Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 23:00

 

Taza--son-of-Cochise---Affiche-1.jpg


Réalisé par Douglas Sirk


Avec Rock Hudson, Barbara Rush, Gregg Palmer,

Rex Reason, Morris Ankrum, Eugene Iglesias, Robert Burton

Richard H. Cutting, Ian MacDonald, Jeff Chandler


Titre original Taza, Son of Cochise


Genre Western, Drame, Romance, Action


Production Américaine


Date de sortie 8 juin 1955

 

Unique western de Douglas Sirk, Taza, fils de Cochise vient clore une trilogie Cochise avec les films, Au mépris des lois, The Battle of Apache pass réalisé par George Sherman en 1952 et La flèche brisée Broken Arrow de Delmer Daves en 1950, Jeff Chandler interprétant dans chacun des films le célèbre et pacifique chef Apache de la tribu des Chiricahuas.

 

Taza--son-of-Cochise---Roch-Hudson.jpg

Célèbre pour ses flamboyants mélodrames hollywoodiens, Douglas Sirk aborde le western avec Taza, Son of Cochise qui lui offre de diriger une nouvelle fois Rock Hudson après Has Anybody Seen My Gal ? et  dont il fera à nouveau son interprète avec, Le Secret magnifique, Capitaine Mystère, Écrit sur du vent, Les Ailes de l'espéranceTout ce que le ciel permet et La ronde de l’aube

 

 

S’il ne possède pas l’expérience des plus grands cinéastes du genre, de John Ford à Howard Hawks, il n’est pas demeure pas moins un artisan efficace et inspiré.

 

Russell Metty, une nouvelle fois, signe ici une magnifique photographie.

 

Taza--son-of-Cochise.jpg

 

Le scénario est de  George Zuckerman, et de Gerald Drayson Adams


 

Un film pour les inconditionnels du cinéma de Douglas Sirk.

 


Le film de Douglas Sirk débute en 1875 à la mort de Cochise, après que ce dernier ait réussi à maintenir la paix entre son peuple et les blancs durant trois années. Un prologue en voix off, ouvre le film sur d'amples et impressionnantes images de paysages de canyons.


"In 1872 the long bitter war fought between the United States Cavalry troops and Apache bands led by Cochise came to an end. The peace treaty signed by Cochise and General Howard brought peace to the Arizona Territory. But three years later the mighty leader of the Chiricahua Apaches grew ill and came to the end of his days [...] the torch was passed to his first born son, Taza, who wants to follows his father's ideals and peace brokering ways. His second born son, Naiche, however, has different ideas, as does the mighty Geronimo..."

 

Synopsis

 

Taza--Son-of-Cochise---Rock-Hudson--Rex-Reason--and-Jeff-Ch.jpg

 

Rock Hudson, Rex Reason et Jeff Chandler

 

1875 en Arizona.

 

Cochise (Jeff Chandler) meurt tout en demandant à son successeur, son fils aîné Taza (Rock Hudson), de maintenir la paix entre son peuple et les hommes blancs. Mais immédiatement après la cérémonie funéraire, Naiche (Rex Reason), le frère cadet de Taza, part rejoindre le rebelle Geronimo (Ian MacDonald). Les deux frères auraient eu du mal à continuer à vivre dans le même campement, étant en conflit pour l'amour de Oona (Barbara Rush).


Barbara Rush Taza--son-of-Cochise---Barbara-Rush.jpg

 

Le massacre de trois pionniers par Naiche et ses hommes met fin au traité signé par Cochise; l'armée demande à ce que la tribu des Chiricahuas quitte la terre sur laquelle elle vivait dignement pour regagner la réserve de San Carlos.

 

Taza accepte à condition que les Chiricahuas soient nourris une fois arrivés dans ce lieu sec et hostile, et qu'il soit nommé pour faire lui même la police au sein de son peuple sans l'intervention de l'armée.

 

Taza--son-of-Cochise.png

 

Le général Crook (Robert Burton), croyant sincèrement en la loyauté du chef indien, accepte ses requêtes et voilà que Taza endosse la Tunique Bleue afin de faire respecter la loi au sein de sa tribu.

 

Il va de soi qu'il est dès lors considéré comme un traître par une partie des membres de son clan et que Geronimo et Naiche ne vont pas tarder à venir semer la discorde, ne supportant pas la mainmise de l'homme blanc sur leurs semblables. Le calme va être difficile à maintenir...

 

Taza--son-of-Cochise---Rock-Hudson.png

 

 

Pour Variety "La mise en scène de Douglas Sirk est énergique. Chaque scène est un régal pour les yeux"

 

Selon Samuel Douhaire, pour Télérama Taza, fils de Cochise, fut tourné en relief avec le quota de scènes spectaculaires imposées par le procédé. Sur le petit écran, ces chocs rétiniens perdent de leur efficacité. On aurait tort pourtant de bouder ce curieux film de Douglas Sirk, à la fois nerveux et contemplatif, parfois kitsch, Rock Hudson coiffé comme un hippie et maquillé à la truelle pour tenter d'être crédible en guerrier apache, mais d'une grande beauté plastique.

 

Le prince du mélodrame compose souvent ses cadres avec, au premier plan, un arbre mort dont les branches semblent découper le paysage minéral. L'image y gagne un incroyable dynamisme et le western, une émouvante tonalité crépusculaire.

 

Comme si Douglas Sirk avait voulu signifier la disparition inéluctable de la civilisation amérindienne...

 

Taza--son-of-Cochise---Rock-Hudson-copie-1.pngDepuis son arrivée aux USA, Douglas Sirk rêvait de réaliser un western; il sauta sur l'occasion avec Taza, Son of Cochise d'autant que l'histoire et les coutumes de la nation indienne le passionnaient. Lui et son acteur d'élection Rock Hudson s'entendirent à merveille durant le tournage qui leur laissa à tous deux de très bons souvenirs. Ils revendiquèrent toujours ce film qui leur apporta ainsi qu'au reste de l'équipe, de grands moments de plaisir. Plaisir qui ne fut malheureusement pas partagé par beaucoup de spectateurs. En effet, malgré le fait qu’il ait été réalisé par un grand metteur en scène, le film est pratiquement vidé de la sensibilité et du talent habituels du cinéaste !

 

S'il n'avait pas mis son nom au générique, personne n'aurait sans doute pu reconnaitre sa patte. 

 

Il est regrettable que George Zuckerman ait complètement remanié l'histoire de Gerald Drayson Adams car au vu de ce que ce dernier avait écrit auparavant, The Battle of Apache Pass, il ne fait guère de doute que le scénario aurait été plus fluide, moins haché et moins décousu que celui qui nous est proposé ici.

 

Taza--son-of-Cochise---Barbara-Rush-et-Rock-Hudson.png

 

 

Historiquement, le film de Douglas Sirk s'avére pourtant passionnant, le personnage de Taza permettant d'entamer une réflexion sur la façon de pouvoir maintenir la paix entre deux peuples, le difficile choix à faire entre la rébellion ou les concessions, et non la totale soumission.

 

 

 

Certains, un peu hâtivement, ont parlé de ce film comme d'une œuvre prônant la "collaboration"; c'est faire peu de cas de l'histoire personnelle de Douglas Sirk qui fut quand même un de ces nombreux réalisateurs européens à fuir l'Allemagne nazie au plus vite.

 

Dans le choix de Taza, il faut plutôt parler de bon sens car à l'époque, l'avenir de la nation indienne était déjà rudement compromis. La seule manière de pouvoir survivre était probablement de suivre la voie que le chef indien avait décidé de prendre, à savoir, vivre en bonne intelligence avec les blancs tout en s'octroyant le droit de ne pas laisser ses derniers s'immiscer dans leurs affaires internes comme par exemple la police et la justice.

 

Et puis prendre le chemin de la révolte, c'était s'exposer à coup sûr à voir son peuple mourir de froid et de faim. La voie de la raison restait la seule solution qui s'offrait aux Apaches au point où ils en étaient arrivés à cette époque de leur histoire s'ils ne voulaient pas s'autodétruire.

 

 


 

 

 

 

Sources :

http://forum.foreignmoviesddl.org

http://www.dvdclassik.com

http://television.telerama.fr

http://www.arte.tv

http://fr.wikipedia.org

http://www.allocine.fr

commentaires

Andréa 20/10/2012 21:16


Voilà cher Alain, j'ai enfin compris le fonctionnement d'un blog pour pouvoir te laisser un message, via les rubriques. Nous avons regardé ce film assez surprenant venant de Douglas Sirk mais
fidèle à lui même, images superbes, et envoutement total. Merci du conseil. Nous le repassons dans le circuit dès Lundi. Bonne soirée. Je t'embrasse Andréa

mitchmovies 16/10/2012 19:48


salut Alain, figure toi que j'ai beaucoup aimé ce film. étonné non ? je rigole pas, les images sont magnifiques et le dépaysement garanti. je l'ai rendu à Andréa. un grand merci à +

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.