Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 00:00

 

Date de sortie 2 janvier 2013

 

Renoir---Affiche.jpg


Réalisé par Gilles Bourdos


Avec Michel Bouquet, Christa Theret, Vincent Rottiers,

Romane Bohringer, Thomas Doret, Anne-Lise Heimburger,

Sylviane Goudal, Emmanuelle Lepoutre, Solène Rigot, Carlo Brandt

 
Genre Drame


Production Française


Renoir a été présenté au Festival de Cannes en 2012,

dans la section Un certain regard.

 

César 2014 

- Meilleur costumes : Pascaline Chavanne 

 

Synopsis

 

1915. Sur la Côte d’Azur.

 

Au crépuscule de sa vie, Auguste Renoir est éprouvé par la perte de son épouse, les douleurs du grand âge, et les mauvaises nouvelles venues du front : son fils Jean est blessé…

 

Renoir---Michel-Bouquet.jpg


Michel Bouquet


Mais une jeune fille, Andrée, apparue dans sa vie comme un miracle, va insuffler au vieil homme une énergie qu’il n’attendait plus. Éclatante de vitalité, rayonnante de beauté, Andrée sera le dernier modèle du peintre, sa source de jouvence.

 

Renoir---Christa-Theret.jpg Christa Theret

 


Lorsque Jean, revenu blessé de la guerre, vient passer sa convalescence dans la maison familiale, il découvre à son tour, fasciné, celle qui est devenue l’astre roux de la galaxie Renoir. Et dans cet éden Méditerranéen, Jean, malgré l’opposition ronchonne du vieux peintre, va aimer celle qui, animée par une volonté désordonnée, insaisissable, fera de lui, jeune officier velléitaire et bancal, un apprenti cinéaste…

 

  Renoir---Michel-Bouquet-et-Vincent-Rottiers-1-.jpg


Vincent Rottiers et Michel Bouquet


En matière de films sur le travail de la peinture, Gilles Bourdos a pensé à la démarche de deux cinéastes : "J’avais en tête deux grandes postures opposées : celle de Maurice Pialat avec Van Gogh réalisé en 1991 qui refuse totalement de filmer le peintre au travail et celle de Vincente Minnelli dans La Vie passionnée de Vincent Van Gogh réalisé en 1956 qui cite frontalement les situations dépeintes dans les tableaux par la mise en scène".

 

Au final, le cinéaste a choisi de montrer le peintre au travail sans pour autant citer des œuvres de Renoir.


Le tournage du film n'a pas eu lieu dans le domaine des Collettes, où Renoir a passé les dernières années de sa vie et qui est depuis devenu un musée consacré au peintre, mais dans la région du Var pour conserver la belle lumière du sud de la France.

 

Gilles Bourdos précise dans le dossier de presse du film : En  1915,  le  jeune  Jean  Renoir,  21  ans,  est  gravement  blessé  au  front. Il échappe de peu à l’amputation d’une jambe. Il achève sa  convalescence aux Collettes, la maison où vit son père, à Cagnes- sur-Mer. Tandis  que  la  guerre  met  le  monde  à  feu  et  à  sang,  le  domaine  édénique  du  vieux  peintre  a  pour  vocation  d’exalter  la  vie. C’est là que Jean rencontre l’incandescente Andrée, qui sera le  dernier modèle de son père, sa très jeune épouse et l’actrice de  ses premiers films, sous le nom de Catherine Hessling.

 

Renoir - Christa Theret 1Source  de  vie  du  père  qui  meurt  et  du  fils  "pas  encore  né",  Andrée Heuschling aura été le médium d’une tortueuse circulation de désirs, amoureux autant qu’artistiques. Elle fut, destin  unique dans l’histoire de l’art, tour à tour modèle et actrice, à la  jonction de la peinture et du cinéma, objet de l’œdipe artistique  d’un père et d’un fils.


Écrasé  par  l’immense  figure  paternelle,  Jean  est  alors  un  jeune  homme  sans  vocation,  un  solitaire  faussement  jovial  qu’aura  consolé la fraternité des tranchées.


Si  l’œuvre  ultime  est  œuvre  de  vérité,  la  dernière  période   d’Auguste  Renoir  refuse  toute  méditation  sur  la  finitude.  La guerre lui a blessé deux de ses fils, sujet d’inquiétude permanent. Mais ni la mort de sa femme, ni la maladie, cette paralysie qui  le gagne peu à peu, n’eurent prise sur les derniers tableaux. Noble  et héroïque jusqu’à l’agonie, déterminé à fixer toute la grâce du  désir et toute la joie du vivant, Auguste Renoir a recréé dans son jardin le paradis pictural terrestre de ses maîtres : Giorgione, Titien,  et l’école française du XVIIIéme. Il aura peint toute sa vie les femmes,  les fleurs et les enfants d’abord.


C’est en imaginant son étrange atelier de bois et de verre, niché  au cœur de l’éden méditerranéen, qui ressemble plus au studio  primitif d’un Griffith qu’à un atelier de peintre, que le film m’est  apparu. Comme le cinéma apparut à Jean ici même.


Andrée Heuschling, déterminée à devenir actrice, insuffle au jeune homme sa  passion pour le cinéma. Il la laisse décider pour lui, fidèle en cela  à la théorie du père : se laisser porter dans la vie tel le bouchon  au fil de l’eau. Plus tard, il conviendra : "Je n’ai mis les pieds dans le  cinéma que dans l’espoir de faire de ma femme une vedette". Tout  en ajoutant, leur couple d’artistes ayant par la suite violemment  volé en éclats : "Le cinéma fut pour nous une divinité féroce".


Le réalisateur ajoute : "Avec ce film, je reviens à mes sources. Né à Nice, je retourne à  la  Méditerranée.  C’est  moins  une  étendue  qu’une  matière.  Une  terre ocre ou un vert sombre, un mistral entêtant ou un bleu  de Klein. C’est par lui, mon pays natal, que ma rêverie cinémato- graphique  a  pris  sa  substance.  En  braconnant  sur  les  terres  des  Renoir, je me suis imprégné d’une pensée de l’eau. Des eaux. Le  père comme le fils ont toujours suivi le fil et les filles de l’eau."


Pour le metteur en scène Gilles Bourdos, il était évident que Michel Bouquet devait interpréter Renoir, en raison des points communs entre les deux hommes : "J’ai trouvé chez Michel la même émouvante obstination au travail que chez Renoir, le même courage face à l’adversité (...) ce qui m’intéressait chez lui, outre l’immense comédien qu’il est, c’est le rapport du "vieux maître" aux jeunes acteurs", explique-t-il.
   
Pour comprendre qui était Pierre-Auguste Renoir, l'acteur Michel Bouquet a lu plusieurs fois le livre Pierre-Auguste Renoir, mon père écrit par Jean Renoir ce qui lui a donné l'impression de ne pas trahir le peintre : "Je me suis senti accompagné par l'être qu'il était", explique l'acteur. Il aussi visionné un court-métrage réalisé par Sacha Guitry, Ceux de chez nous réalisé entre 1914 et 1915, où apparaît le peintre au travail.
   
Renoir---Michel-Bouquet-et-Vincent-Rottiers.jpgInterpréter le rôle de Jean Renoir pouvait présenter certains pièges pour son jeune acteur, que le cinéaste cherchait à éviter : "Il y avait le risque que Vincent Rottiers s’inspire des prestations de Jean Renoir dans ses propres films, autrement dit celles d’un grand bourgeois qui aimait camper des faubouriens à la limite de la caricature. Je lui ai demandé surtout de s’approprier la situation", explique Gilles Bourdos.

Toutes les peintures présentes dans Renoir ont été réalisées par Guy Ribes, célèbre faussaire qui imitait le style des grands maîtres de la peinture comme Chagall, Picasso ou Matisse. Il fut condamné en 2004 à trois ans de prison et contacté par Gilles Bourdos à sa libération.

Renoir marque la troisième collaboration entre Gilles Bourdos et le compositeur Alexandre Desplat. Le réalisateur retrouve aussi le scénariste Michel Spinosa, avec qui il a écrit tous ses films.

A l'origine, c'est Jean-Pierre Marielle qui devait interpréter le rôle de Pierre-Auguste Renoir.

 

 

 

 

 

Sources :

http://medias.unifrance.org

http://www.evene.fr

http://www.unifrance.org

http://www.allocine.fr

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2013
commenter cet article

commentaires

pierrot rochette 23/01/2013 20:36


bravo pour votre blog:)))
quel merveilleux film  sur Renoir père et fils


et quelle belle présentation vous en faites:)))


permettez-moi de vous offrir
une de mes chansons,
une vraie histoire
d'un artiste-peintre
du Québec


EN MARCHE VERS UNE VIE PRIVEE OEUVRE D'ART


 Cher Simon


 Ce qui est beau dans la vie privée oeuvre d'art, c'est d'en être le peintre, dans un atelier où on doit à la fois peindre l'infinie joie d'une humanité qui s'élève peu à peu en soi et et
donner une poignée de main à celui ou celle qui reprend sa vie d'artiste du quotidien en main.


 16 ANS D'AVENTURE


 une ière neige sur le lac
 un pic bois qui passe en ami
 un chien qui marche sur la galerie
 deux hommes qui parlent de la vie


 une peinture sur le mur
 l’homme se lève
 me rappelle l’essentiel


 sa peinture date de 16 ans
 l’homme avait déja 38 ans
 était amoureux fou d’une femme
 qui tenait dépanneur, corps et âme


 pendant que lui
 d’un autobus
 était chauffeur de vie


 travaillait pour
 Chevrette transport La Tuque
 avait hâte a la fin de semaine
 tiens ben ta tuque


 rêvait du cap de la madeleine
 mais le dépanneur ferme si tard
 toute la semaine


 en attendant
 monte chez son frêre en haut
 avec toiles et pinceaux


 REFRAIN


 sur sa toile
 des arbres, des billots et de l’eau
 qui dansent l’amour
 comme la chute entraêne tout su l’tableau


 quand on contrôle pu rien
 c’est qu’y a des matins
 où l’amour doux
 c’est trop fou


 quand on contrôle pu rien
 c’est qu’y a des matins
 où l’amour doux
 c’est trop fou


 COUPLET 2


 y a pu de neige sur le lac
 ou est le pic bois mon ami
 le chien est en bas d’la galerie
 l’homme est dehors avec un sac de voyage


 sa vieille peinture
 reste sur le mur
 avec toute sa magie


 un grand amour
 c’est tellement fort
 que leur ière fille s’appelle Pascale
 une ado de 15 ans qui mord
 la vie comme à son ier bal


 pendant qu’sa soeur
 Justine 9 ans
 sourit aux étoiles


 la femme se meurt d’un cancer
 l’homme a finit par jeter sa dernière bière
 il doit monter à Trois-Rivières
 il sera bientôt père et mère


 sa vieille peinture
 su l’mur le rassure
 sur 16 ans d’aventrures


 REFRAIN FINAL


 sur sa toile
 des arbres des billots et de l’eau
 qui dansent l’amour
 comme la chute entraîne tout
 su l’tableau


 quand on contrôle pu rien
 c’est qu’y a des matins
 où l’amour pur c’est trop dur


 quand on contrôle pu rien
 c’est qu’y a des matins
 où l’amour pur
 c’est trop dur


 Pierrot
 vagabond céleste


 www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com


http://www.tvc-vm.com/studio-direct-235-1/le-vaga bond-celeste-de-simon-gauthier
http://www.reveursequitables.com.centerblog.net


 

Ciné Alain 23/01/2013 21:01



Merci pour votre viste, ce gentil commentaire et votre texte. Et bravo aussi pour votre chanson



 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.