Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 00:00

 

Date de sortie cinéma : 28 décembre 2011

 

Let-My-People-Go----Affiche-.jpg

 

Réalisé par Mikael Buch

 


Avec  Nicolas Maury, Carmen Maura, Jean-François Stévenin,

Amira Casar, Clément Sibony, Jarkko Niemi, Charlie Dupont,

Jean-Christophe Bouvet, Cristellle Cornil


Genre Comédie


Production Française

 

Let-My-People-Go----.jpg


Synopsis


Tout le monde sait que Ruben est juif, homosexuel, facteur, mi-finlandais, mi-français, fils indigne, frère désobligeant, amant décevant, assassin douteux, voleur malgré lui … Pourtant Ruben, lui, est incapable de savoir qui il est. Au grand tournant de sa vie, alors que s’ouvrent devant lui les flots de la mer Rouge, Ruben hésite : doit-il suivre son peuple ou son cœur ?


Le projet de Let my people go !, qui aborde différentes cultures et religions, n'est certainement pas typique de la production nationale. Le réalisateur Mikael Buch affirme que son intérêt pour une histoire aussi "exotique" est issu de son parcours personnel. "Mon père est argentin, ma mère marocaine, ce qui complique déjà tout à la base ! Je suis né en France mais on est parti vivre à Taiwan quand j’avais deux mois. Quand j’ai eu 5 ans, on a déménagé à Barcelone, j’y ai grandi jusqu’à mes 18 ans avant de venir en France pour faire des études de cinéma, deux ans à Nantes et ensuite La Fémis à Paris où j’ai réalisé plusieurs courts métrages."

 

 

Let-My-People-Go-------copie-1.jpg

 
Bien que ce film soit le premier long-métrage de Mikael Buch, le scénario a été rédigé à quatre mains avec le très expérimenté Christophe Honoré, réalisateur et scénariste, entre autres, de Dans Paris en 2006, Les Chansons d'amour en 2007 et La belle personne en 2008.

 

 

 


"J’ai rencontré Christophe à La Fémis. Il était une sorte de tuteur de mon film de fin d’études. Il m’a proposé de travailler sur trois de ses films. Écrire avec lui est donc venu de façon assez naturelle car personne d’autre ne connaissait autant mes goûts ou ma façon de fonctionner. Il a vraiment joué le rôle de scénariste en me donnant les moyens d’aller où je voulais aller. Il a aussi un sens de la structure qui a été très utile."

 

Mikael Buch raconte que ses principales références cinématographiques proviennent d'un cinéma ludique, voire magique, avec une prédilection pour des narrations comme celles caractérisant Charles Chaplin, Woody Allen, Vincente Minnelli et Jacques Demy. Quand il était enfant, le metteur en scène regardait Blanche-Neige et les sept nains tous les jours. Même la Finlande représentée dans le film est inspirée d'images nordiques irréalistes d'Aki Kaurismäki.
 
Le portrait de l'homosexualité dans Let my people go ! n'est jamais problématique, le réalisateur ayant évité les scènes de coming out et de difficulté d'insertion dans la famille. Mikael Buch explique ce qui lui déplaît dans la plupart des portraits sur la sexualité au cinéma : "Je retrouve souvent au cinéma un aspect moral rattaché à la sexualité qui ne me plaît pas du tout. Une façon de lier le sexe à une forme d’angoisse…". D'où cet engouement à représenter une sexualité ludique et décomplexée.

 

Let-My-People-Go-----Nicolas-Maury--Carmen-Maura-.jpg

 
Pour le rôle principal, Mikael Buch avait pensé dès le début du projet au comédien Nicolas Maury, avec qui il a pu discuter tout au long du développement du film. Carmen Maura et Jean-François Stévenin, à leur tour, correspondaient à un idéal d'enfance, le cinéaste ayant grandi en regardant les nombreuses collaborations de Carmen Maura avec Pedro Almodóvar, en plus de suivre de près les prestations de Jean-François Stévenin dans les films de François Truffaut, Jacques Rozier et Jacques Demy.
 
Même si la thématique de Let my people go ! est liée à des questions spécifiques inhérentes à la génération actuelle, Mikael Buch et la directrice de la photographie Céline Bozon voulaient chercher une esthétique atemporelle, en mélangeant des éléments des années 1950 avec des couleurs inspirées de la pellicule Super 8. Le résultat, selon le réalisateur, est proche d'une "comédie musicale dans laquelle on ne chante pas".

 

Let-My-People-Go---.jpg

 
Malgré l'intérêt de la Finlande à coproduire Let my people go !, les producteurs français n'ont pas pu établir un accord de coproduction avec le pays nordique. La productrice des Films Pelléas, Géraldine Michelot, explique les raisons de cet empêchement : "Nous avions du tournage en Finlande et des acteurs locaux. Mais c’est un petit pays où les fonds disponibles ne sont pas très nombreux. Et l’accord de coproduction avec la France inclut un minimum de 30 % pour la Finlande, ce qui est un seuil beaucoup trop élevé."

 

 

Let-My-People-Go-----copie-1.jpg

 
En plus d'être amis depuis l'école de cinéma, Mikael Buch avait déjà choisi Nicolas Maury pour le rôle principal de ses deux derniers courts-métrages : Accordez-moi (2008) et Comment j’ai accepté ma place parmi les mortels (2009).
 
Face au grand défi de résumer Let my people go ! en trois mots, le réalisateur Mikael Buch a choisi "juif", "homo" et "jubilatoire", alors que Nicolas Maury a préféré "tremblement", "joie" et "famille".

 

 

Let-My-People-Go------.jpg

 
Le tournage de Let my people go ! a démarré en Finlande à la mi-septembre 2010. Dix jours plus tard, l'équipe a pris l'avion de retour pour Paris, pour tourner pendant huit semaines au quartier de Belleville.

 

 

 


Sources :

http://www.cinemovies.fr

http://www.allocine.fr

http://tv.yagg.com

http://www.commeaucinema.com

Published by Alain - dans Films Gay
commenter cet article

commentaires

michel 27/12/2011 11:48

ça a l'air sympa ce film je note

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.