Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 02:00

 

Reds---Afiche.jpg

 
Réalisé par Warren Beatty


Avec Warren Beatty, Diane Keaton, Edward Herrmann,

Jerzy Kosiński, Jack Nicholson, Maureen Stapleton

Paul Sorvino, R.G. Armstrong, Gene Hackman

 
Genre Drame, Historique


Production Américaine


Date de sortie 27 avril 1982

 

Reds---Warren-Beatty.jpg Warren Beatty

 

Produit, coécrit, réalisé et joué par Warren Beatty.


À ce jour, Reds reste l'un des seuls films à avoir été nommé aux Oscars

dans les quatre catégories d'interprétation :


Meilleur acteur,

Meilleure actrice,

Meilleur acteur dans un second rôle,

Meilleure actrice dans un second rôle.

 

Reds repartit avec trois Oscars.
- Meilleur réalisateur  Warren Beatty
- Meilleure actrice dans un second rôle Maureen Stapleton
- Meilleure photographie Vittorio Storaro

 

Diane Keaton Reds---Diane-Keaton.jpg

 

Synopsis


L'Amérique s'interroge en 1915 : va-t-elle ou non intervenir en Europe ou laisser les belligérants régler le conflit entre eux ?

.

En Russie monte un profond mécontentement contre le tsar.

.

John Reed a été mêlé à des affaires politiques douteuses.

 

Reds.jpg

.

Journaliste aux idées libérales, John Reed (Warren Beatty) poursuit l'histoire là où elle le conduit.

 

C'est en Russie, en pleine révolution de 1917, avec Louise Bryant (Diane Keaton), sa compagne, qu'il couvrira le sujet en rencontrant les animateurs du jeune parti communiste russe.

 

Reds---Warren-Beatty--Diane-Keaton.jpg Diane Keaton et Warren Beatty

 

Warren Beatty mêle plusieurs genres, essayant de donner la même importance aux aspects politiques qu'aux déboires sentimentaux de John Reed avec Louise Bryant, journaliste féministe.

 

Il s'agit du deuxième long métrage réalisé par l'acteur Warren Beatty, qui joue également le rôle principal.

 

Le comédien avait commencé à préparer Reds durant les années 70, alors même qu'il était en train de mettre sur rails sa toute première réalisation, Le Ciel peut attendre Réalisé en 1978.

 

Il avait même filmé des entretiens avec d'authentiques témoins qui ont connu la Révolution Bolchévique de leur vivant.

 

Diane Keaton et Warren Beatty Reds-Warren-Beatty--Diane-Keaton.jpg

 
John Reed, journaliste américain de gauche, a écrit un vaste reportage intitulé Dix jours qui ébranlèrent le monde, exclusivement consacré à la révolution bolchévique de 1917. Cet ouvrage eut un écho considérable auprès des soviétiques et est remonté jusqu'à Lénine, lequel en recommanda la lecture. John Reed meurt à Moscou en 1920, peu après la publication de son reportage. Il reste à ce jour l'un des seuls américains à être enterré au Kremlin, reposant auprès des grands leaders communistes de l'ex-URSS.
 
Pendant un long moment, Warren Beatty a imaginé l'actrice anglaise Julie Christie dans le rôle de Louise Bryant, du fait que les deux acteurs vivaient ensemble au moment de l'écriture du projet cinématographique. Julie Christie avait suivi Warren Beatty en Russie, et a apporté une contribution non négligeable au scénario. Pour ce dernier, Reds était censé être "leur film" à tous les deux. Quand Warren Beatty a débuté ses premières prises de vue, Julie Christie a soudainement fait marche arrière.

Selon elle, le rôle devait être joué par une Américaine.


Et c'est ce qui est advenu, Diane Keaton ayant été engagée pour incarner Bryant à l'écran.

 

Reds---Diane-Keaton-copie-1.jpg

 

Diane Keaton

 
Un désaccord important entre le directeur de la photographie Vittorio Storaro, qui a failli quitter le plateau de tournage de Reds et Warren Beatty eut lieu à propos de mouvements de caméra dynamiques et fluides, souhaités par Vittorio Storaro tandis que le réalisateur voulait des plans fixes. Les deux hommes ont finalement trouvé un compromis. Ainsi, le film commencerait avec des plans fixes. Peu à peu, la caméra prendrait plus de liberté et se déplacerait dans l'espace.

 

Reds---Gene-Hackman.jpg

 

Gene Hackman

 
Mythique scène que celle où le personnage joué par Gene Hackman annonce à Jack Reed que sa compagne a perdu son job. En effet, Warren Beatty n'est pas prêt d'oublier toute la peine qu'il a eue à la mettre en boite. Il lui a fallu très exactement 100 prises avant d'être véritablement satisfait. Arrivé à la centième prise, devant tant de lassitude, Gene Hackman a promis de se donner à fond afin qu'il n'y ait pas de cent-et-unième prise. Promesse tenue !
 
Le poème que Jack Nicholson livre à Diane Keaton dans le film a été écrit en toute sincérité par l'acteur en personne.

 

Reds---Jack-Nicholson--Diane-Keaton--Warren-Beatty.jpg

 

 Jack Nicholson, Diane Keaton et Warren Beatty

 
Warren Beatty a rencontré des difficultés alors qu'il s'apprêtait à tourner plusieurs séquences en Finlande. Les autorités locales devaient demander l'autorisation de Moscou avant d'accueillir l'équipe de tournage. Les Soviétiques ont finalement accepté de délivrer des saufs-conduites pour Warren Beatty et ses techniciens, afin que les relations entre la Finlande et l'URSS ne s'enveniment pas.
 
Lorsque le tournage de Reds fut achevé, Warren Beatty s'est trouvé avec plus de 130 heures de rushs sous les bras, soit 40 fois plus que ce que devait être le montage final du film ! Mais les producteurs avaient anticipé ce détail technique et avaient pris des dispositions. Un coursier faisait sans cesse la navette entre le laboratoire de traitement Technicolor à Rome et la salle de montage à Los Angeles où les monteurs du film s'attelaient aux premières coupes alors même que la réalisation de Reds n'était pas encore bouclée.

 

Reds---Jack-Nicholson.jpg Jack Nicholson

 
Alors que le tournage prenait fin, Warren Beatty s'est avéré être très amoindri physiquement. Le cinéaste-acteur, atteint d'une laryngite depuis un moment, avait perdu environ 13 kilos pendant la réalisation du film. Il n'a pas pu assurer la promotion de Reds ni faire d'interviews dans les médias.
 
On connaissait ses positions vis-à-vis de l'Union Soviétique, qu'il qualifiait d'"Empire du Mal". Et pourtant, Ronald Reagan, président des Etats-Unis au moment de la sortie de Reds, a invité Warren Beatty à une projection privée du film à la Maison Blanche. Les deux hommes s'étaient connus à l'époque où Reagan faisait encore carrière à Hollywood.  

 

Warren Beatty Reds---Warren-Beatty-copie-1.jpg

 

Il faut bien entendu saluer l'audace et les convictions de Warren Beatty qui parvint à faire accepter son film, ce type de sujet n'étant pas vraiment courant dans le cinéma américain. Perfectionniste, il multiplia les prises qui se comptaient souvent en dizaines. Il finança en grande partie le tournage qui s'étala sur une année, dans cinq pays différents. Le film reçut un bon accueil de la critique mais le succès fut plus mitigé auprès du public. Que l'on ressente ou pas la longueur et les lourdeurs, Reds reste de toutes façons intéressant pour son côté historique.

 

Reds---Diane-Keaton-et-Warren-Beatty.jpg

 

Diane Keaton et Warren Beatty

 

 

.
Reds a été diffusé à la télévision nationale anglaise la nuit même où la Princesse Diana est morte à Paris. Durant le générique de fin, un bulletin d'information est apparu à l'écran, annonçant que Lady Di venait d'être victime d'un grave accident de voiture.

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://films.blog.lemonde.fr

http://www.cinemovies.fr

http://www.evene.fr

commentaires

Michel Colonna 06/04/2012 21:08

bonne idée de revoir ce film j'ai gardé un excellent souvenir

Ramanoel Patrick 06/04/2012 09:58

Je ne connais pas ce film. J'aime beaucoup Warren Beatty et la distribution est magnifique.A découvrir donc pour moi.

Alain 06/04/2012 19:57



Excellent souvenir en ce qui me concerne et pour continuer avec Warren Beatty,  un article à venir sur son film  "Heaven can wait". Bonne soirée à vous tous !



 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.