Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 04:00

 

The-Indian-Runner---Affiche.jpg


Réalisé par Sean Penn


Avec David Morse, Viggo Mortensen, Valeria Golino,

Patricia Arquette, Charles Bronson, Sandy Dennis, Dennis Hopper,

Jordan Rhodes, Enzo Rossi, Harry Crews, Benicio Del Toro, Eileen Ryan


Genre Drame


Coproduction Américaine, Japonaise


Date de sortie 9 octobre 1991

 

The-Indian-Runner---Sean-Penn.jpg The Indian Runner

est le premier film réalisé par Sean Penn.

Synopsis

 

Joe et Frank Roberts, deux frères jadis très proches, sont à un tournant de leur vie.

 

The-Indian-Runner---David-Morse-et-Viggo-Mortensen.jpg

 

David Morse et Viggo Mortensen


Hiver 1968. 

Frank (Viggo Mortensen) rentre du Vietnam. Il revient avec l'enfer, pas forcément celui qu'il a vécu à la guerre, mais son enfer intime. Frank a la rage contre le bonheur, ce mensonge à la con inventé pour endormir les braves gens que la ­société spolie de leurs biens ou de leur ­liberté.

 

The-Indian-Runner---Viggo-Mortensen-1.jpg Viggo Mortensen

 

Il retrouve dans la petite ville enneigée de Plattsmouth au Nebraska.

 

Joe (David Morse), le grand frère de Frank, est de ceux-là. Ce good guy n'est jamais parti de ce petit coin d'Amérique où il n'a pu garder la ferme familiale. Homme de la terre, il cultive maintenant sa vie de famille. Devenu shérif, il s'est rangé, avec un bon sourire de résignation.

 

David Morse et Sean Penn The-Indian-Runner---David-Morse-et-Sean-Penn-copie-1.jpg

 

Frank ne retrouve plus ce frère avec qui il faisait les quatre cent coups, et il supporte mal de de le voir s'être mué en bon père de famille rangé. Mais cette rancune qu'il entretient contre Joe n'est qu'un des aspects d'une haine de plus en plus féroce qui le possède. Frank est plein de rancœur, de bile contre cette Amérique qui l'a envoyé dans le charnier vietnamien, contre cette société qui laisse les gens vivre dans un bonheur que lui perçoit forcément comme illusoire alors qu'il a été confronté à l'horreur.

 

The-Indian-Runner---Patricia-Arquette--Viggo-Mortensen-et-D.jpg

 

Patricia Arquette, Viggo Mortensen et David Morse

 

Frank a envie de tout brûler, de bousculer la torpeur dans laquelle est plongée cette petite ville engourdie par le froid, de secouer ces habitants frileux et emmitouflés dans leur confort matériel. Les deux frères s'opposent, Franck avec son besoin d'exprimer sa violence et son rejet du monde, Joe avec sa tempérance obligée.

 

Quand il avait 20 ans, la fiancée de Sean Penn n'était autre que Pamela Springsteen. Un soir qu'il écoutait  Bruce Springsteen dans l'appartement qu'il partageait avec elle à New York, il fut subjugué et Pamela appela son frère au téléphone. Sean Penn demanda l'autorisation à Bruce Springsteen de tirer un scénario de sa chanson et la réponse fut évasivement oui.

 

Sean Penn a écrit son film en s'inspirant de, Highway Patrolman,

la chanson de Bruce Springsteen et d'une légende indienne.

 

 


Quand il reprit le, projet en 1991, Pamela Springsteen était sortie de sa vie depuis longtemps. Ses réalisateurs cultes : John Cassavetes et Hal Ashby étant morts, il décida de diriger le film et se mit à lui-même à l'écriture du scénario, il y pensait depuis si longtemps que les choses semblaient claires dans sa tête.  

 

The-Indian-Runner---Viggo-Mortensen-copie-1.jpg Viggo Mortensen

 

Sean Penn inscrit son film dans la mythologie et l'histoire américaines, la nature et la civilisation. Frank et Joe sont des émanation de l'Amérique : rebelle ou représentant de l'ordre, solitaire ou chargé de famille, honnête travailleur chargé des valeurs américaines ou farouche solitaire aux utopies brisées... ils sont les représentants de ces courants contradictoires qui traversent la société.

 

Le sujet du film, The Indian Runner, comme celui de la chanson Nebraska est la relation entre deux frères aux antipodes : un garçon soucieux de sa famille et raisonnable opposé à un frère caractériel et alcoolique ancien vétéran du Vietnam. Sean Penn a confié être plus concerné par les relations entre frères que ceux entre parents et enfants

 

Sean Penn se garde bien de faire pencher son film d'un côté ou de l'autre, il a autant de compassion pour chacun des deux frères. La violence qui secoue Frank est compréhensible, et parvenir à la dompter est un chemin long et délicat.  

 

The Indian Runner est une histoire de rédemption menée sur un rythme calme où Sean Penn fait montre d'une infinie tendresse pour ses personnages meurtris. Le réalisateur s'attarde longuement sur les échanges entre Joe et Frank, dépassant constamment le drame familial pour parler, à travers de la confrontation de ces deux frères, de l'état de l'Amérique.

 

Sean Penn  connaît la rébellion et la violence pour les avoir exercées.

Le courage est de savoir, un jour, y renoncer.

À enfin dompter ses démons

 

Filmographie de Sean Penn ... Cliquez ICI !

 

Il signe un scénario qui met magnifiquement en lumière les affres des personnages, et sa façon de filmer ces parcours douloureux, mais aussi les paysages et la ville, montre d'entrée de jeu la naissance d'un cinéaste.

 

The-Indian-Runner---Viggo-Mortensen-et-Dennis-Hopper.jpg

 

Viggo Mortensen et Dennis Hopper

 

La vison du cinéma de Sean Penn était de se rapprocher le plus possible de l'esprit des films indépendants de NY, lui qui sortait du sérail de Hollywoood. Pour cela, il commenca par un casting atypique avec des acteurs peu connus du moins à l'époque. Selon la méthode Cassavetes qui travaillait en famille et toujours avec la même troupe, il engagea sa mère, l'actrice Eileen Ryan pour jouer Mrs Baker...

 

Un film intense, poignant et douloureux, porté par des acteurs tous remarquables, Viggo Mortensen et David Morse en tête, magnifiquement épaulés par Patricia Arquette, Charles Bronson ou encore Dennis Hopper.

 

Sean Penn retrouve Dennis Hopper dans le film, l'acteur l'avait auapravant dirigé dans Colors.

   
C'est le dernier film dans lequel l'actrice Sandy Dennis joue avant de décéder en 1992.

 

Sean Penn avait pensé à son propre frère, Chris Penn avec qui il avait partagé l'affiche de  Comme un chien enragé  mais ce dernier, sujet à des problèmes de toxicomanie, déclina l'offre

 

The-Indian-Runner---Viggo-Mortensen.jpgSean Penn a découvert Viggo Mortensen dans le film Fresh Horses réalisé en 1988 par David Anspaugh. Il a aimé les traits anguleux de l'acteur qui donnent une sévérité à sa beauté, et a pensé que ce serait parfait pour le rôle de Frank. Le réalisateur lui a envoyé le scénario tandis que celui-ci jouait dans Young Guns 2 dans l'Arizona et a pris l'avion pour l'y rencontrer. L'acteur a accepté d'interpréter le premier rôle, puis Sean Penn, David Morse et Viggo Mortensen ont commencé à répéter la scène centrale dans un bar pendant deux semaines. Le réalisateur avait fait construire le bar dans un gymnase, ce qui a permis aux acteurs de décompresser en marquant des paniers pendant les pauses. En faisant le film, Sean Penn a estimé que "la bonté inhérente" de Viggo Mortensen était trop visible et le fit travailler avec un l'un de ses amis membre des Hell's angels, car il envisageait le personnage comme "un chien qui aboit et mord", Viggo Mortensen put acquérir de la sorte un degré de nervosité nécessaire au personnage.

Sean Penn retrouvera Viggo Mortensen pour jouer à ses côtés dans L' Impasse.  

 

Pour jouer la petite amie de Frank, Sean Penn engagea Patricia Arquette qui n'était pas connue alors et qui deviendrait ensuite la femme de son ami Nicolas Cage.

 

Charles Bronson et Dennis Hopper ne se décidèrent à accepter des rôles que quand le projet fut sur rail.


Le tatouage de prisonnier que porte le personnage de Viggo Mortensen sur le cou est "Christene". Ceci était une façon de rendre hommage à la femme de l'acteur de l'époque, et Exene Cervenka, dont le vrai nom est Christene.

 

Un second tatouage représente les mots "mam" et "pap" se croisant. Il porte aussi sur sa peau un aigle étendant ses serres sur sa poitrine, une araignée, et un crâne d'animal.

 

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.imdb.com

http://www.cinemovies.fr

http://www.cinemaniac.fr

http://www.telerama.fr

http://www.tvclassik.com - Olivier Bitoun

Published by Ciné Alain - dans Mon univers
commenter cet article

commentaires

zorba 21/05/2012 18:30


Bonsoir Alain, j'aime S. Penn, c'est un artiste complet, engagé et quel talent !

charlus80 21/05/2012 13:36


Mention spéciale pour Viggo Mortensen. Il a  l'étoffe d'un grand! Je l'avais vraiment découvert, impressionné, dans les Promesses de l'ombre. J'attends avec impatience de voir A dangerous
method et On the road.


PS. J'ose à peine imaginer la somme de notes, fiches, articles, revues, dictionnaires et histoires du cinéma qui doivent encombrer ta cave ou ton grenier...

Ciné Alain 21/05/2012 13:56



J'ai une passion pour cet acteur, toujours excellent, déchiré mais avec en même temps une extrême douceur qui émane de son être. A Dangerous method m'a beaucoup plu. Cronenberg, d'abord, mais
aussi  de l'histoire à l'interprétation et ce face à face avec Michael Fassbender. Du grand art. Les Promesses de l'ombre ? Un film qui a accompagné beaucoup de mes nuits sans sommeil. Pour
en finir ... On the road, prévu cette semaine en ce qui me concerne. Concernant mes références cinématographiques, cave et grenier vides. La mémoire fonctionne encore. Les DVD à portée de mains
comme les bouquins dont je n’arrive pas à m’éloigner.  Avant de répondre à ton message j’étais à la recherche d’une vidéo concernant le port des collants, suite à ton article sur Stewart
Granger, je vais t'envoyer le lien et tu me donneras ton avis.



chris 20/05/2012 16:44


ah oui ... tout à fait excellent je découve les articles aujourd'hui. j'aime aussi beaucoup tout ce que fait Sean Penn, acteur ou réalistaeur. un sacré bonhomme

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.