Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 23:00

 

Moonrise-Kingdom---Affiche.jpg

 

Réalisé par Wes Anderson


Avec Bruce Willis, Edward Norton, Bill Murray,

Frances McDormand, Tilda Swinton, Jared Gilman,

Kara Hayward, Jason Schwartzman, Bob Balaban, Lucas Hedges


Genre Comédie, Drame


Production Américaine


Date de sortie 16 mai 2012

 

Pour la première fois, Wes Anderson est convié au Festival de Cannes pour en assurer l'ouverture de la 65ème édition, avec la projection de Moonrise Kingdom.

 

Thierry Frémaux, a justifié ce choix en expliquant : "Wes Anderson est l'une des forces montantes du cinéma américain auquel il apporte une touche très personnelle, en particulier dans Moonrise Kingdom, qui témoigne à nouveau de la liberté créative dans laquelle il continue d'évoluer. Sensible et indépendant, cet admirateur de Fellini et Renoir est, lui aussi, un cinéaste brillant et inventif."

 

Moonrise-Kingdom---Kara-Hayward-et-Jared-Gilman.jpg

 

Kara Hayward et Jared Gilman

 

Synopsis

 

Sur une île au large de la Nouvelle-Angleterre, au cœur de l’été 1965, Suzy et Sam, douze ans, tombent amoureux, concluent un pacte secret et s’enfuient ensemble. Alors que chacun se mobilise pour les retrouver, une violente tempête s’approche des côtes et va bouleverser davantage encore la vie de la communauté.

 

 
Après Fantastic Mr. Fox et À bord du Darjeeling Limited,  

Wes Anderson et Roman Coppola collaborent une troisième fois en se retrouvant pour la co-écriture du scénario de Moonrise Kingdom.

 

Jeremy Dawson, producteur : "L’histoire de Moonrise Kingdom est universelle et parle à chacun d’entre nous parce que c’est celle d’un premier amour et d’un été magique. Elle parle d’un jeune garçon et d’une jeune fille qui s’enfuient pour être ensemble. Dans ce film, il y a de la douceur, du charme et de l’humour. Le titre fait référence à la baie où s’enfuient les deux enfants. Sur la carte, le nom technique est Goulet de marée au mile 3.25… mais pour eux c’est un lieu secret et magique qu’ils baptisent Moonrise Kingdom." 

 

Trois films ont inspiré Wes Anderson pour réaliser Moonrise Kingdom : L'Argent de poche de François Truffaut, Melody écrit par Alan Parker, ainsi que Black Jack de Ken Loach.

 

Choisir deux jeunes acteurs n’ayant que peu ou pas d’expérience pour interpréter les deux rôles clés aurait pu se révéler risqué, mais cela n’a pas arrêté Wes Anderson qui les a choisis après un long processus de casting.

 

Moonrise-Kingdom----Jared-Gilman.jpg Jared Gilman : "J’avais dû mémoriser certains passages du scénario pour les auditions. Puis, avant le tournage, nous avons fait plusieurs répétitions avec Kara, pour lesquelles j’ai pratiquement appris la totalité de mes répliques. Lorsque nous avons officiellement commencé à tourner, je connaissais parfaitement le scénario. J’avais un enregistrement du texte lu à voix haute que je réécoutais sans arrêt."

 

Kara Hayward Moonrise-Kingdom---Kara-Hayward.jpg

"À la demande de Wes, Jared et moi nous nous sommes écrit. Nous avons échangé des lettres car dans l’histoire, Sam et Suzy s’écrivent régulièrement pendant l’année qui suit leur rencontre. Wes nous faisait commencer avec le début de leurs phrases…» Jared : "Dans le scénario, les lettres passent de l’un à l’autre en s’interrompant au milieu d’une phrase. Wes a pensé que nous pourrions peut-être les terminer."

 

Kara et Jared ont commencé par répéter ensemble dans les bureaux de la production. Wes Anderson souhaitait qu’ils étudient leurs personnages, qu’ils se sentent à l’aise en les incarnant et qu’ils comprennent qui étaient Suzy et Sam, et pourquoi ils agissent de cette façon. Il leur a donc demandé de travailler certains points chez eux.

 

Moonrise-Kingdom---Kara-Hayward-et-Jared-Gilman-copie-1.jpg

 

Kara Hayward et Jared Gilman

 

Pour aider les deux enfants qui interprètent les premiers rôles à s’imprégner de l'ambiance des années 60, Wes Anderson leur a conseillé de voir L'Evadé d'Alcatraz de Don Siegel. Le réalisateur leur a aussi demandé de s'envoyer des lettres comme le font Sam et Suzy, les personnages du film. Sans se poser de questions, les deux acteurs ont commencé par s'envoyer des e-mails mais dès que le réalisateur l'a appris, il leur a expliqué que le but était de communiquer à l'ancienne. Jared Gilman et Kara Hayward se sont alors mis à s'envoyer des lettres et se sont amusés à jouer le jeu de l'époque pour se préparer aux rôles. Les accessoires les ont également beaucoup aidés à voyager dans le temps comme c'est le cas pour Kara, qui découvre pour la première fois la machine à écrire.

 

L’enthousiasme de Wes Anderson est communicatif et se propage à toute son équipe, dont beaucoup sont des collaborateurs de longue date. Jeremy Dawson : "Il veut que le film soit une aventure pour toutes les personnes qui participent à sa création, qu’il s’agisse de monter dans un train en Inde ou de voguer sur la Méditerranée. Moonrise Kingdom s’est évidemment montré à la hauteur de cette tradition. Wes s’efforce toujours d’évoluer en tant que réalisateur, en essayant de nouvelles choses et en s’enrichissant de ses expériences sur ses précédents films."


Mis à part certains acteurs qu'il retrouve dans ce film, Wes Anderson s'est entouré d'une équipe qui n'est pas totalement étrangère à son univers. On reconnaît en effet plusieurs noms ayant déjà participé à d'autres films de l'incontournable metteur en scène, comme Andrew Weisblum, le chef monteur, Alexandre Desplat, le compositeur, Adam Stockhausen, le chef décorateur, Robert D. Yeoman, le directeur de la photographie, Mark Roybal, le producteur exécutif, ainsi que ses deux producteurs Jeremy Dawson et Scott Rudin.
 
Partant d'un choix de casting assez surprenant, Wes Anderson fait appel pour la première fois à Bruce Willis, davantage habitué aux films d'action, pour l'un des rôles principaux.

 

Moonrise-Kingdom---Bill-Murray--Tilda-Swinton--Bruce-Willis.jpg

 

Bill Murray, Tilda Swinton, Bruce Willis et Edward Norton

  
L'affiche de Moonrise Kingdom suit l'exemple de la plupart des affiches des précédents films du réalisateur. Exactement comme pour La Famille Tenenbaum, La Vie aquatique ou  À bord du Darjeeling Limited , les personnages du film sont alignés, dans des postures figées, face à l'objectif.
     
Moonrise Kingdom a été essentiellement tourné sur l'île Prudence située dans la baie de Narragansett au nord-est des États-Unis, un choix idéal pour préparer les intérieurs et les extérieurs reflétant l'architecture de l'époque. Prudence Island, dans la baie de Narragansett, a probablement été le lieu de tournage le plus exceptionnel du film. Jeremy Dawson : "Il n’y a aucune infrastructure là-bas, seulement une minuscule boutique. Il a fallu obtenir l’accord des autorités environnementales locales avant de se rendre sur certaines plages de galets, et affréter un ferry pour transporter les membres de l’équipe sur le site. C’est palpable à l’écran : Prudence Island a vraiment l’air d’un endroit vierge." Il y a quelques scènes du film qui ont été tournées à la  Trinity Church, une église chargée d'histoire qui se trouve dans le sud de Manhattan.

 

Moonrise-Kingdom---Frances-McDormand-et-Bruce-Willis.jpg

 

Frances McDormand et Bruce Willis

 
L'histoire du film a nécessité la construction de plusieurs canoës en contreplaqué. Afin d'éviter les risques de noyade et d'assurer la concentration des acteurs, de lourdes quilles ont été mises sous les kayaks.
 
En se référant essentiellement à une grande collection de photographies, le réalisateur a accordé énormément d'importance aux détails qui véhiculent l'ambiance des années 60 dans Moonrise Kingdom. D'après le décorateur Kris Moran, le cinéaste passait beaucoup de temps à fouiller chez les antiquaires, et n'hésitait pas à emprunter des objets aux gens qu'il rencontrait.

 

Wes Anderson et le directeur de la photographie Robert D. Yeoman ont exigé, pendant le tournage, des mouvements de caméras qui ont nécessité une reconfiguration inhabituelle des décors. La caravane du capitaine Sharp par exemple, une Spartanette qui date de 1952, a été découpée en deux pour que la caméra puisse y circuler sans contraintes et pour avoir un champ de vision de 360 degrés. Pareillement, la maison des Bishop a été "disséquée" pour la séquence d'ouverture qui demande un déplacement particulier dans toutes les pièces.

  
Certains costumes comportent des détails qui renvoient à des références chères au réalisateur, comme ceux des animaux de l’arche de Noé dans les scènes du spectacle de l’église. Parmi les références, on peut compter l'adaptation du "Carnaval des Animaux" (un spectacle basé sur une suite musicale de quatorze mouvements dont plusieurs renvoient à des animaux) par Leonard Bernstein et Benjamin Britten.

 

Moonrise Kingdom - Bob Balaban Bob Balaban


Le cinéaste a attribué le rôle du narrateur à Bob Balaban, qui s'est laissé pousser la barbe pour se sentir plus proche de son personnage !

 

Bob Balaban : "Quand le tournage principal a débuté, nous avions tous l’impression d’être dans un camp de vacances, ou dans une cour de récréation bien gérée avec des règles à respecter." C’était exactement ce que Wes Anderson souhaitait, que les acteurs et l’équipe vivent une expérience aussi collective que possible durant le tournage.  

 

Bill Murray : "Mon premier jour de travail s’est déroulé dans un décor de camp de vacances, et j’ai réalisé qu’il n’y avait pas de caravanes ni rien de ce genre. Nous avions des tentes, de petites tentes. Il faisait environ 4 degrés dehors et il pleuvait, mais à 51 personnes sous une tente, l’atmosphère se réchauffe vite ! Au bout de quelque temps, on se sentait bien."

Bill Murray retrouve, pour la sixième fois avec Moonrise Kingdom, son metteur en scène fétiche Wes Anderson.

 

Bill Murray Moonrise-Kingdom---Bill-Murray.jpg

 

 

Moonrise Kingdom est le premier film de Wes Anderson qui est classé PG-13 aux Etats-Unis à cause de son contenu sexuel et des scènes de tabagisme.


 


 

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.imdb.com

http://www.cinemovies.fr

http://www.unifrance.org

http://www.lexpress.fr

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2012
commenter cet article

commentaires

Chris 22/06/2012 21:45


J'ai adoré ce film et ton article nous apprend plein de choses, très intéressant.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.