Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 16:00

 

Date de sortie 23 octobre 2013


Malavita - Affiche

 

Réalisé par Luc Besson


Avec Robert De Niro, Michelle Pfeiffer, Tommy Lee Jones,

Jimmy Palumbo, Dianna Agron, John D'Leo, Domenick Lombardozzi


Titre original The Family


Genre Comédie, Action


Coproduction Américaine Française

 

Malvita est adapté du roman éponyme de Tonino Benacquista. L'auteur n'a pas souhaité collaborer au scénario mais a beaucoup accompagné le film. "Je savais qu’EuropaCorp, la société de production et de distribution de Luc Besson pouvait produire un film qui puisse être distribué aussi bien aux États-Unis qu’en France, ce qui était très tentant étant donné le sujet. D’autre part, le casting me semblait primordial (...). Il fallait des acteurs américains indiscutables qui portent en eux leur propre légende et qui, quand ils apparaissent à l’écran, n’ont pas besoin de convaincre", déclare-t-il.


L'équipe n'a opéré que peu de changements sur l'histoire, modifiant légèrement les relations au sein de la famille Blake pour rendre les parents un peu plus émouvants, comme le remarque la productrice Virginie Besson-Silla. "Pour la première fois, je me suis contenté de suivre l’intrigue existante. J’ai simplement ajouté quelques dialogues pour que l’adaptation soit plus cinématographique. Mais, en toute honnêteté, la structure et les personnages étaient déjà en place", ajoute Luc Besson.

 

Malavita---Robert-De-Niro


Robert De Niro

 

Synopsis

 

Fred Blake alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s’installe avec sa famille dans un petit village de Normandie.


Malgré d’incontestables efforts d’intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus quand il s’agira de régler les petits soucis du quotidien…

 

 

 

Luc Besson a rapidement imaginé Robert De Niro dans le rôle principal. "Je n’en ai pas parlé à Tonino Benacquista. Au contraire, je lui ai demandé qui il verrait dans le rôle de Fred. Et il m’a répondu qu’il rêverait de le proposer à Robert De Niro. On l’a donc appelé, on lui a envoyé le livre", raconte le cinéaste. L'acteur a aimé le livre, et après s'être attelé à l'écriture, le réalisateur a envoyé le scénario au comédien, qui s'est embarqué dans l'aventure.

 

Parmi les raisons qui ont poussé Michelle Pfeiffer à accepter le projet, l'envie de donner la réplique à Robert De Niro était en tête de liste. En effet, les deux acteurs avaient déjà partagé l'affiche de deux films, mais sans jamais avoir de scènes communes. Le film d'aventures Stardust, le mystère de l'étoile, et la comédie romantique Happy New Year. Ils ne s'étaient donc encore jamais retrouvés au même moment sur un plateau !

 

Bien que connaissant Luc Besson depuis des années et ayant déjà travaillé avec lui à plusieurs reprises, Tommy Lee Jones n'avait encore jamais joué sous sa direction. C'est aussi la première fois qu'il partage l'affiche avec Robert De Niro !

 

 

Malacita - Michelle Pfeiffer, Rober De Niro


Michelle Pfeiffer, Robert De Niro, Dianna Agron, John D'Leo

 

 

Les acteurs de Malavita sont unanimes lorsqu'ils affirment que l'une des caractéristiques principales de Luc Besson est d'être un cinéaste qui travaille très rapidement. "Il est d’une grande rapidité (...). Il ne perd pas de temps avec le clap ou avec d’autres protocoles du même genre", déclare Robert De Niro. Un propos que l'on retrouve dans la bouche de Tommy Lee Jones. "Ce qui est à la fois difficile et stimulant, c’est (...) qu’il faut être constamment réactif. Il m’arrive par moments de prendre un peu trop mon temps pour me préparer à une scène : il a fallu que je me fasse un brin violence pour changer mes habitudes de travail", confie de son côté Michelle Pfeiffer.

 

Michelle Pfeiffer n'en est pas à son premier coup d'essai en matière de films de gangsters. En effet, c'est dans le Scarface de Brian De Palma qu'elle a été révélée au grand public, en 1983. Elle y incarnait la sublime Elvira, la femme fatale convoitée par Tony Montana.

 

Il est arrivé pendant le tournage que le réalisateur enregistre une séquence pendant les répétitions : "S’il trouve la répétition d’une scène satisfaisante, il n’hésite pas à la mettre en boîte. C’est ce qui s’est passé pour la séquence du barbecue : il a filmé la répétition et c’est la prise qu’il a conservée au montage. C’est ça, la méthode Luc Besson !", explique Domenick Lombardozzi, qui interprète l'un des agents du FBI chargés de la sécurité de la famille Blake.

 

Une grande partie du tournage du film s'est déroulée en Normandie, là où prend place l'action du film. Malavita, c'est aussi l'histoire d'un choc culturel : une famille d'Américains qui débarquent en Normandie et se retrouvent confrontés à l'incompréhension de la population locale. Or, le réalisateur connaît bien les deux cultures, française et américaine. "J’ai passé quelques années aux États-Unis et j’ai donc une double culture et une grande affection pour ces deux pays : il fallait tout simplement que je fasse ce film !", s'exclame Luc Besson, en poursuivant : "J’ai un peu égratigné les Américains et je me suis surtout moqué des Français. J’ai vécu en Normandie mais j’ai aussi vécu à New York et à Los Angeles, du coup, c’était amusant de réunir ces deux cultures dans un petit village."

 

Luc Besson a tourné une partie de Malavita dans les studios de la Cité du Cinéma, qu'il a lui-même inaugurée en septembre 2012 après en avoir porté le projet. La Cité du Cinéma, important pôle cinématographique, est située en Seine-Saint-Denis et héberge notamment les Studios de Paris. "C’était le premier long métrage que j’y tournais en tant que réalisateur (...). C’est extrêmement pratique et cela ressemble à n’importe quel studio américain : (...) c’est très fonctionnel car tout est réuni au même endroit – les bureaux, les décors, les salles de montage, les labos etc. Du coup, on ne perd pas de temps. C’est un rêve, pour un cinéaste, de travailler dans de telles conditions et les plateaux sont flambant neufs", déclare le réalisateur.

 

Mon opinion :

 

Luc Besson s'approprie le roman de Tonino Benacquista, auteur, entres autres, de l'excellent Saga et du présent Malavita, scénariste également et ce, à plusieurs reprises pour Jacques Audiard.

 

Peine perdue. Le scénario cosigné par le réalisateur avec Michael Caleo est tout simplement insultant pour les français, tout autant que pour le cinéma de Scorsese, à n'importe quel degré, et consternant dans sa globalité. Je ne retiens rien.

 

Si ce n'est une longueur excessive, malgré la vitesse insupportable d'une prétendue mise en scène qui laisse le spectateur à côté de l'action.

 

Quant à la distribution, c'est à croire que Robert De Niro fait tout pour faire oublier qu'il a été un grand acteur. J'aurais aimé retrouver Michelle Pfeiffer dans un vrai grand et beau rôle. Et Tommy Lee Jones plus crédible.

 

Une grande déception. 

 

 

Sources :

http://www.evene.fr

http://www.allocine.fr

http://www.imdb.com

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2013
commenter cet article

commentaires

Edmée De Xhavée 29/10/2013 18:08


Oups! J'ai commencé la lecture un peu alléchée: j'aime beaucoup De Niro (mais l'ai parfois supporté sans plus dans certains rôles) et Tommy Lee Jones (même phénomène d'ailleurs) mais plus
j'avançais dans la lecture...  je freinais! J'ai fini en freinant à fond... pas envie de caricature de Français et Américains, ni d'être déçue par de grands acteurs ...

Jacqueline 25/10/2013 19:55


J'ai bien fait de lire ta critique avant de choisir, ça me suffit, je n'irai pas. En plus Besson il y a longtemps qu'il rate tout ce qu'il fait !

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.