Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 00:00

 

Date de sortie cinéma : 21 décembre 2011

a

Le-Havre---Affiche.gif


Réalisé par Aki Kaurismäki


Avec André Wilms, Kati Outinen, Jean-Pierre Darroussin,

Blondin Miguel, Elina Salo, Evelyne Didi, Quoc Dung Nguyen,

Laika, François Monnie, Roberto Piazza


Genre Drame


Production Finlandaise, Allemande, Française

 

Le Havre est le candidat officiel de la Finlande

à l'Oscar du meilleur film étranger en 2012.

 

Le prix Louis-Delluc a été décerné le 16 décembre au Havre.

 

Le-Havre---Andre-Wilms-et-Kati-Outinen.gif

 

André Wilms et Kati Outinen

 

 

Note d'intention d'Aki Kaurismäki :

 
Le cinéma européen ne traite pas beaucoup de l’aggravation continue de la crise économique, politique et surtout morale causées par la question non résolue des réfugiés.

Le sort réservé aux extra-communautaires qui tentent d’entrer dans l’Union Européenne est variable et souvent indigne. Je n’ai pas de réponse à ce problème, mais il m’a paru important d’aborder ce sujet dans un film qui, à tous égards, est irréaliste.

 

 

 

Synopsis

 

Marcel Marx, ex-écrivain et bohème renommé, s’est exilé volontairement dans la ville portuaire du Havre où son métier honorable mais non rémunérateur de cireur de chaussures lui donne le sentiment d’être plus proche du peuple en le servant. Il a fait le deuil de son ambition littéraire et mène une vie satisfaisante dans le triangle constitué par le bistrot du coin, son travail et sa femme Arletty, quand le destin met brusquement sur son chemin un enfant immigré originaire d’Afrique noire.
Quand au même moment, Arletty tombe gravement malade et doit s’aliter, Marcel doit à nouveau combattre le mur froid de l’indifférence humaine avec pour seules armes, son optimisme inné et la solidarité têtue des habitants de son quartier. Il affronte la mécanique aveugle d’un Etat de droit occidental, représenté par l’étau de la police qui se resserre de plus en plus sur le jeune garçon réfugié.
Il est temps pour Marcel de cirer ses chaussures et de montrer les dents.

 

La-Havre---Film-.gif

 

Le Havre a été sélectionné en Compétition Officielle lors du festival de Cannes 2011. Le film a d'ailleurs été considéré comme le deuxième meilleur de la compétition, après Il était une fois en Anatolie, selon les critiques internationales publiées sur la revue Screen.

Habitué de la Croisette, le réalisateur finlandais avait décroché le Grand Prix du Jury en 2002 pour L' Homme sans passé.

 

Le Havre est le premier film d'Aki Kaurismäki en langue française, mais son deuxième tourné en France, après La Vie de bohême en 1991.

 

Le-Havre---Film-1.gif

 

Aki Kaurismäki explique que cette histoire sur la dégradation politique et sur la situation des réfugiés pourrait se passer dans n'importe quel pays européen, dont la Grèce, l'Espagne et l'Italie, pour leur situation économique très délicate. Sans savoir où tourner son film, le cinéaste a pris une voiture et a parcouru toute la côte, de Gênes aux Pays Bas, avant de décider que Le Havre correspondait le mieux à ce qu'il cherchait.

 

Aki Kaurismäki: "Le terme 'carrière' est réservé aux amateurs"

 
Aki Kaurismäki explique avoir choisi "l'irréalisme" pour montrer cette histoire très étroitement liée aux faits d'actualité. Il confesse ne pas avoir de réponses aux problèmes posés par Le Havre, ce qui ne l'empêche pas de vouloir représenter les conflits à sa façon, c'est-à-dire, non comme ils sont, mais comme ils pourraient être. Le réalisateur illustre son choix : "J’ai toujours préféré la version du conte où le Petit Chaperon Rouge mange le loup et non le contraire, mais dans la vraie vie, je préfère les loups aux hommes pâles de Wall Street."

 

La-Havre---Film-2.gif

 
Dans Le Havre, les prénoms des personnages rendent hommage à certaines personnalités de prédilection d'Aki Kaurismäki. Ainsi, dans cette fable irréaliste, la femme s'appelle Arletty, comme la célèbre actrice parisienne. Jean-Pierre Darroussin incarne le policier Monet, qui doit faire face à l'exilé Marx, comme Karl Marx, et non Groucho Marx, explique le réalisateur. Même la chienne s'appelle Laïka, en référence à celle qui avait été le premier être vivant envoyé dans l'espace.

 

Jean-Pierre-Darroussin-Le-Havre.gif

 

Jean-Pierre Darroussin

 
Habitué à travailler avec un même groupe de techniciens et d'acteurs, Aki Kaurismäki a intégré pour la première fois Jean-Pierre Darroussin à son casting. A propos de ce choix, le réalisateur s'exprime avec son humour finlandais : "En fait, il a toujours été dans les parages, mais je ne l’avais pas laissé jouer, il nettoyait seulement le studio en fin de journée."
 
Jean-Pierre Darroussin, à son tour, n'épargne pas les éloges au réalisateur finlandais : "Aki Kaurismäki est le contraire d'un homme politique, avec deux ou trois bricoles il te fait un monde, ce qui est exactement le contraire des gens à qui on donne un monde et qui n'en font que deux ou trois bricoles."
 
La présence de l'actrice Kati Outinen est devenue une tradition dans le cinéma d'Aki Kaurismäki. La comédienne a déjà collaboré avec lui dans une dizaine de films.

 

Kati-Outinen---Le-Havre.gif

 
Aki Kaurismäki a toujours eu une manière très particulière de diriger ses acteurs. A Kati Outinen, il demandait souvent de "ne pas jouer", en d'autres mots, d’atténuer ses expressions pour acquérir une image raide et autoritaire. André Wilms, autre collaborateur régulier du réalisateur finlandais, décrit sa technique comme une "grimace de la pudeur" : "Chez Kaurismäki, on ne murmure pas, on dit haut et fort ce qu'on pense."
     
Malgré l'actualité de cette histoire, Le Havre est très attaché à l'imaginaire des années 1950 à 1970. Le réalisateur explique ce choix par sa "lenteur" avouée, et par le fait que l'architecture moderne lui fait "mal aux yeux". De la France de l'après Seconde Guerre mondiale viennent aussi la plupart des références d'Aki Kaurismäki, dont Robert Bresson, Jean-Pierre Melville, Jacques Tati, René Clair et surtout Marcel Carné. Le réalisateur se félicite : "Heureusement, hier est toujours là".
 
Le chanteur Little Bob, également acteur dans le film, est très apprécié par Aki Kaurismäki, qui le considère comme "l’Elvis de ce royaume", en l'occurrence, Le Havre, au moins "tant que Johnny Hallyday reste à Paris".

 

Andre-Wilms-et-Jean-Pierre-Darroussin---Le-Havre.gif

 

André Wilms et Jean-Pierre Darroussin

 
Avec un titre comme celui-ci, Aki Kaurismäki ne pouvait pas s'empêcher d'organiser des avants-premières au Havre, afin d'avoir les avis des habitants locaux. Après ses blagues habituelles au début de la présentation ("C’est dommage pour vous, le film est très mauvais"), il n'a pas arrêté de vanter les qualités de la ville, en évoquant sa belle lumière blanche et son architecture : "Je pense que Le Havre devrait être la capitale de l’Europe ! Cette ville est riche de son décor et de ses gens", a-t-il affirmé.

 

 

 


 

  

 


Sources :

http://www.premiere.fr

http://www.allocine.fr

http://www.cinemovies.fr

http://blog.slate.fr

http://www.cinemotions.com

http://twitter.com

commentaires

pépito_ 01/01/2012 22:09

Super fiche pour comprendre le réalisateur, mais sa gestion des acteurs est trop spéciale. A se demander si les acteurs en sont vraiment...
Je n'ai pas aimé le film du coup.

Alain 02/01/2012 12:11



Merci pour tes visites et commentaires qui restent importants pour améliorer mes pages. Très belle année 2012 et à bientôt j'espère. Codialement Alain



 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.