Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 19:00

 

 

Marsoulas-copie-1.Marsoulas-1.gif

 

 

14 juin 2014.

 

Depuis longtemps je cherchais l'occasion de glisser entre les pages de mon cinéma un hommage au HÉROS de ma vie. Celui à qui je dois tant.


Paul. Mon grand-père maternel.


Pour lui, cette page avec tout mon amour et ma gratitude.

 

Si c'est de cette commune du Comminges que je lui rends hommage, il n'en serait pas étonné. La campagne n'est pas celle des Landes dans laquelle il a vécu. Certes.

 

Elle n'en est pas moins belle et riche.

 

Riche par sa végétation et ses contrastes lumineux. Mais aussi par ses habitants qui gardent un sens profond de l'accueil. Généreuse aussi. Pour tout ce qu'elle donne à celles et ceux qui savent apprécier tous les bienfaits et la beauté de la nature.

 

Vue-de-Marsoulas.gif

 

Vue de Marsoulas. Le 14 juin 2014

 

 

Paul, mon grand-père, n'était pas homme à se lamenter. Dès ma plus tendre enfance, il a été le premier à me parler de tolérance, de respect de l'autre.  Du respect dû aux animaux, à la nature aussi.

 

Il ne parlait jamais de ses faits et gestes pendant la première guerre mondiale. Pas une fois je ne l'ai vu arborer ses médailles. Le souvenir des tranchées restait trop douloureux, tout autant que la perte de ses frères et de nombreux amis du village. Toutefois, il ne manquait, jamais les commémorations du 11 novembre, et clamait haut et fort son admiration pour le Maréchal Foch. Plus tard pour le Général de Gaulle.

 

Seules, ses jambes paralysées par quantité d'éclats d'obus reçus pendant la campagne de Verdun, témoignaient d'un passé douloureux.

 

Mon grand-père a été de ses hommes qui ont eu à souffrir de deux guerres mondiales. La deuxième ne l'a pas épargné non plus quand les troupes allemandes ont franchi la ligne de démarcation. Ses blessures très handicapantes me poussaient à un questionnement permanent qui n'a jamais reçu de réponses satisfaisantes pour ma curiosité d'enfant.

 

Pudeur extrême de ceux qui ont connu l'horreur profonde et que les mots seuls ne peuvent pas traduire. "Passons à autre chose" me disait-il.

 

C'est dans ses moments là qu'il m'emmenait au beau milieu de ses champs en se déplaçant très difficilement et avec comme seul appui, des béquilles en bois. Enfant que j'étais, je n'avais pas la force nécessaire pour l'aider. Juste de l'amour à lui donner.

 

C'est Marthe, une de ses voisines, qui a été la première à m'apprendre les actes de résistance dans lesquels il s'était engagé pendant la seconde guerre mondiale.

 

C'est donc de Marsoulas que je lui rends hommage.

 

Marsoulas-14-juin-2014.gif

 

Marsoulas - 14 juin 2014

 

 

Marsoulas est une commune française située située dans le Comminges, à quelques 30 kilomètres de Saint-Gaudens.

 

Sa surface de 2.40 km ² et abrite aujourd'hui une population de 137 habitants.

 

Ce petit village est  limitrophe avec le département de l'Ariège.

 

 

Si dans la mémoire collective et la littérature historique, le massacre d'Oradour-sur-Glane, avec ses 642 victimes, occupe une place prépondérante, il ne peut occulter l'importance et la sauvagerie d'assassinats collectifs comme ceux commis, en une journée, à Marsoulas.

 

Marsoulas.gifLe destin de Marsoulas, dans le Comminges a basculé le même jour que celui d'Oradour-sur-Glane.


Le 10 juin 1944, 11 enfants, 6 femmes et 10 hommes, furent massacrés par des SS de la division Das Reich basée à Venerque. Soit un tiers de la population.

 

Comme Caen, Brest ou Lyon, Marsoulas a reçu la médaille de la Résistance et la Croix de Guerre.

 

 

 

Pour cette commémoration, devant les façades des maisons dans lesquelles furent perpétrés les massacres de simples affichettes et quelques fleurs sont là pour rappeler la cruauté des évènements.

 

Marsoulas.-Famile-Saffon.gif.Marsoulas---Famille-Cazenave-et-Carbo.gif.Marsoulas---Famille-Audoubert.gif.Marsoulas---Pauline-Castex.gif

 

Marsoulas ne sera pas le seul village massacré dans la Région Midi Pyrénées. La division Das Reich, laisse le long de son chemin des ruines et des massacres qui ont marqué bien d'autres endroits : Rimont, Betchat, Salies-du Salat, Calmont, Gabaudet, Mazères, Saint-Martory, Boulogne sur Gesse, Bagnères de Bigorre, Meilhan, Villaudric, Miremont, Fronton, Le Born, Villemur-sur-Tarn, Castelmaurou, Figeac…

 

Un si long traumatisme.


À l'horreur de cette journée, ont succédé 20 années de deuil.  

 

"Jusque dans les années soixante,

il n'y a plus eu de fête locale, de mariages, de naissances.

On ne se retrouvait qu'à la Toussaint autour du mémorial bâti dès 1946".

 

Published by Ciné Alain - dans La magie du Comminges
commenter cet article

commentaires

Edmée De Xhavée 16/06/2014 13:40


C'est à l'âge bien adulte que nous comprenons l'âme de nos grands-parents, la valeur de leurs silences, le poids de leurs regards, et parfois la forme de leurs souvenirs intimes. Ton grand-père
s'est humblement mérité ton admiration amplifiée par la connaissance de ce que tu sais et penses savoir. Et comme tant d'autres, il a plus que mérité celle des inconnus qui lui doivent une
parcelle de leur liberté... Heureux homme quand même qui aima et fut aimé, et l'est encore...

Nicole 16/06/2014 10:18


Bonjour Alain, je lis cet hommage que tu rends à ton grand-père. Belle émotion. Bises de tous les deux. Nicole et Jean-Jacques. PS. Je ne sais pas comment tu arrives à être de Paris, au
Comminges, en t'occupant de tes affaires familiales et de ta vie privée. Tu vis à 100 à l'heure. C'est bien et je t'envie.

Johanne 15/06/2014 16:44


Bonjour Alain, inhabituel dans ton blog mais belle et émouvante page. Bravo

Michel 15/06/2014 09:06


Salut Alain. Belle page et ton texte est très émouvant. @+

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.