Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 12:00

 

Une belle visite fin juin 2014. Villa-gallo-romaine-de-Mont.gif


La villa gallo-romaine de Montmaurin est située sur la commune française de Montmaurin, Au cœur de la campagne Commingeoise. Dans la région Midi-Pyrénées.

Elle est l'une des plus vastes villas gallo-romaines de la Gaule Aquitaine.

 

Ses dimensions et son luxe illustrent la prospérité économique exceptionnelle que connut le Sud-Ouest de la Gaule jusqu'au VIème siècle. L'exploitation agricole fut implantée durant la Pax Romana, au premier siècle de notre ère.

 

Villa-gallo-romaine-de-Montmaurin---.gifSes terres couvraient une superficie de plus d'un millier d'hectares. À partir du IVème siècle, la résidence du maître fut transformée en un palais s'étendant sur 5 800 mètres carrés. La villa fut habitée jusqu'à la fin du Vème siècle ou au début du VIème siècle.

 

Les bâtiments de La villa gallo-romaine de Montmaurin sont implantés dans le piémont pyrénéen, à un kilomètre environ au sud de l'entrée des gorges de la Save. La villa gallo-romaine de Montmaurin est une entité économique qui a pour vocation la production agricole.

Les employés sont à l'époque au nombre de cinq cents.

 

Plusieurs dizaines de constructions, pourvoient au logement des ouvriers, d'autres sont  des bâtiments agricoles (la pars rustica). Ils sont regroupés au bord de rivière de la Save, autour de la partie résidentielle réservée aux propriétaires (la pars urbana).


Un mur d'enceinte clôturait l'ensemble sur une superficie de 19 hectares.

 

La villa est orientée sud-ouest/nord-ouest. Dans sa plus grande longueur, la façade mesure 117 mètres.

La-villa-gallo-romaine-de-Montmaurin.-Reconstitution-jpgOn entre par une cour d'honneur en forme de demi-cercle : bordée de colonnades, elle inclut un temple hexagonal de type gaulois. Depuis la cour, un vestibule d'apparat permet d'accéder au corps de logis central.

 

Les quartiers d'habitation sont organisés autour d'une série de cours et de jardins intérieurs.

 

Des vues sont aménagées pour contempler le panorama pyrénéen.

 

L'édifice comprenait plusieurs parties. Une cour d'entrée, une partie centrale d'habitation autour d'une cour intérieure rectangulaire. Un appartement luxueux d'été précédé d'une autre cour surélevée. Au nord-ouest, une aile thermale abritant des piscines d'eau froide et chaude, ainsi qu'une piscine de plein air au milieu d'un espace vert, orné d'une galerie dont 16 colonnettes de marbre soutenaient la toiture. L'aile thermale offrait un caractère de luxe et constituait une partie essentielle de la demeure.

 

Villa-gallo-romaine-de-Montmaurin-1.gif.Villa-gallo-romaine-de-Montmaurin-2.gif

 

La villa gallo-romaine de Montmaurin le 29 juin 2014

 

La villa compte environ deux cents pièces d'habitation : elles étaient décorées de colonnades, de portiques, ornées de peintures murales et de collections de sculptures de marbre et de bronze, dallées de mosaïques ou de marbre de Saint-Béat blanc ou bleu-gris.

 

On distingue encore aujourd'hui les dallages de marbre ou de mosaïque. Les pièces bénéficiaient d'un système de chauffage par le sol et de l'eau courante. La salle Hypocauste était en quelque sorte un système de chauffage central. Dans une pièce fermée, on faisait un feu de bois. Le feu chauffait l'air qui était amené sous certaines pièces ou contre les murs par des conduits. Sous ces pièces, il y avait un trou où l'on mettait des briques qui conservaient la chaleur.

 

Les fouilles ont aussi révélé que les fenêtres de la villa étaient vitrées.

 

Villa-gallo-romaine-de-Montmaurin-.gif.Villa-gallo-romaine-de-Montmaurin-3.gif


La villa gallo-romaine de Montmaurin le 29 juin 2014

 

Dans le logis d'été, six viviers d'eau de mer permettent de conserver les huîtres ainsi que vingt-deux autres espèces de coquillages transportés de l'Atlantique et de la Méditerranée.

Les communs groupés autour d'une grande cour devaient servir de logement du personnel et abritaient les réserves considérables de nourriture, de bois de chauffage, de matières premières indispensables aux divers ateliers qui assuraient la vie et l'entretien du domaine. Les fouilles ont permis de retrouver d'importantes quantités de scories de fer, de tuiles, de briques, mais aussi des ustensiles témoins d'une activité textile importante. Elles ont livré aussi de nombreux déchets de cuisine et permis de savoir que si les animaux d'élevage et de chasse fournissaient une part appréciable de la nourriture des habitants, on y consommait aussi des coquillages et des huîtres qui furent longtemps une grande spécialité gauloise, tout particulièrement de la côte bordelaise qui exportait ses produits jusqu'à Rome.

 

Les communs regroupaient le logement des quelques 500 employés, des forges, une tuilerie-briqueterie et un atelier de tissage.


Peut-être à l'occasion d'un changement de propriétaire, les modifications paraissent intervenir vers le milieu du troisième siècle. A la place de la première construction, dont les possibilités devaient s'avérer dépassées par les extensions des cultures, apparaissent de petites fermes dispersées sur les terres qu'elles contrôlent. Ces sortes de "tenures" remplacent semble-t-il la "villa rustica".

 

Le grand édifice central ne joue plus que le rôle de maison de maître. Une campagne d'embellissement datable des alentours de 330, la transformera en luxueuse demeure ornée de peinture, de mosaïques et d'un très bel ensemble décoratif de marbres de Saint-Béat. Une seconde campagne de travaux réorganise vers 350 le grand bâtiment en lui apportant en même temps que la construction de grands portiques, d'un temple et de différentes parties surélevées, une très belle unité architecturale comparable à celle des plus remarquables maisons de l'antiquité classique.

 

La salle Atrium était une salle où il y avait un trou dans le toit. Au milieu de la pièce, il y avait un petit bassin qui permettait de récupérer l'eau quand il pleuvait. C'était un réservoir.

 

Villa gallo-romaine de Montmaurin.La-villa-gallo-romaine-de-Montmaurin---Impluvium.gif

 

La villa gallo-romaine de Montmaurin - L'Atrium le. 29 juin 2014.

 

Vers 375-380 après Jésus-Christ, la villa a été détruite par un incendie. Les fontaines et les piscines et le système de distribution d'eau disparaissent, le dallage de cours est transformées en jardins et le temple est reconstitué. Depuis, la villa n'a plus jamais été habitée. Elle a été recouverte par les alluvions apportés par les crues de la rivière voisine qui ont conservé la villa.

 

Le site était connu dès la fin du XIXèmesiècle. On y voyait un ancien "couvent des Templiers" jusqu'à ce que l'archéologue Anthyme Saint-Paul reconnaisse en 1865 le caractère romain des vestiges, comme mentionné dans son  livre de recherches Excursion archéologique dans le pays de Comminges.

Entre 1879 et 1881, Isidore Miro acheta les parcelles pour soustraire les ruines au pillage. Puis avec l'abbé Jean-Marie Couret, ils firent les premiers sondages entre 1879 et 1882. Un plan général de la villa, très correct, fut publié par l'abbé Couret en 1903. Mais ce n'est qu'à partir de fin 1946 que l'archéologue Georges Fouet,  qui venait d'être nommé instituteur à Montmaurin, commença à mener des fouilles exhaustives; ses campagnes se poursuivirent jusqu'en 1962.

 

Les fouilles ont permis de mettre à jour les vestiges du vestibule, du temple, du nymphée, de plusieurs cours et de nombreuses pièces d’habitation.

 

Villa-gallo-romaine-de-Montmaurin--.gif


La villa gallo-romaine de Montmaurin a été classée "monument historique" le 5 décembre 1949.

 

En 2010, elle est gérée par le Centre des monuments nationaux.

 

Le site est ouvert au public et de nombreux objets retrouvés lors des fouilles (statues, monnaies, etc.) sont exposés au musée de Montmaurin.

L'état actuel des vestiges reflète le dernier état de construction, à partir du IVème siècle.




Published by Ciné Alain - dans La magie du Comminges
commenter cet article

commentaires

Edmée De Xhavée 04/07/2014 23:01


C'est tout à fait fascinant de voir un confort de vie aussi raffiné... Des huîtres en vivier... des gastronomes, qui ne se contentaient pas des "productions du terroir"... un sens du plaisir,
donc, très important. Le chauffage je savais... Jolis carrelages, beauté pour l'oeil et le bon goût...

armelle 04/07/2014 10:30


Quel art de vivre extraordinaire avait cette civilisation romaine qui a su initier la nôtre pour le meilleur. Aujourd'hui, on parlerait de colonisation. Et certes, c'en était une à qui nous
devons tout, car nous étions encore, nous les Gaulois, un peuple arrièré. Grâce à l'influence et à l'occupation romaine, nous sommes devenus nous à notre tour une grande civilisation. Merci à eux
qui, pour leur part, devaient beaucoup à la civilisation grecque.


Vos articles sur cette très belle région de la France m'enchantent.

roijoyeux 04/07/2014 08:34


je l'ai visitée au collège !

roijoyeux 04/07/2014 08:33


je l'ai visité au collège !!

Nicole & co 03/07/2014 17:02


Magnifique mon cher Alain. Mais comment fais-tu pour être partout à la fois ? Je sais que l'amour donne des ailes, mais avec toi tout va plus vite que le TGV ! On t'embrasse et nous sommes
vraiment heureux pour toi.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.