalistes est tout autant vue comme un essaim bourdonnant à l'affût du scoop. En avance sur son temps le film annonce ainsi quelques grandes charges médiatique à venir bien plus tard comme Network, Réalisé en 1976 par Sidney Lumet.

 

 

Sources :

http://television.telerama.fr - Frédéric Strauss

http://www.cineclubdecaen.com

http://tcmcinema.fr

http://www.paperblog.fr/

http://www.tvclassik.com - Antoine Royer

http://www.imdb.com

http://www.allocine.fr

Published by Ciné Alain - dans Mon univers
commenter cet article

commentaires

Joanne 01/10/2012 21:19


bonsoir Alain, je ne crois pas que le dvd soit sorti en zone 2, je vais vérifier quand même. Je t'embrasse Johanne.

Agnès et Claude 01/10/2012 18:28


ça pourrait facilement être un film d'aujourd'hui. en plein dans l'actualité. du sensationnel pour faire vendre au mépris de tout et de tous. Bien qu'ils ressortent un tel film et à toi aussi
d'en souligner parfaitement l'intérêt.

Jacques 10/09/2012 16:34


Rien à ajouter. Chapeau. Un film à découvrir pour beaucoup j'imagine, et à revoir pour les quelques privilégiés qui ont déjà pu le voir. Je ne pense pas qu'ils soient légion. Je t'embrasse.
Jacques.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.