Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 20:15

 

Date de sortie  10 septembre 2014

 

Les-Recettes-du-bonheur---Affiche.gif


Réalisé par Lasse Hallström


Avec Helen Mirren, Om Puri, Manish Dayal,

Charlotte Le Bon, Amit Shah, Farzana Dua Elahe

Aria Pandya, Dillon Mitra, Michel Blanc,


Genre Comédie dramatique

 

Titre original The Hundred-Foot Journey


Production Américaine

 

Les Recettes du bonheur est l'adaptation cinématographique du best-seller de Richard C. Morais qui, tout comme le film, évoque le parcours d'Hassan Haji, chef d'un restaurant indien installé dans le Jura et sa rivalité avec le chef émérite du restaurant étoilé voisin. C'est le réalisateur suédois Lasse Hallström qui a été désigné pour porter le livre sur les écrans.

 

Avant de se donner pour mission de porter le roman de Richard C. Morais au cinéma, Juliet Blake produisait des documentaires pour la télévision américaine. En 2009, elle découvrit un exemplaire du livre, bien avant sa publication dans les librairies américaines, et fut tout de suite touchée par son message de tolérance interculturelle à travers la cuisine. Elle décida alors d’en faire un film :

 

The-Hundred-Foot-Journey---Charlotte-Le-Bon-et-Helen-Mirren.gif  

 

Charlotte Le Bon et Helen Mirren

 

"Je suis tombée amoureuse de l’histoire, de son cadre magnifique et de sa thématique : comment la nourriture peut rassembler les gens. (…) J’ai adoré le contraste entre les deux restaurants : le français, très propre sur lui, et l’indien, vivant et chaleureux. Dans le premier, on joue du Mozart ; dans le second, de la musique de Bollywood bruyante : c’est un choc des cultures vraiment épique. Le roman m’a vraiment interpellée car il traite de sujets fondamentaux : le racisme, l’intégration et la capacité d’évoluer, ce qui est le vécu de tout immigrant."

 

Manish Dayal  The-Hundred-Foot-Journey---Manish-Dayal-.gif

 

Une fois les droits du roman acquis, Juliet Blake est allée à la rencontre de Steven Spielberg et Oprah Winfrey et leur a proposé de compléter le panel des producteurs du film. Leurs maisons de production respectives (Harpo Films et DreamWorks) ont tout de suite cru au potentiel du projet et mis tous les moyens en œuvre pour que démarre la production.

 

Avec Les Recettes du bonheur, c'est la deuxième fois que le nom de Steven Spielberg et celui d’Oprah Winfrey s'affichent sur un film, près de trente ans après La Couleur Pourpre réalisé en 1985.

 

Un réalisateur et un directeur de la photographie suédois, une équipe de production américaine, l’actrice principale d'origine britannique et des comédiens indiens et français : la distribution des Recettes du bonheur et son équipage reflètent la mixité culturelle décrite dans le film. "On parlait quatre langues en même temps sur le tournage : anglais, français, suédois et hindi. L’équipe était à l’image du film : multiculturelle", confie Juliet Blake.

 

Synopsis

 

Hassan Kadam (Manish Dayal) a un don inné pour la cuisine : il possède ce que l’on pourrait appeler "le goût absolu"

 

Manish Dayal Manish-Dayal---Les-Recettes-du-bonheur-.gif

 

Après avoir quitté leur Inde natale, Hassan et sa famille, sous la conduite du père, s’installent dans le sud de la France, dans le paisible petit village de Saint-Antonin-Noble-Val. C’est l’endroit idéal pour vivre, et ils projettent bientôt d’y ouvrir un restaurant indien, la Maison Mumbai.

 

Madame Mallory (Helen Mirren), est la chef et propriétaire hautaine du célèbre restaurant étoilé, Le Saule Pleureur. Son restaurant est régulièrement fréquenté par le président de la république. Quand elle entend parler du projet de la famille Kadam, c’est le début d’une guerre sans pitié. Femme autoritaire, entêtée et ancrée dans ses habitudes, elle clame haut et fort son dégoût pour l’exubérance du nouveau restaurant indien installé en face. Il représente à ses yeux un outrage au bon goût et à la bienséance. 

 

Helen-Mirren---Les-Recettes-du-bonheur.gif Helen Mirren

 

La cuisine indienne affronte la haute gastronomie française. Jusqu’à ce que la passion d’Hassan pour la grande cuisine française – et pour la charmante sous-chef Marguerite (Charlotte Le Bon) – se combine à son don pour orchestrer un festival de saveurs associant magnifiquement les deux cultures culinaires.

 

Le charmant village baigne désormais dans des parfums débordants de vie que même l’inflexible Madame Mallory ne peut ignorer.

 

Cette femme qui était autrefois la rivale d’Hassan finira par reconnaître son talent et le prendre sous son aile…

 

The-Hundred-Foot-Journey---Manish-Dayal---Charlotte-Le-Bon.gif

 

Manish Dayal et Charlotte Le Bon

 

Ce n'est pas la première fois que Lasse Hallström s'intéresse à la gastronomie ou pose ses caméras en France. En 2001, il dirigeait Juliette Binoche dans Le Chocolat, tourné majoritairement en Dordogne.

 

Helen-Mirren-et--Om-Puri---Les-recettes-du-Bonheur.gif

 

 

"Le réalisateur suédois de ce film a choisi Midi-Pyrénées pour son charme, la beauté de ces petits villages et la gastronomie fleuron de la région. La notoriété de notre savoir vivre et de nos produits a vraisemblablement guidé son choix" se réjouit Philippe Guérin président du CRT.

 

 

 

Le CRT Midi-Pyrénées et l'Agence Départementale du Tourisme du Tarn et Garonne (ADT 82) saissent donc l'occasion de ce film pour assurer une visibilité de la région en tant que destination touristique, sur les thèmes suivants : gastronomie, qualité des produits du terroir, villages de charme et Grands Sites, chaleur de l'accueil.

 

 

Le réalisateur a rassemblé une équipe d'habitués pour Les Recettes du bonheur. Le montage du film est de l'oeuvre d'Andrew Mondshein. Il en va de même pour la décoration, qui est une nouvelle fois assurée par David Gropman.

 

Manish Dayal, qui joue le rôle d’Hassan, le jeune cuisinier du clan Kadam, a fait ses premières armes à la télévision avant de se produire au cinéma. On a pu l’apercevoir dans des séries télévisées comme Switched at Birth ou 90210 : Beverly Hills- Nouvelle génération. Il s’agit de son premier grand rôle au cinéma.

 

Ce film marque les débuts des acteurs Aria Pandya et Dillon Mitra au cinéma. Les deux comédiens ont débuté leur carrière sur les planches, avant de décrocher un rôle dans Les Recettes du bonheur.

 

Charlotte-Le-Bon---Manish-Dayal---Les-recettes-du-Bonheur.gifPour mieux s'imprégner de l'atmosphère culinaire qui enveloppe le film, Charlotte Le Bon et Manish Dayal se sont rendus dans plusieurs restaurants et ont observé les pratiques des chefs cuisiniers qui y officiaient. La productrice Juliet Blake a de son côté fait appel au chef cuisinier Floyd Cardoz qui, de par ses origines indo-américaines, était à même d'apporter son savoir-faire en matière de mixité culturelle et gastronomique. Les chefs français Vincent Meslin et Lanaic Jourden et l'indien Anil Abhimanyu Sharma ont également été consultants sur le film.

 

Les Recettes du bonheur marque la première participation de Charlotte Le Bon, ex-miss météo de Canal+, à une production américaine. Plusieurs comédiennes ont été approchées pour le rôle de Marguerite, Steven Spielberg  est tombé sur une apparition pleine d’humour de la comédienne dans "Le Grand Journal", et lui a trouvé de nombreuses qualités. Il raconte : "On voyait Charlotte y présenter la météo de manière comique. Une jeune femme aussi belle que drôle, c’est un équilibre délicat, comme un soufflé. Il fallait absolument la convaincre d’être dans ce film."

 

Il n'y a pas qu'une partie de la distribution du film qui est d'origine indienne. L'auteur de la bande originale l'est également. En effet, le soundtrack des Recettes du bonheur est signé A.R. Rahman. À cet illustre compositeur, on doit notamment la bande son du film aux multiples récompenses Slumdog Millionnaire. Sans oublier The Golden Age (Elizabeth II), People Like Us, 127 Hours, et le magnifique film Indi, Lagaan pour ne retenir que ceux-la !

 

Les scènes du restaurant de Madame Mallory ont été tournées dans un manoir du XIXème siècle connu sous le nom de château de La Durantié. Pour les scènes en extérieur, notamment celles affichant le tronçon de route qui sépare les deux restaurants, la production a posé ses caméras dans une grande ferme en pleine rénovation. Cependant, aucune route n’avoisinait la ferme. La production a dû en construire une, sur autorisation des propriétaires de la ferme, qui ont également approuvé la construction de la façade du Saule Pleureur sur leur terrain.

 

Le tournage s'est déroulé à la Cité du Cinéma de Luc Besson, en Seine-Saint-Denis, puis dans le village de Saint Antonin Noble Val, dans le département du Lot et Garonne où le pont et les berges de l'Aveyron servent de lieu de pique-nique aux deux jeunes héros du film.

 

Les Recettes du bonheur - Manish Dayal et Charlotte Le Bon

 

Manish Dayal et Charlotte Le Bon

 

La place principale de Saint-Antonin, réservée le week-end au marché, a servi de décor à certaines scènes majeures de l’histoire qui se déroulent dans un marché à ciel ouvert. Un grand nombre de marchands vendant leurs produits locaux, des fleurs fraîchement coupées, des vins de la région et des fromages fermiers, ont d’ailleurs été engagés comme figurants.

 

Manish Dayal et Om Puri Manish-Dayal---Om-Puri---Les-recettes-du-Bonheur.gif

 

Les dernières prises de vue ont eu lieu à Carlus, un petit village qui se situe près d'Albi, dans le Tarn.

 

En tout, le tournage duré 52 jours en France, suivis par quatre jours en Inde avec une équipe réduite.

 

 

Mon opinion

 

Devant l'improbabilité d'assurer une adaptation réussie d'un scénario invraisemblable, Lasse Hallström choisit la voie du conte. Un film pour inviter au rêve, pour gommer les différences, pour valoriser la "douce France" et se noyer dans les beaux sentiments.

 

Deuxième incursion pour le réalisateur dans le domaine culinaire. Après Le chocolat le voilà aux fourneaux de la gastronomie française qui flirte avec les saveurs indiennes, sans toutefois donner à ces dernières la place qu'elles méritent réellement.

 

Du savant mélange des épices à la présentation finale des plats le film met en appétit.  

 

À la fois cahoteuse et sans réel intérêt, on oublie très vite une première partie interminable et prévisible.

 

Oubliés aussi ces décors numériques qui n'apportent rien et font regretter de ne pas pouvoir profiter plus naturellement de ce merveilleux endroit qu'est Saint Antonin Noble Val.

 

"Du caniveau à la troisième étoile" le film se laisse regarder en grande partie grâce au principal protagoniste, le jeune et charismatique Manish Dayal. Om Puri, dans le rôle du père aimant, est à la fois touchant et totalement crédible entre les traditions qui collent à la peau et le modernisme qui s'impose.

 

Helen Mirren, enfin, règne de main de maître sur son restaurant. Son seul talent, sa présence et son charisme arrivent à tout faire avaler. Déguster devrais-je écrire quand il s'agit d'une omelette traditionnelle dans laquelle son nouveau partenaire mélangera aux ingrédients habituels les épices qui feront toute la différence.

 

Sources :

http://www.allocine.fr 

http://www.imdb.com

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2014
commenter cet article

commentaires

roijoyeux 17/10/2014 18:58


Géant ces grands producteurs américains qui s'intéressent à la gastronomie française et indienne !

Pâques 13/09/2014 20:41


Merci pour la présentation !


Un film qui me tente.

Chris 12/09/2014 13:49


Salut Alain. Rien que pour Helen Mirren je suis preneur. Tout autant que toi, je le sais. À bientôt !

Edmée De Xhavée 12/09/2014 09:18


Je suis une fidèle d'Helen Mirren... aussi je me risquerai volontiers à voir ce film, même s'il n'est probablement pas vraiment inoubliable... :)

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.