Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 23:00

 


 

Les-hommes-preferent-les-blondes---Affiche.jpg


Réalisé par Howard Hawks


Avec Jane Russell, Marilyn Monroe, Charles Coburn,

Elliott Reid, Tommy Noonan, George Winslow,

Marcel Dalio, Taylor Holmes, Norma Varden, Howard Wendell


Genre Comédie musicale


Production Américaine

 

Date de sortie 30 juillet 1954

 

Titre original Gentlemen Prefer Blondes

 

Comme la majorité des comédies musicales, Les Hommes préfèrent les blondes

est l’adaptation d’un succès de Broadway.

Le spectacle qui devait donner lieu au film

était l’un des plus grands triomphes

de la scène à New York depuis 4 ans.

 

Synopsis


Cette comédie musicale se situe dans le milieu des danseuses de revues. Le scénario joue sur l'opposition totale entre les caractères des deux danseuses vedettes : d'une part, Lorelei Lee (Marilyn Monroe) et d'autre part, Dorothy Shaw (Jane Russell).

 

Les-hommes-preferent-les-blondes---Marilyn-Monroe-1.jpg Marilyn Monroe


La première, blonde naïve, n'est intéressée que par les hommes riches et le mot diamant, la deuxième, brune à la repartie bien aiguisée, tombe toujours amoureuse d'hommes honnêtes mais peu fortunés, et ce au grand désespoir de son amie.

 

Jane Russell Les-Hommes-preferent-les-blondes---Jane-Russell.jpg 


Car malgré tout ce qui les oppose, ces deux jeunes femmes sont les meilleures amies du monde.

Elles sont bien décidées à partir en France pour découvrir Paris. Ce voyage est organisé par Lorelei Lee aux frais de son richissime futur époux, Gus Esmond (Tommy Noonan). Elle  embarque sur un magnifique bateau avec Dorothy Shaw comme chaperon, toutes deux surveillées de près par un détective privé, Malone (Elliott Reid), engagé par le père de Gus.

 

Les-hommes-preferent-les-blondes---Marilyn-Monroe-et-Jane.jpg

 

 Marilyn Monroe et Jane Russell

 

À la fin de la deuxième guerre mondiale, la Fox développe une politique de production misant le tout sur la plastique de ses actrices, blondes de préférence. Ainsi elle a très tôt pris sous contrat bon nombre de jeunes filles aux formes avantageuses et achète tous les scénarios pouvant les mettre en avant. L’adaptation sous forme de comédie musicale du livre culte de Anita Loos, écrit en 1925 et déjà adapté en muet en 1928, qui arrive sur les bureaux des producteurs à la fin de l’année 1952 correspond parfaitement à ces critères. La Fox saute sur l’occasion et n’a plus alors qu’à piocher dans ses réserves pour trouver la brune et la blonde.

 

Le film était initiallement prévu pour Jane Russell et Betty Grable.

 

En janvier 1953, Marilyn Monroe est à l'affiche du très remarqué Niagara, qui pulvérise immédiatement tous les records. Marilyn Monroe est au sommet du box-office lorsque La Fox la place dans le casting de sa nouvelle production. Et outre son nouveau satut de star, elle coutaît beaucoup moins cher que Betty Grable.

 

Les-hommes-preferent-les-blondes---Marilyn-Monro-copie-4.jpg

 

Pour faire le pendant de la blonde rêveuse, la firme jette son dévolu sur une brune, terre à terre à jolie poitrine, aussi célèbre que la première, Jane Russel. Devenue vedette internationale pour son opulente poitrine à la suite de la campagne publicitaire de son premier film The Outlaw réalisé en 1941 et qui fut censuré dès sa sortie, elle a la notoriété adéquate pour former un duo de choc avec Marilyn Monroe.

 

Daryl Zanuck insista pour obtenir la déjà grande star Jane Russel, par ailleurs sous contrat avec le milliardaire démiurge Howard Hughes. Celui-ci exigera de la Fox d’engager également l’entourage de Jane Russel, ainsi que le chef opérateur Harry Wild qui composera une photographie sublime, en honorant le film d’un Technicolor éclatant, donnant un cachet presque irréel et onirique à une œuvre qui s’y prêtait parfaitement. 

 

Les hommes préfèrent les blondes - Jane Russell 1.Les hommes préfèrent les blondes - Jane Russell

Les-hommes-preferent-les-blondes---Jane-Russell-copie-1.jpg.Les-hommes-preferent-les-blondes---Jane-Russell-copie-2.jpg


Jane Russell étant nettement plus grande que Marilyn Monroe, les talons des chaussures de Jane furent réduits, alors que ceux de Marilyn furent agrandis au maximum. Néanmoins la différence de taille se remarque quand même.

 

La chute de Jane Russell dans la piscine du gymnase lors de son numéro chanté est un accident de tournage qu'Howard Hawks décida de garder au montage.

 

La production n'avait pas prévu les exigences de Marilyn Monroe qui demandait sans cesse à retourner les scènes malgré le contentement du réalisateur. Aux interrogations de la Fox sur le moyen d'accélerer le tournage, Howard Hawks proposa "trois idées fantastiques : remplacer Marilyn, réécrire le script pour le raccourcir et changer de réalisateur."

 

Les-hommes-preferent-les-blondes---Marilyn-Monroe-3.jpg.Les-hommes-preferent-les-blondes---Marilyn-Monro-copie-1.jpg

Les-hommes-preferent-les-blondes---Marilyn-Monro-copie-2.jpg.Les-hommes-preferent-les-blondes---Marilyn-Monro-copie-3.jpg

 

Filmographie de Marilyn Monroe ... Cliquez ICI !


C’est la première fois que Howard Hawks aborde la comédie musicale. Ce fut aussi la dernière car, bien que mélomane, le cinéaste avoua ne pas être à son aise dans le genre. Il laissera ainsi la Fox confier la mise en scène des numéros chantants et dansants au célèbre chorégraphe Jack Cole, qui imagina une chorégraphie de la séquence des diamants jugée trop osée par le Studio. Le spectateur ne perd toutefois rien au change car la scène, dans sa forme définitive, reste d’un allant, d’une grâce et d’une beauté affriolantes. Howard Hawks ne mit jamais les pieds sur le plateau où se réglaient les chorégraphies. La réussite de ces scènes viendra alors de l’apport conjugué de Jack Cole, du chef opérateur et du monteur du film.

 

La légende qui veut que Howard Hawks ait touché à tous les genres reste ainsi intacte, même si Les Hommes préfèrent les blondes demeurera le film le moins personnel du réalisateur. Ce qui n’empêchera pas le réalisateur d’ajouter son grain de sel à l’histoire, aux scènes principales et évidemment à la direction d’acteur.

 

Derrière la fantaisie et l’allégresse, il y a dans Les Homme préfèrent les blondes un véritable discours subversif sur le sexe et le pouvoir, ainsi qu’une misogynie latente appliquée gaiement, et non sans un certain sens de la formule. On retiendra par exemple le personnage du garçonnet héritier qui, par deux fois, lance des répliques piquantes et assassines quant à la condition féminine et au "magnétisme animal" de Marilyn, et cela avec l’aplomb d’un gentleman expérimenté sur la question. On ne peut s’empêcher alors d’entendre ici la voix d’un Howard Hawks caustique comme à son habitude.

 

On fait souvent référence au puritanisme qui imprègne profondément la société américaine et en particulier son cinéma. Il est bon de rappeler qu’il s’est trouvé des artistes au sein même de Hollywood pour contourner cette contrainte et se faire les commentateurs ironiques et avisés des mœurs contemporaines dans des comédies faussement ingénues.

 

Les-hommes-preferent-les-blondes---jane-Russell.jpg Jane Russell

 

La satire atteint son apogée lors de la scène du procès, au passage complètement grand-guignolesque et totalement irréaliste, lorsque Jane Russell doit imiter Marilyn Monroe. Forte d’une performance éclatante, Jane Russell parvient avec jubilation à retranscrire les mimiques appuyées de Marilyn Monroe et l’attitude tentatrice, superficielle et fausse du personnage.

 

Jane Russell Les-hommes-preferent-les-blondes---Jane-Russell-copie-3.jpg 

 

Les personnages masculins ne sont pas les mieux lotis. Du benêt richissime au vieux pervers, en passant par le beau garçon manipulateur, leur traitement n’est pas moins burlesque et ironique. Le thème des fausses apparences est donc traité sur le même tempo et s’accorde parfaitement à la vision caricaturale qu’avait Howard Hawks de ce type de musical. Derrière une comédie pimpante et millimétrée, faite pour distraire, un second film se fait jour. Une œuvre au vrai potentiel satirique, propice à l’énonciation de vérité bien senties sur les relations hommes/femmes, mais qui ne vient jamais se situer en porte-à-faux avec l’ambition légère de départ.

 

Sous l’impulsion de Howard Hawks et de la Fox, le scénariste Charles Lederer réécrit complètement l’histoire en ne gardant que les thèmes principaux ainsi que les deux personnages féminins d’origine, en donnant à chacune d’entre elles un rôle équivalent. Howard Hawks, surtout, va transformer une comédie légère et brillante en une satire des mœurs moderne, exercice dans lequel il excelle. La réalisation d’ailleurs n’hésite pas à user de quelques procédés burlesques, comme l’utilisation de bruitages fantaisistes ou la surimpression d’un gros diamant étincelant sur la tête de Charles Coburn pour appuyer jusqu’à la caricature l’avidité du personnage de Lorelei jouée par Marilyn Monroe.

 

Les-hommes-preferent-les-blondes.jpg

 

Charles Coburn


La robe du soir en lamé or portée par Marilyn Monroe dans le film avait déjà servi pour Ginger Rogers dans Un grand séducteur réalisé par Claude Binyon en 1952.


Un des danseurs qui accompagne Marilyn Monroe dans le numéro "Diamonds are a Girl's Best Friends" est Georges Chakiris.

 

Les deux comédiennes s’entendront à ravir sur le tournage et cette joyeuse collaboration illumine chaque plan du film.


Selon la chanteuse Marni Nixon, célèbre pour avoir prêté sa voix à Natalie Wood dans West Side Story et Audrey Hepburn dans My fair Lady, le studio avait initialement prévu de doubler entièrement les performances vocales de Marilyn Monroe. Cette option fut vite abandonnée car même Marni Nixon trouvait le résultat épouvantable. Cependant, celle-ci déclara avoir tout de même doublé Marilyn Monroe lors de la séquence  Diamonds are a girl best friend pour ses "no, no, no" aigus au début de la chanson.

 
Les Hommes préfèrent les blondes est le second et dernier film que Marilyn Monroe tourna sous la direction d'Howard Hawks. Elle avait joué l'année précédente dans Chérie je me sens rajeunir.

 

Les-hommes-preferent-les-blondes---Jane-Russell-et-Marily.jpg

 

Jane Russell et Marilyn Monroe

 

 

 

Sources:

http://www.dvdclassik.com

http://www.allocine.fr

http://www.imdb.com

http://fr.wikipedia.org

Published by Alain - dans Musicals
commenter cet article

commentaires

roijoyeux 15/01/2016 20:17

un film brillant avec Howard Hawks et Jack Cole à la mise en scène, le couple Jane Russel - Marilyn est formidable et sous le brillant divertissement se cache une sacrée satire des moeurs et relations homme-femme, chapeau !

roijoyeux 15/01/2016 20:05

mon préféré de Marilyn !! ...

josh 10/08/2012 18:00


que du bonheur

charlus80 03/05/2012 12:38

Première visite sur ce blog et je tombe sur cette analyse brillante et jouissive... Bravo, je reviendrai !

Ciné Alain 03/05/2012 22:45



Merci pour la visite et le commentaire. Bonne soirée. À bientôt



chris 22/04/2012 09:47

salut Alain, voilà bien un film pour égayer un Dimanche gris, morne, pluvieux et venteux. Elections en + prends soin de toi on t'embrasse Chris

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.