Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 20:44


Réalisé par Pedro Almodóvar 

Avec Antonio Banderas, Elena Anaya, Marisa Paredes, Jan Cornet,
Roberto Álamo, Eduard Fernández, Blanca Suárez,
Susi Sánchez, Bárbara Lennie, Fernando Cayo

Titre original : La piel que habito
 
Long-métrage espagnol

Genre : Drame

Date de sortie cinéma : 17 août 2011

  BAFTAS 2012 - Meilleur film étranger

"La piel que habito" a été sélectionné en Compétition Officielle
du Festival de Cannes 2011.
  
La-piel-que-habito---Sur-les-marches--.-l-equipe-du-film-.gif
 
Sur les marches ... l'équipe du film le 19 mai  

Synopsis :

Depuis que sa femme a été victime de brûlures dans un accident de voiture, le docteur Robert Ledgard, éminent chirurgien esthétique, se consacre à la création d'une nouvelle peau, grâce à laquelle il aurait pu sauver son épouse. Douze ans après le drame, il réussit dans son laboratoire privé à cultiver cette peau : sensible aux caresses, elle constitue néanmoins une véritable cuirasse contre toute agression, tant externe qu'interne, dont est victime l'organe le plus étendu de notre corps. Pour y parvenir, le chirurgien a recours aux possibilités qu'offre la thérapie cellulaire.

Outre les années de recherche et d'expérimentation, il faut aussi à Robert un cobaye, un complice et une absence totale de scrupules. Les scrupules ne l'ont jamais étouffé, il en est tout simplement dénué. Marilia, la femme qui s'est occupée de Robert depuis le jour où il est né, est la plus fidèle des complices. Quant au cobaye…

Au fil des ans, des dizaines de jeunes gens disparaissent de chez eux, souvent de leur plein gré. L'un d'eux se retrouve à partager avec Robert et Marilia la splendide demeure d'El Cigarral. Et ce, contre sa volonté…

 
Elena Anaya et Antonio Banderas Elena Anaya et Antonio Banderas

Alors que le film n'était qu'à l'état de projet, Pedro Almodóvar avait proposé le rôle de Vera, la femme-créature, à Penélope Cruz. Celle-ci, qui avait accepté à l'époque, part finalement dans les Caraïbes donner la réplique à Johnny Depp.

Pedro Almodóvar confie alors le rôle à

Elena Anaya  Elena-Anaya.gif

qu'il avait déjà dirigé dans Parle avec elle Parle avec elle - Affiche Réalisé en 2001

 Pour lire l'article consacré au film Parle avec elle ... Cliquez ICI !

Le masque porté par le personnage de Vera est une référence directe au film français de 1959,

Les Yeux sans visage Réalisé par Georges Franju
Avec Pierre Brasseur, Alida Valli, Edith Scob



Antonio-Banderas-et-Elena-Anaya.gif Antonio Banderas et Elena Anaya

D'autres longs-métrages ont inspiré Pedro Almodóvar, parmi lesquels les premières oeuvres de Fritz Lang.
 
Dans un premier temps, le réalisateur espagnol voulait d'ailleurs que La Piel que habito soit en noir et blanc et muet, utilisant des cartons pour les descriptions et dialogues.

La Piel que habito
est une adaptation libre du roman français
Mygale   de  Thierry Jonquet.
Écrivain français, né à Paris le 19 janvier 1954 et décédé à l'hôpital de la Salpétrière à Paris le 9 août 2009. Auteur du polar contemporain, il a écrit des romans noirs où se mêlent les faits divers et la satire politique et sociale. Il a également publié sous les pseudonymes de Martin Eden et Ramon Mercader, et utilisé les noms de Phil Athur et Vince-C. Aymin-Pluzin lors d'ateliers d'écriture.

Pedro Almod
óvar  a dévoré le livre il y a une dizaine d'années. Le réalisateur souhaitait cependant insister sur la cruauté et l'ampleur prise par la vengeance du chirurgien, un aspect qui n'est selon lui pas assez mis en avant dans le texte original.
 
C'est la deuxième fois que le réalisateur s'appuie sur un oeuvre littéraire, après En chair et en os, d'après une nouvelle de Ruth Rendell, en 1997.

La Piel que habito marque les retrouvailles de 
Pedro Almodóvar et Antonio Banderas Pedro Almodóvar et Antonio Banderas,
 
Il s'agit en effet de la sixième collaboration entre les deux Espagnols,
après :
....

....
Antonio Banderas parle ainsi de " retour au pays, à [ses] racines [...], à la maison artistique dans laquelle [il a] grandi ".

Tout comme Antonio Banderas, une autre habituée des films de Pedro Almod
óvar fait ici son grand retour :  Marisa Paredes.
 
Elena-Anaya-et-Marisa-Paredes---La-Piel-Que-Habito.gif Elena Anaya et Marisa Paredes

Cette dernière avait déjà tourné devant la caméra de Pedro Almod
ó
var pour Dans les ténèbres, Talons Aiguilles,  La fleur de mon secret, Tout sur ma mère, Parle avec elle
..
Bien que le réalisateur refuse cette étiquette et déclare " ignorer les règles des genres "La Piel que habito marque la première incursion de Pedro Almodóvar dans le thriller fantastique.
Ce renouveau, qu'il attribue lui-même à une "crise de la cinquantaine", a quelque peu décontenancé les journalistes lors de la première projection, à Cannes.

.La-Piel-que-habito.gif.Antonio-Banderas-.gif
    
Le choix du Brésil comme pays d'origine de Maria et ses deux fils a de quoi surprendre de la part d'un réalisateur qui nous avait habitués à mettre l'Espagne au centre de ses films. Outre le rapport évident qui relie le pays lusophone au thème de la chirurgie esthétique, Pedro Almodóvar explique son choix de la manière suivante :  
"J'ai décidé que Marilia et ses deux fils devaient être originaires d'un pays lointain dont la culture serait basée ni sur le complexe de la culpabilité ni sur le péché, bref, un pays où ils n'auraient pas reçu une éducation judéo-chrétienne."
 
   La-Piel-que-habito-copie-1.gif.La-Piel-que-habito-copie-2.gif
.
Pedro Almodóvar a voulu faire des écrans et caméras des acteurs à part entière du film. Le réalisateur en a ainsi placé partout, de toutes les tailles, et incité ses acteurs à ponctuer leur jeu de "regards caméra". Outre le sentiment d'oppression qu'ils véhiculent, ces dispositifs permettent de créer une disproportion pleine de sens : dans un monde où personne ne peut échapper à l’œil de la caméra, c'est notre taille à l'écran qui détermine notre importance ou notre fragilité. D'où un jeu constant de zooms, de gros plans et d'"image dans l'image".
 
Antonio-Banderas-et-P.-Almodova.gif

Hommage au maître ... 

La scène d'ouverture du film (une vue d'ensemble de la ville de Tolède) est un clin d’œil au réalisateur Luis Buñuel.

Pedro Almodóvar a ainsi essayé de refaire exactement le même plan
que celui tourné par son modèle dans le film Tristana, Collection AlloCin� / www.collectionchristophel.fr Réalisé en 1969. 
Avec Catherine Deneuve, Franco Nero, Fernando Rey
.
...
Sources :
http://www.allocine.fr
http://www.cinemovies.fr
http://des-gens.net
Published by Alain - dans Mon univers
commenter cet article

commentaires

dasola 28/08/2011 18:56


Bonsoir Alain, alors comme cela tu arrêtes (j'espère que ce n'est pas vrai et que tu continueras sur overblog). Toujours est-il que le dernier Almodovar est à voir et à revoir. Un très grand film à
tout point de vu. Bonne soirée.


emule 21/08/2011 22:22

excellente critique

Claude 16/08/2011 22:14

Bonsoir Alain, j'imagine que tu vas descendre pour le voir. Je viens de finir le bouquin et j'attends ton avis pour que nous puissions parler du bouquin et de l'adaptation d'Almodovar

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.