Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 15:00

Date de sortie 27 février 2013

 

Mobius---Affiche.jpg


Réalisé par Eric Rochant


Avec Jean Dujardin, Cécile de France, Tim Roth,

Emilie Dequenne, Vladimir Menshov, John Lynch,
Wendell Pierce, John Scurti, Alexei Gorbunov

 
Genre Espionnage, Thriller


Production Française

 

Synopsis

 

Mobius---Jean-Dujardin.jpg Jean Dujardin

 

Grégory Lioubov (Jean Dujardin), un officier des services secrets russes est envoyé à Monaco afin de surveiller les agissements d’un puissant homme d’affaires, Rostovski (Tim Roth). Dans le cadre de cette mission, son équipe recrute Alice (Cécile de France), une surdouée de la finance. Soupçonnant sa trahison, Grégory va rompre la règle d’or et entrer en contact avec Alice, son agent infiltré.

 

 Tim Roth Mobius---Tim-Roth.jpg

 

Naît entre eux une passion impossible qui va inexorablement précipiter leur chute. Une histoire d'amour sincère, dans le contexte particulier du renseignement, entre ceux personnages qui ne se disent pas tout, et ne dévoilent pas leur véritable identité. Ce mensonge réciproque, nécessaire pour le bien de chacun, va peu à peu menacer la relation amoureuse. Plus la menace est omniprésente plus l'histoire d'amour devient plus forte et plus profonde.

 

Mobius---Cecile-de-France.jpg


Cécile de France

 

Möbius marque le retour du réalisateur et scénariste Eric Rochant, absent des écrans depuis la comédie L'Ecole pour tous, qu'il avait réalisée en 2005. Cinéaste talentueux à qui l'on doit Un Monde sans pitié et surtout Les patriotes, réalisé en 1993 . Eric Rochant a réalisé, entre autres, Anna Oz en 1996, Vive la république en 1997 et Total Western en 2000. Il avait également changé de support, travaillant beaucoup pour la télévision et notamment pour la série Mafiosa, diffusée sur Canal + et dont il a réalisé en 2008 et 2010 les épisodes des saisons 2 et 3, considérées comme les meilleures.

 

Möbius a une genèse un peu complexe, explique le réalisateur. "Au départ, c'est ma compagne qui m'avait conseillé de faire un film à la manière des Enchaînés d'Hitchcock. Comme j'adore ce film, j'ai gardé cette idée dans un coin de ma tête. Plus tard, mes producteurs, Eric Juhérian et Mathias Rubin de Récifilms, avec lesquels j'avais travaillé sur L'Ecole pour tous, m'ont proposé de m'attaquer à un projet plus ambitieux, à l'image des Patriotes. Pourtant, dans un premier temps, je n'étais pas très partant puisque j'avais déjà réalisé un film d'espionnage. Mais la demande des producteurs a rejoint, d'une certaine manière, celle de ma compagne. Et je me suis dit que, finalement, si Les Enchaînés appartenait un peu au genre de l'espionnage, c'était avant tout une histoire d'amour. Du coup, j'ai eu envie de réaliser un film qui raconte une histoire d'amour dans le contexte de l'espionnage, ce qui constituait un projet assez ambitieux ! S'est alors agrégé un troisième désir : je travaillais depuis un certain temps sur un scénario qui traitait de finance et de blanchiment d'argent. Il y avait une héroïne dans cette histoire-là qui a fini par trouver sa place dans Möbius."

 

Mobius---Jean-Dujardin-copie-1.jpg.Mobius---Cecile-de-France-copie-2.jpg


À la manière de Cédric Klapisch durant le tournage de Casse-tête chinois, Eric Rochant a été très présent sur les réseaux sociaux au moment du tournage et de la post-production de Möbius. Il a aussi créé un blog où il détaillait toutes les étapes de fabrication d'un film, comme la difficulté de passer de l'écriture du scénario à la mise en scène ou encore ses rapports avec les producteurs.

 

Prenant pour modèle le livre d'entretiens entre Alfred Hitchcock et François Truffaut, Eric Rochant désirait partager avec les internautes les dessous du métier de réalisateur.
 
Avec Les Patriotes, Eric Rochant avait déjà réalisé un film d'espionnage et effectué de nombreuses recherches sur cette thématique, ce qui lui a permis de gagner du temps sur Möbius. Le cinéaste s'était alors appuyé sur de nombreux livres concernant la CIA, le KGB ou encore les services secrets français et britanniques.

L'ouvrage qu'il a le plus lu était La Compagnie écrit par Robert Littell.

 

"Les services d'espionnage les plus mythiques dans l'univers du renseignement sont les anglais, les américains, les russes et les israéliens. En France, le problème, c'est que si on veut raconter une histoire d'espionnage, ce n'est pas vraiment possible car les enjeux sont toujours très limités. Si on cherche dans la presse les grands faits d'armes des services de renseignement français, on retrouve l'affaire Ben Barka ou celle du Rainbow Warrior. Il est donc plus logique de faire un film d'espionnage sur le Mossad, ou de mettre en scène les services secrets américains et russes", explique Eric Rochant

 

 

C'est le producteur Alain Attal qui a confié le scénario de Möbius à Jean Dujardin. Après trois lectures, l'acteur a été séduit par cette histoire croisant le film d'espionnage et le film d'amour. Ce rôle lui permettait de se diriger vers une autre manière de jouer suite à l'immense succès du film de Michel Hazanavicius : "Après The Artist où on me demandait d'être davantage expressif, je trouvais intéressant d'aller dans plus de retenue. Car dans Möbius, c’est avant tout le réalisateur qui vient nous chercher avec sa caméra", explique-t-il.


Mobius----Eric-Rochant--Jean-Dujardin-et-Cecile-de-France.jpgLe casting est toujours le fruit d'une réflexion entre le réalisateur et les producteurs. Eric Rochant avait envie de faire un film avec des acteurs qui pouvaient être populaires, dans l'espoir de toucher un large public. Le choix du duo Jean Dujardin et Cécile de France s'est imposé au bout d'un processus de réflexion et de rencontres. En tant qu'auteur réalisateur, la rencontre doit être très déterminante pour le réalisateur : "il faut qu'il se passe quelque chose". C'était le cas avec Cécile et Jean !

 

Ils étaient tous les deux très intéressés par ce projet, et il y a eu une envie réciproque de travailler ensemble. "J'ai ensuite réfléchi à la façon de faire fonctionner ce duo pour qu'il forme vraiment un couple dans le film. Et je me suis demandé comment j'allais les emmener chacun vers leur personnage. J'aime bien que les acteurs ne se fondent pas immédiatement dans les personnages tels qu'ils sont écrits dans le scénario. De cette manière, ils peuvent enrichir leurs rôles, et inversement, le personnage peut apporter quelque chose au comédien." explique Eric Rochant.


Pour se mettre dans la peau de son personnage, Jean Dujardin a dû s'entrainer pour prendre du muscle, apprendre le russe mais aussi suivre une initiation au "systema", l’art martial des forces spéciales du Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie : le FSB. "J'ai passé d'excellents moments avec Jean Dujardin : c'est quelqu'un de sérieux, de travailleur, de souple. Souple au sens où il n'oppose pas au réalisateur une rigidité et une certitude de lui-même. Au contraire, il a une écoute et une humilité inouïes. J'ai rarement travaillé avec des comédiens qui avaient cette capacité à accepter, non seulement d'apprendre mais aussi de se tromper, de tâtonner, de chercher. Du coup, on a vraiment travaillé ensemble sur le personnage." reconnait le réalisateur.

 

Cécile de France Mobius---Cecile-de-France-copie-1.jpg


C'est la  rencontre qui a été déterminante, tout comme le désir qu'avait Cécile de France de faire ce film et de travailler avec Eric Rochant Ce dernier a réfléchi sérieusement à la manière dont il pouvait l'amener au rôle. Cela devait passer par un travail sur le glamour, en jouant sur sa coiffure, sur sa façon de s'habiller et sur son maquillage, mais aussi sur le regard qu'elle porte sur elle-même. Il y a donc eu un travail sérieux et exigeant de mise en beauté. Mais cela ne suffisait absolument pas pour le rôle d'Alice, qui est très complexe. C'est un mélange de sensualité, d'humour, d'intelligence, et d'ambition aussi. Tous deux ont énormément décortiqué le scénario et le personnage. Le réalisateur a aussi donné des cours de finance à Cécile de France pour qu'elle se mette en condition. Avec beaucoup de précision et, petit à petit,  Eric Rochant lui a montré où il voulait aller. Cécile de France a amené sa force de travail, son sérieux, sa souplesse, son exigence et son talent

 

Le réalisateur a eu l'idée de confier le rôle d'un homme d'affaires russe à Tim Roth, car il trouvait une ressemblance physique entre l'acteur et Roman Abramovitch, un oligarque russe, classé à la neuvième place des fortunes les plus importantes de son pays en 2011. "Et puis, qui n'a pas envie de travailler avec Tim Roth ? Même si, bien entendu, il n'est pas le premier acteur à qui on peut penser pour le rôle en lisant le scénario, je me suis dit que c'était un défi intéressant. Par chance, il était disponible à ce moment-là et le scénario l'a intéressé. Du coup, avec l'accord des producteurs, on lui a proposé le rôle." avoue le réalisateur.

 

Mobius---Tim-Roth-copie-1.jpg Tim Roth

 

Sandra, interprétée par Emilie Dequenne occupe une place importante dans le film et particulièrement parmi ceux qui sont chargés de recruter Alice. Le choix d'Emilie Dequenne était très lié au choix de la comédienne qui interprète Alice,  Cécile de France. Il était essentiel de réussir à articuler les deux personnalités.  Eric Rochant avait très envie de travailler avec Emilie Dequenne : "j'étais certain qu'elle apporterait une complexité au personnage avec la finesse qui s'impose. De plus, elle est francophone et c'est une donnée très importante puisqu'elle joue l'agent de contact. Au départ, on ne sait pas qu'elle est russe et qu'elle appartient au FSB. Du coup, elle a apporté un bon équilibre à l'équipe que nous devions constituer." confie le cinéaste.

 

Mobius---Emilie-Dequenne-et-Cecile-de-France.jpg

 

Emilie Dequenne et Cécile de France

 

Alexei Gorbunov et Vladimir Menchov sont des acteurs formidables, extrêmement connus en Russie. Ils n'étaient pas vraiment habitués à ce qu'un réalisateur ait des idées aussi précises sur leurs rôles. Ils avaient une vision très simple et très humaine de ce qui animait chacun de leur personnage, alors que le réalisateur avais une lecture presque poétique, plus complexe, plus française. Il y a donc eu, au départ, une phase de rodage entre eux. Eric Rochant rajoute : "Mais Je crois pouvoir dire que Gorbunov a pris énormément de plaisir à jouer, et de mon côté, j'ai été très heureux de le diriger et de voir ce qu'il apportait à Korzov, personnage dangereux et menaçant, responsable de la sécurité de Tim Roth dans le film."

 

Il était important pour Eric Rochant d'ouvrir son casting à des acteurs américains issus de la télévision comme Wendell Pierce, découvert dans la série de David Simon Sur écoute. Un comédien mythique selon le réalisateur. De la même manière il a proposé un rôle à John Scurti qui est connu pour son rôle dans Rescue Me, les héros du 11 septembre : "C'est ce qui a permis d’apporter au film une certaine crédibilité, et une vraie puissance à travers les personnages de la CIA. C’était très important car si ces personnages n’apparaissent pas souvent à l'écran, leur présence devait être remarquée", explique le cinéaste.

 

Mobius---Jean-Dujardin-et-Cecile-de-France.jpg  

 

Jean Dujardin et Cécile de France

 

C'était très important que le film soit tourné en plusieurs langues car Möbius est une histoire qui dépasse largement les frontières hexagonales. Le film confronte différents intérêts nationaux, il est traversé par des Américains et des Russes, même si l'action se situe sur le territoire français. D'ailleurs, dès l'écriture, Eric Rochant avait la volonté de donner au film une certaine ampleur romanesque, à la fois dans les intérêts et les enjeux.

 
En terme mathématique, Möbius, ou plus exactement le ruban de Möbius, est une figure de topologie extrêmement particulière : c'est un anneau assez simple, mais qui n'a qu'une seule face et qu'un seul bord. Ce qui veut dire que si on part du verso de l'anneau, on arrive au recto sans franchir le bord. Le cinéaste donne une autre définition, en lien avec le sujet du film : "Pour moi, cela illustre l'opération menée contre le personnage principal, Moïse, joué par Jean Dujardin. Cette opération consiste en réalité à recruter cet agent du FSB – les services secrets russes – pour la CIA. Il y a donc une sorte de continuité entre son statut d'agent du FSB et son futur statut d'espion, ou de traître, au sein de la CIA. Le ruban de Möbius peut aussi illustrer le rapport entre le renseignement et l'histoire amoureuse puisque c'est aussi un ruban à une seule face. On passe de l'un à l'autre sans franchir de bord. Tout est entremêlé.", explique Eric Rochant.

Une partie du tournage de Möbius s'est déroulée à Monaco, où quelques incidents ont eu lieu. Tout d'abord, le gouvernement de la Principauté n'a pas autorisé le blocage d'une des rues où Eric Rochant désirait poser ses caméras. Si ce problème s'est réglé en quelques heures, c'est ensuite la Société des bains de mer qui n'a pas accepté que le tournage se déroule dans l'une de ses résidences privées. Après quelques heures de stress, c'est finalement le Ministre d’État de la Principauté de Monaco, Michel Roger en personne, qui est intervenu et qui a débloqué la situation.

 

 Mobius---Cecile-de-France-copie-3.jpg.Mobius---Jean-Dujardin-1.jpg


Malgré le fait que de nombreux films se font désormais en numérique, le cinéaste a tenu à tourner Möbius en pellicule 35 mm. Eric Rochant n'est pas contre cette évolution, mais il pensait que l'argentique serait bien plus en adéquation avec l'histoire de son film : "Moi, j'estime que le numérique présente beaucoup d'avantages, mais pour certains types de film, on ne peut pas obtenir la même qualité d'image qu'avec la pellicule. Nous avons eu un débat avec mes producteurs parce que je voulais tourner à deux caméras pour faire beaucoup plus de plans et qu'il s'agit alors d'une question de coût. Dès le départ, j'étais favorable à la pellicule et je ne voulais pas qu'on fasse un travail stylisé sur l'image car je tenais au côté réaliste. Pour mieux se rendre compte des différences, on a fait des essais, notamment sur les peaux, car le numérique est beaucoup plus cru et dur que la pellicule et Möbius est un film de peau, un film d'amour, où la sensualité est omniprésente. Les essais ont été déterminants : la pellicule rendait le film plus glamour avec des extérieurs jours de grand standing.."
 
Eric Rochant savait qu'il y aurait beaucoup de musique dans ce film pour amplifier l'émotion ou la nuancer si nécessaire. Surtout que la musique devait elle aussi appuyer, exprimer la sensualité, l'intimité de cette histoire tout en faisant de la place au suspense et à la tension. L'équation était compliquée. Il fallait beaucoup de sensibilité et d'intelligence pour y parvenir.

 

Mobius---Jean-Dujardin-copie-2.jpg

 
La musique de Möbius est signée par Jonathan Morali, plus connu comme le leader du groupe pop/folk Syd Matters. Admirateur du septième art, il a composé avec son groupe en 2007 la bande-originale du film La question humaine de Nicolas Klotz ainsi que celle de Mauvaise fille réalisé par Patrick Mille en 2012. La musique du film d'Eric Rochant a été mixée et peaufinée en quatre jours, dans un petit studio à Montreuil : "J’apporte le point de vue de la mise en scène. Jonathan apporte le point de vue du compositeur et du musicien. Le temps imparti nous oblige à réfléchir vite, à décider vite. La couleur du film, son intensité émotionnelle est en jeu", se souvient le cinéaste. Et de rajouter :  "Je devinais que quoi qu'il fasse, même si au fond je lui demandais quelque chose de différent de sa musique, sa sensibilité et son intelligence allait s'exprimer. Et que ce soit dans un style techno-pop, ou plus classique, ou inclassable, c'est ce qui s'est passé."

 

 

 

Sources :

http://www.cinemovies.fr

http://www.imdb.com

http://www.unifrance.org

http://www.allocine.fr

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2013
commenter cet article

commentaires

dasola 27/02/2013 21:47


Bonsoir Alain, je pense y aller même si je suis un peu dubitative sur la crédibilité de Jean Dujardin en espion russe. Mais je serais intéressée de voir Cécile de France dans un rôle inhabituel
pour elle. Bonne soirée.

armelle 27/02/2013 14:22


Bonjour Alain,


J'espère le voir dès qu'il passera dans ma région. C'est là mon problème : beaucoup de films que j'aimerais voir ne sont pas projetés dans les salles des environs et je n'ai pas toujours envie de
faire 70 km pour me rendre à Caen. J'aime beaucoup ldes deux acteurs : Cécile de France et Jean Dujardin qui m'a tellement emballée dans " The artist". Un film merveilleux que j'ai acheté en dvd
pour les deux acteurs et aussi pour le chien Uggy. Bonne journée Alain. Vos articles sont toujours très complets. Et c'est agréable d'apprendre comment un film s'est construit avant de
l'apprécier sur grand écran.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.