Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 23:00

 

 

 Le-Pirate---Affiche-1.jpg


Réalisé par Vincente Minnelli


Avec Judy Garland, Gene Kelly, Walter Slezak,

Gladys Cooper, Reginald Owen, George Zucco,

Fayard Nicholas, Harold Nicholas, Lester Allen, Lola Deem, Ellen Ross


Genre Comédie musicale


Production Américaine - 1948

 

C'est avec For Me and My Gal, réalisé en 1942 par Busby Berkeley, que le couple Judy Garland-Gene Kelly fait ses débuts à l'écran. Pourtant, c'est à Vincente Minnelli que Judy Garland doit l'impulsion à sa brillante carrière. Leur collaboration s'amorce avec Meet me in St. Louis, en 1944. Elle épousera son mentor en 1945.

 

Le-Pirate---Gene-Kelly-et-Judy-Garland-2.jpg.Le-Pirate---Judy-Garland-et-Gene-Kelly-1.jpg

 

Gene Kelly et Judy Garland


Vincente Minnelli revient à la comédie musicale et nous livre un nouveau sommet du genre, une sorte de pendant survitaminé à son délicat  Yolanda and the Thief qui aborde une fois encore le sujet des faux-semblants, des jeux de dupes et de la dualité entre rêve et réalité.

 

Synopsis

 

Dans les Caraïbes, au XIXème siècle.

 

Le-Pirate---Judy-Garland.jpg Judy Garland


Manuela (Judy Garland) est une jeune fille fantasque, qui rêve que le terrible pirate Macoco vienne l'enlever. Mais elle doit bientôt épouser Don Pedraz Vargas (Walter Slezak), un notable gras et ennuyeux... Voulant voir la mer avant de se marier, elle se rend au port et là, elle rencontre Serafin (Gene Kelly), un acteur qui tombe amoureux d'elle. Au cours d'un spectacle, Serafin l'hypnotise et apprend qu'elle rêve de Macoco. Quand Manuela se réveille, elle ne se souvient de rien. Serafin va alors se faire passer pour le forban. afin de séduire la belle. Mal lui en prend. Il est arrêté et condamné à mort. Mais si la scène l'a perdu, elle peut également le sauver. 

 

Gene Kelly Le-Pirate---Gene-Kelly-1.jpg

 
 

Le couple formé par Judy Garland et Gene Kelly fonctionne à merveille et tous deux rivalisent ici de talent dans le cabotinage pour notre plus grand plaisir.

 

Le-Pirate---Judy-Garland-1.jpg.Le-Pirate---Gene-Kelly-et-Judy-Garland-3.jpg

Le-Pirate---Gene-Kelly-et-Judy-Garland.jpg.The-Pirate---Gene-Kelly.jpg  

 

Albert Hackett et Frances Goodrich sont tous deux les scénaristes de The  Pirate, dont c'est leur première collaboration avec Vincente Minnelli. Elle perdurera sur trois autres films : Father of the bride réalisé en 1950, Father's Little Dividend en 1951, et The Long, Long Trailer en 1953.

 
La première prise de la séquence musicale Voodoo, interprétée par Judy Garland et Gene Kelly, fut si chargée en vapeurs que le négatif fut détruit. Vincente Minnelli décida alors de remplacer ce numéro par celui de Mack the Black. Celui-ci est considéré comme le plus sensuel et suggestif que Judy Garland chante divinement et n'ait jamais fait dans toute sa carrière. 

 

.
Au niveau musical la musique signée Cole Porter, ne doit pas excéder 10% du film pour ceux qui seraient réfractaire au genre. Cole Porter, à l'origine de la musique et des paroles des chansons du film, a pourtant renié sa participation au projet, le qualifiant de "film hollywoodien à cinq millions de dollars incroyablement misérable et pathétique". Nina et Mack the Black sont interprétés par Gene Kelly.

 

La musique est signée par Lennie Hayton et Conrad Salinger pour l'orchestration, tous deux non crédités au générique.

 

C'est à Gene Kelly que reviennent les séquences musicales les plus spectaculaires : le sublime Nina et ses plans séquences hallucinants de virtuosité et de fluidité ainsi que 'The Pirate Ballet pour lequel Vincente Minnelli nous offre un véritable feu d'artifice visuel.

 

The-Pirate---Gene-Kelly-copie-1.jpg.The-Pirate---Gene-Kelly-1.jpg

The-Pirate---Gene-Kelly-copie-2.jpg.The-Pirate---Gene-Kelly-copie-3.jpg

 

You Can Do No Wrong  et Love of My Life émouvants et divinement chantés par Judy Garland alors que Pirate Ballet. Le film se termine en apothéose par l'enthousiasmant duo, chanté et dansé par Gene Kelly et Judy Garland, Be A Clown!. 

 

The-Pirate---Gene-kelly---Be-a-clown.jpg

 

La chanson phare du film, Be a Clown, anticipe Make'em Laugh, l'un des plus fameux titres de Chantons sous la pluie, la célébrissime comédie musicale réalisée par Stanley Donen en 1952.

 
The Pirate fut le seul film que Judy Garland tourna pour le compte de la MGM à perdre de l'argent. La principale raison de cet échec fut les multiples annonces puis reports de tournage, alors que le projet remontait à 1943.

 

     

L'excellent second rôle en la personne de Walter Slezak, nous ferait presque avoir pitié de son personnage lorsque Vincente Minnelli filme son visage démonté en gros plans lors de la séquence du procès.

 

Walter Slezak et Gene Kelly The-Pirate---Walter-Slezak-et-Gene-kelly.jpg

 

On sent pourtant que Vincente Minnelli avait envie d'un peu plus que d'une comédie pétillante. Il y a certes les éléments habituels du genre, romance, humour, Gene Kelly et Judy Garland, mais il y a aussi une curieuse posture qui tend à poser un regard presque distant sur le comédie musicale elle-même. Les chansons de Cole Porter ne sont pas vraiment dans le ton attendu, d'une part, et d'autre part le film raconte les dangers d'une trop grande imagination et d'une trop grande naïveté, éléments inséparables de tout film hollywoodien de l'époque. Judy Garland joue une orpheline follement éprise d'une fiction : elle rêve de Macoco, pirate légendaire qui hante ses rêves. Gene Kelly, saltimbanque hâbleur, va lui faire croire qu'il est Macoco et l'entraîner dans son délire fantasmatique. C'est donc à cause de sa trop grande volonté d'évasion que Judy Garland a des soucis. Bon, ça ne va pas beaucoup plus loin que ça, ça se termine bien dans les marques, mais quand même : on sent une volonté de renouveler le genre, voire de le critiquer, et c'est plutôt intéressant.

 

Tout le reste est parfaitement correct, et très agréable. Gene Kelly, comme toujours léger comme une plume et d'une élégance parfaite, montre son grand talent de comique, avec ses petites mines et son sens du rythme. Ses chorégraphies sont peut-être un peu moins inspirées que d'habitude, la séquence où il joue le pirate en short est juste un délire pyrotechnique.  Judy Garland aussi est très très bien, et Vincente Minnelli lui octroie des gros plans assez subtils où elle montre un jeu moderne. Et puis, il y a toujours une passion débordante pour la couleur chez Vincente Minnelli , et le film se passant dans les Caraïbes, inutile de dire qu'on n'est pas vraiment dans le pastel. The Pirate éclate dans tous les sens, c'est un grand délire visuel, et le moindre costume, le moindre élément de décor, est recouvert de fleurs, de tissus bariolés ou de lumière éclatante.

 

The-Pirate---Gene-Kelly-et-Judy-Garland.jpg Gene Kelly et Judy Garland 

 

Avec d'énormes moyens, peut-être le plus gros budget de sa carrière, Vincente Minnelli prend d'énormes risques avec un tournage exclusivement en studio sans aucun plan d'extérieur réel, à l'exception d'un seul qui semble ainsi paradoxalement irréel et fantasmé, et un ton tout à fait nouveau pour le genre. En effet, nous sommes ici plus dans la comedia dell'arte avec sa joyeuse frénésie, son cabotinage excessif et son exubérance constante que jamais auparavant dans le Musical hollywoodien, sans que cela ne soit pénible un seul instant puisque le sujet s'y prête admirablement, les protagonistes étant des saltimbanques ou de grands rêveurs romantiques cherchant à se duper chacun leur tour, non pour de viles raisons financières ou mercantiles mais par amour. L'acteur Serafin se fait passer pour le pirate que Manuella rêve d'épouser, ce dernier représentant pour cette dernière tous ses désirs romanesques de voyages et d'aventures. L'ayant confondue, la jeune femme va à son tour faire semblant de rentrer dans son jeu pour le faire se rendre compte par lui même de son ignominie. Gene Kelly s'éclate comme un fou dans les disputes échevelées avec Judy Garland comme dans le grand moment jubilatoire et hilarant où Manuela lui envoie tout le mobilier à la figure, timing parfait, complicité éclatante entre les interprètes.

 

Gene Kelly Le Pirate - Gene Kelly

 

Le magnifique travail des équipes techniques et artistiques de la MGM contribuent également à la réussite du film. Avec une mention spéciale à la direction artistique de  Cedric Gibbons (non crédité au générique) et Jack Martin Smith et au décorateur de plateau, Edwin B. Willis. Sans oublier les costumes  signés par Tom Keogh et Irene

 

Comédie musicale originale, novatrice et ô combien culottée qui réussit à combler de bout en bout de ces 100 minutes ceux qui accepteront de rentrer dans ce spectacle théâtral, bruyant, dynamique, surjoué et survolté.

 

The Pirate a été cité à l'Oscar de la meilleure musique. Mais c'est Parade de printemps qui remporte l'Oscar. Ironie du sort, Judy Garland joue également dans ce film, et devait partager la tête d'affiche avec...Gene Kelly. Celui-ci s'étant cassé la jambe peu avant le début du tournage, il fut finalement remplacé par Fred Astaire, fou de joie de revenir au Musical après une semi-retraite.


 


Sources :

http://www.cineclubdecaen.com

http://www.tvclassik.com

http://shangols.canalblog.com

http://www.allocine.fr

http://www.imdb.com

http://www.cinemovies.fr

Published by Ciné Alain - dans Musicals
commenter cet article

commentaires

mitch&co 18/07/2012 23:21


carrément preneurs de ces comédies musicales (

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.