Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 20:00

L’Oiseau de feu est un ballet en deux tableaux d’après un conte national russe.

 

L-oiseau-de-feu.gif

 

Après le succès de la première saison des Ballets russes en 1909, Serge de Diaghilev veut proposer l’année suivante des œuvres que le public ne connaît pas. Il demande donc à son chorégraphe, Fokine, de puiser directement dans les contes traditionnels russes pour créer un ballet. Il s’inspire du mythique Oiseau de feu, présent dans plusieurs contes.

 

La musique a été composée par Igor Stravinsky  en juin 1910 s’inspire en fait de la mythologie et de l’art siamois, et de l’épopée d’un conte qui irrigue tout le théâtre d’Asie.

 

 

 

L’Oiseau de feu est accueilli triomphalement par la salle, emplie de personnalités politiques et artistiques de l’époque. Stravinski, présenté comme "un tout jeune élève de Rimski-Korsakov" devient tout d’un coup célèbre.

Serge-de-Diaghilev-et-Igor-Stravinsky.gif

 

Serge de Diaghilev et Igor Stravinsky

 

Il a été créé à l’Opéra de Paris le 25 juin 1910 par les Ballets russes sur une chorégraphie de Michel Fokine et sous la direction de Gabriel Pierné.

 

L'argument tiré du conte :

.

L-Oiseau-de-feu-.gifIvan Tsarévitch, fils du tsar de Russie, déambule dans la forêt mystérieuse du sorcier Kastchei. Apercevant un magnifique oiseau qui vole autour d’un arbre portant des pommes d’or, il capture le fabuleux animal et ne le libère qu’en échange d’une de ses plumes  magiques et le serment que l’oiseau lui sera fidèle. Plus loin, dans la forêt, après être tombé amoureux d’une princesse entourée de douze compagnes, le jeune homme est capturé par des démons : le sorcier Kastchei menace alors de le changer en pierre. L’oiseau de feu vient à son secours comme il l’avait promis et endort tous les monstres. Le soleil dissipe les ténèbres, le palais de Kastchei s’effondre : Ivan peut alors retrouver l’élue de son cœur.

 

Il s’agit du premier grand ballet du musicien, qui le rendit aussitôt célèbre. Serge de Diaghilev renouvela par la suite régulièrement ses commandes pour Igor Stravinsky jusqu’en 1928.


Destiné au ballet, L’Oiseau de feu a fait l'objet d'arrangements pour piano et ensemble de chambre et de trois suites pour orchestre datées de 1910, 1919 et 1945.

 

Léon Bakst devient, dès leur naissance, le collaborateur privilégié des Ballets russes, pour lesquels il réalise costumes et décors entre 1909 et 1921. Ci-dessous quelques maquettes de costumes réalisés pour L’Oiseau de feu lors de leur création avec Tamara Karsavina et Mikhaïl Fokine. 

 

 

 

Michaël Denard est né à Dresde ou sa mère était danseuse à l'Opéra. De Dresde il ne connaîtra rien, il n'avait que quelques mois lorsque la ville fut dévastée par les flammes en 1945. Il habita ensuite à Coblence.Michaël Denard De ces années le danseur évoquera l'éducation sévère de sa grand-mère maternelle qu'il craignait comme la foudre.  Sa famille s'établira ensuite en Lorraine. Puis il déménage avec sa famille pour les Pyrénées, il prend ses premiers cours de danse au Conservatoire de Tarbes, avec Madame Yvette Le Rohellec. Il a alors presque 18 ans et prépare en parallèle le Baccalauréat.

Après seulement un an de travail en danse, il intègre le corps de ballet du Capitole de Toulouse où il progresse rapidement. Ensuite pour une saison, il est engagé au ballet de Nancy puis c’est Paris, où il commence d’abord à la télévision avec un grand nombre d'émissions avec Dirk Sanders, avant d’être engagé sur concours à l’Opéra de Paris en tant que surnuméraire en 1966. Une fulgurante carrière commence pour lui. L'année suivante il devient coryphée, encore une année pour être sujet, et premier danseur l'année suivante.
 


Maurice Béjart crée pour lui l’Oiseau de feu
en 1970, au Palais des Sports, le Palais Garnier étant fermé pour travaux.

 

L'argument :


Dans la pénombre on aperçoit un groupe de neuf Partisans en costumes bleu-gris Mao, préparant sans doute un acte héroïque, mais cherchant avec angoisse un guide. C'est alors que dans un rayon de lumière éclatante, sur le thème musical de l'entrée de l'Oiseau de Feu, l'un des Partisans, l'Oiseau de feu, débarrassé de sa tenue de combat, s'élance tel un jeune dieu, dans un maillot rouge vif. Il se livre à une danse jubilatoire, celle que Michaël Denard interprète en premier sur ce document. Un solo conçu pour mettre en valeur la technique classique du danseur, son élévation, ses équilibres, sa grâce, tout en symbolisant la vaillance de l'Oiseau porteur d'espoir.

 

Michael-Denard---L-oiseau-de-feu.gif

 

Michaël Denard

 

Cet être supérieur transmet son message à chaque Partisan qui part accomplir son devoir. Mais l'Oiseau de Feu doit se sacrifier pour parachever sa mission, et sur la douce mélodie de la Berceuse de Stravinski, l'Oiseau succombe, vaincu. C'est le deuxième solo, d'un caractère plus dramatique et contemporain que l'on peut voir sur ce document.

 

Michael-Denard---L-oiseau-de-feu-copie-1.gif

 

Lorsque les lumières s'éteignent sur le tableau final, les spectateurs du Palais des Sports acclament le jeune danseur encore inconnu du grand public. Il n'est encore que Premier Danseur de l'Opéra de Paris. Maurice Béjart, bousculant la hiérarchie traditionnelle de l'Académie Nationale, vient de la sacrer Étoile sans qu'il en ait encore le titre. Non seulement il lui a offert un rôle extraordinaire, peu d'étoiles ont eu le privilège d'en défendre un semblable au cours de leur carrière, mais de surcroît, il vient de créer un ballet qui sera salué comme un chef d' œuvre.

 

 

Un chef d'œuvre dû à une rencontre exceptionnelle entre un homme de théâtre inventif et un artiste inspiré.

 

Extait ... "La première représentation fut une révélation, un bouleversement esthétique et spirituel tant la beauté et l’émotion ont fait naître une véritable communion entre l’artiste et le public. Succès immédiat jamais démenti ! Les critiques saluèrent la prestation de Michaël Denard en la qualifiant de fabuleuse. Toutes les représentations qui ont suivi, à Paris ou ailleurs, jusqu’aux émouvantes dernières (et quelles dernières ! plus richement ressenties, plus intensément vécues s’il est possible), données en juillet 1982 pour le festival de Carpentras, ont vu se renouveler la même envolée flamboyante. Tous les publics ont acclamé et parfois couvert de fleurs l’homme-oiseau, maître de l’espace et du temps." Sylvia Chaban. Michaël Denard, étoile de l’Opéra de Paris. "Vers le ballet contemporain". Editions d’art Somogy

 

Sa prestation lui vaudra sa nomination au titre de danseur étoile en 1971.


"C'est Maurice Béjart qui m'a révélé à moi-même et au grand public avec l'Oiseau de Feu. Ma rencontre avec lui est essentielle et j'en garde un souvenir fantastique". "Béjart vous prend par la main et vous mène au but en sachant exactement ce qu'il peut tirer de vous car il est très psychologue. On peut discuter avec lui et on est prêt à affronter toutes les difficultés car il donne une explication logique de chaque chose",confiera Michaël Denard.

 

 

 

 

Michaël Denard a dansé sur les plus grandes scènes du monde et est invité dans des compagnies aussi prestigieuses que l'American Ballet Theatre, le Théâtre Bolchoï ou que le Théâtre Mariinsky ou le Colón de Buenos Aires.

 

Il s'est produit partout de Brasilia à Tokyo, de Chicago à Rome, de Cuba à Budapest, de Berlin à Mexico.

 

Il a notamment participé au premier spectacle donné par le Groupe de Recherche Chorégraphique de l'Opéra de Paris (GRCOP)  de Jacques Garnier en 1981.

 

Il a eu pour partenaires les plus grandes ballerines.

 

Michael-Denard-copie-1.gifBrigitte Lefèvre au Festival d'Avignon en 1974 dans l'Ange ou Microcosmos. La même année il danse avec Carolyn Carlson dans Tristan à l'Opéra de Paris.


Avec Zizi Jeanmaire, à l'Opéra de Paris en 1975, dans la Symphonie Fantastique, et la prestigieuse Claire Motte pour ses adieux à la scène en 1979 à l'Opéra de Paris.


 


Hamlet. Version télévisée en 1975.


Mais encore, Noëlla Pontois, Yvette Chauviré, Isabelle Guérin, Françoise Legrée, Dominique Khalfouni, Claude Bessy, Nanon Thibon, Natalia Bessmertnova, Ekaterina Maximova, Natalia Makarova, Elisabeth Platel, Ghislaine Thesmar, Marcia Haydée, Sylvie Guillem avec entre autres, un magnifique Lac des Cygnes au Théâtre Graslin de Nantes en 1985 ou encore Agon en 1986 à l'Opéra de Monte-Carlo.

 

Il a crée durant sa carrière de nombreux ballets outre L'Oiseau de feu, notons encore des chorégraphies de Jerome Robbins, Merce Cunningham, Patrice Bart, Roland Petit, Alvin Ailey...

.

 

Michaël Denard est chevalier de la Légion d'honneur et officier de l'Ordre des Arts et des Lettres


Il fait les beaux soirs du petit écran et plus particulièrement le 5 avril 1975. Maritie et Gilbert Carpentier lui consacre leur deuxième émission Numéro Un.

 

Le 9 décembre 1989 le danseur fait ses adieux, devant une salle comble, et reçoit, sous l'ovation des spectateurs la plus belle des récompenses. La reconnaissance d'un public attentif et exigeant pour celui qui fut l'un des danseurs des plus emblématiques de son époque.


De 1993 à 1996, il est nommé directeur du ballet du Staatsoper de Berlin.


Après sa retraite officielle, il continue d'officier entre les murs de l'Opéra de Paris en devenant professeur et maître de ballet pour la compagnie, tout en continuant d'apparaître occasionnellement sur scène dans des rôles de caractère. Il fait ses adieux définitifs en juillet 2009, à l'âge de 65 ans.


Michaël Denard participe également à quelques réalisations pour le cinéma et la télévision  

 

En 2007, il est à l'affiche de la pièce Hannah et Lise.

 

En août 2010, le festival de danse de Montauban s'est achevé sur la Master class du danseur étoile Michaël Denard, fidèle au festival depuis près de 30 ans, puisqu'il en a été la vedette lors de sa création en 1982 et a accompagné sa renaissance en 2008.

 

"Michaël Denard est depuis toujours le grand fidèle du festival" s'exclame le directeur artistique, Alain Marty. Maître d'œuvre de cette réussite, Alain Marty est un homme heureux… Heureux d'avoir vu des ballets magnifiques et de formidables danseurs sur scène, mais aussi très ému devant l'accueil formidable du public, qui ne s'est jamais démenti au fil des ans. ... Gisèle Dos Santos pour ladepeche.fr

 

 

 

Sources :

https://boutique.ina.fr

http://polarbearstale.blogspot.f

Published by Ciné Alain - dans J'aime
commenter cet article

commentaires

armelle 19/01/2017 10:47

Magnifique danseur que, malheureusement, je n'ai vu danser qu'en film, jamais directement sur une scène.

Johanne 06/04/2014 14:21





Bonjour Alain, avant de partir à la plage un petit coucou et un grand merci pour cette belle page qui nous
renvoie à de bien beaux souvenirs. J'imagine que toi aussi tu profites aujourd'hui du temps magnifique, quasi estival. Bises.

armelle 04/04/2014 10:30


Je ne l'ai vu danser qu'à la télévision malheureusement mais c'était déjà formidable. Une grâce, un physique, une présence, il avait tout pour atteindre les plus hauts sommets de la danse, l'art
sans doute le plus difficile.

roijoyeux 02/04/2014 19:44


j'aurais aimé le voir !!

Jacqueline 02/04/2014 12:45


Bonjour cher Alain, que de souvenirs reviennent à la surface en lisant ton article ! J'ai toujours trouvé chez Denard cette personnalité incroyable, son physique et plus que tout son incroyable
talent.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.