Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 00:00

 

Date de sortie cinéma : 14 décembre 2011


Les-tribulations-d-une-caissiere.jpg 

 

Réalisé par Pierre Rambaldi
 

Avec Déborah François, Elsa Zylberstein, Nicolas Giraud,

Gilles Cohen, Firmine Richard, Alice Belaïdi, Jean-Luc Couchard,

Marc Lavoine, Michel Siksik, Anne Loiret


Genre Comédie
   

Production Française

 

Les-tribulations-d-une-caissiere---Deborah-Francois.jpg

 

Déborah François

 

Synopsis

 

La vie n’est pas rose tous les jours pour Solweig, caissière dans un supermarché. Mais elle garde le sourire, malgré les remarques souvent déplaisantes des clients et un chef teigneux. Peut-être grâce au blog qu’elle tient en secret, où elle s’épanche avec humour sur son quotidien difficile…
Un soir, sous la neige, son destin croise celui de Charles. Le jeune homme tombe aussitôt amoureux d’elle, sans se douter qu’ils ne sont pas du même monde.
Mais si un simple blog peut changer le sort de milliers de caissières, n’est-il pas permis de croire aux contes de fées ?

 

Les-tribulations-d-une-caissiere---Nicolas-Giraud.jpg

 

Nicolas Giraud

 


Anna Sam, la caissière à l'origine du blog et du livre Les tribulations d'une caissière, confesse avoir eu plusieurs offres pour transposer son histoire au théâtre et au cinéma. Elle se dit surprise par le résultat final, qui aurait réussi à mélanger ses histoires avec une narration fictive et romantique.

 

Selon Pierre Rambaldi

On vit dans une époque assez cynique où l’humain semble être devenu quantité négligeable face aux multinationales et aux enjeux politiques. Lorsque nous avons entendu la voix d’Anna Sam s’exprimer sur son blog au nom de toutes les caissières de France, j’ai été touché par plusieurs aspects de sa démarche. Sans être fondamentalement militant ni partisan, son regard sur les gens met en lumière les déviances de nos comportements les uns visà- vis des autres. Quand on lit que 9 personnes sur 10 ne disent ni bonjour, ni merci, ni au revoir aux caissières, qu’elles ont ce sentiment étrange d’être transparentes alors que leurs conditions de travail leur impose des cadences parfois à la limite du supportable, j’ai compris que nous tenions là un sujet fort avec une grande résonance au sein de notre époque. Plus de 2 millions de lecteurs auront visité son blog, puis son livre a été vendu à plus de 270 000 exemplaires, auxquels il faut ajouter les 21 traductions étrangères. Amoureux des films de Franck Capra, j’avais envie de raconter l’histoire extraordinaire d’une femme ordinaire. Plus que le livre, c’est l’histoire d’Anna Sam qui m’a intéressé : la trajectoire d’une jeune femme, diplômée de lettres, qui comme beaucoup de jeunes d’aujourd’hui n’a pas trouvé de boulot dans sa filière et a fini par accepter de devenir caissière pour ensuite bousculer son destin avec son talent propre, son regard unique. Un remède contre la fatalité ! Une histoire pleine d’espoir, de fraternité, drôle, généreuse, humaine. Elle y décrit les rapports dans son environnement de travail et les différents clients dans lesquels chacun peut se reconnaître. Ce qui m’a plu, c’est ce personnage ordinaire auquel on peut facilement s’identifier.

 

Les-tribulations-d-une-caissiere---Deborah-Francoi.jpg Déborah François

   
La plus grande préoccupation de Pierre Rambaldi était de trouver le ton juste de son histoire, entre chronique sociale et histoire d'amour, tout en évitant la pédagogie et le misérabilisme : "Le travail sur les affects est compliqué, car chacun a sa propre pudeur, et je ne voulais pas heurter la sensibilité du spectateur ni celle des caissières."
 
Pierre Rambaldi a choisi d'éloigner son film d'un récit réaliste et de le rapprocher du conte. Ainsi, un long travail a été fait sur les lumières et les couleurs. Cela concernait surtout l'ambiance du supermarché, l'endroit "le plus difficile à filmer" d'après le réalisateur, du fait de ses lumières froides et son aspect écrasant. C'est donc avec la décoration de Noël que l'équipe artistique a réussi à créer un décor plus chaleureux.

 

Gilles Cohen et Nicolas Giraud Les-tribulations-d-une-caissiere---Gilles-Cohen-et-Nicolas.jpg

 
Après avoir cherché longtemps - en vain - un supermarché français pour accueillir le tournage, l'équipe a dû trouver son décor dans un autre pays. Les Tribulations d'une caissière a fini par être tourné dans un supermarché en Belgique, à Bruxelles. Cependant, les consignes étaient strictes : il fallait tourner dans la nuit, en dehors des horaires d'ouverture, pour enlever ainsi, tous les jours, la grosse décoration de Noël du film, pour ensuite la remettre en place la nuit suivante ...
 
Pour le rôle principal de Solweig, Pierre Rambaldi avait une image très claire dans sa tête : "C’est totalement subjectif, mais je sentais qu’il me fallait une jeune comédienne blonde susceptible d’être crédible dans les deux dimensions du film, la comédie romantique et la comédie sociale". Après avoir songé à engager Clémence Poésy pour la caissière, c'est finalement Déborah François qui s'est imposée. La jeune actrice avait impressionné le réalisateur dans La Tourneuse de pages  et L' Enfant.
 
Déborah François se dit d'autant plus concernée par le rôle de Solweig qu'elle n'est pas issue d'un milieu aisé, en plus d'avoir des caissières dans sa propre famille et d'avoir elle-même exercé ce travail pendant un court moment : "Ce sont donc des problématiques qui me touchent de près, même si je ne cherche pas à être porte-drapeau de quelque mouvement que ce soit."

 

 

 


 Les tribulations d'une caissière - Nicolas Giraud-copie-1

 

Nicolas Giraud et Deborah François

 

 

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.cinemovies.fr

commentaires

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.