Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 16:40

a
Date de sortie cinéma : 28 septembre 2011


Affiche-1.jpg

Réalisé par Gaël Morel

Avec  Stéphane Rideau, Dimitri Durdaine, Béatrice Dalle,

Didier Flamand, Jean-Christophe Bouvet, Raymonde Bronstein,

Malik Issolah, Mathis Morisset

Long-métrage français.

 

Genre : Drame
   

Stephane-Rideau-et-Dimitri-Durdaine-1.jpg

Stéphane Rideau et Dimitri Durdaine

 

Synopsis :

Vassili, (
Stéphane Rideau) prostitué vieillissant aux pulsions criminelles, trouve un jeune homme inanimé dans le Bois de Boulogne et le recueille chez lui. Les deux hommes, devenus complices et amants, se prostituent ensemble et volent leurs clients.

Mais peu à peu, l’étau se resserre suite aux menaces de représailles et le couple doit fuir Paris précipitamment.

La cavale commence …

 

 

Stephane-Rideau-et-Dimitri-Durdaine-3.jpg

  Dimitri Durdaine et Stéphane Rideau 

 

Focus sur Gaël Morel

 

Il grandit dans un petit village de la région lyonnaise. Membre d'un Jury Jeunes au Festival de Cannes à 18 ans, il se destine à la mise en scène. Mais André Téchiné lui propose de jouer l'un des rôles principaux dans Les Roseaux sauvages, celui de François, ado introverti et tourmenté, entre les fracas de la guerre de l'Algérie et la découverte de l'homosexualité, un personnage dans lequel le réalisateur a mis beaucoup de lui-même.


On le verra ensuite en étudiant dans Le Plus Bel Âge et Zonzon tous deux en 1998, et dans Loin d'André Téchiné réalisé en 2001.


Très lié aux acteurs qui furent ses partenaires dans Les Roseaux sauvages, Gaël Morel fait de Stéphane Rideau le héros de son premier court métrage, La Vie à rebours Réalisé en 1994 mais aussi de son premier long,  

 

À toute vitesse A-toute-vitesse.jpgen 1996 , dans lequel on retrouve aussi Élodie Bouchez. Portrait d'une jeunesse tourmentée, ce film est présenté à Cannes dans la section Cinémas en France.

 

Après un téléfilm réalisé pour Arte, Premières neigesPremieres-neiges.jpg

 

il part en Algérie tourner son deuxième opus, Les Chemins de l'Oued, Les-chemins-de-l-Oued.jpgréflexion sur le trouble identitaire et les troubles politiques.

En 2004, il dresse avec Le Clan Le-Clan.jpg un état de la condition humaine.

Pour son quatrième long métrage,
Gaël Morel dirige Catherine Deneuve.

 

Après lui, 18765061.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20070504_042236.jpg un film sur le deuil

présenté à la Quinzaine des Réalisateurs en 2007,

  

En 2008 Arte diffuse son second téléfilm, réalisé en 2007, New Wave.
 

 

Le 7 avril 2009, il co-signe une lettre ouverte contre la loi Hadopi.

 

C'est la quatrième fois que Gaël Morel dirige Stéphane Rideau.

C'est aussi la seconde fois qu'il collabore avec Béatrice Dalle.

Côté technique, il travaille depuis 18 ans avec sa monteuse attitrée, Catherine Schwartz

 

 

 

Gaël Morel revient sur sa collaboration idyllique avec Stéphane Rideau :  

 

"C’est un acteur atypique. Ce rôle était une affaire de confiance, de lui en moi, de moi en lui. Stéphane a tout de suite non seulement tout accepté, mais tout voulu. Comme s’il avait déjà le personnage en lui, il n’avait pas à se mettre dans la peau d’un tueur. Stéphane est l’idéal de l’acteur."


Stephane-Rideau-et-Dimitri-Durdaine-2.jpg

 

Stéphane Rideau et Dimitri Durdaine


Le personnage d'Angelo est interprété par Dimitri Durdaine, un acteur non professionnel. Trouvé in extremis, à l’issue d’un long casting, Gaël Morel le décrit comme "un futur acteur", au physique à la fois "moderne et éternel".


Gaël Morel revient sur le rôle d'Anna, joué par Béatrice Dalle : "Elle et son enfant de 10 ans déplacent, recentrent l’axe de vision sur les deux garçons. Mère de famille raisonnable mais femme trouble, Anna permet d’interroger le statut du tueur Vassili, qui devient paternel et protecteur avec son fils."

 

 

Dimitri-Durdaine-et-Beatrice-Dalle.jpg

 

Dimitri Durdaine et Béatrice Dalle

   

Gaël Morel déclare au sujet du couple Béatrice Dalle/Stéphane Rideau : "Voir ces deux icônes sur qui du temps a passé, restitue parfaitement deux adultes se réveillant trop tard de leur adolescence."

Selon Gaël Morel, un acteur est la combinaison de quatre éléments :


une présence, une silhouette, une voix et un regard. Parmi les acteurs possédant ces qualités, il cite Catherine Deneuve, Vincent Cassel, Gérard Depardieu, Alain Delon et Béatrice Dalle.

Gaël Morel avoue réaliser ses films avec un certain mimétisme, ce qu'il juge être un processus "créatif". Il estime aussi que le désir de faire des films provient de ce que l'on voit. Il cite comme films cultes Tueurs nés , My Own Private Idaho et Les Tueurs de la lune de miel. Parmi les cinéastes français, il puise son inspiration chez François Ozon, Christophe Honoré et Jean-Paul Civeyrac.

Le sang est très présent dans le long métrage. Comme dans tous ses films, Gaël Morel a souhaité lui "donner une beauté par la mise en scène".

 

 

Dimitri-Durdaine-et-Beatrice-Dalle-copie-1.jpg

.

Dimitri Durdaine et Béatrice Dalle

 

 

Un film apolitique


Affiche 2Gaël Morel ne souhaitait pas faire un film social sur l’homosexualité : "Au cinéma et dans les séries (Plus belle la vie, Avocats & Associés), elle est vécue par des hommes qui travaillent, rentrent chez eux le soir, etc. Alors que, même si c’est le cas, leur réalité sexuelle, là où la télé ne peut jamais aller, est très différente : boîtes innombrables, lieux de drague", confie le cinéaste. Il avait pour intention de proposer à un public homo de "se reconnaître dans un personnage mauvais". 
Gaël Morel est coutumier des interdictions, ses films étant assez violents. Selon lui, "la censure officielle fait son travail et c'est normal", mais cette autorité ne l'empêche pas de travailler comme bon lui semble : "J’attache la plus grande importance à la scène de la coloscopie, qui peut paraître étrangère à l’intrigue, alors qu’elle est au centre de l’identité du film. Dans cette scène, proche du début, on voit l’image de l’intérieur du corps d’Angelo, alors qu’on ne sait rien de lui : c’était ma façon d’indiquer qu’on est dans un film sans limites."


Le producteur Paulo Branco décrit Notre Paradis comme un "film-commando".

Gaël Morel explique pourquoi : "Je suis parti au front en état de guerre permanent, guerre où mes alliés étaient mon équipe, et même la météo si l’on pense à la neige de la fin. Ce petit budget m’aurait dérangé pour un film comme Après lui, mais pour Notre Paradis qui ne peut pas passer à la télé aux heures de grande écoute, j’ai été aussi loin que possible dans mon désir, je peux dire que j’ai eu tous les moyens me permettant cet extrême."

Le passé et les motivations de Vassili ne sont jamais explicités. Selon Gaël Morel, "l’absence de passé des personnages ne tue pas le romanesque, au contraire. Dans des films comme Bonnie and Clyde ou Les Tueurs de la lune de miel, ne rien connaître d’un personnage stimule le romanesque. Cette part d’ombre permet au spectateur de se réfugier, de se projeter."
    
Un problème récurrent

Comme dans le film Après lui, où Catherine Deneuve, en perdant son fils, perd sa jeunesse, Notre Paradis explore le problème de l'âge :

 

"Le milieu homo, où on est vu comme vieux à 40 ans, me permet d’exacerber cette idée.

C’est en effet un milieu où quelle que soit sa fonction sociale, on n’a pas de responsabilités familiales qui vous vieillissent de facto ; la sexualité y est très adolescente, et c’est une des raisons pour lesquelles la jeunesse y est si convoitée", explique Gaël Morel.

 

 

 

 

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.unifrance.org

http://fr.wikipedia.org

http://www.cinemovies.fr

Published by Alain - dans Films Gay
commenter cet article

commentaires

Marcozeblog 13/10/2011 23:43


Ce film, j'ai envie de le voir mais je pense qu'il ne sera plus à l'affiche quand je rentrerai en France. Biz Alain !


 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.