Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 05:00

 

 

Steve-McQueen.jpg.Steve-McQueen-1.jpg.Steve-McQueen-2.jpg.Steve-McQueen-3.jpg.

 

 

Steve McQueen, de son vrai nom Terence Steven McQueen, né le 24 mars 1930 à Beech Grove dans l'Indiana aux États-Unis, décédéle 7 novembre 1980 à Ciudad Juárez au Mexique. Acteur, producteur, pilote automobile et pilote de moto américain. Ses rôles d'anti-héros font de Steve McQueen une icône de la contre-culture qui lutte contre la guerre du Vietnam dans les années 1950 et 1960.

 

Enfant unique, il n'a pas connu son père, aviateur acrobatique qui disparaît peu après sa naissance tandis que sa mère l'abandonne dans une ferme. Il est en partie élevé par son oncle, à Slater dans le Missouri. À l'âge de douze ans, il retrouve sa mère mais ne lui pardonne pas de l'avoir délaissé. Il part vivre avec elle à Los Angeles. Adolescent incontrôlable, McQueen se mêle aux bandes de voyous de Los Angeles. Il quitte très tôt l'école et s'engage dans la marine marchande puis chez les Marines en 1947 où il est mécanicien.

 

En 1952, il étudie à l'Actors Studio de New York, ce n'est pas la gloire, mais il a la conviction d’avoir trouvée sa vocation. Il passe une audition et obtient une bourse : il figure parmi les 5 admis sur plus de 1500 candidats

 

Steve McQueen part en tournée avec la pièce Member of the Wedding aux côtés d'Ethel Waters

C'est son premier rôle pour lequel il joue chaque soir pour 175 dollars par semaine.

 

Suit en 1955 Two Fingers of Pride aux côtés de Garry Merrill


The Chivington Raid Réalisé par Delbert Mann marque ses débuts à la télévision dans un petit rôle.


Ce début de notoriété lui permet d’entamer une carrière

 

avec  Studio One - The Defender

 

Studio-one---The-Defender.jpg.Studio-One.jpg

Aux côtés de Ralph Bellamy

 

Toujours pour la télévision West Point en 1957, et

 

Deep Water, un remake du film The Frogmen, réalisé en 1951. Dans ce téléfilm de l'époque


Deepwater.jpg Steve Mcqueen joue le rôle de Kinsella.

 

En 1958 Climax ! : Four Hours un White réalisé par Buzz Kulik Aux côtés de Dan Duryea and Ann Rutherford. Steve Mcqueen retrouvera ce même réalisateur pour son dernier film Le chasseur.

 

Tales of Wells Fargo: Bill Longley

 

dans lequel il tient le rôle de Tales of Wells Fargo Bill Longley toujours en 1958.

 

Il part ensuite en tournée jouer au théâtre 

 

  Time-out-for-Ginger.jpgTime out of GingerTime-Out-for-Ginger--1954-.jpg

 

 

À la télévision


Family Affair on peut le retrouver dans le rôle d'un Marines dans  Family Affair.

 
Remarqué, il est sollicité pour remplacer Ben Gazzara dans une autre pièce  A Hatful of rain   où il joue un drogué.


A-Hatful-of-Rain.jpg

 

Steve McQueen dans A Hatful of rain

 

Encore peu connu du public, il commence à être très apprécié par les professionnels. En 1956, cette confiance se manifeste lorsqu’Hollywood le réclame pour figurer dans le film

 

 

Marqué par la haine Marque-par-la-haine.jpgsous la direction de Robert Wise.

Aux côtés de Paul Newman, Pier Angeli, Everett Sloane

Sa figuration est peu importante, il n'apparait pas au générique.

 

Solitaire et renfermé sur lui-même, agressif parfois, il est considéré avec beaucoup de réserves par les studios.


Il finit néanmoins par obtenir le rôle qui le propulsera star de Hollywood, celui du chasseur de primes Josh Randall, dans la série télévisée  Au nom de la loi, feuilleton diffusé par la CBS pendant 3 ans et comptera 94 épisodes dont 71 diffusés en France.

**

 

Grâce à cette série télévisée il devient l'une des figures les plus connues d'Amérique.

Steve McQueen ne veut pas s'enfermer dans la peau Josh Randall. Il fait tout son possible pour échapper au stéréotype du héros représenté dans cette série télé. Il entre même en conflit direct avec, scénaristes et producteurs qui souhaitent faire de son personnage, un héros sans peur et sans faiblesses.

 

 

Steve McQueen veut le rendre ordinaire avec ses défauts et réussit à le rendre plus attachant et crédible. Il parviendra à son but en stipulant au producteur Dick Powell une réclamation comportant plus cents points de détail. Il attire dès lors l'attention des journaux qui ventent son soucis de professionnalisme.

 

1958 est une grande année pour Steve McQueen, puisqu'il obtient également cette année-là le premier rôle majeur de sa carrière avec  

 

The Blob Danger-planetaire.jpg Réalisé par Irvin S. Yeaworth Jr.

 

The-Blob---Danger-Planetaire.jpg

 

Aux côtés de John Benson, Aneta Corseaut

 

The Blob est notamment resté dans les annales pour avoir offert un de ses premiers rôles à Steve McQueen. Cette histoire de masse gélatineuse engloutissant tout sur son passage, auquel  Monstres contre Aliens faisait un sympathique clin d’œil appuyé,  a déjà fait l’objet d’un remake, avec un peu plus de moyens mais en gardant un esprit série B, par Chuck Russell en 1988 avec Kevin Dillon.

 

Dans les années 1960, l'acteur devient rapidement l'un des acteurs les plus convoités de sa génération. Il tourne à plusieurs reprises avec John Sturges, d'abord dans

 

La Proie des vautours  en 1959


La Proie des vautours - Never so few


Aux côtés de Frank Sinatra, Gina Lollobrigida, Peter Lawford


Ce film le revèle auprès des cinéphiles.

 

Ègalement présent dans  Hold-up en 120 secondes

Réalisé en 1959 par Charles Guggenheim et  John Six

 

Hold-up-en-120-secondes.jpg


Avec Molly McCarthy, David Clarke

 

Il fait surtout partie du casting du film Les Sept Mercenaires réalisé en 1960

 

Les-sept-mercenaires-copie-1.jpg


Aux côtés de Yul Brynner, Eli Wallach, Horst Buchholz, Charles Bronson,

Robert Vaughn, Brad Dexter, James Coburn,


Il a dû simuler un accident de voiture afin de se libérer du tournage de la série TV Au nom de la loi pour jouer dans Les Sept Mercenaires.

 

Branle-bas au casino Réalisé par Richard Thorpe en 1961

 

The War Lover Réalisé par Philip Leacock en 1962

 

Soldier in the rain Réalisé par Ralph Nelson en 1963

 

Il retrouvera encore Sturges en 1963 à l'occasion de  

 

La Grande Évasion


La-grande-evasion.jpg

 

Avec James Garner, Richard Attenborough, James Donald, Charles Bronson,

Donald Pleasence, James Coburn, Hannes Messemer, David McCallum

 

Il suggère lui-même l'idée de l'évasion à moto, une séquence devenue mythique.

 

 

Steve McQueen participe à L'Enfer est pour les héros Réalisé par  Don Siegel 

 

L-Enfer-est-pour-les-heros.JPG

 

Avec Bobby Darin, Fess Parker, James Coburn, Mike Kellin, Joseph Hoover, Bill Mullikin, Don Haggerty.

 

avant d'accepter de tourner dans Une certaine rencontre de Robert Mulligan en 1963


Love-with-the-Proper-Stranger-.jpg 


Avec  Natalie Wood, Edie Adams, Herschel Bernardi, Anne Hegira

 

 

Joueur averti, Steve McQueen est ensuite  Le Kid de Cincinnati en 1965 pour sa première collaboration avec Norman Jewison

 

Baby the Rain Must Fall Réalisé par Robert Mulligan en 1965

 

 Nevada Smith Réalisé par Henry Hathaway en 1966

 

 

Il retrouvera le réalisateur de ses débuts, Robert Wise, en pleine guerre civile chinoise dans La Canonnière du Yang-Tse Réalisé en en 1966.

 

La-Canonniere-du-Yang-Tse.jpg

 

 Aux côtés de Richard Attenborough, Richard Crenna, Candice Bergen

 

Son rôle lui vaut une nomination pour l'Oscar du meilleur acteur en 1967.


En 1968, Steve McQueen tourne deux de ses films les plus célèbres.

Le temps d'une partie d'échec, il joue un jeu de séduction torride

dans L'Affaire Thomas Crown. Réalisé par Norman Jewison

 

L-Affaire-Thomas-Crown-.jpg


Aux côtés de Faye Dunaway, Paul Burke, Jack Weston, Biff McGuire,

 

Pour visualiser la bande-annonce ... Cliquez ICI !

 

Il enchaîne avec Bullitt de Peter Yates en 1968, film mythique dans lequel on trouve les séquences de courses-poursuites les plus incroyables de l'histoire du cinéma.

*******************************************************************************************************

Reivers Réalisé par Mark Rydell en 1969

 

Steve McQueen possède une collection privée composée des plus grandes voitures sportives de son époque. En 1970, lors des 12 heures de Sebring, il pilote une Porsche 908 en compagnie de Peter Revson.

 

Peter-Revson-et-Steve-McQueen.jpg

 

Après avoir mené la course pendant un temps, ils arrivent en deuxième position, 23 secondes après la Ferrari 512 S de Mario Andretti. Steve McQueen participe à cette course avec une jambe dans le plâtre, suite à un accident de moto survenu deux semaines auparavant.

 

Il tourne ensuite un documentaire On Any Sunday Réalisé par Bruce Brown en 1971 qui présente avec passion l'histoire de la moto et les grands pilotes américains de l'époque comme Malcolm Smith et David Evans sans oublier les amateurs comme l'acteur Steve Mc Queen, grand passionné de ce sport extrême.

 

Grand amateur de sports mécaniques il a lui-même réalisé plusieurs cascades dans ses films. C'est cette passion qui est à l'origine du film Le Mans.

 

Steve McQueen tentera encore, mais avec moins de succès de lier son amour pour la vitesse et les courses automobiles avec le cinéma à l'occasion d'un film tout à la gloire des sports mécaniques, Le Mans Réalisé par Lee H. Katzinen 1971.

 

Le-Mans.jpg


Aux côtés de Siegfried Rauch, Elga Andersen, Ronald Leigh-Hunt,

 

Durant les années 1970, il est l'acteur le mieux payé de tout le show-business et continue de tourner dans des films importants que  

The Getaway de Sam Peckinpah en 1972,

 

Guet-apens-.jpg


Aux côtés d'Ali MacGraw, Ben Johnson, Sally Struthers, Al Lettieri,

 

Junior Bonner Réalisé par Sam Peckinpah en 1972

 

Junior-Bonner.jpg

 

Avec Robert Preston, Ida Lupino

 

Il tourne dans Papillon de Franklin J. Schaffner en 1973

 

Papillon-1.jpg

Avec Dustin Hoffman, Victor Jory, Don Gordon, Anthony Zerbe

 


 

ou encore La Tour Infernale en 1974

sous la direction de John Guillermin

 

La-tour-infernale.jpg

 

Aux côtés de Paul Newman, Faye Dunaway, William Holden, Fred Astaire

 

 

Tom Horn Réalisé par William Wiard

 

Tom-Horn.jpg

 

En 1978, à la suite d'une visite médicale, il apprend qu'il est atteint d'un cancer. Tout comme John Wayne, il va se battre et se montrer d'un courage exemplaire. Il tourne "Le chasseur" à Chicago, et rentre à l'hopital, mais il est trop tard. 

 

Il tourne son dernier film, Le Chasseur, en 1980 Réalisé par Buzz Kulik

 

Le-chasseur.jpg

 

Avec Eli Wallach, Kathryn Harrold

 

Prêt à tout pour s'en sortir il croit au miracle. Il entre ensuite dans une clinique très controversé au Mexique. C'est là qu'il meurt d'une crise cardiaque le 7 novembre à Ciudad Juarez, à l'age de 50 ans.

****************************************************************************************************

 

 

Sources :

http://www.imdb.com

http://fr.wikipedia.org

http://www.allocine.fr

http://www.autotrend.com

http://www.rottentomatoes.com

http://stevemcqueen.com

http://www.cinememorial.com


Published by Alain - dans J'aime
commenter cet article

commentaires

jo&co 07/02/2012 16:23

j'adore S McQueen ... de lire cette page me donne envie de revoir ses films merci pour ce beau moment

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.